trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 2ème journée : Bordeaux vs Angers
1-4
(0-1 0-3 1-0)
Le 16/09/2014
Bordeaux, Mériadeck
Bordeaux ] Angers  ]
Un goût de déjà vu
 
Les Ducs D'Angers reviennent défier les Boxers, cette fois-ci non plus comme invités au Trophée Bauer mais comme challenger de la Coupe de la Ligue. Mardi dernier, Bordeaux s'était déplacé jusqu'à Brest et s'était incliné bravement 5 – 4, en prolongation, tandis qu'Angers inscrivait 7 buts à leurs visiteurs caennais contre 1 pour les Drakkars. Rappelons que Bordeaux, ayant terminé second de la saison de D1 dernière, est invité à participer à la Coupe de la Ligue, regroupant les équipes de ligue Magnus. Un bonus en expérience pour cette équipe désirant rejoindre cette ultime ligue française
 
Bordeaux, Mériadeck, Hockey Hebdo Carine Boulet le 18/09/2014 à 16:00
FICHE TECHNIQUE

1278 spectateurs
Arbitres : M. Garbay assisté de MM. Peignault et Poulain
Buts :
Bordeaux : ; 49.47 Martin Kulha (ass Cyril Boubé)
Angers : 10.55 Julien Albert (ass Andrej Mrena et Guillaume Lefebvre) ; 22.09 Julien Albert ; 33.19 Yannick Tifu ; 39.10 Robin Gaborit (ass Johan Skinnars et Tim Crowder)
Pénalités
43 mn (dont 5+20 à Desrosiers et 10 mn à Esipov) contre Bordeaux
20 mn (dont 1mn à Henderson) contre Angers
Un tiers honnête :
 
Le coup de sifflet retentit pour que Zeliska, Kul'ha, Cadren, Esipov et Paquin se placent face à Gaborit, Henderson, Albert, Bisaillon et Lévèque des Ducs. Dans les cages, comme pour les derniers matchs, Ylönen prend place face à Aubin pour Angers.
Le palet se retrouve en zone défensive angevine avec le Boxer Vincent Cadren, porteur du palet, mais rapidement, à 0'46, il se fait piquer son bien et subit une charge. Angers ne garde pas très longtemps le palet puisque Fournier tire sur Aubin à 1'11 mais son tir reste timide.
Les Ducs récupèrent le palet, passent en zone offensive mais ne parviennent pas à tirer. Il leur faut un petit moment pour s'adapter au jeu, mais passées les 2'00, Angers commence à mettre la pression. Un moment de panique devant la cage bordelaise mais Ylönen parvient à faire un rebond.
A 3'10, on change de camp et on se retrouve face à Aubin avec Kul'ha qui tente le tir. Le portier des Ducs déploie son bras droit et rattrape au vol. Bel arrêt !
Le palet passe d'un camp à l'autre, à 3'30 c'est donc au tour d'Angers d'aller shooter chez Ylönen en la présence du Suédois Skinnars, puis Bordeaux tente le retour en zone offensive. Francis Desrosiers accélère, tente de passer en contre les Ducs, mais ceux-ci ne l'entendent pas de cette oreille et Aubé prend 2'00 pour « accrocher ». Première pénalité inaugurée par Angers à 4'45.
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 2ème journée : Bordeaux vs Angers  - Un goût de déjà vu
Photographe : Murielle Gaston

