trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Suisse (SUI) vs Slovaquie (SVK)
5-3
(1-1 2-1 2-1)
Le 18/05/2022
Helsinki Ice Hall, Helsinki
Suisse (SUI) ] Slovaquie (SVK) ]
Les Helvètes passent devant
 
Rencontre entre deux formations sur des dynamiques opposées. La Suisse, qui a battu difficilement le Kazakhstan 3-2, voulait certainement montrer un autre visage avant d’affronter le Canada. Quant à la Slovaquie, les coéquipiers de Tatar sont dans le dur et à la lutte avec l’Italie et le Kazakhstan pour éviter la relégation.
 
Helsinki Ice Hall, Helsinki, Hockey Hebdo Raphaël Realini le 19/05/2022 à 06:42
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Switzerland :
Slovakia :
Huska déterminant :

Première pénalité d’entrée de Bertschy sur Tatar pour faire trébucher (0’20). La Slovaquie à l’occasion de se montrer mais sur un palet bêtement perdu par Ceresnak, Malgin s’en va battre Huska (0:52 ; 1-0).
En prison, Bertschy lève les bras au ciel et exulte tout seul. Craig Ramsey n’en revient pas et rit jaune. Ceresnak effectue encore une mauvaise passe en zone neutre, interceptée par Thurkauf mais celui-ci ne parvient pas à scorer (2’20). L’entame des joueurs slovaques est catastrophique. Un nouveau palet est perdu en zone neutre et c’est encore dans l’axe, que la Suisse va accentuer le jeu. Thurkauf est proche de l’enclave pour dévier une passe d’un coéquipier mais Huska intervient avec une grande vitesse d’exécution. La Slovaquie va respirer un petit peu après un bon tir de Kristof sur le gardien suisse qui gèle le puck pour la première fois (4’). Le capitaine adjoint Ceresnak, est montré du doigt par les caméras et son sélectionneur qui lui passe une soufflante afin qu’il puisse commencer son match. Surprenant pour ce joueur d’expérience. Grman est pénalisé pour une interférence sur Kurashev, alors que l’helvète n’avait rien fait (6’29). L’opportunité de faire le break après une très grosse entame de match.
Malgré un jeu offensive proposé par la première ligne suisse, Huska essuie un tir adverse et cette première pénalité pour les hommes de Fischer ne donnera finalement rien. Enfin, Grman offre à son équipe un premier contre. Il se présente face à Genoni mais le portier de Zug est bien sur ses appuis pour stopper la tentative. Le power break fait du bien à la Slovaquie, essoufflée et sans réelle solutions. C’est justement, après la petite pause, que les coéquipiers de Tatar vont égaliser. Engagement gagné par la Slovaquie dans leur défense. Linska, en zone neutre, lance en profondeur Lantosi. Il élimine Siengenthaler et se présente face à Genoni. Le portier repousse mais le puck reste dans l’enclave et malgré quatre joueurs à l’intérieur, Roman suit et marque (10:33 ; 1-1).
Surprise, la Suisse doit se ressaisir. La Slovaquie commence à gagner des engagements dans la zone défensive suisse et Ragenda pousse Genoni à geler un palet. Geisser est en prison à 11’41 mais comme en début de match, les slovaques ne sont pas à l’aise et Kurashev va au but après un bon service sur le flanc droit d’Hischier mais Huska sauve les siens. Le match est très plaisant. Avant la pause, les deux équipes auront des opportunités mais les gardiens veilleront à ne pas encaisser un but. Le gardien d’Hartford Wolf Pack (AHL), mis à disposition par les Rangers de New-York, sera plus mis à contribution que son compère suisse.

Tirs : 17 (SUI) / 6 (SVK)

 

Pluie de pénalités :

