trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Finlande (FIN) vs Etats Unis d'Amérique (USA)
4-3
(1-1 2-1 1-1)
Le 28/05/2022
Tampere, Nokia Aren
Finlande (FIN) ] Etats Unis d'Amérique (USA) ]
Solide, la Finlande est en finale !
 
Première demi-finale dans ce tournoi entre deux gros poids-lourds du hockey mondial. Surpris dans le premier quart d’heure par une belle équipe slovaque le match précédent, les hôtes du tournoi ont fait la différence dans le dernier tiers en s’imposant 4-2. Quant aux Etats-Unis d’Amérique, ils n’ont fait qu’une bouchée de la Suisse (0-3), pourtant invaincue en tour préliminaire. Même si l’on peut débattre sur les choix de Patrick Fischer durant cette rencontre, il est certain que les USA ont parfaitement préparé la phase finale du tournoi au détriment du premier tour … Comme souvent.
 
Tampere, Nokia Aren, Hockey Hebdo Raphaël Realini le 28/05/2022 à 16:00
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Finland :
United States of America :
La team USA frappe d’entrée :
 
Ce sont les USA, qui prennent le jeu a leur compte avec deux tirs dangereux sur la cage gardée par Olkinuora. Gaudette et Hughes voient leurs tentatives repoussées par le portier local. Cependant, c’est uniquement sur le troisième tir, que la Finlande va céder d’entrée. Peeke mise vers Schmidt sur le flanc gauche. Ce dernier tente sa chance et le joueur de Winnipeg, voit sa tentative aller dans le but. Masqué par Gaudette et légèrement dévié par Hietanen, Olkinuora ne peut rien faire (01:04 ; 0-1).
C’est la douche froide d’entrée pour les partisans et joueurs finlandais qui ne s’attendaient pas à un tel scénario. Juste après l’ouverture du score, les locaux ne parviennent pas à inquiéter Swayman, gardien démarrant pour la Team USA. Sur un tir d’un partenaire, Hayden est au rebond. Olkinuora est encore décisif pour éviter un 0-2 au bout de cinq minutes. La première pénalité intervient à 05’48 contre Austin, pour une charge contre la bande incorrecte. Le power play est bien défendu et à neuf secondes du terme, Filppula est trouvé dans l’axe mais ne parvient pas à ajuster le portier de Boston, qui sauve l’égalisation à bout portant. Granlund trouve enfin une opportunité de contre avec Manninen. Il manque cependant la dernière passe pour que l’expérimenté finlandais n’égalise. Si la première ligne se met à jouer à contrecourant, cela est bénéfique pour les américains.
Les power breaks permettent aux Leijonat d’obtenir un second souffle et de se réorganiser tactiquement avec le sélectionneur Jukka Jalonen. Un peu plus de pression est mise sur la cage américaine, à l’image de Lamikko proche de l’enclave, qui n’arrive pas à rabattre la rondelle dans la cage, en frôlant même le poteau droit de Swayman. A cinq minutes de la fin du premier tiers, Farrell a l’occasion d’inscrire le second but de son équipe. Olkinuora est encore sur la trajectoire, même si le tir de l’universitaire d’Harvard était dans l’axe, sur le gardien même. Farrell est précieux sur les nombreux rebonds, il profite de sa vivacité. Avant la pause, les finlandais vont revenir au score sur leur septième tentative. Côté gauche, Heiskanen est trouvé par Pesonen. Il entre dans l’axe et malgré deux défenseurs sur lui, arrive a lever le puck au-dessus de la tête de Swayman. A noter la passivité défensive de Lafferty et de Lettieri sur le but (16:53 ; 1-1). La Nokia Arena est soulagée, les Lions sont revenus avant la pause. Ohtamaa est sanctionné d’une pénalité à 19’11 pour avoir fait trébucher (légèrement), le capitaine américain. L’opportunité est intéressante avant la pause mais Olkinuora repoussera deux dernières offensives. A la pause, le score reflète pour le moment, la rencontre qui est ouverte. Les finlandais, surpris à froid, ont réagi d’une bonne manière, profitant d’un trou d’air adverse.

Tirs : 7 (FIN) / 11 (USA)
 

Multiples rebondissements :
 
