trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey en France
Amical : Epinal - Chaux de Fonds
 
Les Dauphins terminaient hier soir la phase de préparation face à une équipe du second échelon suisse (LNB), à savoir La Chaux De Fonds, bien entamée par les blessures, qui avait à cœur de se racheter auprès de ses supporters, mécontents de leurs matchs de pré-saison. De son côté, Epinal montait en puissance et voulait confirmer sa bonne forme du moment. Les Dauphins se présentaient, eux, au complet, pour ce dernier match.
 
Epinal, patinoire de Poissompré, Hockey Hebdo Paul Haffemeyer et Fernando de Abreu le 09/09/2012 à 08:34
Le coup d’envoi est lancé et, dès la première minute, Ouimet charge un Suisse contre la bande et donne le ton. Les deux équipes se cherchent et Epinal a du mal à attaquer dans les premières secondes du match. Arrive le premier but sur la première occasion spinalienne, sur une passe d’Hagelberg devant le gardien, tout le monde se jette mais personne ne touche le palet, c’est finalement Offret qui reprend dans le but vide (1-0 à 1’35).

Le palet va ensuite naviguer entre les 2 camps qui évoluent ce soir sans pression, et c’est ainsi qu’arrive l’égalisation 3 minutes après l’ouverture du score. Suite à une mauvaise relance du capitaine Leroy, qui passe malencontreusement le palet directement sur la crosse de Steve Pochon en zone défensive, celui-ci arrive seul face à Girard et le fusille d’une magnifique lucarne côté mitaine (1 - 1 à 4’01).

Suite à cette égalisation, le jeu reprend et Epinal pousse. Epinal joue physique mais, sur un choc paraissant pourtant anodin entre Hagelberg et un Suisse à 4’16, le Spinalien se relève très difficilement en se tenant le bras. C’en est fini pour lui lors de ce match, victime d’une luxation. A force de jouer physique, les esprits s’échauffent et, à 5’14, suite à une charge contre la bande illégale de Slovak, un début de bagarre commence. Le Suisse prend 2 minutes pour dureté excessive et les 2 équipes vont donc évoluer à 4 contre 4 pendant 2 minutes.
Les Suisses s’en sortent mieux et poussent pour essayer de prendre l’avantage, mais c’était sans compter sur un excellent Girard qui, à 6’16, lors d’un changement de ligne spinalien au plus mauvais moment, se retrouve livré a lui-même face au numéro 20 de La Chaux De Fonds. Le portier spinalien se baisse à une vitesse imparable et arrête le palet entre les bottes ! Epinal, encore trop brouillon, peine à arriver en zone offensive, pressé par des Suisses très rapides dans le jeu. C’est d’ailleurs encore une fois Girard qui doit s’employer sur une attaque suisse à 2 contre 1 (9’48). Epinal procède donc en contres et, sur l’un d’entre eux, Petrak s’élance seul face au but, suivi de près par 2 adversaires. L’un d’eux donne un énorme cinglage sur la crosse de Petrak, ce qui a pour effet de la casser en deux. Attaque stoppée nette, et tir de pénalité accordé à Petrak. Celui-ci s’en ira défier Damiano Ciaccio et glissera la rondelle sous ses bottes (2-1 sur un tir de pénalité à 10’08).
Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Amical : Epinal - Chaux de Fonds
Photo : Fernando de Abreu
But spinalien

Epinal se fait prendre par la patrouille par deux fois en 24 secondes d’intervalle, et doit jouer en infériorité (3 contre 5), sans Bouchard ni Gervais, tous deux en prison !
La Chaux De Fonds va pousser, et Epinal va être un petit peu chanceux, notamment sur ce poteau suisse 5 secondes avant la fin de la prison pour Bouchard. Quand celle-ci se finit, Petrak envoi le palet directement sur Bouchard, parti seul derrière la défense adverse, qui s’en va dribbler d’une facilité déconcertante le gardien de La Chaux De Fonds, Damiano Ciaccio (3-1 à 13’41 en infériorité 4 contre 5) !

Epinal prend donc un avantage de 2 buts et va baisser de rythme. La rencontre perd en intensité et La Chaux De Fonds semble n’avoir ni l’envie, ni les ressources nécessaires pour aller inquiéter le gardien de but spinalien. Epinal en profite pour donner un temps de jeu conséquent à sa 3ème et 4ème ligne, et laisser certains cadres au repos quelques secondes.
Suite à une attaque spinalienne de la seconde ligne, Plch va derrière le but adverse, puis fait une passe millimétrée devant la cage pour son compère de toujours Michal Petrak, qui profite d’une mésentente entre la défense suisse et son gardien, pour inscrire le 4ème but de son équipe (4-1 à 17’40).

La Chaux De Fonds a pris un gros coup sur la tête et ne s’attendait sûrement pas à un tel écart de niveau entre les deux équipes mais, profitant d’une énième supériorité numérique, un joueur manque de peu le but, mais le palet rebondit sur la barre transversale de Girard à 20 secondes de la fin du premier tiers...
C’est ainsi que se finit donc cette période riche en buts, devant un public spinalien venu peu nombreux mais conquis !



