trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Finlande (FIN) vs Italie (ITA)
3-0
(2-0 1-0 0-0)
Le 27/05/2021
Arena Riga, Riga, MSL
Finlande (FIN) ] Italie (ITA) ]
La Finlande fait un bon pas
 
Dernier du groupe B avec trois défaites (face à l'Allemagne, la Norvège et la Lettonie), l'Italie affronte ce soir la Finlande. Cette même République de Finlande, troisième du groupe, s'est offert les Etats-Unis et la Norvège, mais a eu des difficultés contre le Kazakhstan.
 
Arena Riga, Riga, MSL, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 28/05/2021 à 10:00
FICHE TECHNIQUE

Arbitres : Mads Fransen, Mikael Nord et Andreas Weise Kroyer, Ludvig Lundgren
Buts :
Finland :
Italy :
Pénalités
1x2' contre Finland
3x2' contre Italy
Photo hockey Championnats du monde -  : Finlande (FIN) vs Italie (ITA) - La Finlande fait un bon pas
Nicolas Leleu (archives)
Sans public et sans sourciller, la Finlande s'est payé l'Italie
La première offensive finlandaise s’arrête sur une rapide récupération à l’arrière de la cage de Justin Fazio. Phil Pietroniro n’est pas étranger à cette reprise, mais le défenseur Oliwer Kaski finit tout de même par inquiéter le portier de Bolzano à deux reprises (1e). Ivan Deluca, joueur des Foxes également, parvient à suivre un bon revirement et adresser un premier tir au portier de Novosibirsk Harri Säteri (3e). Les joueurs de Jukka Jalonen, ex-entraîneur-chef du SKA St-Pétersbourg, tentent l’ouverture du score, Peter Hochkofler répond (5e). Miika Koivisto manque la reprise de son palet à la ligne bleue italienne et est forcé de se replier. Suite à cette action, la Team Finland s’offre sa première supériorité numérique (05:43). Daniel Frank était en retard sur son opposant. Tony Sund (nouveau au HC Davos) ne se fait pas prier pour allumer Justin Fazio, bien aidé par la construction de Petri Kontiola et Innala, depuis la ligne bleue. C’est donc 1-0 après 6 minutes et 50 secondes.
 
Le second but arrive en 2 contre 0, 90 secondes plus tard exactement. La récupération et la rapidité de Niko Ojamaki sèche le défenseur Daniel Glira, la passe est toute faite pour Arttu Ruotsalainen. Le portier Säteri reste stable sur la double-tentative de Daniel Glira (11e). Anton Lundell, conserve l’avantage en se libérant au second poteau de Fazio (13e). La défense italienne s’organise, mais ne parvient pas à couper les lignes de passes, chaque puck est distribué à son destinataire. Souvent stoppés à la ligne rouge, les attaquants de Giorgio de Bettin ne peuvent s’installer et réellement se jouer de Säteri. La Finlande mène clairement les débats. Justin Fazio se fait peur avec l’un de ses défenseurs (17e) et l’Italie se trouve à nouveau en infériorité numérique (17:53). Fazio s’interpose sur Ruotsalainen et sur le tir écrasé de Lundell, dans le slot (19e). Le seul 2 contre 1 italien, mené par le pénalisé Luca Frigo, arrive trop tard, dans les dernières secondes du T1 (20e).

La partie reprend sur une incursion italienne, rapidement évacuée par la défensive des joueurs vêtus de bleu (21e). Un one-timer surprise de l’ex-Luganais Atte Ohtamaa atterrit sur la barre transversale du gardien canado-italien de 24 ans (22e). Ce dernier reste toujours aussi solide sur les essais suivants (23e). À total contre-courant du jeu, l’Italie parvient à marquer, sur un tir de la ligne bleue du Sud-Tyrolien Peter Spornberger, dévié trop haut, par Luca Frigo. Ce but est vérifié et invalidé par les officiels (24e). Coach de Bettin accepte cette décision sans discussion et cela offre un coup de boost que les Italiens peuvent exploiter. Peu de temps ne s’écoule avant que la défensive des Azzurri soit à nouveau submergée (25-26e). Cependant, les Azzurri n’hésitent désormais plus à terminer leurs charges, avec le risque de prendre une nouvelle pénalité.
 
Laissé pour compte sur le côté droite de la zone, Tony Sund reçoit un caviar du NHLer Saku Maenalanen a le temps de contrôler et de tripler l’avantage à 28:33. Intelligemment, Ruotsalainen force Spornberger à l’accrocher, devant J. Fazio (31e). Celui-ci prive Lundell d’une certaine réjouissance (31e), mais aucune des deux unités spéciales ne trouvent l’issue. La Finlande mène, mais se fait quelques frayeurs, sur le troisième retour italien (33e) notamment. Un peu plus agressifs sur le puck, les joueurs alpins font tout de même entendre leur voix sur la glace (36e). Koivisto ne l’entend d’ailleurs pas de cette oreille, et force la défensive adverse à céder et Fazio à intervenir (37e). Dans les derniers instants, tout ne sera que constructions mal menées des deux côtés. Seul Ruotsalainen et Lundell (39e) font très bonne impression. Le premier par son agressivité, le second par son opportunisme. L’Ontarien Fazio répond à chaque occasion. Le point positif pour la formation méditerranéenne reste de finir le tiers sur un tir, en zone offensive.
 


En entame de T3, les troupes nordiques sont déstabilisées par les soldats italiens, notamment avec un essai d’Ivan Deluca et un one-timer de Stefano Marchetti (41-43e). Harri Säteri est à nouveau mis au travail. L’ex-Lausannois et Biennois Petteri Lindbohm s’illustre avec un premier tir cadré sur Fazio, celui-ci repousse de son bloqueur (45e). En deux passes, les joueurs de Jalonen peuvent aller chercher leurs adversaires et restent stables en zone neutre. Malheureusement, Hannes Björninen se heurte à Fazio et Miika Koivisto trouve sa mitaine (48e). Passe la 50e, le temps presse pour la Repubblica Italiana, qui reste fair-play, face à l’ascendant des troupes de Capitaine Anttila. Ces dernières continuent de d’assaillir, mais les Italiens ne se laissent pas couler et peu de tirs sont décochés (51-55e). Toute tentative de priver Säteri d’un blanchissage est prohibée par les défenseurs, seul l’attaquant de Fehérvár Alex Petan fait réagir le dernier rempart (58e). Capitaine Danie Frank, Phil Pietroniro, Angelo Miceli & cie s’offrent même une supériorité numérique, très bien gérée par leur opposant (58e). Hannes Björninen chauffe le banc d’infamie pour les deux dernières minutes.
 

Gardien Hockey Hebdo
Harri Säteri
Le portier Finlandais a eu peu de travail (11 tirs cadrés), s’est montré très calme et a su répondre lorsque les offensives étaient menées contre lui. Sa défense lui a permis de passer une soirée de travail mois agitée et il est pourtant resté constant.

Dans la course aux 1/4 de finale, la Finlande a mis un point d'honneur à monter en première place du groupe B, dans les règles de l'art. Dans la deuxième partie du groupe, l'Italie reste lanterne rouge. Les deux formations joueront le 29 mai, les Nordiques joueront l'Allemagne (19h15) et l'Italie affrontera le Kazakhstan (11h15).
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...