Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Dijon (Les Ducs)
Aujourd'hui, la place du DHC est en D1
 
Le verdict est tombé le 29 juin, les Ducs de Dijon ne sont pas validés par la CNSCG (Commission Nationale de Suivi et de Contrôle de Gestion) pour le maintien du club en Saxoprint Ligue Magnus.
 
Dijon - Patinoire Trimolet, Hockey Hebdo Virginie Duval le 06/07/2017 à 00:15
 
Retour sur la conférence de presse du DHC

Le Président Fabien GEANTET est enfin sorti de son silence et  a tenu hier soir, le 5 juillet, une conférence de presse ouverte également aux joueurs et supporters du Club en compagnie d'Olivier RITZ, président de l'association du DHC pour le Hockey mineur.

Après avoir remercié les joueurs et supporters des Ducs venus nombreux malgré la chaleur étouffante de la salle, les dirigeants se sont enfin exprimés sur le devenir du Club de Dijon.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : Dijon  (Les Ducs) - Aujourd

Des rumeurs circulaient déjà mais le Président des Ducs a confirmé que le Club ne ferait pas appel de la décision de la CNSCG quant à sa non-validation en Saxoprint Ligue Magnus.
Selon Olivier RITZ, "le mieux pour le club, collectivement, c'est d'être en D1".
Un dossier financier a d'ailleurs été déposé en ce sens dimanche 2 juillet auprès de la Fédération. Dossier toujours incomplet puisqu'à ce jour, les Bourguignons demeurent eux-mêmes dans l'attente du rapport des Commissaires aux Comptes.

Fabien GEANTET estime que la nouvelle formule de la Saxoprint Ligue Magnus est trop difficile à supporter et que la structure des Ducs est insuffisante. Le bilan de la dynamique mise en place avec le club de Besançon (les matchs joués le dimanche se déroulaient à la patinoire Lafayette) est pour le moment négative et le club a dû faire face à une perte de 30.000 €. Avec plus de matchs mais moins de public, la billetterie du DHC couvre à peine 10% du budget.

Aujourd'hui, le budget minimum pour un Club de Saxoprint Ligue Magnus est de 1,5M € contre 850.000 € en D1.
Les dirigeants des Ducs estiment que cette relégation administrative est un bien plutôt qu'un mal.
Olivier RITZ a ajouté qu'il fallait en tirer les enseignements pour "permettre au club de se reconstruire et d'avancer".
Les dirigeants souhaitent donc apporter une nouvelle dynamique au DHC en mettant en avant la formation des jeunes joueurs et permettre ainsi aux U17 et U20 élites de jouer plus souvent en D1 dans le but de progresser et d'avoir des temps de jeux intéressants plutôt que de "faire du bus en Magnus". En effet, la D1 jouant le samedi, les U20 élites dont les matchs se déroulent le dimanche, auraient donc la possibilité d'évoluer plus aisément chez les Séniors.

Si le dossier est validé pour la D1, les dirigeants des Ducs se donnent 3 à 4 saisons pour redresser la barre financière en insistant sur le fait "qu'aujourd'hui, la place du DHC est en D1".

Les Dijonnais attendent également beaucoup des collectivités et notamment de l'étude sérieuse d'une nouvelle infrastructure afin d'accueillir des équipes et des matchs de haut niveau.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : Dijon  (Les Ducs) - Aujourd

Il faut malgré tout faire face à une autre problématique, celle des joueurs qui ont signé pour jouer dans un club de Ligue Magnus et se retrouvent aujourd'hui au pied du mur dans un club relégué, avec la difficulté de retrouver un contrat dans des clubs qui affichent déjà quasiment tous complets.
A ce titre, le nouveau coach Serge FORCIER a fait savoir qu'il resterait chez les Ducs, même en D1. Quant aux joueurs, le Président Fabien GEANTET a indiqué qu'il comprenait leur colère et leur désir de quitter le club mais qu'il souhaitait et espérait vivement qu'ils auront malgré tout envie de rester pour débuter une nouvelle aventure constructive et effectuer une belle saison et un beau championnat de D1.

La décision de la validation en D1 pour les Ducs de Dijon est maintenant entre les mains de la FFHG qui, nous l'espérons, rendra son verdict très prochainement.
 
 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Frederic21 a écritle 11/07/2017 à 11:12  
Décevante cette relégation. Oui, la FFHG a professionnalisé la ligue, et jouer 44 matchs est un vrai challenge. Mais ça donnera un argument de plus à la municipalité de dire qu'ils auront bien fait de ne pas investir dans une structure de glace pour finir relégué. Et sans cette nouvelle patinoire, c'est juste impossible. Et puis le hockey dijonnais vit trop des subventions, et pas assez des recettes. Encore une fois, une structure de 2500 places aiderait à y parvenir. Il y a bel et bien une volonté de ne pas avancer dans ce domaine, et on remerciera Rebsamen de ne pas tenir ses engagements de campagne. Néanmoins, il y a des joueurs qui se sont engagés à Dijon, dans l'espoir d'évoluer en Elite la saison prochaine. On leur a bien menti, car visiblement, c'est ce que souhaitait le président. Un président qui fait une conférence de presse en short d'ailleurs! ça va remotiver les troupes tiens !
Guillaume a écritle 06/07/2017 à 21:50  
Ritz prends la parole parce qu'il est le président de l'association. Il prends la parole parce que ça fait des années qu'il était président du DHC et que le flambeau vient d'être transmis...
Ça montre surtout que les membres du bureaux de ce club sont soudés...
C'est tellement évident qu'on se demande comment ce genre de commentaire peut être lancé...
bibifricotin a écritle 06/07/2017 à 10:16  
Curieux qu'une équipe comme Dijon n'est que 9K de déficit jette l'éponge, y a un loup quelque part.
Et le président c'est Toujours Ritz visiblement puisqu'il affirme que Dijon c'est en D1 sa place.
Geantet ne dit presque rien, président de pacotille ou peur de croiser les joueurs qu'ils a pris pour des cons ?
J'espère que les joueurs rebondiront eux !
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...