Les Boxers ont du mal à mettre à profit les power play, mais c'est le moment d'en profiter contre Angers et de progresser. Ils posent leur jeu, un tir est tenté, Aubin bloque. 6'19, mise en jeu, les Boxers se placent, passent, Kul'ha est à la bleue et tente le tir mais rebond sur le gardien. Occasion manquée et Aubé rentre sur la glace.
Les minutes passent, le jeu est bon et collectif de la part de Bordeaux. Il n'y a pas d'actions spectaculaires pourtant les deux équipes sont rapides et précises. Ça fait plaisir !
A 8'20, Henderson arrive juste devant Ylönen, effectue une jolie rotation sur lui-même et tire, mais sans résultat.
A 9'10, un jeu de passes s'instaure en zone neutre, chacun se pique le palet, malgré tout ça joue mais on sent que les deux équipes veulent rompre le score nul. Majercak va commettre une faute avec une « charge contre la bande » sur un Angevin, il écope de 2'00 de pénalité et met ainsi son équipe en infériorité.
Les Boxers sont donc à 4 contre 5. Angers en profite pour monopoliser la zone défensive bordelaise. Mrena va tenter un premier tir qu'Ylönen stoppe à 10'26. Les Ducs accélèrent l'offensive, ils sont devant le territoire d'Ylönen, un tir arrive sur lui, il provoque le rebond mais le désordre s'installe et Albert en profite pour récupérer le palet et le loger dans la cage des Boxers. Ouverture du score, un but pour Angers, assistants Lefebvre et Mrena. [0-1 à 10'55].
Les Boxers ayant subi un but en infériorité numérique, ils peuvent donc rejouer au complet. Angers continue son attaque. Fort de ce premier point, Gaborit vient tirer à 11'17, Ylönen fait un arrêt mitaine. Puis à 12'20, c'est au jeune défenseur Sébastien Valade de tirer à la bleue, mais sans scorer. Les Boxers sont à l’affût, Desrosiers effectue un sprint jusqu'à la zone offensive angevine, il se fait intercepter, mais Zemva parvient à récupérer le palet et à aller tenter un tir sur Aubin, qui repousse le lancer. Dix secondes plus tard, Mariage se trouvant dans les parages, à hauteur de cage, tire également, mais toujours sans résultat. Il faut dire qu'Aubin est très bon. Il possède un bon palmarès, une longue carrière notamment en NHL et tourne autour des 90% de réussite. Une excellente recrute pour les Ducs.
L'action continue, Albert, l'attaquant angevin, vient tourner autour de la cage mais Ylönen veille et repousse le puck à 15'30.
A 17'05, Fournier pour échapper aux Ducs et sauver son palet passe à Decock bien placé, tire, mais rebond d'Aubin.
Le palet repasse dans les crosses d'Angers, Tifu parvient jusqu'en zone offensive, tente le tir et le portier bordelais stoppe le jeu de sa mitaine à 0'45.
Le premier tiers s'achève sur le score de 0 – 1. Les Boxers et les Ducs mènent un jeu honnête. Bonne défense, bonne attaque. Rien n'est perdu pour Bordeaux.
 
 
Bordeaux : 11 Tirs  /  9 Engagements
Angers : 15 + 1Tirs  /  10 Engagements
 

 
Rien ne va plus :
 
