Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - CDL 1/8 - 3ème journée : Epinal vs Neuilly/Marne
3-4
(2-1 0-1 1-1 0-1)
Après prolongation
Le 30/09/2008
Epinal, patinoire de Poissompré
Epinal  ] Neuilly/Marne ]
Sur un air de D1...
 
Épinal retrouvait la Coupe de la Ligue dans une ambiance feutrée (200 spectateurs seulement hier soir à Poissompré) en recevant les Bisons de Neuilly, fraîchement promus en Ligue Magnus. Les Dauphins pouvaient donc légitimement espérer engranger les deux points, en vue d'une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de Ligue, ce qui pourrait leur donner le redoutable privilège d'affronter Rouen... Toutefois, les nombreuses absences (Paulson blessé et en instance de transfert, Petrak touché au genou, Chassard en déplacement professionnel, Allard blessé) et une équipe de Neuilly opportuniste et possédant de très bons renforts étrangers, sont venus mettre à mal les pronostics, malgré les absences de Véret, Delage, Galmiche, Harrison et Birolini.
 
Epinal, patinoire de Poissompré, Hockey Hebdo Stéphane Claudez le 01/10/2008 à 22:09
FICHE TECHNIQUE

200 spectateurs
Arbitres : Monsieur Mendlowictz assisté de Messieurs Courgeon et Ernecq
Buts :
Epinal : ; 05:13 Erwan Agostini (ass Stephane Gervais) ; 11:53 Ilpo Salmivirta (ass Lionel Simon et Peter Slovak) ; 45:56 Ryan Caicco (ass Jan Plch et Fabien Leroy)
Neuilly/Marne : 03:46 TJ Caig (ass Rane Carnegie et Grégory Tarle) ; 30:38 Rane Carnegie (ass TJ Caig et Santeri Immonen) ; 59:57 Milan Vastusko (ass Joshua Boileau et Santeri Immonen) ; 65:30 Rane Carnegie
Pénalités
8' contre Epinal
8' contre Neuilly/Marne


Les Spinaliens étaient longs à rentrer dans la partie, les lignes étant totalement bouleversées du fait des absences citées ci-dessus, ce qui n'était pas le cas de Neuilly, les hommes de Jérôme Pourtanel, se créant d'entrée de bonnes occasions, sollicitant rapidement Väre, notamment suite à un joli slalom de Duranceau.

C'est donc fort logiquement que les Bisons ouvraient le score par l'excellent Caig (omniprésent hier soir), magnifiquement décalé au second poteau, par son indispensable compatriote, Carnegie (0-1 à 03'46)

Ce but avait toutefois pour effet de fouetter les Dauphins, qui piqués dans leur orgueil réagissaient rapidement. La jeune garde spinalienne accélérait sous l'impulsion de Chipaux, dont le tir était contré in extrémis par le dernier défenseur nocéen. Gervais poursuivait toutefois l'action et décalait Agostini sur l'aile droite, dont le tir en pleine lucarne ne laissait aucune chance à Svaty, pourtant irréprochable hier soir ! (1-1 à 5'13)

Le match sombrait peu à peu dans un train-train digne de la D1, la pénalité appelée contre Chipaux n'apportant pas la moindre occasion à Neuilly, incapable d'installer son powerplay.

Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - CDL 1/8 - 3ème journée : Epinal  vs Neuilly/Marne - Sur un air de D1...
David Blanchard
Mauvaise soirée pour Jan Plch

Un break de Simko qui servait idéalement Caicco à la mi-tiers, sortait quelque peu la maigre assistance de sa torpeur et permettait d'admirer la vista du portier des Bisons.

Neuilly commençait à subir le jeu des Dauphins et alors qu'une pénalité différée était appelée contre les visiteurs par Mr Mendlowictz, Salmivirta d'une somptueuse reprise de volée et bien décalé sur l'aile droite, trompait le gardien nocéen pour la deuxième fois de la soirée (2-1 à 11'53)

Quessandier qui jouait avec une grille, suite aux deux dents cassées par un palet reçu dans le visage à Villard de Lans, accélérait à nouveau et servait Pernot au deuxième poteau, qui ratait de peu.

La pénalité appelée contre Kecka à 13'03, allait mettre les Bisons au supplice, la défense pliant sous les coups de boutoir des Dauphins, Neuilly ne devant son salut qu'au seul Svaty, en état de grâce dans la cage visiteuse !

