Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - D1 : 20ème journée : Bordeaux vs Courbevoie
5-1
(2-0 0-1 3-0)
Le 06/02/2010
Bordeaux Mériadeck
Bordeaux ] Courbevoie  ]
Bordeaux en deux temps
 
De retour de chez la lanterne rouge Amnéville avec les deux points en poche les bordelais affrontaient le treizième du classement. L'occasion pour les boxers d'engranger encore une victoire à domicile face à un adversaire qui joue déjà pour son maintien.
 
Bordeaux Mériadeck, Hockey Hebdo Patrice Villey, Murielle Gaston le 07/02/2010 à 08:40
FICHE TECHNIQUE

1500 spectateurs
Arbitres : Mr Garbay assisté de Mr Champion et de Mr Tocqueville
Buts :
Bordeaux : 08.38 Dave Grenier (ass Jan Majercak et Xavier Lassalle) ; 11.11 Romain Horrut (ass Nicolas Mariage et Dave Grenier) ; 40.34 Raphaël Larrieu (ass Mickaël Wiart et Xavier Lassalle) ; 46.47 Jean-François Savage (ass Jan Majercak et Raphaël Larrieu) ; 59.02 Raphaël Larrieu (ass Jill Cauly et Dave Grenier)
Courbevoie : ; 28.13 Maxime Le Vot (ass Maxime Dubuc et Daniel Sevcik)
Pénalités
10 minutes contre Bordeaux
12 minutes contre Courbevoie


Gardiens de but en jeu : #31 C. Burnet pour Bordeaux
                                       # 1  N. Fourcade pour Courbevoie

1°Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 20ème journée : Bordeaux vs Courbevoie  - Bordeaux en deux temps
Murielle Gaston

C’est Courbevoie qui se crée les premières occasions de la partie et Burnet doit entrer de suite dans le match en s’interposant deux fois de suite sur des lancers de Trabach et Guyot dès les premiers instants. Le gros du jeu se passe dans la neutre où chacun des blocs tente de prendre l’ascendant dans un début de partie très ouvert.

Les bordelais mettront un peu de temps à se procurer leur premier lancer par Wiart de la Bleue que Fourcade détourne du bouclier et poser ainsi leur première possession chez les coqs où Courally sera près de trouver la faille face au gardien sur un retrait de Carignan. Le bloc de Courbevoie se déplace bien et les espace se font rares dans leurs lignes. Jouant assez haut ils auraient même pu marquer quand Guyot récupère dans la neutre une passe girondine contrée par un patin et file au but poursuivi par la défense, mais l’attaquant échoue sur la jambière gauche du portier local.

Bordeaux n’est pas en reste et le trio d’attaque Lafrancesca / Carignan / Courally n’est pas loin d’ouvrir le score mais le contre initié par les deux premiers n’abouti pas lorsque Courally pousse du bout de la crosse un palet que Fourcade maîtrise au second poteau ayant bien suivi le centre de Carignan.

Le jeu développé par les deux équipes procure des occasions de toutes parts. Courbevoie qui force bien à l’avant récupère des palets que malheureusement ni Paillet ni Sevcik ne pourront convertir.

La première faute intervient peu avant la moitié du tiers et c’est Sevcik qui sera sanctionné d’une obstruction. Le jeu de puissance bordelais qui a repris des couleurs depuis un temps met à peine vingt secondes à trouver la solution quand Lassalle sert Majerçak à la bleue. Le slovaque avance et shoote d’une frappe lourde que Fourcade ne peut que freiner pour Grenier qui guette le rebond à l’enclave et marque, 1-0 à 8 :38.

Courbevoie se remet de suite dans le sens de la marche et continue d’essayer de bloquer les relances bordelaises par un gros travail de ses avants. Mais une fois ce rideau passé les bordelais peuvent aller jouer dans le camp adverse et maintenir la pression pour régulièrement alerter Fourcade qui ne chôme pas.

Courbevoie devra aussi se passer prématurément de Varga qui, sur une tentative un peu optimiste de mise en échec contre la bande gauche sur Lafrancesca se blessera et ne reviendra pas sur le glaçon. Bordeaux campe chez les coqs et va faire le break. Installés en offensive Grenier porte le danger vers l’arrière de la cage de Fourcade et remet en retrait sur Mariage qui lance de suite au but. Le gardien une nouvelle fois ne maîtrise pas la rondelle qu’Horrut pousse au fond de la même manière que Grenier précédemment, 2-0 à 11 :11.

