Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Suède (SWE) vs Suisse (SUI)
3-2
(1-1 1-1 0-0 1-0)
Après prolongation
Après tirs aux buts
À Royal Arena, Copenhague le 20/05/2018
12490 spectateurs
Suède (SWE) ] Suisse (SUI) ]

La Suède bis repetita !
 
Les Suédois, champions en titre sont connus dans le monde du hockey sur glace et surtout ici au Danemark parce que les supporteurs Suédois n’ont qu’une petite demi-heure de route pour venir encourager leur équipe. Ils affrontent ce soir la surprenante Nati. La Nati, la grosse cote de ce championnat a déjà fait beaucoup de bruit au Danemark. Les Suisses ont battu les finlandais en quarts (3-2) et se sont imposés en demis face à l’équipe du Canada, 3 buts à 2, notamment grâce au travail monstrueux de leur gardien, Leonardo Genoni qui est le gardien titulaire des Suisse ce soir également.
 
Royal Arena, Copenhague, Hockey Hebdo Evgeniia Stepanenko / Brice Voirin le 21/05/2018 à 00:27
Surprenante Nati
 
Dès les premières secondes du premier tiers les Suédois qui sont à domicile selon la feuille du match, veulent prendre la domination sur la glace. Les Suisses ne se laissent pas faire, récupèrent le palet assez rapidement et construisent une belle action à 3 contre 2 devant la cage d’Anders Nilsson. Une bonne interception du portier Suédois et quelques centimètres à côté du poteau gauche de la cage séparent les Suisses de l’ouverture du score. 30 secondes plus tard c’est le tour des Suédois de mettre la pression sur le portier Suisse. Le palet s’arrête sur la ligne de la cage, il n’y a personne de côté Suédois pour finir l’action. A 4 minutes 30 secondes de jeu les Suisses envoient le palet depuis derrière la cage de Nilsson dans le slot, Tristan Scherwey est un peu loin de la zone de gardien et il n’arrive pas à se déplacer rapidement pour faire un tir.
Les spectateurs ne s’ennuient pas, il y a de l’action sur chaque centimètre de la glace. Les Suisses ne semblent pas être effrayés par les noms des grandes joueurs de l’équipe du nord, n’attendent rien et veulent à tout prix ouvrir le score. Même si les Suisses ont eu un peu moins de temps pour se reposer après la confrontation de hier, depuis le début du match ils semblent être plus rapides et plus insistants dans leurs interventions. On note également un bon travail défensif de la Nati. Les Suédois ont du mal à s’installer dans la zone et sont obligés de trouver d’autres façons de tromper le portier Suisse. A 9 minutes 23 secondes de jeu John Klingberg tirs depuis la bleue - pas de problèmes pour Leonardo Genoni à geler ce palet. 2 minutes plus tard encore une attaque des Suédois qui cherchent à passer derrière la cage et de mettre le palet depuis l’angle aigu et fermé. Le portier Suisse est toujours très attentif. Après onzième minute du jeu il y a un petit relâchement dans les attaques Suisses, les Suédois sont beaucoup plus présents dans leur zone offensive. Leonardo Genoni montre encore une fois il est bon dans les duels individuels tout comme quand il lui faut arrêter des tirs lointains.
Photo hockey  -  : Suède (SWE) vs Suisse (SUI) - La Suède bis repetita !
Nicolas Leleu