Les Suisses patinent plus vite que les Spinaliens mais Epinal répond physiquement et joue très juste. La défense spinalienne protège bien son gardien qui est lui aussi bien présent, et l’attaque joue avec la défense suisse et est prenante de réalisme, contrairement à l’attaque adverse qui joue de malchance et  bute sur une excellente défense vosgienne.
Après une pause un peu plus conséquente par rapport à d’habitude suite à une flaque d’eau derrière la cage suisse, le jeu reprend de plus belle et La Chaux de fonds attaque fort. Ils loupent d’ailleurs une cage vide d’un Girard au sol après un cafouillage en défense spinalienne en tirant de peu à côté !
La pénalité spinalienne finie, Epinal se remet à contre-attaquer, notamment par Gauthier (24') qui bute devant le gardien adverse. Santino Pellegrino profite de l’avance vosgienne pour continuer à faire tourner ses lignes, et la 4ème ligne, renforcée par Yoann Chauvière (Kévin Benchabane étant hier soir promu en 3ème ligne) se targue même d’avoir un temps de jeu conséquent, et de se montrer combative manquant toutefois d’automatismes entre les joueurs.

En zone défensive, Bouchard charge inutilement un joueur suisse et écope de sa deuxième prison de la soirée à 5’36 pour crosse haute.
Sur une contre-attaque presque similaire à celle permettant le 3ème but spinalien, Ouimet lance Offret, seul en zone offensive, qui arrive devant le gardien et qui choisit de nettoyer la lucarne gauche de Ciaccio (5-1 à 26’42 en infériorité 4 contre 5) !
Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Amical : Epinal - Chaux de Fonds
Photo : Fernando de Abreu
Girard sortira encore vainqueur !

Les Suisses se rebellent enfin et décident de changer de gardien pour faire rentrer à la mi-match Lionel Favre, l’habituel numéro 2 suppléant de Damiano Ciaccio. La Chaux De Fonds pousse et Timothy Kast manque de peu la réduction du score en se présentant seul face à Girard, mais son tir passe de peu à droite du poteau. Ce n’est plus du tout le même adversaire que lors du premier acte, et Epinal subit la pression des Suisses, qui font le jeu. Ils poussent notamment par Lee Jinman, qui tire en Lucarne mais Girard est rassurant. Epinal résiste bien mais prend des prisons bêtement (Slovak à 29’34, Petrak à 33’13).
Le numéro 27 de La Chaux De Fonds (Lee Jinman), omniprésent hier soir, multipliera les belles actions, les tirs, les passes devant le gardien spinalien, mais rien n’y fera, la défense et le gardien local semblent imbattables lors de ce match. A noter que depuis le changement de gardien adverse, combiné à la pression offensive suisse, l’attaque locale se montre très discrète et Favre n’a qu’un ou deux arrêts à faire dans le second tiers. L’attaque adverse bute encore sur Girard qui se couchera sur le palet, tandis que Jeromie Bonnet, avait essayé de dribbler le gardien.
A force de pousser, ce qui devait arriver arriva : Timothy Kast reprit un rebond laissé par Girard, après un tir de Jinman (5-2 à 37’37).

A 38’29, Jinman prendra place en prison et laissera ses co-équipiers en infériorité, ce qui laisse respirer l’équipe locale. Du moins, c’est ce que l’on pouvait penser. En effet, le premier power play du soir (et le seul) fut très laborieux. A tel point que c’est Epinal qui fut dominé pendant la fin de ce second tiers, laissant la possibilité aux joueurs de La Chaux De Fonds de tirer au but, ce qui permet, encore une fois, à Girard de briller !
La seule occasion spinalienne en power play, lors de cette fin de tiers, viendra de Petrak qui, après avoir dribblé 4 joueurs adverses, se présentera face au gardien, qui fera l’arrêt de la botte !
Le second tiers se finit donc ainsi à l’avantage des Suisses de La Chaux De Fonds, qui auront tout tenté pour revenir au score. Avec une défense solide, un gardien solide, et un brin de chance, Epinal s’en sort donc bien et tient bon, face à de valeureux Suisses !



Le troisième et dernier tiers reprend en fanfare, puisqu’à 6 secondes de la fin du power play, Maxime Ouimet, excentré côté gauche, tente sa chance et voit sa frappe déviée par la multitude de joueurs présents devant la cage suisse. Le palet finira sa course sous les bottes de Favre mais passera bel et bien la ligne de but (6-2 à 40’23 en supériorité 5 contre 4).

