Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - D1 : 22ème journée : Bordeaux vs Reims
3-5
(1-0 1-3 0-2)
Le 20/02/2010
Bordeaux Mériadeck
Bordeaux ] Reims ]
Bordeaux chute à domicile
 
Balayé par Brest à domicile le week-end dernier Reims vient à Bordeaux avec l'intention de se replacer dans la course aux PO. Enregistrant le retour de Dusseau les phénix peuvent recoller à un point des bordelais qui reviennent eux battus à Vegapolis en prolongation.
 
Bordeaux Mériadeck, Hockey Hebdo Patrice Villey, Murielle Gaston le 21/02/2010 à 11:27
FICHE TECHNIQUE

1900 spectateurs
Arbitres : Mlle Picavet assistée de Mrs Champion et Telliez
Buts :
Bordeaux : 05:58 Xavier Lassalle (ass Raphaël Larrieu) ; 32:30 Dave Grenier (ass Alexandre Carignan et Cyril Lambert) ; 41:07 Alexandre Carignan (ass Dave Grenier et Xavier Lassalle)
Reims : ; 22:01 Sébastien Savoie ; 31:42 Eddy Martin-Whalen (ass Jérémy Sabatier et Sébastien Savoie) ; 37:40 Eddy Martin-Whalen (ass Jérémy Sabatier et Sébastien Savoie) ; 50:41 Kévin Dusseau (ass Eddy Martin-Whalen) ; 53:23 Sébastien Savoie
Pénalités
8' contre Bordeaux
16' contre Reims


Gardiens de buts en jeu :

Bordeaux : #31 C. Burnet
Reims : #33 F. Kubis

1° Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 22ème journée : Bordeaux vs Reims - Bordeaux chute à domicile
Murielle Gaston

Les premières minutes de cette période sont jouées sur un rythme soutenu. Le palet passe d'un côté à l'autre de la glace et les premières mèches sont allumées par Lassalle pour Bordeaux et Rehor côté rémois. Les deux gardiens répondent présent, Kubis en écartant de la jambière gauche, Burnet lui s'y reprenant à deux fois.

La première occasion nette est locale. Boubé trouve Courally devant l'enclave qui décale Carignan au second poteau où le canadien ne peut conclure tant Kubis a bien suivi la rondelle pour la bloquer. Le jeu construit des bordelais contraste avec les sorties longues et rapides des phénix qui auraient pu scorer si Burnet n'avait pas bien réagi sur une reprise de Vrielynck du revers partie en deux contre un avec Rehor.

Reims met du poids dans ce début de match mais Sokolov un peu trop et se fait sanctionner. Le premier jeu en supériorité des bordelais procure à Carignan deux lancers que Kubis détourne malgré un trafic intense devant ses cages et les rémois tentent de se relancer. Mais Carignan est toujours là et perturbe la sortie de zone à la bleue. Son travail profite à Larrieu qui de la bande gauche pique au centre et sert Lassalle au second poteau dont la frappe finit au fond, 1-0 à 05:58.

Revenu à cinq et a priori sans tenir compte de la première sanction c'est Prochazka qui se fait prendre pour coupage sur Lafrancesca. La défense rémoise est bien en place cette fois et coupe bien les lignes ne laissant que peu de place au frappes des boxers qui ne profiteront pas de l'avantage qui tournera en désavantage sur la dernière occasion où Perez écopera d'un cinglage que Kubis lui rendra et Grenier d'une dureté.

Il aura donc fallu attendre la mi tiers pour voir les phénix développer une de leur premières attaques posée dans laquelle ce sera le bordelais Lassalle qui aura été le plus dangereux et Kubis le plus adroit en enlevant deux fois l'occasion du break par de magnifiques arrêts de la mitaine à bout portant. Reims délivrera tout de même une frappe sur Burnet par Sokolov sur une infiltration plein axe.

Les deux blocs jouent vite. Rehor, Martin Whalen ou encore Prochazka amènent régulièrement le palet en offensive mais les dernières passes n'arrivent pas à destination et font défaut pour recoller à la marque. A contrario les boxers occupent les ¾ avant du glaçons et prennent les lancers qui s'ils ne sont pas cadrés finissent sur un Kubis qui ne chôme pas et tient une équipe de Reims qui a tendance à reculer.

Savoie rappelle aux bordelais qu'il faut cependant toujours se méfier des rapides contres rémois et obligera Burnet à un bel arrêt mitaine dans les cinq dernières minutes dominées par Bordeaux.

