trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Grenoble / Féminin vs Cergy-Pontoise / Féminin
1-5
(0-1 0-1 1-3)
Le 01/04/2023
Aren'Ice de Cergy Pontoise
Grenoble / Féminin ] Cergy-Pontoise / Féminin ]
Carré final Féminin élite : Tours et Cergy s’offrent une finale
 
La seconde journée du carré final a confirmé les résultats pressentis mais dans des scénarios inattendus. Etonnement, les Remparts de Tours l’emportèrent difficilement (3-1) face à une équipe d’Occitanie, malheureusement pour elle, pas assez tueuse en attaque. Les tourangelles en ont elles gardé sous les patins pour le dernier match ? Elles seules le savent. De l’autre côté l’histoire est sans surprise. Les Jokers de Cergy-Pontoise ont écarté les Brûleuses de loups (1-5) dans un match qu’elles ont encore globalement largement dominé. La dernière journée du tournoi promet donc 2 finales, la petite entre l’Occitanie et Grenoble pour enregistrer une première victoire dans le tournoi et éviter la cuillère de bois, et la grande, pour le titre, où les tourangelles vont devoir être à leur meilleur niveau et faire valoir toute leur expérience pour ne pas se faire détrôner par des cergypontaines qui vont jouer crânement leur chance sur leur glaçon.
 
Aren'Ice de Cergy Pontoise, Hockey Hebdo Laurent Maucec le 03/04/2023 à 08:30
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Grenoble / Féminin :
Cergy-Pontoise / Féminin :
2ème journée du samedi 31 Mars 2023

Match 3 : Tours – Occitanie

Les Remparts ont tremblé face à l’Occitanie

Les Remparts de Tours, entament bien la rencontre avec, rapidement, un joli tir de Manon Roy que dévie Gaëlle Blanquet qui garde la cage pour l’Occitanie. Les tourangelles sont en place et ne laissent pas trop leurs adversaires déployer d’attaques dangereuses mais, dans leur domination, Juliette Bardon commet une faute offensive lors de la perte d’un palet.
Les occitanes ne profitent pas, malheureusement pour elles, de cet avantage numérique. Elles manquent même d’encaisser un but sur une tentative de Roy partie dans leur dos. C’est après l’improductif powerplay que les occitanes sollicitent enfin Marie Pierre, l’obligeant à jouer de la botte face à Mila Sudor.
Les tourangelles se créent de nouvelles occasions mais la défense adverse est solide alors elles doivent attendre d’obtenir à leur tour un powerplay pour prendre le score. La faute de l’occitane Miriem Amar Ou Ali pour empêcher un départ en breakaway n’aura donc fait que retarder l’échéance.
Sur une phase de pression sur le but occitan, le palet reste libre et cafouillé devant la cage, ce dont profite inévitablement Roy (1-0 ; 12.22).
Décidément le jeu de puissance n’est pas le fort des occitanes aujourd’hui car les Remparts musèlent plutôt bien le deuxième qu’elles concèdent. Elles y réussissent même à obliger Blanquet à faire l’arrêt devant Maeli Raigneau. C’est ensuite en jeu à 4 contre 4 que les tourangelles consolident leur avance après que Sudor n’ait pu convertir, pour l’Occitanie, une énorme occasion devant l’enclave.
Sur une action sur le but de Blanquet, la tentative à bout portant de Raigneau entre les bottes de la gardienne semble bloquée mais le palet est finalement immobilisé derrière la ligne (2-0, 16.43).
Les occitanes ne déméritent pourtant pas et semblent jouer plus juste que la veille, bien emmenées par Alexane Jeanpierre, leur explosive et talentueuse capitaine, instigatrice de nombreux remontées de palets.
Le tiers médian présente une toute autre tournure. Il est plutôt dominé par les occitanes dont seul le manque cruel d’efficacité devant la cage les empêche de revenir au score. Bien sûr Roy reste dangereuse en contre mais les Remparts doivent subir l’essentiel du temps.
Elles disposent pourtant de munitions notamment grâce aux 2 nouveaux powerplays concédés par les occitanes, mais ces dernières ont désormais érigé un mur infranchissable sur lequel Coralie Cadot, entre autres, se casse les dents. Dommage pour les occitanes qui ont de vraies chances de marquer durant la période. Marie Pierre sort vainqueur de ses duels face à Amar Ou Ali puis Jeanpierre.

