Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : République Tchèque (CZE) vs Lettonie (LAT)
6-3
(0-2 4-0 2-1)
Le 16/05/2019
Ondrej Nepela Arena, Bratislava
République Tchèque (CZE) ] Lettonie (LAT) ]
La Tchéquie est en sécurité
 
La République tchèque et la Lettonie sont au coude à coude au classement du groupe B, chacun ayant 6 points, devant la Norvège (0 pt) et derrière la Suède (9 pts). Une possible place en 1/4 de finales se joue.
 
Ondrej Nepela Arena, Bratislava, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 16/05/2019 à 22:58
FICHE TECHNIQUE

9084 spectateurs
Arbitres : Olivier Gouin, Jeremy Tufts, Dmitri Golyak, Brian Oliver
Buts :
Czech Republic :
Latvia :
Photo hockey Championnats du monde -  : République Tchèque (CZE) vs Lettonie (LAT) - La Tchéquie est en sécurité
Twitter: narodnitym
Le match n°32 de ces Mondiaux 2019 commence sur une offensive de Balcers, avec un palet perdu en zone offensive. Le premier arrêt de jeu est enregistré pour un hors-jeu tchèque lors du contre de cette offensive. Elvis Merzlikins et Patrik Bartosak s’illustrent dans les premiers instants du match. Le letton Teodors Blugers charge Michael Frolik, à 2’29’’ et est envoyé sur le banc pour cette raison. Première situation spéciale pour les hommes de Milos Riha, sans effet. Cibulskis, ses coéquipiers défenseurs et Merzlikins faisant preuve d’un grand sang-froid. Quelques secondes après la fin de cette pénalité, Tomas Zohorna s’en va pour dureté, à 05m03s, il est rejoint par Michal Moravcik 35 secondes plus tard… c’est à 5 contre 3 que les Lettons pourront prendre l’avantage, grâce à Miks Indrasis et son 200e but en Mondiaux, aidé par Lauris Darzins et Oskars Cibulskis, après 6 minutes 04.
 
Alors qu’il reste encore quelques secondes en supériorité numérique, à 5 contre 4, aucun tir ne doublera l’avantage des Lettons. À force de subir les assauts d’Ondrej Palat et consorts, Ronalds Kenins s’en va en prison pour une pénalité mineure à la 10e minute. Sans effet, pour les Tchèques, seuls 3 tirs ont pu être dirigés contre le portier letton et sa défense. Petr Zamorsky va chauffer le banc d’infamie pour crosse haute et Capitaine Darzins élimine 4 joueurs à lui tout seul et offre le 2-0 letton, alors qu’il reste 6:52. Il a été aidé par Rudolfs Balcers et Oskars Cibulskis. Les Tchèques ont de la peine à se remettre des désavantages numériques et des deux buts accordés, quelque peu fébriles, Jan Rutta et ses coéquipiers ne parviennent pas à s’installer en zone offensive. Dans les 3 dernières minutes, ni Moravcik, ni la construction lancée par Dominik Simon, ni même ce missile d’Ondrej Palat ne changeront le score.
 

Retour au jeu, après la 1ère pause, sur un premier tir de Filip Hronek, dévié dans les filets de protection, par le casque du portier Merzly. La réponse lettone ne tarde pas, Bartosak restant attentif. À 21’29’’ Maris Bicevskis écrase la tête un joueur tchèque, contre la bande et est renvoyé au vestiaire (5’ + match). La formation au maillot rouge et peut se ressaisir. Après pas moins de 6 tirs, Michal Repik loge le palet entre les jambes du rookie de Columbus. Alors que ce même Michal Repik, Jakub Vrana, et leurs coéquipiers jubilent, le goal est annulé car, en effet, le puck n’a pas du tout traversé les lignes de buts.  On joue depuis 5:41 dans le T2 et Filip Hronek offer le 2-1 d’un one-timer de la ligne bleue, toujours en avantage numérique, servi par Jakub Voracek. Une pénalité est sifflée à l’encontre de Tomas Zohorna, pour retenir, alors qu’il reste 2 minutes 39 avant la mi-match. Nouvel avantage pour la Lettonie, sans conséquence.
 
La mi-match est passée au moment où Jan Kovar, qui reçoit une subtile passe d’Ondrej Palat, en milieu de zone offensive, donne l’égalisation juste en-dessus de la jambière gauche du portier letton ! La 3ème mention d’aide est attribuée à Petr Zamorsky Temps : 31m01s. Leur coéquipier Jan Rutta va purger, à la 32e minute une pénalité pour rudesse et ni Laurins Darzins, ni Miks Indrasis, ni les frères Rihards et Roberts Bukarts ne redonneront l’avantage à leur équipe. Rythmé par les pénalités, cette partie monte d’un léger cran dans la tension, à l’approche de la fin du 2ème temps. Capitaine Voracek en profitant même, pour utiliser le défenseur letton et son coéquipier Dominik Simon pour scorer le 3-2, à 37’38’’ ! 58 secondes plus tard, Jakub Vrana quadruple la mise en prenant suffisamment de vitesse pour doubler Merzlikins. Les assistances sont attribuées à Radek Faksa et Radko Gudas. Fin du second Vingt, rendez-vous après la pause.
 

La République tchèque et la République lettone reprennent le jeu avec un avantage pour les hommes de Milos Riha, qui ne souhaitent pas laisser filer l’avantage de 2 buts acquis en fin de 2ème période. Cependant, aucune de la demi-douzaine de tentatives sur Bartosak et sur Merzlikins ne sera transformée en goal jusqu’à la 46e. Dominik Simon reçoit une passe complètement maîtrisée de son capitaine Jakub Voracek et inscrit le 5-2. Voracek a été aidé par une relance de Michael Frolik. Cela débloque quelque peu le jeu de cette 3e période, car Michal Moravcik, fait trébucher Oskars Batna et ira assumer sa faute 2 minutes. À la 47e minute, c’est l’occasion pour les joueurs de Bob Hartley pour recoller, le seul tir dangereux est celui de Roberts Bukarts, qui atterrit sur la latte. La Tchéquie choisissant de gérer le jeu et son adversaire, l’intensité est redescendue. Un ultime coup est tenté par la formation lettone, en sortant Elvis Merzlikins pour jouer à 6 vs 4. Un surnombre de joueur ayant été signalé par les officiels. Cela paiera car Laurins Darzins nettoie la lucarne de Patrik Bartosak depuis la ligne bleue, à 55’28’’, aidé par Oskars Cibulskis. Il reste donc un peu plus de 4 minutes de jeu et la Tchéquie mène 5 à 3. Le 6-3 tchèque tombe dans une situation où le portier letton avait quitté sa cage, contrôlé par Jakub Voracek. Il a été judicieusement servi par Michael Frolik et Dominik Simon, à 58m28s. Laurins Darzins (5+20’) va terminer son match dans les vestiaires suite à une charge, dans le même temps que le dernier goal tchèque. Le Letton Rihards Marenis et quelques Tchèques, dont Michal Repik, en viennent aux mains, sur la fin du match.
 
 
Gardien Hockey Hebdo
Elvis Merzlikins
Ayant reçu une bonne trentaine de tirs, l’ex-portier du HC Lugano n’a pas faibli et a pu sortir un match très correct. Il n’a pas été très aidé par sa défense durant la période médiane, mais a tout de même su répondre aux attentes. En sus, la confiance que dégageait Merzlikins rassurait ses coéquipiers.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...