trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de la Ligue. : 1/8ème, 2ème journée : Epinal vs Amiens
3-2
(0-1 2-0 1-1)
Le 18/09/2012
Epinal, patinoire de Poissompré
Epinal  ] Amiens  ]
Les Dauphins dans la douleur
 
Après des matchs de préparation prometteurs, un match de coupe de la ligue gagné face à Mulhouse et une première journée de ligue Magnus gagnée 4-2 face à Rouen, Epinal se devait de confirmer face à Amiens. Amiens justement, qui avait perdu sa première journée de Ligue Magnus mais gagné son premier match de coupe de la ligue face à Strasbourg, voulait se reprendre face aux Dauphins.
 
Epinal, patinoire de Poissompré, Hockey Hebdo Paul Haffemeyer le 19/09/2012 à 21:07
FICHE TECHNIQUE

456 spectateurs
Arbitres : M. Gremion, assisté de M. Courgeon et Metais
Buts :
Epinal : ; 29:06 Steven Cacciotti (ass Danick Bouchard et Fabien Leroy) ; 32:17 Yoann Chauviere (ass Anthony Rapenne et Yannick Offret) ; 46:29 Benjamin Casavant (ass Jan Plch et Sébastien Gauthier)
Amiens : 00:52 Jimi Santala (ass Thomas Roussel et Valentin Claireaux) ; 58:57 Grégory Beron (ass Martin Gascon et Kevin Bergin)
Pénalités
10 minutes contre Epinal
12 minutes contre Amiens
1er TIERS
Les Dauphins abordent ce match en toute confiance après leur début de saison, mais ils vont vite déchanter. En effet, dès le coup d’envoi, ce sont les Gothiques qui vont d’entrée mettre la pression sur le but spinalien. Sur la première vraie offensive Amiénoise, Cacciotti est obligé de plonger pour enlever le palet à un Gothique (0’35). 17 secondes plus tard, ce qui devait arriver, arriva. Valentin Claireaux, derrière la cage, passe le palet à Roussel à la ligne bleue, celui-ci loupe son contrôle, mais Santala, juste derrière, slape puissamment sans contrôle, en direction du but spinalien. Le palet est au fond (0-1 à 0’52).

Les deux équipes vont ensuite s’observer, et le jeu s’en ressent. Beaucoup d’erreurs de part et d’autres, et aucune équipe ne met son emprise sur le jeu. C’est pourtant les spinaliens qui frappent au but pendant ce tiers. Leroy (3’30) puis Plch (4’40), essayent, en vain, de tromper l’excellent Santanen. Le match se poursuit et tout se joue en zone neutre. Prends-moi le palet, finalement je te le reprends, pour faire 3 pas et redonner le palet à ton équipe, et j’en passe et des meilleures. Benchabane (6’45) tire mais le palet est dévié par Santanen de la crosse.

Amiens n’a aucun mal à récupérer le palet dans les crosses vosgiennes, mais n’arrive pas à se procurer d’occasions. Dans les 10 premières minutes, Amiens ne tire que 2 ou 3 fois au but, et Epinal plus du double. Malheureusement pour les spinaliens, ces tirs sont trop mous pour inquiéter la défense et le gardien amiénois. Gervais en fera la triste expérience sur un slap directement dans la mitaine du gardien adverse (8’25).
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue. : 1/8ème, 2ème journée  : Epinal  vs Amiens  - Les Dauphins dans la douleur
Photo : Pascal Longuemare (archives)
Avec Susanj et Girard, on ne passe pas !

La première vraie occasion spinalienne, arrive par Cacciotti, qui se présente seul sur la droite de Santanen, mais dont le tir passera au-dessus du but (9’18). Epinal va donc pousser mais sans réussir à se montrer dangereux pour autant. Au cours d’une pénalité pour obstruction de Colotti, peu évidente (11’49), Amiens fait tourner le palet en zone offensive, mais la défense spinalienne répond présente. Girard fait les quelques arrêts sur des tirs adverses, et la pénalité sera vite tuée. Epinal appuie ensuite sur l’accélérateur, et après un bon échange devant la zone du gardien amiénois entre Gauthier et Bouchard, ce dernier bute sur la botte gauche de Santanen, très bien placé (14’33). Le jeu va d’un but à l’autre et c’est ensuite Amiens qui va s’illustrer, par Roussel, mais Girard fera l’arrêt, une fois de plus (18’51). S’en suit une pénalité pour Corriveau, bien dissipé ce soir, pour retenir, mais une fois de plus, le power-play spinalien laisse à désirer et ne donne rien.

