trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Allemagne (GER) vs Lettonie (LAT)
2-1
(2-0 0-1 0-0)
Le 01/06/2021
Arena Riga, Riga, MSL
Allemagne (GER) ] Lettonie (LAT) ]
L'Allemagne définitivement en quarts
 
Il reste une place que l'Allemagne (5e, 9 pts) et la Lettonie (6e, 9 pts) peuvent se partager: celle des quarts de finale. Il manque 1 point pour que chacun se hisse dans les deux dernières places, actuellement occupées par le Kazakhstan et le Canada.
 
Arena Riga, Riga, MSL, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 01/06/2021 à 21:51
FICHE TECHNIQUE

Arbitres : Lassi Heikkinen, Kristian Vikman et Lauri Nikulainen, Hannu Sormunen
Buts :
Germany :
Latvia :
Pénalités
2x2' contre Germany
4x2' contre Latvia
Photo hockey Championnats du monde -  : Allemagne (GER) vs Lettonie (LAT) - L
KHL
Le premier tir est donné dans les 30 secondes, de la part de la défense lettone (1e). Très rapidement, les locaux se montrent les plus dangereux. Oskars Batna s’essaie une première fois sur la jambière de Mathias Niederberger et Arturs Kulda échoue sur la défense (2e). Cela dit, ce sont les Visiteurs qui s’offrent la première marque. John Peterka, décalé par Moritz Seider, allume Janis Kalnins côté bloqueur et prend l’avantage 1-0, après 3’16’’. Les hommes de Toni Söderholm ne laissent pas grands espaces en défense, mais Niederberger doit intervenir sur le Kulda des Nürnberg Tigers et Andris Dzerins, du Dinamo Riga (5e). La première « erreur » arrive sur un hors-jeu (6e). Perdant le rythme, la Lettonie laisse Marcel Nöbels se positionner idéalement devant Kalnins et reprendre une passe quasi-parfaite de Leonhard Pfoderl, pour l’important 2-0, à 6’40’’. Sur cette réussite, le portier letton n’est pas exempt de tout reproches, trop reculé sur son demi-cercle. Ce sont à présent aux Lettons de reprendre le jeu, mais se heurtent à la défense allemande (8e).
 
Le seul puck perdu par les collègues de Niederberger permet à la Lettonie de s’installer et de lancer sur le but, Oskars Batna, Roberts Burkarts et Oskars Cibulskis, notamment, font chou blanc (10-11e). Une erreur du banc allemand (surnombre) donne une chance en power-play à leur adversaire (11:33). Miks Indrasis et Cibulskis font face à une solide arrière-garde (12e), et ne trouvent pas le bon angle pour inquiéter les protégés de la Chancelière Angela Merkel. Finalement, les troupes germaniques s’en sortent bien, mais, faute à un coup de crosse intelligent sur Indrasis, le droitier des Eisbären Berlin Pfoderl s’en va sur le banc (14:16). Cette occasion est également manquée. À deux reprises, Tobias Rieder et ses trois collègues peuvent dégager (15-16e). Roberts Bukarts donne un coup de crosse, à un Lukas Reichel lancé à pleine vitesse et va chauffer le banc des punitions (16:59). Matthias Plachta, dont il s’agit du centième match sous le maillot national, échoue sur la mitaine de Kalnins (18e). Tout le monde est de retour à cinq, et Mikelis Redlihs manque depuis la bleue (20e).
 

L’acte II de cette partie débute sur deux attaques des hommes de Bob Hartley, le palet d’Andris Dzerins termine dans le slot (21e) et Martins Dzierkals appuie (22e). Le jeu et la pression s’intensifient, Ronalds Kenins tente de construire le jeu, mais doit se replier (22e). Les offensives des hommes en blanc-grenat font céder les Allemands au dégagement interdit (24e). Mathias Niederberger finit par abdiquer sur un parfait placement letton à 3 contre 1. Rodrigo Abols, formé au SK Riga, aidé par la patience du centre Ulvis Balinskis score le 2-1, à 25:55. Dernier défenseur, Jonas Müller est seul et ne peut faire de miracle.

Kalnins doit tout de même rester vigilant et intervenir à deux reprises (27e). Nöbels s’entrechoque avec Martins Karums et est accompagné à la garde-robe (28e). Les partisans conservent la voix pour la République de Lettonie et maintient ses joueurs dans le match (30-32e). Les passes lettones, rapides et précises, trouvent leurs destinataires, en zone adverse. L’attendue pause commerciale donne un nouveau dynamisme au match. Les joueurs germaniques peuvent enfin lancer des assauts dans la zone baltique (35-36e). Sans gêne apparente, Plachta peut pleinement contrôler son puck dans l’arrondi (36e). Marquer dans les derniers instants d’un tiers vous permet parfois de prendre l’ascendant sur votre opposant. Les deux équipes le savent, mais aucun ne trouve de solution, même avec Miks Indrasis sur le banc, depuis 39:16.
 


C’est donc en supériorité numérique que les collègues du buteur Nöbels débutent le T3, mais n’arrivent pas à poser le jeu (41e). Indrasis, sortant, va même jouer des coudes dans le slot du Torhüter Niederberger (42e). Un tir hasardeux du plus jeune des frères Bukarts natifs de Jurmala, Rihards, répond à un dangereux one-timer du Berlinois Leon Gawanke (44e). Toujours en avance sur le résultat, la formation allemande reste calme dans son jeu, tandis que les Est-européens se précipitent en zone adverse (45-48e), car dans l’urgence d’égaliser. Ces derniers se trouvent, une deuxième fois, avec un homme de plus sur la glace, à cause de Jonas Müller (48:11). Aucune issue n’est trouvée, ne serait-ce que pour saisir un tir cadré, sauf pour Renars Krastenbergs du Villacher SV, et le temps s’égrène.
 
Oskars Batna file reprendre ses esprits (et sa jambe droite) dans les coursives de la Riga Arena après une mauvaise chute derrière son portier (50e). John Peterka s’illustre sur pour un retenir et cela peut être le tournant du match (53:30). Capitaine Darzins fait tourner le palet, se libère en fond de zone, mais tous les tirs viennent de l’extérieur. Les joueurs allemands passent 1 minute 40 sur les genoux, à bout de force, mais arrivent à dégager (56e). Les joueurs du trio Hartley-Peltonen-Abols maintiennent leur pression et gagnent de précieuses secondes à la ligne bleue, Ronalds Kenins trouve les filets de protection (57-59e). Janis Kalnins quitte sa cage (59e), mais le repoussoir germanique prend le dessus et les Lettons ne peuvent égaliser. C’est terminé.
 

Gardien Hockey Hebdo
Mathias Niederberger
Le gardien allemand semble n’avoir laissé transparaître qu’une seule faille : le 3 contre 1 de la 26e. En réalité, il a affronté une Lettonie agressive, avec des tirs puissants et très combative, même dans sa zone. Son calme a permis à ses hommes de rester dans le match et de maintenir un haut niveau de jeu. Sur ses performances, il a été très solide sur les tirs déviés, avec la plupart du temps un train d’avance sur le puck.

L’Allemagne jouera la Suisse en quarts de finale, la Lettonie est éliminée au pied du mur, au profit du Team Canada.
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...