trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : République Tchèque (CZE) vs Etats Unis d'Amérique (USA)
8-4
(1-3 1-0 6-1)
Le 29/05/2022
Tampere, Nokia Arena
République Tchèque (CZE) ] Etats Unis d'Amérique (USA) ]
Les Tchèques renversants prennent le bronze
 
Petite finale entre les vaincus de la veille, les Tchèques qui ont explosés contre le Canada et les États-Unis, battus sur le fil contre les Finlandais. Au premier tour la Tchéquie l'avait emporté face aux Américains, elle espère faire de même
 
Tampere, Nokia Arena, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 29/05/2022 à 19:19
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Czech Republic :
United States of America :
L'aigle américain déploie ses ailes :

Le premier tiers commence bien côté tchèque, les rouges s'offrent des belles offensives comme celle de Kundrátek ou de Vrána sont bloqués par Swayman.
Les Etats-Unis montrent à leur tour les dents mais Galchenyuk ou Jones ne peuvent déjouer le gardien des Coyotes. Le jeu est rapide et agréable, les deux équipes s'offrent des occasions mais le score n'évolue pas. Meyers slape de la bleue, le puck dévié par un patin repart au deuxième poteau où Kuhlman est idéalement placé, il expédie la rondelle au fond (0-1 à 09'33).
La République tchèque tangue et se fait pénalisée dans la foulée. Boldy fait une passe en retrait à l'aveugle dans le slot, Gaudette double le score d'un bon lancer du poignet (0-2 à 12'14).
Les Tchèques se ressaisissent et repartent au feu. Flek se bat dans le coin et remet parfaitement dans l'axe pour Černoch qui vient coller au fond à ras glace (1-2 à 15'19).
Les Tchèques continuent leur pressing, Blümel bien servi par Hertl vient se heurter au gardien des Bruins. Les Américains plient et commettent une faute dans les dernières secondes. La défense slave perd le palet en reculant, Schmidt récupère et adresse une passe parfaite au second poteau pour Kuhlman, le joueur du Kraken alourdit la marque pour son deuxième but de la partie (1-3 à 19'47).
Un but en infériorité qui vient clôturer une excellente période des Etats-Unis, nettement devant après vingt minutes.

Tirs cadrés : 8 / 6 pour les Etats-Unis

 

Les lions gardent espoir :

Jalonen décide à changer son gardien, Vejmelka déjà fantômatique contre le Canada la veille est rappelé au banc, remplacé par le gardien des Ilves Tampere qui connaît bien la Nokia Arena. Marek Langhamer prend place devant le filet de la mère patrie tchèque. La République tchèque commence le tiers en powerplay mais ne parvient pas à en profiter.
Les lions slaves sont à leur tour pénalisés, les Américains forcent pour tuer le match mais Langhamer tient bon.
Le jeu es équilibré, les deux équipes se neutralisent, chacune à ses temps forts mais son adversaire la repousse à chaque fois.  A la bleue, Sklenička envoie un missile, le défenseur américain bloque, mais le puck retombe devant le but, Smejkal s'en emparre et le propulse au fond des filets yankees (2-3 à 32'12).

Le jeu nreste rapide et agréable, les deux équipes régalent mais les deux portiers font le job pour tenir ce score jusqu'à la deuxième sirène. Les Tchèques ont réduit l'écart et peuvent espérer remonter au score avec vingt minutes à jouer.

Tirs cadrés : 9 / 9

 

Remontée fantastique, Pastrňák hat-trick :

Les Tchèques démarrent à toute allure le dernier tiers et font mouche d'entrée. Pastrňák remonte la glace et dans l'angle fermé bat son gardien de club d'un bon lancer du poignet pour égaliser après à peine 51 secondes de jeu ! (3-3 à 40'51).
Les hommes de Jalonen rassurés repartent à l'offensive, ils pressent. Swayman doit s'employer pour tenir son but, mais sa défense semble complètement dépassée par la vitesse adverse. Krejčí gagne l'engagement en zone offensive, il remet derrière à Červenka qui envoie un missile au fond du but états-unien (4-3 à 42'29).
Deux buts marqués en moins de deux minutes, une partie complètement renversée, la Nokia Arena majoritairement derrière les Tchèques et leur coach finlandais, chavire !
Les Tchèques accélèrent encore et repartent au feu. Jordán dévie au deuxième poteau une passe lumineuse jusqu'à Pastrňák qui n'en demendait pas tant pour reprendre sur réception et trouer une deuxième fois le but (5-3 à 43'37).
Trois buts inscrits en moins de trois minutes, les Tchèques sont sur un nuage, alors que les Etats-Unis sombrent à grande vitesse. Les Slaves poussent encore et cherchent le point de rupture de leur adversaire.
Les Américains tiennent et récupèrent un powerplay, ils forcent pour réduire l'écart et retrouver espoir. Il se font contrer par Smejkal qui part seul en break, Swayman réalise un arrêt impeccable au second poteau mais est au sol, alors que le palet est stoppé net devant le filet, tandis que trois joueurs états-uniens sont mal placés, Kämpf qui arrive n'a plus qu'à pousser au fond (6-3 à 54'42).
Les Etats-Unis sonnés, sortent leur gardien pour jouer à six contre quatre. Ils ne trouvent pas la faille, Kämpf contre et s'en va trouver la cage vide (7-3 à 58'08).
Le jeu tourne à la démonstration de force mais les Tchèques trop euphoriques se déconcentrent. Watson réalise une incroyable passe dans le slot pour Bordeleau, le rookie des Sharks pousse au fond dans un angle fermé (7-4 à 58'41).
Les Tchèques repartent un peu de l'avant, les Etats-Unis sont encore pénalisés. Le powerplay tchèque s'offre une dernière réalisation pour les amateurs du genre. Krejčí à la bleue sert Hertl au premier poteau, il remet de l'autre côté pour Pastrňák qui d'un tir parfait juste sous la transversale, complète le hat-trick (8-4 à 59'23).
A l'issue d'un match incroyable, la République tchèque l'emporte et décroche sa première médaille depuis dix ans aux mondiaux !

Tirs cadrés : 18 / 7 pour la République tchèque

Etoiles Hockey Hebdo :

*** : David Pastrňák
** : Tomáš Hertl
* : Karson Kuhlman

 

Les Tchèques mal embarqués dans le match et mené 3-1 au premier tiers ont réussit à revenir à une longueur après quarante minutes. Puis ils ont dynamité le jeu et renversé complètement l'Oncle Sam en lui infligeant 6 buts en un tiers et trois en trois minutes ! La première ligne menée par l'exceptionnel centre des Boston Bruins, Pastrňák, a fait le show avec son ancien coéquipier, et maintenant pilier d'Olomouc Krejčí. Langhamer a parfaitement fait le match aux deux derniers tiers. Une médaille de bronze méritée pour les Tchèques après leurs JO ratés et la première avec Jalonen à leur tête. Les dix ans de disette sont terminés, la République tchèque 4ème en 2019, fait son grand retour sur la scène des médailles.
Les Etats-Unis rapidement devant avec un très bon premier tiers, ont petit à petit vu leur jeu s'éroder. Leur défense a ensuite explosée et a laissé le jeune Swayman bien seul devant son but. Une fois encore les Etats-uniens ratent le cochent et rentrent bredouilles des mondiaux.
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Henri Duguay a écritle 30/05/2022 à 22:59  
Toujours un plaisir pour moi de voir les USA se faire planter. Bien joué les Tchèques!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...