A 11 minutes 25 secondes de jeu Nino Niederreiter dans la bataille à la balustrade monte sa crosse un peu au-dessus des limites réglementaires et laisse son équipe se débrouiller sans lui pendant 2 minutes. Les Suédois sont obligés de jouer avec les passes derrière la cage de portier Suisse car la défense est tellement stable et forte devant la cage et ils interceptent toutes les passes devant la cage. Les Suisses arrivent même à mettre la pression devant la cage de Nilsson à 15 secondes de la fin de leur pénalité. Les Suédois ne profitent pas de l’erreur de Nino Niederreiter. Les Suisses reprennent l'initiative après la sortie du banc des pénalités. Quelques actions offensives assez dangereuses n’apportent rien et le score ne bouge pas. A 5 minutes de la fin du tiers le gros momentum des joueurs Suédois arrive. Les Suisses ont du mal à sortir de leur zone défensive. A 3’30 les hommes de Patrick Fischer partent en contre-attaque qui n’a pas eu de succès car la cage Suédois a bougé. 30 secondes plus tard après l’engagement les Suisses arrivent à créer une offensive 2 contre 4. Andres Nilsson laisse le rebond après le tir de Josi Roman, Nino Niederreiter le suit et mette le palet dans les filets de la cage du portier Suédois (0-1). Après le but marqué pour souffler un peu les Suisses reviennent en défense. Le palet après le tir direct de Gustav Nyquist depuis la ligne bleue de sa zone offensive passe au-dessus de l’épaule de Leonardo Genoni qui était masqué par Patric Hornqvist (1-1). Les deux dernières minutes la palet traine dans la zone défensive de la Nati. Les Suisses sont un peu nerveux, font quelques fautes défensives. Les Suédois ne pressent pas trop. Les équipes partent souffler et prendre la pause sur le score 1-1.
 
La Nati résiste encore
 
10 seconde du jeu du deuxième tiers et ce sont les Suisses qui tirs à la cage de Nilsson. Ça passe au-dessus. Les Suédois reprennent l’initiative, contrôlent le palet pendant une minute 30 dans la zone offensive, mais n’arrivent pas d’ouverture pour tirer. Alors que la crosse de Gustav Nyquist trouve bien le visage de joueur Suisse. 2 minutes de power play sont annoncées pour la Nati. 2 tirs dans le power play passent à côté de la cage de Nilsson. Les Suisses n’arrivent pas à profiter le rebond du palet en leur faveur depuis la cage. Que dire ce n’est pas du tout la même défense en infériorité numérique que nous ont proposé les Canadiens dans le match de demi. A 3 minutes et 13 secondes du jeu après le dégagement du palet de leur zone les Suédois font le changement de ligne et oublient complètement Timo Meier. Meier récupère le palet dans la zone neutre. Grâce à sa vitesse, ses capacités et son talent individuel, il arrive devant le portier Suédois, envoie le palet dans la cage et permet à son équipe d’avoir l’avantage minimal dans ce match de la finale. A 6 minutes 29 secondes de jeu après une petite bataille à la balustrade derrière la cage de Nilsson, les équipes se retrouvent en égalité numérique 4 contre 4 (2 minutes pour Mattias Ekholm et Kevin Fiala pour la charge avec la crosse). Les Suédois attaquent en premier dans cette unité spéciale - Leonardo Genoni arrête cette attaque. Ensuite les Suisses créent une contre-attaque mais ratent le tir. Les équipes gardent le score 1-2 en sortant de ce jeu dans les unités spéciales. A 5 contre 5 les Suédois doublent et même triplent leurs assauts, ça ne passe toujours pas.
Photo hockey  -  : Suède (SWE) vs Suisse (SUI) - La Suède bis repetita !
Nicolas Leleu

Les Suisses commencent à se fatiguer.
A 13 minutes et 56 secondes de jeu Enzo Corvi prend une pénalité pour retenir un adversaire. Une minute plus tard le tir direct de Mika Zibanejad depuis la ligne bleue de sa zone offensive arrive droite dans les filets de Leonardo Genoni (2-2). Les 5 dernières minutes du deuxième tiers les Suisses se mettent complètement dans la défense. Leur travail devant la cage dans la zone bleue du gardien est très physique et juste magique. Les deux buts que les Suédois ont marqués, étaient marqués avec des tirs lointains depuis la ligne bleue. Dès que les Suédois passe cette ligne bleue, ils sont complètement bloqués par toute la ligne Suisse qui monte un jeu magnifique avec ou sans palet. Dans la douleur défensive les Suisses finissent le deuxième tiers. Rien n’est joué, rien n’est gagné, les équipe se retrouvent encore une fois dans la situation de l’égalité parfaite dans le score 2-2 avant de prendre la deuxième pause.
 
Malgré les assauts Génoni démontre tout son talent.
 
