trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Finlande (FIN) vs Etats Unis d'Amérique (USA)
4-1
(1-0 3-0 0-1)
Le 16/05/2022
Nokia Arena, Tampere
Finlande (FIN) ] Etats Unis d'Amérique (USA) ]
La Finlande à son niveau
 
Après une première réussite face à la Lettonie (4-1) et une courte victoire hier face à l'Autriche (2-3 ap), les USA jouent le pays-hôte. Les Finlandais, tonitruants contre la Norvège (5-0) et plus timides contre la Lettonie (1-2), trônent sur le groupe 2. Ce match sera charnière pour la suite du tournoi des deux nations.
 
Nokia Arena, Tampere, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 16/05/2022 à 22:11
FICHE TECHNIQUE

Arbitres : Mikael Nord, Marian Rohatsch, Jonas Merten, Nathan van Oosten
Buts :
Finland :
United States of America :
Pénalités
7x2' contre Finland
8x2'+1x5'+1x20' contre United States of America
Photo hockey Championnats du monde -  : Finlande (FIN) vs Etats Unis d\
Nicolas Leleu (archives)
C’est le premier bloc étatsunien qui lance les hostilités (1e) et s’offre un premier power-play (00:29). À pleine vitesse, seul le premier bloc de PP, installé par Seth Jones parvient à gêner la défensive de Juho Olkinuora, futur gardien du HC Bienne. Mikael Seppala et ses collègues restent vaillants et répondent dès le retour de Mikko Lehtonen, notamment avec le Servettien Valtteri Filppula (3e-4e). L’intensité grimpe d’un cran entre ces deux formations, victorieuses lors de leurs premiers matchs à Tampere. Bien malgré lui, Nate Schmidt balance le puck en dehors de la surface de jeu et s’en va payer ce manque de contrôle, sur le banc (05:44). Durant la première minute d’avantage numérique, les US ont mille peines à se dégager, mais la deuxième ligne de PK nord-américaine semble plus réactive (6e-7e). Il en va de même pour Strauss Mann, 23 ans et déjà olympien, qui est forcé de faire travailler ses genoux à plusieurs reprises (8e). La nervosité est maintenue et Valtteri Filppula, Austin Watson et Harri Pesonen en font les frais, sans que leurs adversaires ne soient pénalisés (10-11e).

Au retour du second power break du match, Juho Lammikko est trop rapide et se trouve en situation de hors-jeu (12e). Après un quatrième affrontement, les officiels sévissent et offrent un 4 contre 4, 2 minutes contre Nate Schmidt et Mikael Seppala (12:02). À 2 contre 1, Granlund et son ailier Lammikko sont surpris et échouent à la dernière passe. Le gardien américain de Skelleftea aurait été battu sur un tir sur réception (15e). Une charge dans le dos envoie Gaudette sur le banc des pénalités (16:04). Finalement, c’est Mikael Granlud de « Smashville » qui offre l’ouverture du score, sur un important geste défensif de Mikko Lehtonen, sur Sakari Manninen (1-0;17:20). Jere Innala fait redescendre les siens en allant purger un « faire trébucher » (18:16), mais celui qui a défendu les cages de Magnitogorsk en KHL répond présent aux offensives des deux dernières minutes (19-20e). Ces dernières étaient pleinement assumées par Gaudette, Jones et Alex Galchenyuk. La Finlande débutera son deuxième tiers en infériorité.
 

En entrée de T2, John Hayden sèche le genou gauche de Lehtonen, dernier import des ZSC Lions, involontairement. Ce dernier quitte la glace (21e). Austin Watson des Sénateurs d’Ottawa, appuie et enfonce la mâchoire de Teemu Hartikainen, attaquant d’Ufa depuis 2013. La sanction est nette : 5+20 minutes à l’encontre de l’élémentaire ailier de première ligne (21:03). Sami Vatanen en principal constructeur durant ce power-play, les Finlandais n’ont de cesse de presser, le défenseur Andrew Peeke et consorts s’en sortent très bien. C’est finalement sur une déviation de Valtteri Filppula que vient le salut, bien aidé par Jere Innala et sa patience (2-0;24:42). La troisième intervient des mains de Sakari Manninen quelques secondes plus tard, le long de la ligne rouge (3-0;25:36). Cette fois encore, Strauss Mann était battu d’avance. Thomas Bordeleau s’en va se reposer deux minutes, pour un comportement antisportif (26:49). Ces deux pénalités font vraiment du mal à l’arrière-garde américaine et le coach David Quinn peut ressouder ses éléments (28-29e). L’ex-montréalais Galchenyuk se fait une frayeur en recevant une rondelle de Ville Pokka, sur la bouche. Heureusement, cela est sans effets (30e).

