Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de France Finale : Rouen vs Amiens
2-3
(0-0 1-1 1-1 0-1)
Après prolongation
Après tirs aux buts
Le 16/02/2020
Patinoire de l'Accor Arena
Rouen ] Amiens  ]
Amiens s’offre le doublé !
 
Finale avec un Derby en bonus, voilà l’affiche alléchante proposée à Paris avec les deux clubs de plaine voisins. L’un veut la garder chez lui, l’autre fera tout pour la lui ravir avec en ligne de mire, jouer la Continental Cup. Les deux meilleurs ennemis qui s’affrontent offrent toujours des matchs engagés et serrés, garantie d’un spectacle digne d’une rencontre à l’Accor Hôtel Aréna et 13877 spectateurs!.
 
Patinoire de l'Accor Arena, Hockey Hebdo Ludovic Manchon le 17/02/2020 à 16:00
FICHE TECHNIQUE

13877 spectateurs
Arbitres : MM. Dehaen et Barcelo G. assistés de MM. Caillot et Constantineau
Buts :
Rouen : 24.58 Cam Barker (ass Mikko Lehtonen et Joël Caron) ; 56.43 Loïc Lamperier (ass Nicolas Deschamps et Chad Langlais)
Amiens : ; 31.27 Tommy Giroux (ass Philippe Halley et Dan Gibb) ; 44.41 Jérôme Verrier (ass Philippe Halley et Tommy Giroux) ; 65.01 Tommy Giroux
Pénalités
22 minutes dont 10 à Roy contre Rouen
12 minutes contre Amiens


Photo hockey Coupe de France - Coupe de France Finale : Rouen vs Amiens  - Amiens s’offre le doublé !
Photographe : Nicolas Leleu

Un temps mort salvateur

Rouen profite du premier face off pour donner le ton de cette rencontre : des attaques rapides contre bloc défensif. Le jeu Rouennais va rapidement prendre le dessus et repousser les Gothiques devant leur but, qui n’arrivent pas à quitter leur zone défensive et sont étranglés par des Dragons présents sur chaque palet. Mäkinen sera le premier à obliger Buysse à faire l’arrêt. Ce n’est qu’au bout de quatre minutes intenses que les Picards s’offrent un premier tir contre Pintaric par Bault. Caron  (8’) puis Ritz portent le danger sur but adverse, ce dernier touchant le poteau sur son tir de près face au cerbère. Voyant ses joueurs à la peine le coach Richer demande un temps mort qui va s’avérer salvateur pour son équipe.

En effet, dès lors les Gothiques reprennent du poil de la bête et rentrent dans leur match. Mieux, ils font maintenant jeu égal avec les Rouennais qui finissent par concéder une pénalité qui sera néanmoins gérée sans problème par le killer Play rouennais. Seul Richardson portera le danger dans la zone normande. Revenus à égalité les Dragons reprennent l’offensive avec le lutin Langlais dans ses œuvres (14‘), mais Buysse ferme la porte. Une nouvelle pénalité vient à nouveau stopper l’offensive Normande et donner l’opportunité aux Gothique de porter le danger. Une fois encore, la défensive Normande fait bloc et fait déjouer les attaquants d’Amiens, Pintaric de son corps empêchant Giroux de marquer, le rebond étant récupéré par les Normands. Le gardien se fera remarquer ensuite en sortant une belle mitaine sur un tir excentré de Babcock après que Rouen ait purgé sa prison.
 

Photo hockey Coupe de France - Coupe de France Finale : Rouen vs Amiens  - Amiens s’offre le doublé !
Photographe : Nicolas Leleu

Un but chacun !