Tour à tour, Plch, Gervais puis Salmivirta se cassaient les dents sur l'héroïque portier slovaque des Bisons.

Le tournant de la partie intervenait à 16'14, lorsque Salmivirta touché par une charge dans la bande, devait regagner le vestiaire et suivre la fin de la partie avec des béquilles depuis les tribunes, auprès de son compère d'infortune Petrak. Epinal venait de payer un lourd tribut dans ce match et perdait encore l'une de ses pièces maîtresses...

 


Epinal a dominé ce premier acte malgré quelques erreurs défensives qui auraient pu coûter cher face à une équipe du haut de tableau de la Magnus. A noter la bonne prestation des jeunes joueurs tels que Chipaux et Agostini ,qui se sont mis en évidence en prenant leur chance. Neuilly s'est pour sa part reposé sur un gardien brillant et sur des individualités tels que Caig et Carnegie, qui sont de véritables poisons pour les défenses adverses.

 


La deuxième période partait sur les chapeaux de roues lorsque Caicco lançait Simko en profondeur. La fusée slovaque était toutefois contrée par Svaty qui sortait fort à propos.

Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - CDL 1/8 - 3ème journée : Epinal  vs Neuilly/Marne - Sur un air de D1...
David Blanchard
Simko s'élance

Tarlé en prison, les Dauphins installaient leur powerplay mais s'en remettaient comme trop souvent au slap surpuissant de Gervais. Caicco était à son tour envoyé sur le banc d'infamie sans que Neuilly ne parvienne à inquiéter réellement Epinal. Au contraire, un slap terrible de Leroy mais hors cadre, faisait passer le vent du boulet sur Svaty. Plch à bout de souffle, échouait du revers sur les bottes du gardien visiteur, tandis que Leroy après un subtil tour de cage, se voyait fermer la porte par Svaty.

Les dégagements interdits très nombreux hachaient le rythme de cette partie peu emballante, jusqu'à ce que le jeune Ganz soit puni à son tour à la mi-match. Petite cause, grands effets puisque cette fois Neuilly ne laissait pas passer l'occasion et égalisait par sa toute nouvelle recrue Carnegie (petit-neveu d'Ossie Carnegie qui avait fait les beaux jours du Racing Club de Paris dans les années 40 et petit-fils de Herb Carnegie qui avait failli être le premier joueur noir de la NHL avec les New-York Rangers) étrangement seul au deuxième poteau (2-2 à 30'38 à 5c4)

Simon décidément plus à l'aise dans ce rôle d'attaquant défensif que de défenseur, relançait la machine et servait Quessandier à la bleue pour une frappe puissante qui trouvait encore Svaty à la parade ! Simko puis Plch étaient tout près de redonner l'avantage aux bleus, mais rataient de peu. Chipaux décalait Simon mais sa reprise était contrée et il fallait toute la vigilance de Väre pour enrayer le break qui s'en suivait.

Les Bisons sonnaient la charge par Hordelalay, qui dribblait Simko mais ne cadrait pas. Carnegie faisait le show mais se heurtait au dernier rempart finlandais des Dauphins.

Une nouvelle frayeur envahissait les travées de Poissompré, lorsque Slovak touché au poignet sur une charge dans la bande, regagnait le banc en grimaçant...

 


Ce tiers médian se terminait à l'avantage des visiteurs qui bien que n'ayant tiré que 6 fois sur Väre avait marqué un but par Carnegie. Ce joueur qui arrive tout droit des Laredo Bucks en CHL et qui a également joué aux Mississipi River Kings l'an passé, soit les deux derniers clubs (dans l'ordre inverse), d'un certain Sébastien Centomo, ne pouvait que porter malheur aux Dauphins...

 


 

Premier soulagement dans les gradins, Peter Slovak revenait en jeu pour les Dauphins. Erwan Agostini très en vue hier soir et qui a été élu à juste titre homme du match pour Epinal, s'infiltrait rapidement en zone offensive et défiait Svaty, mais le portier des Bisons remportait son duel.

Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - CDL 1/8 - 3ème journée : Epinal  vs Neuilly/Marne - Sur un air de D1...
David Blanchard
Väre gèle le palet
Une faute de Boileau sur Plch, donnait bien l'occasion aux Dauphins de reprendre les devants, mais ni Gervais, ni Quessandier ne parvenaient à battre le le brillant gardien slovaque de Neuilly !