Même ligne de départ pour Bordeaux. Pour Angers, Skinnars, Tifu, Crowder, Bisaillon, Lévèque et toujours Aubin dans la cage.
Zeliska face à Tifu, Tifu remporte l'engagement. Les choses vont vites, Gaborit tente déjà le tir contre Bordeaux à 10 secondes du début, mais Ylönen repousse de la crosse et le palet s'envole et sort.
Remise en jeu avec un nouveau tir sur le gardien, déjà très sollicité, qu'il bloque. Angers à l'offensive, c'est encore Majercak qui prend une pénalité de 2'00 pour « accrocher » à 1'38. Mauvais calcul de Majercak, vu l'effet du dernier power play angevin, les fautes sont vraiment à éviter pour les Boxers.
La réponse des Ducs ne se fait pas attendre, les joueurs se regroupent devant la cage, Ylönen ne doit pas voir grand-chose. Les Boxers ont laissé passer les Ducs d'un peu trop près et dans un effet un peu brouillon,  Albert en profite pour inscrire un second but. Un des Boxers se retrouve même dans la cage.
Second but inscrit également en infériorité numérique.[0-2 à 2'09].
Remise en jeu, les Boxers passent à l'attaque et c'est au tour d'Angers de commettre une faute pour « accrocher » avec l'attaquant Tifu à 2'46.
Les Boxers continuent leur progression, ce power play leur met du baume au cœur. Leur jeu se pose et Aymeric Gillet prend le tir à la bleue à 3'30. A 3'42, Angers sent le danger, les esprits s'échauffent, un petit brassage s'amorcent devant la cage angevine. Les arbitres ne sifflent pas. Le jeu reprend.
Les Boxers tentent de continuer de poser leur jeu mais Angers parvient à renvoyer le palet en zone neutre et épuise les minutes du power play bordelais.
A 6'12, Skinnars est l'homme de tête en attaque, il arrive devant la cage mais se fait contrer par un Boxer. 6'34, Bahain tire à la bleue et c'est un arrêt d'Ylönen.
Mais c'est une partie de tennis qui s'est enclenchée, les Boxers attaquent et se font prendre le palet, puis ce sont aux Ducs d'attaquer et de se faire piquer le puck ou d'échanger des passes en zone neutre. Rien de bien intéressant, le jeu se ralentit.
C'est à 12'25, qu'Angers reprend les choses en main sur une percée de Tifu qui se fait contrer à temps devant la zone du gardien, le palet repart avec les Boxers, mais ne reste pas longtemps. Tifu, remonté à bloc, remonte justement depuis la bleue, contre des Boxers et tir depuis le slot. Ylönen n'en réchappe pas, le but est inscrit sur une belle action. [0-3 à 13'19].
Angers commence cette mise en jeu avec une pénalité de 2'00 de la part de Mrena pour « accrocher » à 13'56. Une chance pour Bordeaux ? Non. Rien à dire, si ce n'est un manque de conviction, des changements de lignes tardives, le palet attend dans les crosses des Bordelais un peu trop inactifs qui ne saisissent pas du tout ce power play, ni en intimidation, ni en but.
A 16'13, Horrut fait parler de lui sur un 360°, face à Aubin, qui aurait pu être spectaculaire s’il n'avait manqué son coup. Le gardien le stoppe facilement.
A 16'29, Cadren, à hauteur du cercle d'engagement, tente un nouveau tir. Les Boxers ont repris du mordant, les Ducs semblent le voir d'un mauvais œil.
A 16'48, c'est le drame ! En zone défensive angevine, les joueurs sont regroupés près de la bande. L'action va vite, les joueurs sont regroupés et le palet est en mouvement quand le joueur d'Angers, Florent Aubé, s’étale contre le sol, sa tête allant frapper violemment la bande. De là, Henderson tombe les gants et entame un combat au poing avec Esipov, Esipov répond et garde ses gants. Les coups sont rudes, le combat dure sûrement 2'00 avec des droites et des gauches.
Que se passe-t-il cette année avec les arbitres au niveau des bagarres ? Le laisser-faire s'installe ! Pourquoi Henderson en veut à Esipov ? Mystère. Pour défendre son camarade au sol ? Esipov n'était pas fautif, me semble-t-il. Pendant ce temps, Aubé est toujours au sol, la civière est là, il ne bouge pas mais finalement se relève seul et rentre sur son banc. Un soulagement pour tous.
En contre-partie, Desrosiers écope d'un 5 + 20 pour « charge contre la bande ». Un gros moment d'étonnement. Desrosiers était certes présent sur le côté arrière d'Aubé, mais de ce que j'ai vu, Desrosiers n'a pas fait de charge, juste touché Aubin qui a méchamment perdu l'équilibre.
Esipov et Henderson ont, quant à eux, 2 + 10 pour « dureté ».
Reprise de jeu à 4 Boxers contre 5 Ducs pour un bon moment. Les Boxers parviennent à faire face et à repousser les attaques. Le temps passe et on arrive à 19'13 où Skinnars, en territoire bordelais, fait un tir sur le gardien. Ylönen ne peut le bloquer et Gaborit sur le rebond vient scorer. [0-4 à 19'13].
Majercak, à 19'29, tente le tir à la bleue pour finir.
Ce tiers se termine sur la domination d'Angers sur Bordeaux.
 