Retour sur la glace avec deux équipes prêtes à en découdre pour emporter le trophée, le premier tiers n’ayant pas permis à l’une des deux équipes de prendre l’avantage. Ayant la possession du palet, les dragons  tentent de reprendre le début du tiers à l’image du précédent. Caron s’y emploi, puis sur un trois contre deux, les Rouennais voient leur offensive bloquée par Lehtinen qui se sacrifie sur le shoot. Mais cette fois, les Gothiques font jeu égal face à l’escouade Rouennaise, et portent aussi le danger sur la cage adverse. D’un côté Bruche, de l’autre Roy mettent en lumière les cerbères. Caron voit ensuite son tir bloqué d’une belle mitaine de  Buysse (24.48).
Peu après, les gothiques prennent leur première pénalité, offrant cette fois aux dragons la possibilité de mettre leur power play en avant. Ils ne vont pas d’ailleurs pas tarder, sur l’engagement qui suit gagné par Rouen, Caron fait une passe récupéré par Lehtonen qui voit Barker à la bleue. Ce dernier d’un shoot puissant transperce les filets d’un Buysse masqué (25.58 / 1 – 0 / Barker ass Lehtonen et Caron).

Dans la foulée, ils poursuivent leur marche en avant, avec Guttig en solo, puis en profitant d’un changement de ligne mieux négocier pour porter le danger sur le camp Amiénois. Les esprits s’échauffent et les zèbres, pour calmer les esprits, mettent en prison un joueur de chaque camps (28.55).
A quatre contre quatre, c’est justement les Gothiques qui se montrent les plus à l’aise et vont se montrer les plus agressifs sur le palet, et porter ainsi le danger sur le camp Rouennais. Profitants d’un moment de flottement devant la cage de Pintaric, Giroux reprends le palet gratté par Halley, s’y reprends par deux fois avant de décocher un tir du poignet rapide qui trompe Pintaric (31.57 / 1 – 1 / Giroux ass Halley et Gibb).

De retour à égalité, c’est Rouen qui, une fois de plus, se montre l’équipe la plus portée sur l’attaque, mais les Gothiques, font bloc devant leur gardien qui fait face à des Dragons qui tournent autour du but sans déclencher de tirs. Il en sera de même sur la pénalité sifflée contre Amiens (35.06) où cette fois les Rouennais n’arriveront pas à trouver la faille dans le mur Picard malgré les tis de Deschamps, du cercle ou de Thinel dont le shoot est dévié par une crosse. Galvanisés depuis l’égalisation, les Joueurs du coach Richer se montrent de plus en plus à l’aise dans le match et prennent l’ascendant sur une équipe de Rouen qui n’arrive pas à faire la différence.
 

Photo hockey Coupe de France - Coupe de France Finale : Rouen vs Amiens  - Amiens s’offre le doublé !
Photographe : Yves Le Guillerm

Rouen mené, obtient la prolongation

Ce tiers décisif démarre à l’avantage des Rouennais qui obligent Buysse à se coucher pour bloquer un palet lancé qui a atterri derrière son dos. Le Coach Lhenry a du trouver les mots justes pour booster ses joueurs. Dès leur premier engagement gagné, ils mettent en danger les Gothique sur un tir de Deschamps qui oblige Buysse à se coucher sur le palet avant qu’il ne finisse au fond du but ! Puis s’est Ritz qui sur une attaque rapide touche le poteau alors que le goal semblait battu. Une remontée de Langlais n’aura pas plus de réussite face au cerbère bien en place.
Ce mémento de Rouen se trouve toutefois stoppé sur une charge mal gérée de Roy sur un jeune Gothique. Sanctionné, les dragons vont payer cher cette bévue puisque le power Play d’Amiens (le meilleur de la ligue) va trouver la faille sur un tir plein axe de Verrier profitant du rebond laissé par Pintaric qui avait repoussé un premier shoot de Halley (44.41 / 1 – 2 / Verrier ass Halley et Giroux).