Arrive alors une passe où les bordelais d’abord privés de Boubé pour une obstruction puis Savage dans la foulée pour accrocher vont être mis à l’épreuve. Le jeu de puissance mené par Sevcik la majeure partie du temps va procurer de nombreux lancers aux coqs dont Dubuc est le principal destinataire final. Burnet devra s’interposer chaque fois pour bloquer ou détourner des palets toujours cadrés.

Le portier des boxers effectuera même un superbe sauvetage sur une triangulation Dubuc / Sevcik / Levot ou ce dernier verra sa reprise au second poteau détournée par la jambière gauche et finir contre la bande.

Courbevoie essaie de recoller et ne lésine pas sur les prises de lancers où Paillet et Sevcik s’illustrent.

Les bordelais ont passé cette phase sans concéder de but mais celle-ci a relancé des coqs qui finissent ce tiers sur un rythme toujours soutenu et encore en supériorité. Burnet tiendra son équipe à l’abri jusqu’à la pause malgré Dubuc qui s’efforce de trouver un passage pour ses shoots et toujours Levot ou Sevcik dans les parages à guetter le moindre palet.

Fin du Tiers : 2-0
Shoots : 15 – 13 pour Bordeaux
Face-Off : 11 – 16 pour Courbevoie
Pénalités : 6’ Bordeaux / 2’ Courbevoie.


2°Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 20ème journée : Bordeaux vs Courbevoie  - Bordeaux en deux temps
Murielle Gaston

Second tiers qui redémarre à 5/4 pour Courbevoie. Mais vingt secondes à peine quand Sevcik se fait prendre en faute. L’équipe des Hauts-de-Seine est celle qui trouve et exploite le mieux les espaces. Dubuc n’en démord pas et reprend son pilonnage aidé en cela par Boissière.

Lafrancesca et Courally ne trouveront pas la faille sur un deux contre un avant que leur équipe ne bénéficie de l’avantage du nombre que seul Larrieu aura l’occasion d’exploiter par un lancer que Fourcade capte et couvre en deux temps.
Bordeaux qui à bien négocié son premier tiers semble un ton en dessous dans celui-ci. Le forcing avant pèse plus dans la bataille pour la possession du palet et la neutre est acquise aux blancs de Courbevoie ce qui amène logiquement le jeu chez les boxers qui reculent.

Par deux fois Burnet verra la rondelle filer devant son but sans pouvoir la toucher et heureusement pour lui Sevcik non plus ne l’attrapera pas. Paillet prend le relais de Dubuc aux lancers tandis que Guyot et Bougaran taquinent le gardien bordelais au près. Sur le reculoir les boxers vont à la faute et les coqs vont concrétiser leur temps fort.

C’est Dubuc qui, d’un tir hors cadre à gauche allume la mèche, le rebond est favorable à Levot au poteau qui reçoit le palet et le glisse derrière Burnet qui ne peut pas reprendre ses appuis à temps, 2-1 à 28 :13.

Sur son élan Courbevoie veut recoller au plus vite mais trop pressé de bien faire Pons est pénalisé. La machine bordelaise peine à trouver son jeu habituel à Mériadeck. Cantonnée à opérer par contre, les avants girondins n’imposent pas leur jeu et même en supériorité numérique manquent de réalisme dans le dernier geste ou de chance quand Cadren suite à une accélération énorme de Mariage à droite voit sa reprise aboutir sur Fourcade encore surpris de retrouver le palet posé sur ses jambières.

Revenus à cinq, les visiteurs redeviennent dangereux. Sevcik ou Guyot jouent la maraude à la bleue et les longues relances de Dubuc ou Boissière donnent encore l’occasion à Burnet de s’illustrer de la mitaine, du bouclier et des jambières. Et quand ce n’est pas son arsenal et son talent qui le sauve Burnet peut compter sur ses poteaux : Du moins le gauche quand Perez est trompé par un rebond sur la bande et que Paillet le récupère pour filer au but. L’attaquant fixe le gardien et lance à mi-hauteur mais voit le palet s’écraser sur le montant et par là même l’occasion d’égaliser.

