trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Suisse - Swiss League : Ajoie (HC Ajoie)
Ajoie confirme le break
 
 
Patinoire du Voyeboeuf, Porrentruy, Hockey Hebdo Laurin Petitat le 27/03/2016 19:04
Ajoie-Rapperswil Lakers 5-1
(2-0;1-1;2-0)
4e Ryser (Tuffet) 1-0 14e Devos 2-0 30e Schlagenhauf (Kuonen) 2-1 34e Horansky (Kummer, Rouiller) 3-1 52e Devos (Horansky) 4-1 58e Hazen (Mäder) 5-1

 
Ajoie: Descloux; Hauert, Rouiller, Hazen, Devos, Barrras; Büsser, Ryser, Horansyk, Kummer, Diem; S.Barbero, Casserini, Tuffet, Frossard, Staiger; Orlando, Pouilly, R.Lüthi, Mäder, V.Barbero.

Rapperswil: Nyffeler; Sataric, Grieder, Rizzello, Clark, Schommer; Geyer, Blatter, Bader, Mc Gregor, Hügli; V.Lüthi, Grossniklaus, Schmutz, Schlagenhauf, Kuonen; Zangger, Profico, Schaub, Vogel, Thöny.
 
Notes: Voyeboeuf 4070 spectateurs (guichets fermés)
Arbitres: Dipietro, Fischer
Ajoie sans Leonelli, Paupe, Mosimann (blessés) Girardin, Brahier, Dupertuis (surnuméraires)
Rapperswil sans Aulin, Frei, Auriemma, Mason, Höcker, Hüsler (blessés)
Pénalités Ajoie 5x2’ Rapperswil 8x2’ 5+20’ contre Clark (coup de crosse). 
 
Retour dans l’alignement de Steven Barras et de Thimothé Tuffet, absence de Mosimann dont la saison est terminée. Présent lors de l’acte III, Girardin est surnuméraire. Aucun changement dans les rangs saint-gallois.
 
Ajoie démarre fort
Après trente-cinq secondes de jeu, une bagarre entre Hazen et Profico éclatait, l’arbitre donnait deux minutes contre le jurassien et deux plus deux contre Profico. Ajoie allait jouer en power-play. A la 4e, Tuffet était derrière la cage, et servait Ryser qui envoyait un missile qui transperçait Nyffeler et ça faisait 1-0 pour Ajoie. A la 7e alors que son équipe était en supériorité, Kuonen tirait mais Descloux réalisait un arrêt splendide.  Une nouvelle fois en supériorité, Ajoie avec son second power-play était dangereux et Nyffeler devait sortir le grand jeu devant Rouiller et Diem. Il y avait beaucoup de tension et plusieurs frictions entre les joueurs à chaque coup de sifflet. A la 14e, alors que son équipe était en infériorité, Devos récupérait la rondelle et partait en duel avec Nyffeler et il ne laissait aucune chance au dernier rempart des Saint-Gallois. On joue à guichet fermé ce soir à Porrentruy, 4070 spectateurs sont venus garnir le Voyeboeuf.Systématiquement, les visiteurs cherchent les Ajoulots pour tenter de les sortir de leur match, Schmutz et Rouiller étaient envoyés en prison. 2 longueurs d’avance pour le HCA après un tiers c’était tout à fait logique car les ajoulots ont été supérieurs à leurs adversaires dans tous les domaines.
 
Statu quo
Durant les cinq premières minutes de cette deuxième période, la plupart du jeu se déroulait en zone neutre et il n’y avait pas beaucoup de situations franches devant les buts. En power-play, Ajoie faisait bien tourner le puck en zone offensive mais les hommes de Sheehan buttaient sur Nyffeler, ce dernier maintenait son équipe dans le match. A la 30e sur un contre, Schlagenhauf d’un splendide tir du poignet permettait à son équipe de revenir à un but d’Ajoie. Cette réussite avait donné un coup de fouet aux hommes de Tomlinson qui mettaient beaucoup plus d’intensité dans les tâches. A la 34e, toute la patinoire explosait car à la suite d’une action fantastique initiée par Kummer, Horansky marquait un superbe but. Le public ajoulot était en délire et l’ambiance était juste indescriptible. A quatre minutes de la fin du tiers, un mauvais coup était donné par Sataric sur Rafael Lüthi, heureusement il pouvait se relever. La supériorité numérique ne donnait rien, les visiteurs parvenaient à contenir le bloc de parade du HCA.On en restait là dans ce deuxième tiers, un but de marqué pour chaque équipe, ce qui faisait que les locaux conservaient leurs deux buts d’avance.
 
