Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Allemagne (GER) vs Slovaquie (SVK)
3-2
(0-0 1-2 2-0)
Le 15/05/2019
Steel arena, Kosice
Allemagne (GER) ] Slovaquie (SVK) ]
Braquage à l'Allemande !
 
L'Allemagne vainqueur de la France hier et leader au classement du groupe A rencontre ce soir la Slovaquie. Les locaux ont besoin de points pour recoller au groupe des 1/4 de finalistes potentiel. Cela promet un match d'une haute intensité. Une ambiance folle dans une Steel Arena pleine comme un œuf.
 
Steel arena, Kosice, Hockey Hebdo Brice Voirin le 15/05/2019 à 22:45
FICHE TECHNIQUE

7440 spectateurs
Buts :
Germany :
Slovakia :
Dominer n'est pas marquer!
 
L'Allemagne rentre parfaitement dans le match en mettant la crosse sur le palet dès les premières secondes.
Cependant la défensive Slovaque reste vigilante. Il n'y a pas de round d'observation entre les deux équipes.
Sur une mise au jeu gagnée Hudacek lance du cercle gauche et Niederberger est vigilant (2ème).
Les Slovaques prennent le palet mais sont bien repoussés sur les extérieurs par la défensive Allemande.
Dans ce temps fort Slovaque, Tatar a une opportunité entre les cercle mais le portier Allemand repousse de la jambière gauche.
L'ambiance dans la Steel Arena est incroyable le public donne de la voix pour supporter son équipe.
A 3'13'' Studenic est chassé pour faire trébucher, les Allemands jouent en avantage numérique.
La défensive Slovaque maintient à distance la première vague d'avantage numérique.
Elle parvient finalement à écouler cette pénalité.
Dans la deuxième partie de ce premier tiers les Slovaques font le siège du but Allemand mais pour le moment cela ne fonctionne pas.
Photo hockey Championnats du monde -  : Allemagne (GER) vs Slovaquie (SVK) - Braquage à l

A force de pousser les Allemands dans leurs retranchements, ils commettent des fautes ; ainsi Benedikt Schopper est envoyé au cachot pour une obstruction à 10'52''.
L'unité spéciale Slovaque fait feu de tout bois notamment via Tatar et Lantosi mais la défensive d'Outre-Rhin est une nouvelle fois très bien appliquée. Cette pénalité est écoulée sans trop de difficulté.
La Slovaquie aura eu beau dominer cette période, elle n'est pas parvenue à ouvrir la marque.
Elle s'est heurtée à une défense de fer côté Allemand. Il va falloir s'armer de patience côté Slovaque pour trouver la faille. Ce match me fait étrangement penser à celui d'hier soir, l'erreur en moins.
Tirs : 3/12.
 

La Slovaquie trouve enfin la clé.
 
Cette période médiane reprends sur les même bases à savoir un pressing de folie de la part de la Slovaquie.
Buc déshabille la défense allemande, remet à Lunter en haut des cercles, il lance mais Niederberger est solide.
Lunter tente sa chance une deuxième fois mais il n'a pas plus de succès, sur la même présence Buc lande du haut des cercles et trouve le poteau !
La Steel Arena a cru que c'était au fond, l'ambiance et la tension monte d'un cran ici en Slovaquie.
Sur les quatre premières minutes l'Allemagne n'a pas vu le jour. Elle obtient une mise au jeu en zone offensive, elle gagne. Eisenschmid passe derrière le but, remet entre les cercles où Michaelis est bien seul et a tout le temps de d'ajuster Ciliak à 23'54'', c'est 1-0 Allemagne! C'est leur premier tir de la période !
 
Peu après Buc et Lunter buttent sur le gardien Allemand. Les locaux poussent tous ensemble mais pour le moment la rigueur Allemande tient le coup.
Panik reprend de volée Niederberger est battu, poteau gauche ! C'est déjà le deuxième de la Slovaquie.
Nous en sommes déjà dans ce tiers à 9 tirs pour la Slovaquie contre 2 à l'Allemagne.
A 28'01'' Seider est chassé pour avoir retenu. Hudacek part en échappée et on le fait trébucher. Il s'agit de Müller.
Sur la séquence Holzer prend dix minutes pour conduite antisportive.
Photo hockey Championnats du monde -  : Allemagne (GER) vs Slovaquie (SVK) - Braquage à l

La Slovaquie a 1'46'' de double supériorité. Il ne lui faut que six secondes pour trouver le fond des filets.
Sekera reçoit la passe de Cernak et lance de la bleue à mi-hauteur, Niederberger ne peut rien faire et c'est 1-1 à 28'30''. PPG2.
Il reste près de 1'56'' en supériorité pour les Slovaques. Ils ne cessent de pousser vers le but. Panik puis Tatar sortent le palet de la bande, passe à Hudacek qui du cercle droit ajuste le portier allemand qui semble un peu faible sur le jeu.
La Steel Arena explose une nouvelle fois en quelques minutes c'est 1-2 Slovaquie à 29'55''. PPG. A noter que Tatar obtient ici sa deuxième assistance de la soirée.
Les Allemands ne voient pas le jour depuis le début de cette deuxième période.
Koch est chassé pour crosse haute et c'est un deux plus deux. Team Deutschland obtient quatre minutes de supériorité numérique en fin de tiers.
Noebels, Fauser et Kahun se heurtent à la défense et au gardien Slovaques en début de séquence.
La Slovaquie très solide en défense écoule les trois premières minutes sans trop de difficulté.
La pénalité est finalement écoulée.
 