C’est ainsi que le premier tiers se fini. Les deux équipes ne prennent aucun risque et sont très poussives. Amiens marque sur son premier tir du match, mais n’a tiré que 3 ou 4 fois pendant ce tiers, pendant qu’Epinal a tiré plus du double de fois. Les locaux ont d’ailleurs poussé, mais toujours sans prendre de risques, et donc sans réussir à se procurer d’occasions franches, mise à part une seule. Les deux gardiens sont solides, mais la défense spinalienne est plus rassurante que côté amiénois. Un premier round d’observation à oublier pour les deux équipes, si elles veulent l’emporter lors de ce match.


2ème TIERS
Le second tiers commence tambours battants, et ce sont les amiénois qui passent tout près du second but, par Basic, qui se présente sur la gauche de Girard, et fait la passe au dernier moment pour Corriveau sur sa gauche, mais le gardien spinalien se jette sur la glace pour bloquer le tir de ce dernier (20’36). Suite à cela, Amiens pousse pendant de longues secondes, récupérant tous les palets et faisant le siège du but de Girard, bien aidé par sa défense. Epinal se reprend, mais le match n’est pas d’un grand spectacle ni d’une grande intensité. En effet, aucune des deux équipes ne joue physique, et le jeu n’est pas fluide non plus. Santanen répond présent lorsqu’Epinal pousse, et Girard rend la pareille de l’autre côté de la patinoire. Le jeu, mou dans le premier acte, se muscle, et les esprits s’échauffent de chaque côté. Susanj et Corriveau (encore lui) se cherchent et se trouvent, prenant 2 min chacun (27’31). 46 secondes plus tard, Claireaux prend lui aussi une pénalité mineure pour une charge contre la bande, et Epinal pouvait jouer à 4 contre 3. Epinal pousse et réussi à trouver le fond des filets de Santanen. Bouchard, 2 mètres devant Santanen, adresse une passe milliméttrée à Cacciotti qui se trouvait sur la gauche du gardien adverse, qui n’a plus qu’à conclure du revers pour l’égalisation (1-1 à 29’06 à 4 contre 3).

Amiens semble abasourdit et ne joue désormais qu’en contre, à l’image de Corriveau, qui trouve le poteau gauche de Girard (29’51). Ce poteau va avoir de lourdes conséquences puisque les Dauphins, conscients que ce match tient à peu de choses, se mettent à être plus physique et à mettre des coups. Une bagarre éclate et ce ne sont pas moins que 2 spinaliens et 2 amiénois pénalisés de 2min pour altercations (Dont Corriveau, encore, ainsi que Susanj, très susceptible ce soir.) Les 2 équipes peuvent jouer à 5 contre 5 malgré tout, mais rien ne se passe pendant ces 2 minutes mis à part un tir puissant de Petrak directement sur le plastron du gardien amiénois. Anthony Rapenne, monté sur la 3ème ligne ce soir au détriment de Raibon, déborde ensuite sur l’aile gauche depuis sa zone défensive et traverse toute la patinoire. Il adresse une passe parfaite à Chauvière devant le gardien adverse, qui malgré le retour de deux défenseurs se couche. Le spinalien réussi quand même à mettre le palet au fond (2-1 à 32’17).
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue. : 1/8ème, 2ème journée  : Epinal  vs Amiens  - Les Dauphins dans la douleur
Photo : Pascal Longuemare (archives)
Maxime Ouimet élu homme du match

Après avoir soufflé le chaud et le froid, Amiens baisse les armes et semble blessé. Les picards ne pressent plus les locaux et se contentent de lancer des palets au fond en espérant qu’un co-équipier ira le chercher. Sur les rares contre-attaques amiénoise, Girard rassure sa défense et en devient insolant de confiance. Les supporters poussent mais Epinal baisse de rythme, tombant dans la facilité.

Très bon tiers que les spinaliens remportent 2-0 et qui ne ressemble pas du tout au premier acte. Les spinaliens montrent beaucoup plus d’envie et frappent plus au but. Amiens est également revenu avec un très bon état d’esprit et une envie d’attaquer, mais les 2 buts spinaliens, le jeu physique, et la défensive vosgienne auront eu raison de cette envie.