Joel Armia et Alex Galchenyuk s’en vont chacun pour des pénalités mineures : retenir et coup de crosse (30:44). « Shot’s fired », Strauss Mann abdique sur un surprenant tir excentré de Mikkto Lehtonen, après la mise au jeu sur sa droite (4-0;30:50). En réponse, Schmidt trouve le poteau gauche du portier finlandais (32e). Pour obstruction, Kieffer Bellows des Islanders de New York punit ses collègues (33:28). Heureusement pour lui et les siens, aucun tir de Lehtonen ou de Filppula ne trouve le cadran (34e-35e). Durant les dernières minutes, la Suomen tasavalta et les United States of America font du remplissage, sans parvenir à des constructions réellement intéressantes (36e-40e). Seule une bagarre entre les dix acteurs présents sur glace vient entacher cette fin de tiers. Celle-ci a lieu après une charge très discutable du colosse d’Oulu, Saku Maenalanen (1m92). Ce dernier est rejoint par son compatriote Marko Anttila et l’Américain Jaycob Megna sur le banc des pénalités (39:45).
 

 
Beaucoup plus concentrés sur leur jeu, les USA entament très idéalement leur troisième période, avec peu de coups (41e-43e). Sam Lafferty (1 but dans le tournoi) a le malheur de charger le dernier rempart finlandais et file au banc (43:34). Vatanen et ses collègues ne trouvent pas le point d’action parfait pour relancer la machine. La jambière droite de Strauss Mann n’est pas étrangère, sur une tentative de Manninen, dans le but quasiment vide (44e-45e). L’objectif américain est clair : sauver l’honneur, alors qu’Olkinuora prend son premier Deux Minutes pour obstruction (48:51). Le duo Bordeleau-Galchenyuk surprend Ohtamaa, qui prend un one-timer sur le poignet (50e). Harri Pesonen facilite le travail de Mann et l’équipe dirigée par Jukka Jalonen perd le face-off suivant (53e). Le temps court à l’avantage du pays-hôte et les USA ne se trouvent que difficilement et ce, malgré les sorties de zone de Nick Blankendubrg, des Blue Jackets de Columbus (57e). À force d’essayer, l’ouverture est toute trouvée, par Alex Galchenyuk, dans un ambitieux geste technique, dans un trou de souris sur la jambière de l'ex-champion de CHL, avec Jyväskylä (4-1;58:22). Ce dernier est savamment servi par le combatif Luke Hughes depuis derrière la cage finlandaise.
 

Gardien Hockey Hebdo
Juho Olkinuora
Le dernier rempart finlandais a amplacement mérité sa victoire. Etant inquiété à 29 reprises, une soirée de travail moyenne, il a été très solide surtout sur la partie basse de sa cage et a complètement maintenu ses défenseurs dans le jeu. Le seul bémol : son but encaissé en toute fin de match.
 
Comme souvent, ce qui fait la différence, ce sont les situations spéciales et les détails. La Finlande a pu profiter des quelques pénalités étatsuniennes et sceller le score tôt dans le match. Grâce à cette importante réussite, la Finlande conserve la tête du groupe B, avec une fiche parfaite de neuf points en trois matchs. De leur côté, les Américains restent troisièmes (avec cinq points en trois matchs).

Les prochains rendez-vous sont fixés. La Finlande jouera la Suède voisine ce mercredi à 19h20 et les Etats-Unis d’Amérique joueront l’île de la Grande-Bretagne, ce jeudi à 15h20, sur la glace de Tampere.
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...