L’Amérique ne profite pas de la première minute de jeu en power play. Les défenseurs locaux ont aussi, fait un gros travail défensif, sous les applaudissements chaleureux de la patinoire en guise de soutien. Galchenyuk se fait avoir sur un geste technique d’Heiskanen à 22’14. La pénalité est sifflée, malgré la contestation du joueur emprisonné. De loin, Vatanen tente sa chance, Swayman ne gèle pas. Sur le rebond, Pesonen tente de scorer mais le gardien américain fait le nécessaire pour geler. La Finlande pousse et va être récompensée ! Lehtonen décale Manninen sur la gauche. Tout va trop vite pour les USA, le trentenaire de Salavat Yulaev nettoie la lucarne américaine, malgré la tentative de sacrifice de Jones (24:11 ; 2-1).
Les hommes de David Quinn ne voient pas le jour en ce début de période où aucun tir n’est à déclarer au bout de cinq minutes et plus. La mobilisation finlandaise et l’envie d’entrée de période ont coupé les jambes des partenaires de Jones, qui essaie de mobiliser son groupe. Et c’est justement, sur leur premier tir, que les USA vont égaliser contre toute attente ! L’intenable Sean Farrell tente sa chance de loin et n’est pas attaqué. Il trouve le cadre de la cage finlandaise, en pleine lucarne droite (26:52 ; 2-2).
Tout est à refaire pour les Lions et ses supporteurs qui se tiennent la tête entre les mains. Le match s’enflamme.
Enervée, la Finlande n’a pas acceptée son but encaissé. En individuel, Vatanen est dans la zone d’engagement à gauche. Il tente sa chance, le palet passe entre les jambes de Jones et surprend Swayman (29:40 ; 3-2).
Coup dur pour les USA qui avait fait le plus dur en égalisant, sans être rayonnant. A noter les deux assistances de Pesonen, dans la troisième ligne finlandaise. Jones, coupable malheureux sur le troisième but, souhaite se rattraper en tant que capitaine. Excellent passeur mais peu buteur à Chicago, le défenseur est trouvé à droite mais trouve simplement le petit filet, puis proche de l’enclave peu après. Sur la seconde action, Olkinuora est bien placé pour faire barrage. Depuis la moitié de la période, l’intensité a diminuée. Les joueurs recherchent un second souffle. La dernière minute de jeu est 100 % en faveur des américains mais la défense finlandaise est parfaite. Les joueurs se jettent en sacrifice pour éviter une nouvelle égalisation. La Finlande rejoint le dressing room avec un but d’avance.

Tirs : 10 (FIN) / 6 (USA)
 

Réveil trop tardif des USA :

L’ultime période va être intéressante, dans la mesure où la Finlande souhaitera se protéger et inscrire un voir deux buts alors que les USA voudront une nouvelle fois, faire un come-back. Il ne faudra pas sous-estimer les USA durant le dernier tiers. Les deux premières lignes seront mises à contribution. Les deux premiers tirs finlandais sont détournés puis gelés par le gardien américain. Lettieri a retenu Vatanen, ce qu’il lui vaut une pénalité à 43’01. Lethonen tente un gros tir, hors cadre. En power play, les Lions vont mettre à terre leur adversaire. Proche de la zone d’engagement droite, Armia arme une lourde frappe. Le puck passe entre les jambes de Schmidt et Swayman ne parvient pas à détourner le tir du joueur de Montréal (45:03 ; 4-2).
Dos au mur, la team USA doit maintenant prendre plus de risques. Dès le coup d’envoi, Gaudette envoi un long palet en cloche qui surprend Olkinuora à cause de multiples rebonds. Bizarrement, il ne gèle pas et le même Gaudette a failli inscrire la réduction de l’écart. Aucun joueur ne l’avait suivi. Petite alerte au final, mais les locaux ne doivent pas baisser la garde, à l’image du Canada l’autre jour, auteur d’un retour extraordinaire face à la Suède.
Les Finlandais ont faim de buts, Swayman doit s’y prendre à deux fois pour geler un nouveau tir de Filppula. Un deux contre un se profil, avec Anttila à la manœuvre, après un puck récupéré en zone neutre. Parfaitement démarqué à gauche, Lammiko demande la rondelle mais n’est pas suivi. Le vétéran souhaite absolument son but, mais s’en mêle finalement, les pinceaux. Ses excuses sont acceptées par son partenaire. Le cinquième but est plus proche d’être inscrit, plutôt qu’une réduction de l’écart. Hartikainen a l’occasion de parapher l’issue de ce match mais Swayman repousse du patin, sa tentative à bout portant, après avoir contourné la cage. Occasion pour Boldy proche du but, qui essaie de miser pour Hartman. Olkinuora anticipe le coup et déploie ses 190 cm pour conserver le puck dans le trafic. A quatre minutes du terme, l’assistant coach américain Mike Hastings prend la parole et donne les consignes. Quinn appelle Swayman pour bénéficier d’un joueur supplémentaire sur la glace. Une nouvelle tactique se met alors en place. Cela va porter ses fruits ! Le jeu en triangle de Tynan – Boldy et conclu par Gaudette est remarquable dans la construction (57:09 ; 4-3).
La pression américaine est insoutenable pour le public de la Nokia Arena. Malheureusement, les USA se réveilleront trop tardivement dans cette rencontre et jouera la petite finale, au détriment de la Finlande, qui mérite amplement de jouer à la maison, « sa » finale !

Tirs : 9 (FIN) / 11 (USA)

MVP :
JONES (USA)
HEISKANEN (FIN)

 

Qualification méritée pour la Finlande, qui a su réagir après l’ouverture du score rapide des américains, qui ont au final, déçus. Le niveau était trop haut pour la Team USA. Reste à savoir le dernier finaliste.
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Henri Duguay a écritle 28/05/2022 à 16:40  
Pour leur population, les Finlandais produisent les meilleurs joueurs de hockey au monde. Content de les voir battre les USA.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...