3ème TIERS
Le 3ème tiers commence doucement pendant les premières secondes. Epinal semble vouloir laisser le jeu aux adversaires du soir et Amiens ne s’attendait pas à pareille offrande. Ce sont pourtant les bleus et blancs qui vont se montrer les plus dangereux. Plch loupe une cage grande ouverte dans une forêt de jambes (41’25) et Santanen est présent de la botte pour repousser un tir de Petrak (44’25). La 3ème attaque sera la bonne. Plch, sur une attaque placée, se trouve contre la balustrade à gauche du but de Santanen. Il passe le palet à Casavant devant le gardien, qui résiste aux défenseurs amiénois pour conclure du revers suite à un cafouillage devant la cage (3-1 à 46’29).

Le match baisse alors en intensité et Epinal se repose sur ses acquis. Les spinaliens se contentent d’attendre les Picards et de bien défendre. Les deux équipes font tourner le palet et il ne se passe plus grand-chose dans ce match qui semble plié. Du moins, c’est ce que tout le monde croyait. En effet, sur un tir paraissant anodin (mais puissant) de Gascon, Girard fait l’arrêt de la botte, mais Beron présent à l’opposé se voit offrir le rebond. Il n’a plus qu’à pousser le puck au fond des filets, et permettre aux siens de rêver à une égalisation (3-2 à 58’57). Amiens fait alors le siège du but spinalien, en vain.

Le coach Leime, décide alors de faire sortir son gardien (59’41), mais il était déjà trop tard. En 19 secondes, l’équipe picarde ne parviendra pas à égaliser, et le score en restera là.

Au final, dans ce dernier tiers, les deux équipes auront marqué un but chacune, et auront laissé un goût mitigé. Amiens semble limité physiquement, et Epinal manque d’envie, paraissant fatigués, et se reposant sur ses lauriers, Epinal prend tout de même la tête de ce groupe B de Coupe de la Ligue avec 4 points, suivi par … Amiens, 2ème avec 2 points (comme Mulhouse et Strasbourg) mais avec un meilleur goal average particulier. Epinal aura marqué par 3 buteurs et 3 assistants différents, c’est la satisfaction vosgienne du soir. Amiens n’aura rien lâché jusqu’au bout et cela aurait pu permettre une prolongation, si l’envie était plus présente, c’est la satisfaction côté picard.


Réactions de Stéphane Gervais :
1) Le score est serré ce soir, vous paraissez un peu fébriles, surtout dans le premier tiers, qu’est-ce qu’il s’est passé ?
« Après une grosse victoire comme on l’a fait samedi contre Rouen on est très très haut et puis il y a ensuite un match qui a un peu moins de valeur, mais qu’il faut quand-même jouer et qui est quand même important. Des fois cela arrive, on savait après notre échauffement que nous n’étions pas prêts. Il fallait vraiment se concentrer après ça, pour gagner le match. »

2) On peut tout de même dire que l’objectif est atteint ?
L’objectif est toujours de gagner donc oui, l’objectif est atteint. Nous avons gagnés et on s’en fiche comment et pourquoi, l’objectif était de gagner et on l’a fait. Nous allons passer au prochain match maintenant.
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue. : 1/8ème, 2ème journée  : Epinal  vs Amiens  - Les Dauphins dans la douleur
Photo : Pascal Longuemare (archives)
Stéphane Gervais à l'interview de fin de match

3) La Coupe de la Ligue, c’est un objectif tout de même ?
Oh oui je pense, surtout avec l’équipe que nous avons cette année, je pense qu’on peut sûrement passer la prochaine étape et puis on ne sait jamais ! On a déjà gagné nos deux premiers matchs donc on est bien placés pour avancer.

4) Prochain match samedi face à Chamonix, que faut-il améliorer pour ne pas refaire le même match que ce soir ?
Il faut commencer dès le début. Je pense que dans le premier tiers nous étions un peu fragiles et pas très concentrés, donc il faudra faire attention à cela dès le début et je pense qu’il y aura beaucoup de monde ici pour le premier match à domicile du championnat, donc je pense qu’il n’y aura aucune excuse pour ne pas être prêts.

5) Dans l’équipe comment ça se passe entre vous, et quelle est l’ambiance ?
Très bien, quand on gagne ça se passe toujours bien. Ça fait un peu de temps qu’on gagne là, alors on est contents avec les victoires et si ça continue comme ça, l’ambiance sera toujours parfaite ! (rires).
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...