La Chaux De Fonds ne se laisse pas abattre et essaye tant bien que mal de revenir. Alexis Vacheron bute sur les bottes de Girard. C’est ensuite au tour de Michael Neininger, mais rien n’y fait, Epinal tient bon et laisse passer l’orage qui durera quelques minutes seulement.  A noter que, tout comme face à Mulhouse 3 jours plus tôt, Epinal gagne la plupart des mises au jeu lors de ce match.
Epinal est beaucoup mieux qu’en deuxième période et semble reparti sur de bonnes bases, comme lors du premier tiers. Lorsqu’Epinal attaque, La Chaux De Fonds semble totalement dépassée et ne semble pas vraiment pouvoir revenir dans ce match, la messe semble être dite. Epinal en profite donc pour faire jouer ses 2 dernières lignes, qui feront tourner le palet et procéderont en contre uniquement. Il est vrai que c’est le dernier match de préparation, et qu’il faut encore corriger certains défauts sur ces lignes. Avec autant de temps de jeu lors de ce match, c’est en bonne voie.
Depuis le but spinalien, Epinal ne force plus, La Chaux De Fonds non plus, et la rencontre baisse donc d’intensité. Les seules actions de part et d’autre sont dues à des contres ou a des exploits personnels comme celui de l’inévitable Lee Jinman, une nouvelle fois très bon hier soir, qui se fera chiper le palet par Girard de la crosse au dernier moment (55’’33).
La Chaux De Fonds poussera dans les 5 dernières minutes, pour sauver l’honneur, en vain grâce à l’excellente défense du soir, ainsi qu’à la montée en puissance de Gabriel Girard qui se montre très rassurant !
Pour ce dernier match de préparation, Epinal aura rassuré son public, et La Chaux De Fonds aura déçu le sien. Il est vrai qu’il reste 2-3 choses encore à régler mais, dans l’ensemble, Epinal semble prêt pour commencer la saison qui débutera par un déplacement chez les frères ennemis, Mulhouse, mardi prochain.
Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Amical : Epinal - Chaux de Fonds
Photo : Florence Claudez
Ciaccio dépité !

Santino Pellegrino peut être fier de ses joueurs ce soir, qui auront maîtrisé leurs adversaires  plutôt facilement. Epinal aura excellé physiquement, dans le jeu de passe, le réalisme offensif ET défensif, et se rassure avant l’entame de la saison.



Réactions de l’entraîneur spinalien, Santino PELLEGRINO :
1) Qu’est-ce qui a fait la différence ce soir face à La Chaux De Fonds ?
On a marqué 6 buts et eux 2 ! On a bien travaillé notre zone défensive, on a bien exécuté, on a fait ce qu’on avait à faire devant le filet, on a masqué le gardien, on a été solide dans notre « forechecking » (pressing) et je pense que l’on a joué un match complet.
2) Faut-il améliorer des choses encore ? Et si oui, quoi ?
Oui, il y a toujours de la place pour l’amélioration, je pense que ce soir nous devons être satisfaits avec notre bon match, et c’est tout.
3) Le début de saison commence mardi, avec un match de coupe de la ligue face à Mulhouse, vous sentez-vous prêts à confirmer ?
Oui, nous sommes prêts, c’est sûr qu’on se sent bien et qu’on monte tranquillement. Mardi c’est un match différent, ce serait bien de confirmer, il faut qu’on travaille et qu’on garde toutes ces petites choses qui nous feront gagner des matchs. Il n’y a rien de sûr et ce n’est pas parce que l’on a gagné ce soir que l’on va gagner mardi, il faudra être à la hauteur de notre potentiel, pour avoir des chances de gagner.
4) C’est quoi l’objectif justement avec cette coupe de la ligue ?
Nous n’avons pas d’objectifs, je n’en ai jamais fixés, ce que je veux c’est avoir une chance de gagner chaque match, que ce soit en coupe de la ligue, en coupe de France, ou en championnat.
5) Ce soir, c’était le dernier match de préparation, comment s’est passée la préparation et que pensez-vous de vos joueurs ?
J’ai aimé qu’on se donne et qu’on travaille, qu’on se sacrifie pour l’équipe et c’est une mentalité qui manquait un peu l’année passée et même les années d’avant. La saison sera longue et on ne peut pas juger sur un ou 2 matchs, mais j’aime le chemin que l’équipe prend.

Epinal
- Chaux de Fonds : 6 - 2

27 tirs pour Epinal
36 tirs pour Chaux de Fonds

16 minutes de pénalité contre Epinal (8x2)
4 minutes contre Chaux de Fonds (2x2)

298 spectateurs

Arbitrage de M. Bergamelli, assisté de M. Courgeon et Geoffroy

1-0 Offret (Hagelberg et Benchabane) à 01:35
1-1 Pochon à 04:01
2-1 Petrak (TP) à 10:08
3-1 Bouchard (Petrak et Susanj) (IN) à 13:41
4-1 Petrak (Plch et Casavant) à 17:40
5-1 Offret ( Ouimet et Leroy) (IN) à 26:42
5-2 Kast (Jinman et Neininger) à 37:37
6-2 Ouimet (Bouchard et Cacciotti) (SN) à 40:23

Girard : 94.4 % d'arrêts
Ciaccio  : 70.6 % d'arrêts (30 mn)
Favre : 90 % d'arrêts (30 mn)
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...