trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 1ère journée : Angers vs Caen
6-3
 
Le 13/09/2011
Angers
Angers  ] Caen  ]
La douceur angevine
 
Rentrée des classes ce mardi au Haras, les Ducs d’Angers accueillent les Drakkars de Caen pour le compte de la 1ère journée de Coupe de la Ligue. Si Nicolas Romano et Pavol Mihalik sont absents pour cette reprise officielle du côté des Ducs, Jérémie Romand manque à l’appel côté visiteur.
 
Angers, Hockey Hebdo Damien Bourgeais le 15/09/2011 à 10:09
FICHE TECHNIQUE

500 spectateurs
Arbitres : Monsieur Barbez assisté de Messieurs Cregut et Girard
Buts :
Angers : 13:40 Marc Belanger (ass Jonathan Bellemare et Eric Fortier) ; 22:38 Jonathan Bellemare (ass Julien Albert et Eric Fortier) ; 38:20 Juho Jokinen (ass Brice Chauvel et Brian Henderson) ; 51:14 Brice Chauvel (ass Brian Henderson et Daniel Carlsson) ; 54:24 Thiery Poudrier (ass Marc Belanger et Tomas Baluch) ; 59:38 Eric Fortier
Caen : ; 23:26 Pierre Bennett (ass Jean-Philippe Paquet et Jean-Christophe Gauthier) ; 49::11 Alexis Gomane ; 57:15 Jean-Philippe Paquet (ass Numa Besson)
Pénalités
8 minutes contre Angers
18 minutes contre Caen


Un débat déséquilibré

Dès l’entame de la rencontre, le ton de la partie est donné. Les locaux attaquent et les visiteurs procèdent en contre : ainsi sur l’engagement les Angevins rentrent en zone défensive, une perte de palet offre un contre à Buiko qui réalise le 1er tir de la rencontre.
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 1ère journée : Angers  vs Caen  - La douceur angevine
Photographe : Franck Salot
Les attaques angevines se succèdent et le second trio angevin composé de Belanger, Poudrier et Baluch, déjà bien en place, propose un niveau de jeu équivalent au premier bloc (Fortier, Bellemare et Albert). C’est ainsi Marc Belanger bien démarqué dans une défense Caennaise connaissant des absences, qui s’offre l’occasion la plus dangereuse de ce premier tiers, mais Fouquerel répond présent.
La première pénalité offre à Angers, l’occasion de se place en zone offensive, mais Jean François David se fait chiper le palet par Buiko qui teste Hocevar concentré.
La première supériorité n’offre rien aux Angevins, la seconde est plus aboutie, Jean François David placé à la bleue n’hésite pas à tirer alors que devant le but les déviations sont tentées. Kevin Igier terminera cette seconde pénalité d’un beau slap qui méritait d’accrocher le cadre.
La domination angevine se fait de plus en plus pressante et finalement suite à plusieurs rebonds laissés sur Fouquerel, Belanger lève le palet dans le haut du but pour l’ouverture du score des Ducs (1-0 à 13’40).
La fin de période n’offre pas d’autres opportunités des deux côtés.



Fouquerel maintient le suspens


Le second tiers débute et rien ne change, les Ducs dominent et font le siège du but de Clément Fouquerel. Ce dernier déjà déterminant durant les 20 premières minutes va maintenir son équipe dans le match en réalisant parades et exploits minute après minute.
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 1ère journée : Angers  vs Caen  - La douceur angevine
Photographe : Franck Salot
La présence physique de Jean Philippe Paquet et la grinta de Dusan Brincko permettent à la défense caennaise de s’en sortir par moment, mais ces deux joueurs risquent de se sentir bien seuls durant toute la saison. En effet Fouquerel devant Bellemare, Fortier, Bellanger et Chauvel va réaliser de véritables exploits alors que les attaquants angevins s’étaient joués par une passe ou un drible de leur vis-à-vis.
Toutefois le gardien français ne pourra rien lorsque ses partenaires laissent le capitaine des Ducs seul face au but. Bellemare idéalement placé reprend une passe de Julien Albert pour loger le palet en lucarne d’un slap dévastateur (2-0 à 22’38).

Les erreurs peuvent coûter cher, les Angevins vont également s’en rendre compte 30 secondes plus tard, sur une mise en jeu récupérée par Gauthier, Benett n’est pas attaqué et lance de loin pour tromper Hocevar. Le tir semble avoir été contré (2-1 à 23’26).