C'est finalement par Caicco que la délivrance allait venir, le bouillant canadien finissant aux forceps une action entamée par Plch (3-2 à 45'56)

Le public commençait à se dire que ses favoris allaient s'en sortir avec une petite victoire, mais que les deux points étaient bien l'essentiel.

C'était sans compter sur les courageux Bisons qui chargeaient à nouveau par l'intermédiaire de Duranceau, puis de Boileau, mais Väre restait vigilant.

Une combinaison Plch-Simko-Caicco aurait sans doute mérité un meilleur sort, mais il y a des soirs comme çà...

Une nouvelle pénalité appelée contre Caicco offrait l'occasion à l'international hollandais Willemse d'égaliser, mais son slap n'était pas cadré. Un gros travail d'Agostini permettait de limiter la casse sur un palet mal relancé par Leroy.

Peu avant la fin du match, Neuilly était sanctionné pour surnombre, offrant la victoire aux Dauphins sur un plateau. Gervais idéalement servi par Plch, armait un missile en direction de la cage des Bisons, mais Svaty effectuait l'arrêt photo de la mitaine ! Caicco en gagnant la mise au jeu, glissait à Plch dont le tir était à nouveau bloqué par le portier visiteur.

Tarlé en contre, tentait bien de marquer, mais Väre ne s'en laissait pas compter. Les Spinaliens croyaient bien avoir marqué par Caicco, mais l'arbitre ne bronchait pas, le tir semblant avoir touché le poteau d'un Svaty, pour une fois battu...

Alors qu'il ne restait plus que 31 secondes à jouer, le coach Shawn Allard prenait son temps mort pour faire souffler ses cadres épuisés. Son homologue Jérôme Pourtanel en profitait pour tenter le coup de poker et sortait son gardien, auteur d'une partie exemplaire. A 6 contre 5 et en prenant la mise au jeu, les Bisons mettaient une pression de tous les instants sur la cage du gardien spinalien qui finissait par s'incliner à...3 secondes de la fin du match, sur un tir de Vastusko au milieu d'une forêt de joueurs (3-3 à 59'57)

 


Faute d'avoir su tuer le match malgré de multiples occasions, les Dauphins se trouvaient embarqués dans une improbable prolongation, avec des joueurs au bout du rouleau. Neuilly rêvait de renouveler l'exploit réalisé face à Dijon, en arrachant la mise dans cette partie de roulette russe.

 


 

Ce diable de Vastusko était tout près de réaliser le doublé, mais son tir heurtait le petit filet. Il sonnait à nouveau la charge quelques secondes plus tard, mais trouvait les bottes de Väre à la parade. Carnegie défiait Leroy, mais le grand défenseur spinalien ne s'en laissait pas compter. Alors que la prolongation était à l'avantage des visiteurs, Plch se trouvait idéalement lancé, un contre un avec Svaty, mais le cerbère slovaque allait encore une fois sortir vainqueur du duel. Des breaks de cette sorte, Plch n'en a pas raté beaucoup depuis son arrivée à Epinal, un signe probablement...

Neuf secondes plus tard, un palet cafouillé à la bleue permettait à Carnegie d'accélérer sur l'aile droite et d'ajuster Väre (3-4 à 65'50)

 


N'en jetez plus la coupe est pleine et l'infirmerie bien garnie ! Neuilly pouvait savourer sa victoire acquise grâce à son gardien Svaty et à sa nouvelle recrue Carnegie, même si c'est l'excellent Caig qui était nommé meilleur Bison du match.

Un match de niveau D1 qui ne va pas rester dans les annales, mais plus que jamais il devient urgent de remplacer Paulson et Grill et de souhaiter le prompt rétablissement de Petrak et de Salmivirta sous peine de flirter d'un peu plus près avec cette fameuse D1...

 

 

35 tirs pour Epinal (13+9+9+4)

25 tirs pour Neuilly (9+6+7+3)

 

84 % d'arrêts pour Väre

91 % d'arrêts pour Svaty

 

 

 

 

 

 

 

 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Stéphane a écritle 02/10/2008 à 12:58  
Normal, toute remarque constructive est bonne à prendre.
jean jacques a écritle 02/10/2008 à 12:04  
merci d'avoir tenu compte de la remarque faite l'autre soir sur la nécessiter de mettre un commentaire aux photos
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...