Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - D1 : 15ème journée : Bordeaux vs Garges lès Gonesses
7-1
(2-0 2-1 3-0)
Le 02/01/2010
Bordeaux Mériadeck
Bordeaux ] Garges lès Gonesses ]
Bordeaux sans concession
 
Blanchis 6-0 à l'aller, les bordelais attendaient l'Entente de pied ferme. Au complet et voulant rester invaincus chez eux les boxers se devaient aussi de réagir après deux défaites consécutives loin de leur base.
 
Bordeaux Mériadeck, Hockey Hebdo Patrice Villey, Murielle Gaston le 03/01/2010 à 15:34
FICHE TECHNIQUE

1250 spectateurs
Arbitres : MT Picavet assistée de C. Girard et V. Champion
Buts :
Bordeaux : 04:16 Gautier Lafrancesca (ass Dave Grenier) ; 09:51 Xavier Lassalle (ass Jean-François Savage et Dave Grenier) ; 31:02 Gautier Lafrancesca (ass Alexandre Carignan et Nicolas Courally) ; 32:48 Xavier Lassalle (ass Jan Majercak) ; 54:28 Cyril Lambert ; 55:20 Gautier Lafrancesca ; 59:10 Cyril Boubé (ass Christophe Perez et Cyril Lambert)
Garges lès Gonesses : ; 30:30 David Sallander (ass Mike Baslyk et Gustav Elfving)
Pénalités
18' contre Bordeaux
61' contre Garges lès Gonesses


Gardiens de buts en jeu :
#31 C. Burnet pour Bordeaux
#30 B. Luker pour Deuil-Garges

1°Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 15ème journée : Bordeaux vs Garges lès Gonesses - Bordeaux sans concession
Photo : Murielle Gaston

C’est un début de partie mouvementé auquel nous assistons pour ce premier match de l’année 2010 à Mériadeck. La première frappe est bordelaise et arrive au terme de la minute initiale par Lafrancesca qui butte sur le gardien. Ça patine, le jeu est fluide et les contacts sont déjà appuyés. Ce sont les boxers qui mènent le jeu et après moins de cinq minutes ils ouvrent la marque. Après une relance rapide de Luker sur son défenseur consécutif à une frappe de Boubé à la bleue, Lafrancesca contre la relance gargeoise contre la bande et repique au centre, arrivée au rond d’engagement en offensive, il arme et lance à gauche du gardien, 1-0 à 04 :16.

Les boxers maintiennent leur présence chez les gargeois mais ni grenier ni Lambert ne parviennent à creuser l’écart. Et Garges dans tout ça…si on parle purement de hockey, a part quelques échanges de palets et une tentative de jeu au fond de la zone bordelaise, il n’y pas grand-chose. Certes ça patine mais les protégés de coach Lamoureux ont plus la tête aux contacts rugueux qu’au puck. Après quelques escarmouches sporadiques, une charge de Crete sur Grenier met le feu aux poudres. Tandis que Grenier reste au sol Carignan explique à Crete ce qu’il pense de son geste, les bancs se lèvent, on invective, les arbitres sont un peu court pour gérer tout ce monde et c’est finalement la sécurité qui devra s’interposer entre les deux bancs. Grenier se relève péniblement mais est en état de continuer, les pénalités sont distribuées et après une longue interruption le jeu reprend. Pas longtemps… à peine le palet en jeu au près des cages bordelaises Roche bouscule Burnet dans sa zone et Boubé n’entend pas laisser ce geste sans broncher.

En résumé, on joue depuis moins de dix minutes, il y a déjà 45’ de pénalités et presque une ligne sur le banc de la prison pour chaque escouade ce qui laisse augurer d’une soirée assez longue.

Avant de reprendre e jeu les capitaines reçoivent le sermon du corps arbitral et le hockey reprend ses droits avec un 4/3 à disputer en faveur des Boxers.

La remise en jeu chez les gargeois est remportée par Bordeaux qui se place de suite. Les décalages sont rapides, une première fois Carignan renverse sur Lassalle qui reprend de volée à gauche des buts de Luker qui sauve superbement son équipe avec un retour du poteau opposé extrêmement rapide. La deuxième tentative est la bonne, Grenier à la bleue décale à gauche Carignan à Droite, La suite est identique à la phase précédente exception faite que le portier des Chiefs est moins dans le timing et ne peut empêcher Lassalle de scorer, 2-0 à 09 :51.

Garges se décide à essayer de produire du jeu et il aura fallu attendre la dixième minute et un lancer à la bleue de Elfving pour mettre réellement Burnet dans le match. Une jolie frappe que le gardien local devra détourner du bouclier. Bordeaux produit un jeu simple basé sur la circulation et la rapidité qui permet régulièrement d’alerter le gardien de Garges qui maintient son équipe dans le match. De loin, au près ou même en face à face avec Lafrancesca, Luker produit une excellente prestation sur ce premier vingt.