Ajoie s’impose
Stupeur, à la suite d’un accrochage, un Saint-Gallois recevait une pénalité de match. Ajoie allait pouvoir évoluer en power-play durant les cinq premières minutes du dernier tiers. C’était Clark pour coup de crosse qui avait écopé de la pénalité. Mieux, Ajoie allait pouvoir évoluer pendant deux minutes complètes en double supériorité numérique. Nyffeler réalisait une parade sublime à la suite d’une tentative de Devos. On arrivait à la 45e rien n’avait été marqué, Rapperswil avait tenu bon. Mais les Saint-Gallois ne parvenaient pas à s’installer en zone offensive pour inquiéter Descloux. Les minutes passaient en faveur des Ajoulots qui ne lâchaient rien. A la 52e, Devos d’un geste sublime mettait inscrivait le numéro quatre, certainement le but libérateur dans ce match numéro IV. Le public se relevait une nouvelle fois pour encourager son équipe, un véritable délire ce soir à Porrentruy. Les choses s’empiraient pour les Lakers, Grossniklaus écopait d’une pénalité. Une ola était même lancée dans les travées de la patinoire, le public redoublait d’efforts pour pousser son équipe. Il fallait dire qu’elle le méritait bien car elle réalisait à nouveau une performance de choix. Les Lakers étaient à nouveau au complet, ils leur restaient six petites minutes pour se relancer. Descloux faisait un arrêt sensationnel devant Mc Gregor à la 57e. A trois minutes de la fin, Nyffeler quittait sa cage pour laisser entrer un sixième jouer. Vingt-cinq secondes plus tard, Hazen marquait depuis le milieu de la glace le but de la sécurité. Une victoire qui ne souffre d’aucune discussion tant les Ajoulots ont une nouvelle fois maîtrisé leur sujet même s’il faut dire que l’équipe de Rapperswil a été très décevante ce soir et n’a jamais semblé en mesure de perturber la machine jurassienne. Rapperswil terminait la rencontre en power-play, et Kuonen tirait de la ligne bleue, mais Descloux se montrait encore intraîtable et captait la rondelle du gant. 
 
Les réactions
Vincent Léchenne (entraîneur assistant du HC Ajoie)
Vincent on a senti que ce soir Ajoie a été meilleur de bout en bout et a une nouvelle fois bien maîtrisé la rencontre ?
Alors oui, on a bien commencé le match et le 2-0 inscrit à 4 contre 5 nous a fait le plus grand bien. On a de nouveau tous travaillé en équipe pour réaliser une superbe performance avec une nouvelle fois un Gauthier incroyable devant sa cage qui a réalisé des arrêts clés pour nous garder dans le match et les empêcher de revenir à 2-2. Après dans le dernier tiers, nos étrangers ont fait le job pour nous permettre de remporter ce match. 
 
Rapperswil, a essayé de vous provoquer d’entrée de jeumais Ajoie est resté calme, vous aviez parlé de cela avant le match ?
On savait qu’ils allaient venir fort et nous provoquer, on est resté très calme car le but était de jouer le maximum à 5 car on a vu que lorsqu’ils évoluent en power-play ils sont très dangereux. Alors avec Gary, on était content car nos gars n’ont pas répondu à la provocation.

Vous menez 3-1, et restez sur 3 victoires, ça sent bon pour vous ?
Non, il faut gagner quatre matchs pour remporter la série, mais c’est vrai que si l’on continue à mettre la même intensité dans le jeu, je ne vois pas comment ils pourraient nous battre trois fois de suite. Après justement il faudra que tout le monde reste concentré pour que l’on puisse conclure le plus rapidement possible. Juste, une petite dédicace à notre public qui a été une nouvelle fois formidable ce soir et qui nous a poussé du début à la fin, c’était juste incroyable l’ambiance qu’il y avait durant ce match.
 
Reto Schmutz (attaquant de Rapperswil)
Reto, vous vous inclinez encore contre Ajoie, qu’est ce qui n’a pas fonctionné pour vous ce soir ?
Une nouvelle fois on arrive pas à marquer des goals alors quand tu marques que une fois c’est difficile de gagner le match. Après, l’arbitre a pris de nombreuses décisions contre nous, alors c’était encore plus difficile d’espérer gagner ce match
 
Vous avez beaucoup poussé après votre but, est-ce que le 3-1 inscrit par Horansky vous a fait très mal ?
Oui, on a eu pas mal d’occasions après notre but et leur gardien a été très bon. C’est sur que ce 3-1 nous a fait du mal après on a jamais abandonné car un match dure soixante minutes mais c’est vrai que après le deuxième tiers on savait que cela allait être très difficile de revenir. 
 
Maintenant 3-1 pour Ajoie dans la série, vous y croyez encore ?
Bien sûr, il faut quatre matchs pour remporter une série et Ajoie n’en a remporté que trois alors tout reste jouable. Je pense que si l’on gagne mardi pour revenir à 2-3, on va retrouver de la confiance qui pourrait nous permettre de venir gagner une fois ici. Mais il ne faudra rien lâcher et être efficace devant le but.
 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Ractions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte whlen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...