trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Finlande (FIN) vs Canada (CAN)
4-3
(0-0 0-1 3-2 1-0)
Après prolongation
Le 29/05/2022
Tampere, Nokia Arena
Finlande (FIN) ] Canada (CAN) ]
La Finlande fait le doublé
 
Dans un match à rebondissements les Finlandais décrochent le titre de champion du monde la même année après son titre olympique à Beijing
 
Tampere, Nokia Arena, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 30/05/2022 à 10:51
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Finland :
Canada :
Troisième finale consécutive (si on excepte le mondial de 2020 annulé) entre la Finlande et le Canada. Si la Leijonat a remporté le titre en 2019, l'Unifolié s'était imposé en 2021 en prolongation après un match à rebondissements. Bis repetita cette année à Tampere mais avec un vainqueur différent.

Les Canadiens sont à l'aise au premier tiers et dominants en début de partie et mettent en difficulté la défense locale mais Olkinuora reste solide sur ses appuis. La Finlande lance quelques bons contres mais Driedger réalise de bons arrêts. Finalement le premier vingt s'achève sur un score vierge malgré une légère domination nord-américaine.

Tirs cadrés : 9 / 7 pour le Canada

 


Le champion du monde en titre démarre fort le tiers médiant mais Olkinuora capte avec la mitaine le bon lancer de Cozens après son raid solitaire. La pression canadienne est forte et les Finlandais sont pénalisés. Le powerplay tourne bien et ouvre le score sur un but d'école. Barzal dans le cercle droit dévie parfaitement angle opposé, Cozens reprend sur réception et trouve le fond des filets (0-1).
Le Canada continue son pressing sans succès, mais fait quelques frayeurs aux fans locaux. Suomi réussit à repartir, Pesonen remonte la glace à deux contre un avec Lammikko mais ce dernier rate la reprise. Les Bleus pressent mais Driedger réalise de solides arrêts pour tenir l'avance des siens face à Manninen ou Pesonen. Même en powerplay, les locaux ne peuvent déjouer le portier du Kraken et sa défense qui se sacrifie. Le Canada récupère un jeu de puissance en fin de tiers mais ne peut le convertir. C'est sur cet avantage canadien serré mais mérité que la deuxième période s'achève.

Tirs cadrés : 9 / 8 pour le Canada

 


Au dernier tiers les Canadiens deviennent rugueux et subissent plusieurs pénalités. A cinq contre trois, les Finlandais font le métier. Heiskanen slape, le puck manque le cadre, rebondit sur la bande et revient au deuxième poteau où Granlund l'expédie au fond (1-1).
Sur le plongeon, Driedger s'est fait mal il quitte la glace remplacé par Tomkins le gardien de Frölunda en SHL. Le powerplay continue et c'est toujours l'attaquant des Predators, Granlund qui se charge de l'estocade avec un lourd lancer à mi zone qui nettoie la lucarne canadienne (2-1).
La Finlande a parfaitement profité de ses suppériorités pour renverser le match. La Finlande continue de dominer le jeu du casque et des épaules et presse pour prendre le large. Sur un engagement gagné en zone offensive, Armia expédie la rondelle au fond pour doubler l'avantage local dans une bronca de tous les diables (3-1).
Il reste encore presque six minutes à jouer, cela suffira aux Canadiens pour remonter, comme leur de leur quart contre la Suède ! Les Finlandes restent pourtant les plus dangereux mais ils ne parviennent pas à marquer le but du KO. Grave erreur ! Claude Julien sort son gardien, a 2'13 de la sirène finale, Whitecloud est laissé seul dans l'axe, le Dakota troue les filets d'un excellent lancer du poignet (3-2).
Après de multiples revues, annonce et contre annonce, le but finit par être accordé. Le Canada accélère, il ne lui reste plus qu'un but à marqué et un peu plus d'une minute à jouer. La défense finlandaise sarc-boute à sa cage, mais mal puisque Comtois est laissé sans vis à vis tout près du but. Barzal derrière la cage le sert, il reprend victorieusement et arrache l'égalisation à 1'24 de la sirène (3-3) !
Encore un retour miraculeux des Canadiens sur le fil ! Cozens parvient à s'échapper en toute fin de partie pour tenter le hold-up parfait, mais Olkinuora dévie de la mitaine. Tout le monde se rend en prolongation comme lors de la finale de l'année dernière. Qui du champion du monde en titre ou du champion olympique en titre sera sacré champion du monde 2022, le suspense demeure.

Tirs cadrés : 11 / 4 pour la Finlande

 

La Finlande domine cette prolongation et contrairement à la Suède en quarts, le come-back adversaire ne lui a pas brisé les reins et le moral. Lindell s'offre un raid solitaire mais Tomkins s'interpose. Heiskanen contourne la cage et met le feu à tout le monde mais il reprend mal et manque l'angle ouvert.
Le Canada est pénalisé et se retrouve en grande difficulté. Les Finlandais poussent sur le but. Granlund dévie au deuxième poteau pour Manninen qui reprend de volée au ofnd malgré la glissade de Tomkins (4-3).
La Finlande est championne du monde 2022, la même année que son premier titre olympique. La Leijonat règne sur le hockey mondial !

Tirs cadrés : 5 / 0 pour la Finlande

Etoiles Hockey Hebdo :

*** : Mikael Granlund
** : Matt Barzal
* : Miro Heiskanen

 

La Finlande est sacrée championne du monde 2022 après un match éblouissant à suspense et à rebondissements. En difficultés pendant les deux premiers tiers, les lions ont survolé le dernier pour prendre le large au score mais se sont relâchés bien trop vite alors que le formidable effort canadien permettait encore une fois de raccrocher les wagons dans une situation quasi désespérée. Les Finlandais l'emportent en prolongation pour confirmer une année parfaite marquée par le titre olympique et le titre mondial. Valtteri Filpula, l'attaquant de Genève est le 30ème joueur et le premier finlandais à rejoindre le club "Triple gold" champion olympique et mondial en 2022 et une Stanley Cup en 2008 avec Detroit.
L'année prochaine bis repetita pour la Finlande qui accueillera le mondial à Tampere de nouveau en coopération avec Riga pour remplacer la Russie exclue.
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Henri Duguay a écritle 30/05/2022 à 22:54  
...la plupart de leurs meilleurs "joueurs" n'étant pas disponibles...
Henri Duguay a écritle 30/05/2022 à 22:52  
Cette deuxième pénalité sur le cinq contre trois était un appel fantôme puisque le joueur finlandais s'est frappé avec son propre bâton. La rediffusion vidéo montre clairement que le joueur canadien, Cole Sillinger, n'était même pas près du joueur finlandais. L'arbitrage est affreux dans le hockey international.
J'aurais besoin d'un sac sur la tête pour avoir assez de courage pour récolter cette médaille d'or.
Non seulement le Canada est le plus désavantagé dans ce tournoi, la plupart des meilleurs pays n'étant pas disponibles, mais ils doivent battre à la fois l'équipe adverse et les arbitres.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...