La réaction attendue des tourangelles dans le dernier tiers pour reprendre le contrôle du match n’intervient pas. Les occitanes se battent comme jamais en pressing pour gratter les pucks et continuent à contrarier les lancements de jeu tourangeaux. Jeanpierre multiplie les raids, mais en vain. Elle est néanmoins récompensée après la faute de Roy.
Sur le powerplay obtenu, un genou à terre sur le côté de l’enclave, la capitaine catapulte le disque au fond des filets sur le rebond laissé par Pierre sur la tentative de Maëlys Delluc (2-1, 46.02).
La dynamique est clairement occitane et bien qu’en infériorité numérique sur une crosse haute reprochée à Delluc, les occitanes sont à deux doigts d’égaliser sur un revirement conclu par Delluc. Roy continue à se démener pour les tourangelles mais Amélie Calvel, qui a remplacé Blanquet dans le but occitan, est intraitable. Elle le démontre encore quand Tours obtient une nouvelle supériorité numérique sur une nouvelle crosse haute, un peu sévère, imputée à Faustine Bauer.
Il y a du chaos dans l’air car Occitanes et Remparts se rendent coup pour coup. A 6 minutes du terme, une charge incorrecte, un peu sévère, sur une défenseure adverse est sifflée à l’encontre de Lisa Bauer. La pénalité est tuée mais immédiatement après c’est une autre Lisa, Quadriga cette fois, qui prend sa place sur le banc des punies. Tout le monde pense alors que cela sent le roussi pour les rouges et jaunes mais pas du tout.
Elles restent toujours aussi solides et leur capitaine a un palet de match dans la crosse. Malheureusement pour elles, sur le breakaway, Jeanpierre partie en contre et se retrouvant seule face à Pierre, ne parvient pas à convertir ce duel et mange un peu la feuille de match. De l’autre côté Raigneau ne fait pas mieux et se casse également les dents sur Calvel. Les occitanes donnent tout et mériteraient d’arracher la prolongation à la vue des 2 derniers tiers.
C’est finalement l’inévitable Roy qui délivre complètement les tourangelles à la limite de la sirène par un but en cage vide (3-1, 60.00).
Les occitanes ont presque su déjouer les pronostics et ont posé bien plus de difficultés que prévu aux Remparts. Avec cette victoire l’équipe de Tours reste néanmoins plus jamais en lice pour conserver son titre.
 
Meilleures joueuses du match :
Maëlys Delluc pour l’équipe de la ligue d’Occitanie
Marie Pierre pour les Remparts de Tours
 

Match 4 : Grenoble - Cergy-Pontoise

Les Jokers éteignent les Brûleuses de loups.