Une dernière supériorité pour Bordeaux qui ne donnera rien de mieux que les précédentes amènera tout le monde aux vestiaires pour attaquer la dernière ligne droite d’un match que Nicolas Therrien (blessé aux ligaments du genou suite à un choc face à Caen) sentait à la porté de ses coéquipiers.

Fin du Tiers : 2-1
Shoots : 16 – 15 pour Bordeaux
Face-Off : 13 – 15 pour Courbevoie
Pénalités : 2’ Bordeaux / 6’ Courbevoie.


3°Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 20ème journée : Bordeaux vs Courbevoie  - Bordeaux en deux temps
Murielle Gaston

35 secondes. C’est le laps de temps dans lequel on a pu voir un tir de Savage pour Bordeaux une frappe de Sevcik en guise de réplique et Wiart lancer Larrieu au but pour tromper Fourcade d’un palet en lucarne juste au-dessus de l’épaule à peine remis de son premier arrêt, 3-1 à 40 :34.

Les boxers se sont donnés de l’air d’entrée et on note plus de présence de la part des joueurs de Tartari. L’échec avant a retrouvé sa place, le bloc arrière suit bien et la zone de Courbevoie est occupée de toute part ce qui permet aux boxers de se ré approprier la neutre et le contrôle du jeu.

Coté coqs ça relance comme ça peut. Ils mettront presque cinq minutes à se créer une occasion franche par un lancer de Paillet que Burnet verra fondre droit sur lui.

Côté girondin ça déboule de toute part. Les entrés en zone sont systématiques, les phases de jeu rapide et jeu placé alternées, le patinage constant. Le défaut du soir est à mettre dans le secteur de la finition qui empêche de faire monter le compteur. Si on note un certain nombre de tirs hors cadre on peut souligner aussi la très belle prestation de Fourcade dans les cages courbevoisiennes qui limite les dégâts infligés jusqu’ici.

Sur une nouvelle incursion, Larrieu qui déborde sur son aile droite passe à Majerçak au centre qui a suivi son capitaine. Le défenseur a vu Savage lancé à gauche et lui passe le palet que le canadien propulse vers Fourcade. Le rebond laissé par le gardien est fatal, Savage reprend et conclu, 4-1 à 46 :47.

A mi tiers Bordeaux à la main sur le match. Boissière et Dubuc ont du mal à relancer tant les avants girondins (Mariage et Lambert en tête) les gênent et le jeu qui est à sens unique prend la tournure d’un siège en règle.

Un échange de pénalités qui ne modifie en rien la physionomie de la période a lieu. L’avantage restant toujours à Bordeaux dans le surnombre les lancers de Boubé, Perez ou Majerçak connaissent un sort identique aux précédents initiés par Lafrancesca.

Le jeu de puissance des girondins aura quand même une conclusion positive quand Grenier de la gauche servira Cauly au premier poteau qui sur un pas glissera le palet à Larrieu au slot devant un but grand ouvert que Fourcade a délaissé pour se concentrer sur Cauly, 5-1.

Fin du Tiers : 5-1
Shoots : 22 – 3 pour Bordeaux
Face-Off : 17 – 5 pour Bordeaux
Pénalités : 2’ Bordeaux / 4’ Courbevoie.


Les étoiles du jury bordelais.
Pour Courbevoie :  #4 Maxime DUBUC
Pour Bordeaux :    # 31 Christophe BURNET
                              # 29 Mickaël WIART
                              # 27 Dave GRENIER

Si l’on pouvait s’attendre à une partie à l’avantage des boxers de Bordeaux, il aura quand même fallu attendre le dernier tiers et son entame endiablée pour souffler dans les travées de Mériadeck. Si Courbevoie a craqué en fin de match la prestation des joueurs des Hauts-de-Seine et son retour dans le second tiers a fait planer le suspens un temps sur cette partie qui malgré un joli score n’aura pas été le meilleur match auquel on ait pu assister d’après des supporters girondins.
Pour une fois je me permettrais tout de même de reprendre les étoiles du jury Bordelais. Si Maxime Dubuc n’a pas démérité, j’attribuerais toutefois la mienne à Nicolas Fourcade qui malgré 5 buts encaissés nous a gratifiés de beaux mouvements et d’une qualité de jeu de très très bonne facture.


 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...