Mais dominer ne suffit pas. Malgré un joli centre flippé de Lambert, Mariage au second poteau ne cadre pas sa volée, Kubis dégage du bouclier un lancer de Wiart, stoppe de la mitaine la frappe de Grenier et met de nouveau en échec Lassalle au près. La défense des phénix peine mais peut compter sur son gardien. A force la faute arrive et c'est Kaisjoki qui littéralement enrhumé par Mariage prend deux minutes à 5 secondes du terme pour cinglage.

Shoots : 17 – 6 Bordeaux
Mises en jeu : 14 – 11 Bordeaux


2° Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 22ème journée : Bordeaux vs Reims - Bordeaux chute à domicile
Murielle Gaston

Reims est donc en infériorité pour démarrer. Cela n'empêche pas Cahill et Rehor d'inquiéter Burnet qui relance le jeu. Les boxers n'arrive pas à s'installer durablement et seul Grenier au près aura une occasion que Kubis bloquera de tout son corps.

Kaisjoki rentre sur la glace. Mariage encore en offensive à la bleue lance et Savoie contre le lancer pour partir défier le seul défenseur bordelais restant. Il s'écarte à droite, arme et frappe. Le défenseur ne gêne pas, Burnet est posé dans son enclave et la lucarne opposée est nettoyée comme il faut, 1-1 à 22:01.

Bordeaux ne semble pas rentré dans ce tiers au contraire des phénix qui menés par Martin Whalen ont des solutions. Sokolov et Savoie contrôlent les palets en offensive et même Dusseau depuis sa zone peut traverser le terrain pour lancer.

Bordeaux subit et tente de réagir. Même si les lancer se multiplient ils se heurtent à un Kubis des grands jours qui ne lâchera rien sur les lancers de Carignan, Savage, Lassalle ou encore Boubé. Ayant repris un peu d'allant les bordelais n'en subissent pas moins le jeu rapide des rémois qui jouent un cran plus haut qu'au premier tiers. Leurs attaquants pesant plus sur la défense girondine les sorties de zone s'en trouvent facilités et les phénix développent plus de jeu.

A la moitié de la période, Bordeaux se met à la faute et joue à 4. Cadren et Savage seront près de marquer en infériorité mais Savoie et Sabatier bien replié lancent l'attaque, ce dernier sert Martin Whalen plein axe qui dépose trois défenseurs bordelais avant de crocheter Burnet sur sa droite et faire passer les siens devant au score, 1-2 à 31:42.

Sur la remise en jeu Bordeaux attaque, renvoie le jeu chez les phénix et Carignan servi par Lambert prend un lancer rapide. Kubis cette fois-ci concède un rebond sur lequel Grenier est présent et marque pour l'égalisation, 2-2 à 32:30.

Ce tiers restera marqué par l'activité incessante de Martin Whalen déjà présent sur le second but, c'est encore lui qui manque de redonner l'avantage à Reims quand son lancer finit sur Burnet. Ses longues actions qu'épaulent ses coéquipiers d'attaque masqueraient presque l'activité aux tirs des boxers. Savoie est l'un de ses plus fidèles soutient, Rehor et Cahill venant se greffer au gré des changements de ligne.

Le #27 rémois finira d'apposer sa touche à cette période dans les derniers instants. Après une première situation chaude pour les boxers où Savoie partis dans le dos de Lambert bute sur Burnet qui concède le rebond, Sabatier bataille à l'enclave pour extraire le palet. Il y parvient et Martin Whalen à l'affût trompe Burnet qui revient trop tard pour stopper, 2-3 à 37:40.

La réaction bordelaise ne se fait pas attendre, Majerçak ne peut tromper le portier visiteur de ses frappes lourdes et Lassalle ne cadre pas seul face au but.

De la même manière qu'au premier tiers Reims finira cette période en infériorité mais en deux temps et à cinq contre trois. D'abord Rehor pour une faute qu'on peut qualifier de grossière à cet instant du jeu et ensuite Prochazka pour avoir accroché Lassalle en situation de lancer.

Shoots : 21 – 12 Bordeaux
Mises en jeu : 20  – 9 Bordeaux


3° Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 22ème journée : Bordeaux vs Reims - Bordeaux chute à domicile
Murielle Gaston

Cette fois ci Reims démarre e tiers en tête mais va devoir s'employer pour résister à trois contre cinq bordelais portés par leur public.

