Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Europe : Continental Cup - CHL
CHL : Zurich gagne poussivement à Gap
 
Première rencontre de CHL pour le Champion de France face à un redoutable adversaire en la personne de Zurich
 
Gap, Hockey Hebdo Laurin Petitat le 22/08/2015 à 00:21
Photo hockey Europe : Continental Cup - CHL - Europe : Continental Cup - CHL - CHL : Zurich gagne poussivement à Gap
photo : Jean-Christophe Salomé
Un premier tiers équilibré

Pour ce premier match officiel de la saison, les Rapaces de Gap, champions de France en titre, attendaient les Lions de Zurich, vice-champion de Suisse, de pied ferme dans une nouvelle patinoire surchauffée.

Et ce sont les locaux qui démarraient le mieux la rencontre, en imposant un jeu physique qui dérangeait les Zurichois, et c’est tout logiquement que Bernier pouvait trouver la faille à la 6ème minute, laissé seul après un numéro de Langlais, le  Canadien ne réfléchit pas et arme un tir imparable pour Flüeler. (1-0)

Quatre minutes plus tard, Zurich se réveillait enfin et allait passer devant en marquant deux fois en trente-six secondes, d’abord par Foucault qui pouvait dévier un tir de Bergeron, à noter que Gap avait marqué après vingt-une secondes de power-play, là les visiteurs n’ont mis que onze secondes à 5 contre 4 pour trouver la faille. (1-1)
Dans la foulée, c’est encore Foucault qui pouvait donnait l’avantage à son équipe. (1-2)

Grâce à son avantage, le « Z » (surnom de Zurich en Suisse) va jouer de manière plus décontractée mais sans se créer d’occasion franche pour prendre deux longueurs d’avance.

Au contraire, ce sont même les Gapençais qui vont égaliser par l’intermédiaire de Da Costa, superbement servi par Bernier, le Français n’a aucune difficulté à loger la rondelle au bon endroit. (2-2)

Les deux équipes regagneront les vestiaires sur ce score de 2-2 logique car elles ont chacune eu leurs occasions.
A noter que Zurich a payé cher son indiscipline car c’est sur deux infériorités numériques que les Tricolores ont pu marquer.



Zurich domine le second acte mais…

Dès le début de la seconde période, on pouvait sentir que Zurich voulait accélérer pour prendre définitivement les devants.

A la 24ème, à 5 contre 4, après avoir bien fait tourner la rondelle, les Zurichois trouvaient Blindenbacher qui ne se faisait pas prier pour allumer Bertrand et redonner l’avantage à ses partenaires. (2-3)

Les Français ne tarderont pas à réagir car, dans la continuité, Golicic se créait une opportunité mais cela passait hors-cadre. Quatre minutes après leur troisième réussite, les visiteurs accéléraient à nouveau et Foucault, plus prompt au rebond laissé par Bertrand, mettait le puck au fond du filet pour donner deux longueurs d’avance à son équipe. (2-4)

On voyait bien que Zurich avait vraiment joué ce début de deuxième tiers sur un rythme beaucoup plus élevé que lors du premier et cela s’est remarqué. Malgin aurait pu définitivement tuer le match après un joli numéro, le joueur suisse réussissait à éliminer 2 défenseurs mais Bertrand était là pour stopper sa tentative et ainsi garder son équipe dans la partie.

Puis, dans la dernière minute du tiers, Gap va se retrouver à 5 contre 3 et c’est l’inévitable Bernier, sur un bon travail de Langlais, qui ne manquait pas la cage vide pour marquer le but de l’espoir. (3-4)

On remarquera que durant cette période Zurich a outrageusement dominé les 15 premières minutes mais que, dès qu’il aura relâché sa pression durant les cinq dernières, les locaux en ont profité pour revenir au score.



Gap tente tout mais ne revient pas.

Les Français vont démarrer ce dernier tiers comme ils ont fini le précédent, c’est-à-dire sur les chapeaux de roues et, à la 46ème minute, Bernier, étrangement laissé seul dans la peinture, ne cadrait pas sa tentative et manquait donc une énorme occasion d’égaliser.
Moins de deux minutes plus tard, les Suisses reprenaient deux longueurs d’avance, sur une magnifique passe de Nilsson, Baltisberger marquait d’un magnifique revers croisé qui ne laissait aucun espoir à Bertrand. (3-5)

On pensait que cette fois le match était joué, mais c’était sans compter sur les ressources des Gapençais qui vont pousser pour revenir et c’est tout logiquement qu’ils vont trouver la faille par Golicic qui pouvait profiter du bon travail derrière la cage de Takac pour battre un Flüeler à nouveau esseulé par sa défense. (4-5)

Après ce but, il restait environ cinq minutes à jouer et les Français vont redoubler d’efforts pour obtenir la prolongation mais malheureusement cela sera trop imprécis.

Dans la dernière minute, en jouant à 6 contre 5, Rech obtiendra la dernière opportunité mais Flüeler stoppera son tir pour permettre à son équipe de gagner ce premier match. On notera tout de même que Zurich n’a certainement pas disputé cette partie à fond et a appuyé sur l’accélérateur lorsqu’il le fallait, ce qui a suffi pour remporter le match face à une vaillante équipe de Gap qui aurait pu pousser le vice-champion de Suisse en prolongation.



Gap-Zurich 4-5 (2-2 ; 1-2 ; 1-1)

  6’ 1-0 Bernier (Langlais, Da Costa)
10’ 1-1Foucault (Bergeron, Wick)
10’ 1-2 Foucault (Schäppi, Blindenbacher)
19’ 2-2 Da Costa (Bernier, Takac)
24’ 2-3 Blindenbacher (Seger, Wick)
28’ 2-4 Foucault (Bärtschi)
40’ 3-4 Bernier (Langlais, Golicic)
48’ 3-5 Baltisberger (Nilsson)
55’ 4-5 Golicic (Takac, Bernier)
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...