trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Danemark (DEN) vs Kazakhstan (KAZ)
9-1
(3-0 4-0 2-1)
Le 14/05/2022
Helsinki Ice Hall, Helsinki
Danemark (DEN) ] Kazakhstan (KAZ) ]
Les Lions étrillent le Kazakhstan
 
A Helsinki, se déroulait le match entre le Danemark et le Kazakhstan. En pleine évolution, le Danemark a démarré très fort face à un adversaire à sa portée.
 
Helsinki Ice Hall, Helsinki, Hockey Hebdo Raphaël Realini le 14/05/2022 à 16:54
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Denmark :
Kazakhstan :
Entame catastrophique du Kazakhstan

Premier tir lointain des les premières secondes de Blichfeld qui met déjà en condition le gardien kazakh. Les danois poussent pour vite ouvrir le score. Bau échoue une première fois mais sera décisif juste après. Bau envoi le palet en cloche derrière le but adverse. Celui-ci tape la bande et tire. Shutov fait barrage et Bjokstrand, qui est au rebond, ouvre le score (02:03 ; 1-0).
Les lions danois prennent l’ascendant d’entrée. Les hommes d’Ehlers ont respecté le plan de jeu établi par le sélectionneur. Fébrile, le Kazakhstan va commettre une erreur individuelle et va concéder un nouveau but. Storm perd le palet. Au cœur de la défense, Valk et Rakhmanov ne se parlent pas. Scheel, opportuniste, file au but et ajuste le gardien (03:59 ; 2-0).
Le temps mort est demandé par Mikhailis qui est fou furieux sur le banc. Sagadeyev est sanctionné à 4’10 pour faire trébucher. Une nouvelle opportunité s’ouvre pour les danois. Shutov retarde l’échéance une première fois mais devra s’incliner de nouveau quelques instants plus tard. Le jeu est à gauche. Lauridsen passe pour Ehlers. Ce dernier voit Blichfeld dans l’axe et trouve le cadre de Shutov, masqué par Bau (04:51 ; 3-0).
Les coéquipiers de Daniyar sont décidément restés dans leur chambre d’hôtel ce matin. Akolzin se procure la première occasion pour son équipe. Derrière la cage, il rabat le puck proche du poteau mais Dahm reste vigilant et couvre son poteau. Les visiteurs respirent un petit peu grâce à la pénalité reçue par Jensen Abbo pour faire trébucher (7’31). Svedberg est bien trouvé sur le côté droit, proche de la zone d’engagement. Dahm doit s’y prendre par deux fois avant de geler le puck.
Cette première occasion en supériorité intervient qu’à la fin de la pénalité, ce qui n’est pas suffisant pour réduire au plus vite la marque. Le Danemark se déconcentre légèrement et Meyer se met à la faute. Encore une pénalité en faveur du Kazakhstan, qui est plus à l’aise sur la glace. Cependant, les lignes défensives danoises sont parfaitement compactes et la seule possibilité est pour Daniyar, de loin. Le tir est plutôt bon mais n’est pas cadré. Juste après, Metalnikov réitère un tir similaire et un partenaire est proche de dévier dans le but mais cela frôle le cadre. Sur le banc, le capitaine Curtis Valk fait grise mine. Scheel s’offre une belle opportunité d’inscrire un quatrième but avant la pause. Shutov à bout portant, sauve avec sa jambière et sur son propre rebond, le meilleur joueur d’Esberg et de la Metal Ligaen (50 points cette saison) trouve le haut de la barre transversale. A la pause, le Danemark est logiquement devant après une entame de match idyllique.

Tirs : 13 (DAN) / 10 (KAZ)

 