La sanction tombe à une minute du terme de la première pénalité. Si la première tentative de Grenier est écartée par Kubis, celui-ci s'inclinera sur l'action suivante quand après un très gros travail de Grenier derrière le but il glisse à Lassalle au premier poteau. L'attaquant bordelais fixe Kubis et décale sur Carignan au second poteau qui envoie le palet au fond, 3-3 à 41:07.

Egalité et il reste quasiment la totalité de la période à jouer. Reims durant les cinq premières minutes est amené à gérer une vague bordelaise toujours plus martelante (Les bordelais auront au total accumulés 50 lancers dans ce matchs pour 26 à Reims) mais parvient à renvoyer les boxers chez eux.

Dusseau d'un tir puissant à ras sol alerte Burnet qui écarte de la jambière, Vrielynck qui reprend au second poteau et Prochazka au lancer font tout de même planer le danger au dessus des buts bordelais.

L'équilibre du jeu s'est rétabli. Bordeaux n'arrive pas à prendre l'avantage et Reims ne semble pas s'essouffler ni même peiner.

Sur une remise en jeu à la bleue des locaux que Martin Whalen remporte, Dusseau reçoit la rondelle et se recentre, il lance et sa frappe n'est que freinée par Burnet qui se retourne et voit le palet finir dans son but, 3-4 à 50:41
.

On est dans le final d'une partie serrée où les gardiens ont joué un rôle important. Si Burnet semble moins bien qu'habituellement, Kubis lui est solide et verrouille la maison phénix (oui je sais elle est facile). Prochazka redonnera un peu plus de travail à son gardien en mettant de nouveau son équipe en infériorité mais il fera front sur la seule occasion que les bordelais se créeront par Wiart qui lance vite et fort mais hors cadre.

On revient à cinq côté rémois et de nouveau dans la foulée le contre est rapide. Savoie et Martin Whalen sont repartis face à un défenseur bordelais. Ce dernier reprend le centre, lance Burnet détourne et envoie derrière où Savoie qui a poursuivi récupère la rondelle et finit son tour de cage par un retour au centre et un lancer vers la cage qui passe et permet aux phénix de faire le break, 3-5 à 53:23.

François Dusseau appelle un temps mort dans la foulée et chaque coach à l'occasion de distribuer les consignes de jeu pour le temps restant.

On joue l'offensive à Bordeaux mais Larrieu voit la mitaine de Kubis lui enlever la marque pour revenir au score. Si ce n'est pas la mitaine c'est la jambière. L'élan des bordelais sera coupé un instant, le temps que Mlle Picavet qui se plaint d'une douleur à la jambe droite se fasse administrer quelques soins.

Un power play rémois ne verra rien apporter de plus. Les boxers patinent, attaquent et tentent de trouver la faille dans une défense champenoise qui résiste et gère sa fin de match. La perspective d'une victoire en terre bordelaise se présente de plus en plus clairement et ils tiennent à l'accrocher.

Moins de deux minutes à jouer. Tartari prend à son tour le temps mort pour son équipe et joue son va-tout en sortant son gardien. Malgré la présence d'un joueur de plus sur la glace les boxers ne trouvent pas le chemin des filets. Martin Whalen a même deux occasions de marquer en cage vide mais ses lancers lointains passent à côté et il concède même un dégagement interdit qui fait rugir Coach Dusseau.

Boubé est à la bleue, il reçoit le palet et lance. Kubis effectuera là son dernier arrêt de la partie et assurera par la même occasion le gain de la partie pour son équipe même si à vingt secondes du terme Reims écopera d'un retard de jeu provoqué par Dusseau fils.

Shoots :12 – 8 Bordeaux
Mises en jeu : 11 – 10 Bordeaux


On a assisté ce soir à une belle partie à Mériadeck. Très peu de temps mort dans le jeu, de la vitesse, des lancers, deux équipes qui n'ont pas fermé le jeu et tenté de prendre le dessus l'une sur l'autre à chaque occasion. Les rémois ont sût manœuvrer une équipe bordelaise qui est difficile à jouer à domicile pour s'imposer et repartir de Gironde avec deux points et surtout en comblant le retard avec leur opposant du soir.

Le jury bordelais a désigné les étoiles :

Pour Reims : #33 F. Kubis

Pour Bordeaux : #25 A. Carignan / #27 D. Grenier / #5 J. Majerçak

Les commentaires de Stephan Tartari et Francçois Dusseau ici.

 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...