Les Ducs ne tremblent pas, mais les arrêts de Fouquerel commencent à faire douter le collectif angevin, qui s’effrite au fil des minutes à l’image d’un Daniel Carlsson très sûr en début de match et qui perd ses moyens après la mi match. Pourtant deux nouvelles pénalités sont sifflées à l’encontre des visiteurs. Des fautes qui témoignent à ce moment du match de l’absence de solutions face aux offensives locales. Néanmoins ces deux situations spéciales ne seront pas converties par des Ducs encore hésitants dans cette phase de jeu. En bon assistant capitaine et cadre du vestiaire, Juho Jokinen va rassurer ses partenaires et ses supporters en inscrivant le but du 3 à 1 libérateur. Un but à la conclusion d’une belle phase de jeu du trio : Chauvel décale Henderson qui lance, Jokinen devant le but dévie astucieusement le palet (3-1 à 38’20).

Un but rassurant juste avant la sirène.



Des Ducs version diesel


Fouquerel a maintenu son équipe durant 40 minutes, et à l’entame du dernier tiers, les Caennais ne sont pas abattus et montrent une autre détermination. Gauthier et Buicko en fer de lance des attaques caennaises permettent aux visiteurs de sortir de leur zone défensive et tentent d’aller défier Hocevar. C’est sur un contre que Gomane conclut cette bonne période caennaise en face à face avec le portier angevin (3-2 à 49’11).

Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 1ère journée : Angers  vs Caen  - La douceur angevine
Photographe : Franck Salot
Mais les Ducs dominateurs durant toute la partie, réagissent immédiatement et en deux accélérations reprennent un avantage conséquent. Tout d’abord bien lancé par Carlsson, Henderson fausse compagnie à son défenseur pour fixer le second venu à sa rencontre ainsi que Fouquerel, et adresse une passe sur sa droite à Chauvel qui arrive lancé pour inscrire en hauteur alors que Fouquerel est à terre (4-2 à 51’14).

C’est ensuite au tour du second trio de se montrer efficace, le travail de Baluch le long de la bande est efficace, Belanger prend le temps d’armer un tir difficilement repoussé par Fouquerel … dans la palette de Poudrier qui reprend le rebond pour inscrire un 5ème but (5-2 à 54’24).

Le match est plié les Ducs ont beaucoup travaillé et sont récompensés. La toute fin de match sera débridée, Geslain auteur d’un mauvais geste sur Baluch, a choisi le mauvais bonhomme. Le 56 angevin se fait justice lui-même quelles qu’en soient les conséquences (2+2). La supériorité numérique caennaise fait mouche sur un tir de loin de Jean Philippe Paquet (5-3 à 57’15).

Les deux équipes attendent la fin de match, lorsque sur un changement de joueurs Clément Fouquerel pense qu’il doit sortir alors que le palet échoue dans la palette de Eric Fortier. Ce dernier de la ligne rouge médiane n’hésite pas et lance alors que Fouquerel se jette sans succès pour revenir (6-3 à 59’35).

Il n’en faut pas plus pour le jeune gardien désabusé de cette situation.



En définitive, la victoire angevine est logique mais fut longue à se dessiner de façon limpide. Avec deux premiers blocs offensifs de très bon niveau, la pression sur l’adversaire est importante sans oublier le travail de sape réalisé par le troisième bloc. La défensive semble connaître un peu plus de difficulté l’arrivée de David et Igier ainsi que l’absence de Mihalik peut expliquer cette absence d’automatismes. Les Ducs ont su accélérer au bon moment pour prendre leurs distances.

A l’opposé les Caennais semblent promis à une saison plus difficile. Paquet et Brincko semblent des joueurs solides pour assurer la défense devant un Fouquerel déjà beaucoup sollicité, mais ils ne pourront pas réaliser 60 minutes de présence par match et leurs coéquipiers défensifs sont loin d’apporter cette même assurance.
Côté attaque, Gauthier a fait ses preuves l’année passée, Joe Buiko devrait faire parler de lui également, toutefois ils manquent de soutien et l’absence d’une troisième ligne d’impact fait défaut, c’est là que l’absence de Romand se fait sentir. Bertrand Pousse va devoir trouver la solution pour pousser les joueurs autour des joueurs étoiles à atteindre un niveau bien supérieur pour aller chercher les premières victoires.


 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...