Garges qui maintenant développe un jeu plus posé se procure des occasions. On se rend compte que décidés à jouer les Elfving, Sallander, Rochet et autres ont des qualités qui expliquent mieux la position de Garges au classement. Une pénétration de Roche sur la gauche de la défense girondine bien lancé par Williams lui permet de centrer sur Jeanin qui au deuxième poteau ne peut réduire la marque la faute à un Burnet qui écarte le palet de la jambière. Ce sera ensuite Williams qui lançant de la bleue à mi hauteur verra la déviation de Baslyk au slot passer au dessus de la cage bordelaise.

La fin du tiers s’est équilibrée. Les lancers de Sallander et Langlois obligent Burnet à rester sur ses gardes. Côté bordelais c’est Lafrancesca qui tient Luker sous pression avec ses frappes puissantes. La tension du début de match est un peu retombée et c’est ainsi que s’achève ce tiers

Shoots : 22 – 5 pour Bordeaux
Face-off : 12 -11 pour Bordeaux


2° Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 15ème journée : Bordeaux vs Garges lès Gonesses - Bordeaux sans concession
Photo : Murielle Gaston

De retour des vestiaires c’est Garges qui attaque. Jeanin et Sallander sont à l’offensive et ce dernier trouve Burnet pour arrêter sa frappe au premier poteau. Elfving qui dirige le jeu en fond de zone trouve JB Aurouze qui délivre une frappe non cadrée. Bordeaux tente de contrer avec Carignan qui centre sur Courally à l’enclave mais il est trop court. Lafrancesca et Jeanin ponctueront ces échanges de débuts de tiers par des frappes toutes repoussées.

Bordeaux obtient un premier avantage numérique. Le duo Lassalle-Carignan est encore présent avec cette fois ci une conclusion du canadien qui voit de nouveau un superbe retour à vitesse V de Luker pour se mettre en travers du shoot et le stopper. Cette supériorité (bien que vierge de buts) a permis à Bordeaux de remettre la crosse sur la rondelle. Un contre mené par Sallander et Roche offre un tir à Williams que Burnet doit s’employer pour écarter. Dans la foulée, un replacement manqué de Perez donne à Roche l’occasion de se mesurer de plus près au portier local sans plus d’efficacité.

Garges a l’opportunité de recoller avec un 5/3 et un 5/4 à disputer. C’est tout d’abord Elfving qui voit son tir stoppé puis Sallander dont le slap puissant de la bleue finit dans la mitaine de Burnet. Roche au près ne trouvera pas la lucarne gauche bordelaise. Elfving de nouveau lancé plein centre par Williams ne peut conclure non plus. La défense bordelaise monte un vrai rempart devant sa cage pour aider son cerbère. Les situations à l’enclave sont chaudes et Garges est près de marquer à deux reprises.

C’est pourtant cette défense qui empêchera Burnet de voir partir un palet de la droite de l’offensive des Chiefs. Sallander conclu par ce lancer excentré un mouvement initié par Baslyk et Elfving. Le palet passe entre les jambières du gardien, 2-1 à 30 :30.

Dans la minute suivante, Courally s’infiltre à droite. Il laisse en retrait à Carignan qui fixe Luker et qui voit Lafrancesca de l’autre côté du slot. Il lui transmet un caviar que l’attaquant bordelais n’a plus qu’à pousser, 3-1 à 31 :02.

Bordeaux a réagit promptement. Cela a-t-il marqué les gargeois ? Toujours est il que l’agacement se lit sur les visages des joueurs d’Eric Lamoureux. Un agacement qui se traduit par une légère indiscipline pénalisante une fois de plus.

Installés en offensive à 5/4, les bordelais cherchent Majerçak. Le slovaque reçoit la rondelle et lance depuis la bleue vers la cage où Lassalle dévie depuis la droite des cages dans la lucarne de Luker, 4-1 à 32 :48
.

Jusqu’à la fin du tiers Garges jouera quasi systématiquement en infériorité. Toutefois un gros travail fourni par Baslyk, Roche, Sallander et Jeanin en premier rideau limitera quelque peu les assauts des boxers. Elfving et Jeanin s’offriront même un contre que Burnet devra détourner de sa crosse.

La dernière salve sera pour Larrieu qui ne pourra pourtant pas conclure sur une passe de Lassalle. On notera que sur cette dernière phase une charge de Williams sur Lassalle et une obstruction de Roche sur Larrieu n’ont pas forcément été visibles par le trio arbitral qui a bien tenu les joueurs sur ce deuxième tiers.

Shoots : 14 – 10 pour Bordeaux
Face-off : 6 -12 pour Deuil-Garges


3° Tiers :
Photo hockey Division 1 - D1 : 15ème journée : Bordeaux vs Garges lès Gonesses - Bordeaux sans concession
Photo : Murielle Gaston

On attaque comme au second avec Garges à l’offensive, Williams et Elfving en tête mais trop vite et l’action est stoppée pour hors-jeu. Sallander tente de concrétiser la relative maîtrise que les Gargeois semblent avoir mais son lancé balayé à ras sol finit dans les jambières de Burnet.