Le Danemark flambe

Le Danemark réitère le même début de période que le premier acte. De suite, les buts adverses sont pris d’assaut. Ehlers patine à toute vitesse, Shutov s’oppose. Shevchenko est déjà sanctionné à 21’01 pour une interférence. Le jeu danois se met en place et la punition est immédiate. Ehlers remonte la glace et donne dans la zone neutre, le palet à Storm à gauche. Il se débarrasse de l’ensemble de la défense adverse, qui le regarde jouer et rentre dans l’axe. Il bat le gardien facilement (22:26 ; 4-0).
 Le joueur d’Ingolstadt a réussi un très beau but individuel. Bis repetita pour le Kazakhstan qui n’entame pas du tout la période comme il se doit. Mikhailis est sanctionné pour avoir fait trébucher Ehlers, très en vue depuis la reprise du jeu. Cette fois-ci, la supériorité ne donnera rien sauf qu’à la toute fin de la pénalité, le Danemark va s’offrir un nouveau but. Un nouveau palet dégagé par Metalnikov est récupéré par Aagaard à droite. Poulsen est prêt à battre le gardien après une passe de Jakobsen mais le gardien rentre le palet dans son but (26:22 ; 5-0).

Le gardien sous contrat avec Barys Nur-Sultan est contraint de laisser sa place à son suppléant, Rumyantsev. Azetov arrive à combiner avec Orekhov et trouve le poteau. Pour la première fois, les joueurs de l’Asie centrale se montrent dangereux. Valk alterne son jeu, prône l’option individuelle mais Dahm fait barrage. Mikhailis est encore sanctionné après le temps fort de son équipe (29’22). Le Danemark va une nouvelle fois, scorer en power play. Le jeu penche à gauche sur Ehlers qui voit Blichfeld dans l’axe. Encore une fois, Bau masque le gardien et le Danemark déroule (29:54 ; 6-0).
Le gardien entrant va se montrer à son avantage avec des arrêts à bout portant. Le Danemark veut absolument marquer un nombre de buts conséquents, cela pourrait être déterminant pour la suite de la compétition. La fin de période sera plus calme, même si un septième but va être inscrit. Bau est gêné à droite par Shevencko et Svdberg. Le solide norvégien (2 mètres / 108 kilos) voit à l’opposé Larsen qui nettoie la lucarne (39:36 ; 7-0).

Tirs : 13 (DAN) / 5 (KAZ)

 

Blichfeld s’offre le triplé

Il ne fallait pas arriver en retard pour voir le Danemark inscrire un huitième but. Très beau une-deux entre Storm et Lauridsen dans la zone neutre. Lauridsen pivote et voit sur la gauche Regin qui score dans un trou de souris (40:43 ; 8-0). Les vingt dernières minutes vont être très compliquées pour les joueurs au chandail blanc et bleu. Assetov part dans un « un contre un » face à Dahm. Il arrive à déstabiliser le gardien danois, le palet franchi la ligne mais pas totalement. Par terre, le gardien ne peut conserver la rondelle et c’est Lassen qui maintiendra par le bâton, le puck afin qu’il ne soit pas franchi. Le blanchissage est sauvé mais les officiels ont tout de même vérifié à la vidéo.
A 42’58, Ehlers effectue la pénalité infligée à son équipe pour un surnombre sur la glace. La pénalité est bien défendue, les attaquants kazakhs ne parviennent pas à tromper Dahm. Blacksser envoi Petukhov en profondeur mais face au portier de Klagenfurt (Autriche), sa vigilance n’est pas trompée. Un peu plus tard, un 4 vs 4 se profil mais ne donnera rien pour les deux formations.

Avant les dix dernières minutes, un neuvième but et le triplé pour Blichfeld sera inscrit. Lauridsen trouve Blichfeld proche de la zone d’engagement sur le flanc droit. Son tir puissant termine au fond des filets (50:03 ; 9-0). Asetov ira en prison à la place de Rumyantsev à 52’08 pour retard de jeu. Cette fois-ci, malgré l’infériorité, deux occasions sont à la faveur des kazakhs. La fin de match se profil et pour l’honneur, Savitski va réduire la marque. Shestakov part en contre suite à une nouvelle offensive danoise. Il joue bien le coup avec un « une-deux » et attends au dernier moment pour décaler Savitski. Son tir est sur la jambière du gardien mais termine au fond des filets. Le blanchissage n’est pas évité (58:37 ; 9-1).

MVP :
Daniyar (KAZ)
Blichfeld (DAN)

 

Match XXL du Danemark qui n’a fait qu’une bouchée de son adversaire, inexistant. Les Danois devront confirmer leur très bonne prestation face à face à la Suisse. Quant au Kazakhstan, il devra montrer un tout autre visage face à l’Equipe de France demain.
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...