Photo hockey Hockey féminin -  : Grenoble / Féminin vs Cergy-Pontoise / Féminin - Carré final Féminin élite : Tours et Cergy s’offrent une finale
Photographe : Bruno Gouvaze
D’emblée les Jokers prennent le contrôle du match et se mettent en évidence notamment par l’intermédiaire de Anaïs Peyne Dingival et Gwenola Personne.
Les Brûleuses de loup sont inoffensives en ce début de partie et il faut attendre leur powerplay obtenu sur une faute de Tiphaine Hautereau pour les voir enfin solliciter Hanaé Forterre qui garde le but des vertes.
Les franciliennes tuent la pénalité et, sur la sortie de prison, Léa Milenkovic est accrochée par Lucile Philipponneau.
L’avantage numérique qui en résulte est converti par Personne dont le tir lâché du cercle droit n’est que dévié par la jambière de Lena Delettres (0-1, 09.12).
Grenoble réagit par l’intermédiaire de Marie Delettres mais Forterre veille au grain. Même si le deuxième powerplay des cergypontaines n’est pas converti, le tiers est à leur main. Leur jeu parfois un peu alambiqué ne leur permet pas de prendre le large.
Les franciliennes consolident leur avantage au cours de la seconde période qu’elles continuent à contrôler.
Photo hockey Hockey féminin -  : Grenoble / Féminin vs Cergy-Pontoise / Féminin - Carré final Féminin élite : Tours et Cergy s’offrent une finale
Photographe : Bruno Gouvaze
Personne absolument seule dès le début du vingt aurait pu donner de l’air à son équipe sur un breakaway où la fraction de seconde d’hésitation devant la gardienne ne lui permet pas de faire feu comme elle l’aurait probablement souhaité.
Les brûleuses de loups ne lui font pas regretter cette occasion manquée sur leur propre jeu de puissance que Forterre empêche d’être fructueux.
Au contraire, à peine au complet c’est la dynamique Morgane Rihet qui, bien servie par Léa Mullender de derrière le net, ne laisse aucune chance à la gardienne (0-2, 26.23).
Les grenobloises sortent bien de leur boite pour recoller au score et ont quelques occasions par Thais Piffard ou Camille Dacosta notamment. Mais cela ne passe pas et les franciliennes de leur côté répondent par Manon Jaffrezic, Lola Issa ou Milenkovic. Le score reste inchangé jusqu’à la pause.
Comme la veille, c’est dans l’ultime vingt que les Jokers font exploser leurs adversaires.
Photo hockey Hockey féminin -  : Grenoble / Féminin vs Cergy-Pontoise / Féminin - Carré final Féminin élite : Tours et Cergy s’offrent une finale
Photographe : Bruno Gouvaze
La première à le faire est Peyne Dingival laquelle, servie dans le cercle droit, se recentre latéralement et fusille Delettres (0-3, 40.21).

Les iséroises souffrent un peu mais ne lâchent pas.
Du coup Lisa Delcroix déborde sur la gauche, résiste à la défenseure et se recentre pour, devant l’enclave, pousser avec énergie le puck au fond malgré l’interposition de Forterre (1-3, 44.10).
Cela met du baume au cœur des grenobloise mais pas pour longtemps.
Si Sarah Benemghar ne marque pas sur l’action suivante, c’est la pile électrique Peyne Dingival qui converti avec autorité un rebond (1-4, 45.57).
La jeune attaquante est déchainée et touche du tube peu après sur une nouvelle attaque. Les cergypontaines veulent maintenir les BDL la tête sous l‘eau et sont bien prêtes de le faire sur un breakaway de Hautereau. Malgré une nouvelle supériorité numérique, suite à une faute de Chloé De Bono sur l’infatigable Delcroix, les grenobloises restent muettes.
Photo hockey Hockey féminin -  : Grenoble / Féminin vs Cergy-Pontoise / Féminin - Carré final Féminin élite : Tours et Cergy s’offrent une finale
Photographe : Bruno Gouvaze
Pourtant Dacosta a une opportunité. Une fois la pénalité tuée, les iséroises finissent le match dans un incroyable baroud d’honneur où elles multiplient les présences dans la défense francilienne sous pression.
Finalement les grenobloises boiront le calice jusqu’à la lie, suite à un encore un gros travail de Rihet pour Peyne Dingival sur la gauche, la jeune attaquante poursuit derrière la cage avant de retrouver Rihet dans le slot laquelle ne laisse encore aucune chance à la gardienne (1-5, 59.19).
Ce but de la dernière minute scelle la nette victoire des Jokers qui s’offrent par la même occasion une véritable finale, le lendemain, face aux Remparts de Tours.

Le vainqueur de cette rencontre dominicale s’adjugera le titre de champion de la saison 2022/2023.
 
Meilleures joueuses du match :
Stéphanie Lozine pour les Brûleuses de loup de Grenoble
Anaïs Peyne Dingival pour Jokers de Cergy-Pontoise
 
 
© 2023 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...