Après une période de toute beauté  en termes d'abnégation, d'intensité  et de patinage la Slovaquie rentre aux vestiaires avec un but d'avance. Il faudra rester concentrer au début de la période ultime pour conserver cet avantage et prendre les trois points.

Tirs : 8/16
 

L'Allemagne créée l'exploit à 27 secondes de la fin !
 
La Slovaquie débute le dernier tiers de la même manière, c’est-à-dire à fond.
Marincin alerte à deux reprises le portier Allemand d'un lancer puissant de la bleue. Niederberger doit s'employer notamment en sortant les jambières.
L'Allemagne poussée dans ses retranchements commet des fautes, Ehliz est chassé pour avoir retenu à 44'25''.
La Slovaquie pousse notamment par Cernak de la bleue mais Niederberger reste vigilant sur sa ligne.
On ne sait par quel miracle si ce n'est sa rigueur défensive, l'Allemagne tue la pénalité.
Les Slovaques sont des morts de faim, ils sont sur tous les palets.
Sur un lancer de la bleue finit au fond, mais le but est refusé l'arbitre principal a sifflé avant.
Sur une rare incursion allemande en zone offensive Seidenberg esseulé entre les cercles lance et ça passe à côté. Il reste douze minutes à faire au match. Dans cette période la Slovaquie mène cinq tirs à rien.
Le match s'emballe et cela va d'un filet à l'autre.
Après que Studenic ait bloqué un tir entre les cercle Seider se fait violemment séché contre la bande par Nagy.
Ce dernier est chassé en 2+10 pour charge contre la bande. Team Deutschland est en supériorité numérique pendant deux minutes. Malgré les lancer précis de Draisatl notamment, la défense Slovaque tient le coup.
La pénalité est écoulée. Il reste un peu plus de trois minutes au match pour que l'Allemagne créer l'exploit.
A 57'40'' Niederberger sort et est remplacé par un sixième joueur après un temps mort.
Les Allemands sont en zone offensive et arrive à s'installer ils font tourner le palet.
Kahun passe à Seidenberg puis à Eisenschmid en haut du cercle droit, il lance et trouve le petit filet opposé à mi-hauteur, l'Allemagne égalise à 58'08''.
Draisatl récupère un des derniers palets en zone défensive, il remonte à toute vitesse la patinoire et vient battre Ciliak côté mitaine, c'est désormais 3-2 Allemagne à 59'33''.
 
Tirs : 10/8
La victoire Allemande est inespérée vu la physionomie du match. L'équipe Slovaque fait preuve d'une abnégation à toute épreuve se battant pour chaque palet. Rigueur défensive, projection rapide vers l'avant. Elle a buté sur une défense et un gardien allemand de haut niveau qui ne leur a pas permis d'alourdir le score. De l'autre côté l'Allemagne a été d'une efficacité redoutable !
 

Zone Mixte :

Patrick Hager (attaquant de l'Allemagne) : "Nous savions que ça serait difficile. La Slovaquie a une très bonne équipe et qu'ils auraient le soutien d'un public très bruyant. Nous avons laissé passer l'orage. Ils ont capitalisé sur deux grosses pénalités, mais, et c'est la preuve du caractère de l'équipe, nous savions que nous aurions une autre chance. Même après avoir sorti le gardien et marqué, nous avons continué de pousser et Leon fait un jeu extraordinaire. Nous avons quatre victoires, c'est un grand pas mais je ne pense pas que soyons à 100% en quarts de finale. C'est vraiment fou si nous arrivons à sortir de ce groupe. Nous allons avoir deux jours de repos avant d'enchaîner deux grosses équipes. Nous n'allons pas nous reposer sur nos lauriers."

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : "Nous sommes ici pour jouer sept matchs et ce n'est pas fini. Nous n'allons pas demander un temps mort après le quatrième match parce que le résultat ne nous convient pas. Apprendre à être un champion passe parfois par ce genre de déception, cela fait mal mais il faut se relever pour le match suivant, quoi qu'il en coûte. Est-ce que nous en avons fait trop à la fin ? En fin de match il faut mettre le palet au fond et surtout ne pas le perdre dans sa zone. Je suis tout de même fier de l'équipe et des joueurs. Ils ont tout donné, à l'image de Studenic qui se sacrifie en fin de match pour bloquer un tir. Personne n'a essayé plus dur qu'eux ce soir. C'est triste, cela fait mal, mais cela ne change pas ce que vous devez faire pour être un champion.Par exemple savoir ne pas prendre une pénalité, savoir comment achever un match. C'est du travail de détails. Oui, nous avons très bien joué ce soir, mais pas assez pour gagner. Parfois vous gagnez des matchs que vous méritez de perdre, parfois c'est l'inverse... Il n'y a pas d'excuse."
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...