De la même manière Bordeaux réagit dans la foulée par Carignan tout d’abord puis par Lafrancesca dont le tir en pivot à mi zone est repoussé par Luker. Les attaques sont à ce stade toutes jouées à fond et on recherche le lancer à chaque occasion.

Ici c’est encore JB Aurouze qui oblige le portier girondin à jouer de la jambière, là c’est Elfving qui alerte Burnet à gauche au près. Sorres n’est pas en reste lorsqu’il tente une déviation au slot sur un lancer de Langlois. Une supériorité numérique pour Garges aurait pu les aider à recoller mais un manque maîtrise de la rondelle à cet instant de la partie leur fait défaut.

Bordeaux de son côté, sans être particulièrement en danger, ne semble pas enclin à engager plus d’énergie que nécessaire. Les girondins suivent le rythme sans problèmes et profitent des espaces laissés par leur adversaire du soir pour porter leurs attaques. A contrario Garges tente de mettre de la vitesse dans ces derniers instants. Sallander montre la voie mais ce plan de jeu est moins prolifique en occasions qu’escompté.

Au bout de dix minutes d’efforts incessants l’indiscipline fait son retour chez les Chiefs. Peut être que l’énergie mise dans le jeu à enlevée un peu de lucidité car les quelques gestes pénalisés étaient loin de l’action en cours et vraiment pas à propos.

On va rentrer dans les cinq dernières minutes de ce match et (personnellement à cet instant là) la pensée que rien ne peut se produire s’installe. C’est oublier qu’on est à Mériadeck et que ce public pousse ses joueurs jusqu’à la dernière seconde quelque soit le score.

Cadren remonte le palet à droite, Elfving le stoppe à la neutre, veut mettre en retrait pour relancer une attaque de son camp mais c’est Lambert qui récupère la passe à la bleue. L’attaquant bordelais élimine sin vis-à-vis, colle le poteau droit de Luker avant de lui flipper le palet sous la transversale du revers, 5-1 à 54 :28.

Comme souvent à domicile, Bordeaux après avoir scoré tente de maintenir la pression et joue tous les coups. La minute suivante c’est Lafrancesca qui part en échappée depuis sa bleue poursuivit par Williams. L’attaquant bordelais passe, protège son palet et tombe…Tir de pénalité.

Peu gâté depuis le début de saison à cause de blessures récurrentes à l’aine et une appendicite en août le bordelais conclu son match en concrétisant sa tentative et signe son retour par un triplé. La course d’élan est rapide, Luker s’avance de deux mètre mais ne peut stopper la rondelle qui passe sous son bras gauche, 6-1 à 55 :20.

Une énième pénalité dans les derniers instants verra Majerçak délivrer deux frappes détournées devant la cage sans rentrer, Lassalle et Carignan se trouvent encore mais ne scorent pas.

Jaros met enfin la crosse sur le palet, il dégage mais Perez ferme la sortie de zone à droite. La rondelle file alors jusqu’à Boubé qui contrôle à la bleue excentré à gauche. La frappe est pure et file droit dans la lucarne opposée de Luker qui s’incline pour la dernière fois de la partie, 7-1 à 59 :10
.

Shoots : 16 – 8 pour Bordeaux
Face-off : 10 – 12 pour Deuil-Garges


Le jury Bordelais a désigné les étoiles suivantes :

Pour Deuil-Garges : #55 D. Sallander

Pour Bordeaux : 1° Etoile : #78 G. Lafrancesca
2° Etoile : #77 X. Lassalle
3° Etoile : #31 C. Burnet
En conclusion, bien que le démarrage de cette partie laissait augurer un match heurté et limite niveau correction, les joueurs ont su se recentrer sur le sport ce qui a laissé voir un très beau match. On saluera la performance de Bryce Luker dans les buts de Garges. Malgré sept buts encaissés le portier gargeois ne peut pas se flageller sa prestation est parmi les plus belles vues à Mériadeck cette saison. Pareillement on ne peut dissocier la prestation de Burnet. Le bordelais a encore une fois été décisif quand le besoin s’est fait sentir. Bordeaux reste donc invaincu à domicile avant d’aller à Cergy et de recevoir Caen dans 15 jours pour un match que tout le monde ici à Bordeaux attend.

Enfin, Murielle et moi-même vous présentons tous nos vœux pour l’année à venir et espérons que vous serez toujours aussi nombreux à suivre HH.



 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Val a écritle 03/01/2010 à 23:16  
je trouve cet article très gentil avec les Chiefs comparé à ce qui s'est réellement passé, à part les coups bas ils n'ont rien montré, de belles individualités et un bon gardien mais c'est tout.
Sur une petite glace ca passe mais sur une grande glace comme à Mériadeck il en faut plus. Je hais leur mentalité à 2 balles et le public de Mériadeck leur a bien rendu surtout en ce qui concerne Sean Roche hué copieusement à chaque fois qu'il touchait le palet
Bravo encore aux Boxers qui ont su répondre présent physiquement
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...