Il reste alors à peine quinze minutes aux normands pour revenir à parité. Ils vont s’y employer, aidés en cela par une nouvelle pénalité sifflée contre Amiens. Mais galvanisés et avec le soutien sans faille de leurs supporteurs venus nombreux, les équipiers de Buysse font bloc face aux tirs adverses pour limiter les interventions de ce dernier.
Cela n’empêche pas le cerbère de se mettre toutefois en lumière face aux attaques de Deschamps puis de Thinel, dont le tir de ce dernier est bloqué d’une belle mitaine. De retour à égalité les Gothiques font frissonner le kop Rouennais sur un contre à deux contre un rapide. Heureusement pour Rouen le tir de Giroux n’est pas cadré.
Alors qu’il ne reste que sept minutes à jouer, les arbitres sifflent une pénalité de banc mineur contre Amiens, ce qui offre l’opportunité aux Rouennais de faire jouer à nouveau leur Power Play. Et ils ne vont pas tarder à retrouver le chemin du but pour égaliser puisque sur l’engagement qui suit, Deschamps récupère la rondelle sur une passe de Langlais et shoot direct. Le tir est repoussé de la botte par Buysse, mais Lampérier qui se trouve devant le slot récupère vite le palet et marque ! (56.43 / 2 – 2 / Lampérier ass Deschamps et Langlais).

Le suspense est relancé à quelques minutes de la fin du temps règlementaire et si une nouvelle intervention des zèbres oblige les deux protagonistes à evoluer une fois de plus à quatre contre quatre, cela ne changera pas le scénario d’un match haletant suivi par un public et des supporteurs galvanisés par l’intensité et la volonté affichée des deux équipes à soulever le trophée Pete Laliberté.
 

Photo hockey Coupe de France - Coupe de France Finale : Rouen vs Amiens  - Amiens s’offre le doublé !
Photographe : Yves Le Guillerm

Rouen laisse passer sa chance

La prolongation, comme souvent démarre sur une phase d’observation, avec deux équipes qui hésitent à lancer des attaques franches pour éviter le contre sanction. Les Gothiques lors de leur première possession de palet se montrent cependant les plus hardis, Halley mettant à contribution Pintaric. L’engagement Gagné à nouveau par les Amiénois shootent à nouveau vers la cage.
Peu après a lieu un des moments clé du match. Les zèbres sifflent à l’encontre des Picards un retard de jeu offrant une supériorité numérique aux Dragons, qui peut s’avérer décisive à cet instant du match. Las, les tirs de Barker ne sont pas cadrés, pire les Dragons trop portés sur la cage se mettent en danger  en offrant un contre à Verrier, heureusement Pintaric se montre intraitable sur le face à face. Ni Ritz sur sa tentative de près d’un revers, ni Deschamps sur un gri-gri au deuxième poteau n’arrivent à tromper Buysse avant la sirène annonçant les tirs aux buts
 

Buysse en MVP

Une fois de plus les deux finalistes sont obligés de passer par les tirs au but pour se départager. Et les affaires ne s’annoncent pas en faveur des Dragons puisque s’est Amiens qui dès le premier tireur (Matima) mets la pression sur les jaunes et noirs en trouvant le fond des filets normands sur une belle lucarne. Il faudra attendre que Thinel l’éternel dragon y mette sa patte de vieux briscard pour revenir à parité. Finalement, Giroux 7e buteur trouve à nouveau le chemin des filets d’une feinte, puis Buysse signe l’arrêt décisif face à  Barker.
 

 
 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
arto#15 a écritle 17/02/2020 à 21:52  
Félicitaions aux Gothiques ! J'étais à Bercy, je suis supporter des Gothiques et j'ai regardé le match avec un œil "partisan", mais en essayant de rester objectif. Je me pose qq questions… La charge à la tête de M;Roy ne mérite t elle pas plus que 2'+10'? Pk ce très long recours à la vidéo avant de valider le 2éme but d'Amiens? La pénalité pour banc mineur à la 56éme minute n'est elle pas excessive? Que dire du retard de jeu en prolong? J'ai le sentiment que l'arbitrage était à charge contre Amiens? Suis je aveuglé par ma passion?
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...