A 26 secondes du jeu de troisième tiers une action n’est pas dangereuse en soi, crée la panique devant la cage des Suisses. Le palet arrive tranquillement depuis derrière la cage, Leonardo Genoni n’arrive pas à le geler fermement. Il le fait en deux temps, les Suédois n’ont pas eu le temps de réagir. Les Suisses deviennent très collectifs au troisième tiers. La volonté de faire bien et de jouer correctement, crée le danger car le palet traine souvent entre les patins des deux joueurs Suisses qui ne veulent pas prendre la responsabilité. Pour instant ça se passe sans conséquences pour la Nati. Les Suisses decident de jouer le numéro deux. Les Suédois se rappellent des contre-attaques rapides de la Nati et ne veulent pas se précipiter non plus. Les 7 premières minutes sont assez lentes au niveau des vitesses et de la construction du jeu. Les Suédois essaient de profiter du changement de la ligne assez hasardeux de la Nati. Roman Josi est obligé de commettre la faute de retenir un adversaire pour arrêter l’attaque du Suède. Les Suisses montrent un jeu défense parfaite en infériorité. Les Suédois sont repoussés vers les balustrades, tous les lancés sont bloqués. Le speaker de Royal Arena a à peine le temps d’annoncer que les équipes sont au complet, Roman Josi retourne sur le banc de pénalité pour obstruction.
Photo hockey  -  : Suède (SWE) vs Suisse (SUI) - La Suède bis repetita !
Nicolas Leleu

Il reste à jouer 10 minutes au troisième tiers. La défense Suisses et leur penalty kill sont parfaits ce soir. A 6 minutes de la fin du troisième tiers les Suisses trouvent de l’espace sur la glace pour créer 3 contre-attaques. La première ne donne rien car le palet n’arrive pas jusqu’à le gardien de Suède. La deuxième attaque est assez dangereuse, un beau 3 contre 1, mais les Suédois réussissent à revenir en défense avant que les Suisses se présentent à la cage. La troisième attaque est très timide, les Suisses veulent pousser le palet entre les jambes d’Anders Nilsson, mais c’est très facile pour lui. A 3 minutes de la fin du troisième tiers le score est toujours égal 2 partout. Les Suédois dominent largement à la fin du troisième tiers. Les Suisses  semblent être très fatigués mais restent très vigilants en défense et ne créent plus les occasions offensives. A 20 secondes de la fin du tiers Fillip Forsberg se retrouve tout seul face à Leonardo Genoni et essaie de le défier avec un tir direct. Trop facile le palet est gelé. Le temps réglementaire ne suffit pas aux deux formations pour définir le gagnant du championnat du monde édition 2018. Le score à la fin du temps réglementaire : Suède 2-2 Suisse.
 
Une prolongation irrespirable jusqu’au bout
 
Les prolongations s’annoncent palpitantes. Les équipes savent très bien qu’il n’a plus droit à l’erreur. La fatigue énorme sent dans les actions des deux équipes. A 5 secondes de la fin de la prolongation le poteau sauve l’équipe Suisse. La sirène retentit à Royal Arena. La fête du hockey international continue à Danemark avec la séance des tirs aux buts.
 
Tre Kronor bis repetita !
 
Sven Andrighetto est le premier tireur pour la Nati. Il ouvre le score. Le premier tireur de la Suède Mika Zibanejad loupe son lancer. Le duel des gardiens continue. Les deux tirs suivants de la Nati ne rentrent pas. Leonardo Genoni dévie le deuxième lancé de la Suède. La chance tourne vers les Suédois. Les deux derniers tirs de la Nati passent à côté de la cage d’Anders Nilsson.
Fillip Forsberg crucifie Genoni. Niederreiter manque son lancer.
La Suède est championne du monde 2018 en back to back !!
 
La Nati a fait un très bon parcours et peut être fière de ses joueurs et son staff. Ce soir les Suédois ont gagné la loterie des tirs aux buts. La dernière fois que les Suisses ont gagné le trophée du championnat du monde c’était en 2013 et c’était la finale contre l’équipe Suédois également. Les fans Suisses devront attendre encore pour prendre la revanche sur les Suédois. Les champions en titre ont montré qu’ils sont la nation du hockey sur glace la plus forte devant 12490 spectateurs ce soir à la Royal Arena. 
 
 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Henri Duguay a écritle 21/05/2018 à 09:18  
Tout à fait ridicule de décider un sport d'équipe par des jeux individuels comme des tirs de barrages. Bel effort des Suisses!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...