Les slovaques ont l’air déterminés dès leur retour sur la glace. Genoni doit s’employer dès la première minute de la période, deux fois sur des tirs d’Hischier. Siegenthaler effectue une grosse charge à proximité de la tête de Minarik, très sonné. Tatar, le capitaine, demande des explications auprès des officiels mais aucune pénalité sera accordée. Moser offre la première occasion suisse suite à un bon service dans l’axe mais sur la trajectoire, se trouve Ivan qui dévie du patin, la rondelle. Alors que la possession du puck était du côté slovaque, la Suisse concrétise une attaque tout en étant patient. Le palet tourne et reste à droite en direction de Scherwey. Egli est trouvé depuis la bleue et dans l’axe puis tir sans contrôle. Le puck est plusieurs fois, ce qui trompe le gardien (25:32 ; 2-1).
Fait rare, le juge de ligne finlandais Hannu Sormunen, est percuté par Takac. Grosse collision qui interrompt le jeu. Sormunen est contraint de sortir, laissant ses confrères arbitrer à trois. Voulant repartir de derrière proprement, la Suisse va céder sur le pressing slovaque. Tatar presse sur Kukan, joueur de Columbus. Kristof prend le puck, qui donne en une touche pour Slafkovsky. Le jeune de 18 ans surprend Genoni d’un tir dans la zone d’engagement et qui passe entre les jambes du tessinois (25:32 ; 2-2)  
Nouveau « back-to-back » dans cette rencontre pour la Slovaquie, habituée. Meier, discret, s’offre un shoot proche de la zone d’engagement slovaque du côté droit, sans danger pour le gardien qui gèle.
Siegenthaler est sanctionné pour faire trébucher alors qu’il n’avait plus la canne dans les mains (27’43). Ce power play ne donnera rien, les défenseurs suisses prennent le dessus, notamment via un pressing haut sur l’exemplaire Tatar. Crosse haute de Meier, qui n’est pas dans son match (30’52). La Slovaquie a l’opportunité de faire patiner encore deux minutes en plus les suisses en infériorité. Cependant, Lantosi fait trébucher Scherwey et est sanctionné (31’38). Un « 4 vs 4 » voit le jour. Suter va à la faute sur Tatar qui s’était parfaitement débarrassé de lui, grâce à sa technique de grande classe (32’32). C’est alors que Timo Meier, en sortie de prison, va profiter d’un nouveau cadeau adverse. Slafkovsky tente de trouver Nemec dans l’axe. Suter parvient à dévier la rondelle qui va en direction de Meier, seul à la sortie de prison qui va battre le gardien d’une tranquillité parfaite (32:59 ; 3-2).
Tout est à refaire pour la Slovaquie, qui jouera encore en infériorité. Grman est tombé dans le piège de Hischier et l’a fait tomber avec le bâton (33’36). Cette fois-ci, rien ne se passera, sauf à la toute fin de pénalité où Slafkovsky est allé trop vite sur la glace en sortie de banc et c’est un surnombre, qui a été sanctionné (35’48). Fait similaire mais pour la Suisse à 37’05 ! Bertschy rejoindra encore la prison suisse, garnie, pour un accrochage injuste alors que le puck a été pris en premier (38’30). Cette période a été gâchée par les fautes, malgré un bon nombre de buts inscrits. 

Tirs : 7 (SUI) / 2 (SVK)

 

Guerre froide :

Le jeu reprend, en espérant que jeu sera moins tâché de pénalité. Nous avons évité la pénalité de Simion après vingt secondes mais un slovaque avait simulé une chute. Simple rappel de la part des arbitres, psychologues. Nos prières ne sont pas exhaussées : encore un changement tardif et un surnombre côté suisse (43’12). La Slovaquie pousse fortement, et Tatar, seul à droite dans la zone d’engagement, trouve la barre après un tir puissant. Un autre tir suivra, sans danger pour Genoni. La Suisse pouvait de nouveau surprendre leur adversaire du soir durant la pénalité mais Huska fait opposition de la botte. La Natie va se reprendre en main et inscrire un quatrième but très important. Depuis son camp, Marti voit l’appel parfait en profondeur d’Hischier entre deux défenseurs. Le capitaine des New Jerseys Devils bat avec sang-froid, Huska (45:44 ; 4-2). Sur le banc, Tatar est fou de rage. Il repense à son tir sur la barre quelques instants plus tôt. Moser essai à gauche, collé à la bleue mais du bras, le gardien slovaque détourne en dehors de la glace. Herzog proche de l’enclave est proche d’inscrire le but qui mettrai la Suisse à l’abri mais le cadre n’est pas trouvé. Enfin, les helvètes prennent le contrôle du puck. Ils adorent ça. Ils tentent d’essouffler les joueurs d’en-face.
 Cependant, la Suisse va une nouvelle fois céder sur un but contre son camp. Derrière le but, Sykora trouve à gauche Takac dans la zone d’engagement. Son tir se transforme en remise proche des buts et le malheureux Geisser avec sa patin, expédie la rondelle dans les cages (49:07 ; 4-3).
 
L’élan dynamique passe désormais de l’autre côté, le match est vite relancé. Tatar à l’occasion du 4-4. Slafkovsky tir, cela est dévié du visage par un défenseur suisse. Seul, la cage ouverte, il manque le cadre en ne trouvant que le poteau ! L’expérimenté de la LNH ne comprend pas ce qu’il vient de se passer. Le match s’équilibre un petit peu. Fora percute lourdement Linska. Le joueur de Davos, après visionnage vidéo, est lourdement sanctionné par une méconduite (53’33). Après un arrêt de Genoni, Siegenthaler perd ses nerfs et ceinture Tatar. Mauvaise idée, la Slovaquie a un intéressant 5 vs 3 (54’13). La tension est à son comble entre les deux nations. Durant la supériorité, la Suisse a été héroïque en défense, malgré les bonnes intentions slovaques. Scherwey-Bertschy-Moser exultent lors de l’annonce du power break, comme une victoire. Les derniers tirs et contacts sont intenses dans les dernières secondes et c’est au final, la Suisse qui va s’imposer après une cage vide d’Herzog (59:36 ; 5-3).

Tirs : 6 (SUI) / 8 (SVK)

MVP :
Hischier (SUI)
Roman (SVK)

 

Match très disputé entre la Suisse et la Slovaquie ! Avec un total de 53 minutes de pénalité, la rencontre a été gâchée par de nombreuses fautes. La Slovaquie s’est réveillée en fin de match mais la défense helvète a été parfaite.  Avec quatre victoires en autant de rencontres, la Suisse est en tête de son groupe à contrario de la Slovaquie, qui va affronter le Kazakhstan le 20 mai dans un match, décisif pour le maintien. La Suisse, affrontera le Canada dans un match déjà, au sommet.
Denis Malgin est en tête des meilleurs pointeurs du tournoi (8 points).
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...