Bordeaux : 9 Tirs  /  13 Engagements
Angers : 12 + 3  Tirs  /  10 Engagements
 

 
La revanche des Boxers :
 
Dernier tiers-temps, dernière chance de mettre au moins un point et de repartir la tête haute et fière face à Angers.
Martin Lacroix fait entrer Mickaël Gasnier à la place d'Ylönen. Sur la ligne, on retrouve Cadren, Paquin, Decock et Obuch face aux 5 Ducs, Gaborit, Bisaillon, Skinnars, Crowder et Tifu.
Cadren cède le palet à Tifu et les Boxers vont en zone défensive. Zone qu'ils parviennent à protéger jusqu'à 2'00 où ils peuvent enfin rejouer au complet. Angers continue son attaque et Lévèque, à la bleue, trouve un champ ouvert pour son tir à 3'10. Le gardien Gasnier est prêt à en découdre et pare en rebond. Bordeaux récupère et Thomas Decock entame une remontée, arrive face au gardien qu'il tente de feinter mais Aubin n'est pas né de la dernière pluie.
A 4'30, Gasnier est encore mis à l'épreuve avec Crowder mais rattrape le palet de sa mitaine.
Les deux équipes s'échangent des tirs sur leurs gardiens respectifs.
Vers 6'30, Crowder repasse à l'action, tire et rebond sur le gardien.
A 8'30, toujours le même, décidé à marquer, arrive face au gardien mais ne cadre pas son tir. A 9'05, tir de Valade, les Ducs continuent l'offensive mais Gasnier assure sa cage et les Boxers défendent leur zone. Cyril Boubé récupère le palet dans le slot girondin, Kul'ha, idéalement placé à la bleue, reçoit la passe et part seul conquérir le camp adverse. Il arrive à hauteur du gardien, le feinte et Aubin se fait avoir pour la première fois du match. [1-4 à 9'47].
Rien n'est perdu pour Bordeaux, il reste 10'00 de jeu, la confiance reprend. Decock, à 10'31, tente aussi un 360° mais ne passe pas le gardien.
A 10'51, coup de théâtre, le nouveau coach d'Angers, Réal Paiement, demande un temps-mort.
Remise en jeu effectuée, les Angevins passent à l'offensive. Crowder tente encore un tir, mais Gasnier crée le rebond de sa jambière à 11'30. Kul'ha tente alors de refaire son coup gagnant mais, ce coup-ci, il n'a pas le temps de tirer, Aubin se jette sur le puck à 11'44. Les Boxers gardent cette zone offensive jusqu'à ce que les Ducs aillent s'installer chez eux.
A 14'10, Tim Crowder, toujours le même, tente le tir, Gasnier le dévie, Angers re-tire sur lui. Panique devant la cage mais le portier bordelais se contorsionne  et rebond à 14'10.
Les Boxers jouent collectif et créent de belles opportunités. Les Angevins le sentent et perdent encore leur sang-froid. Damien Sanchez prend 2'00 pour « charge avec la crosse » à 16'02.
Power play bordelais à saisir à 4 minutes de la fin. Mais les Boxers laissent une brèche et c'est Albert qui tentera un tir et Gasnier de faire le rebond.
Puis, le vaillant Decock tente de faire le forcing, en zone offensif, face à plusieurs Ducs, en vain.
Dernière pénalité pour Bordeaux, Cadren prend 2'00 pour « retard de jeu », mais l'issue ne changera pas. A 14 secondes, Decock tente le tir, Aubin donne le rebond. Et sur la sonnerie, Albert tente le dernier tir sur Gasnier.
Fin de rencontre 1 – 4, même score lors de la rencontre du Trophée Bauer des Boxers contre les Ducs.
 
Bordeaux : 9 + 1 Tirs  /  8 Engagements
Angers : 19 Tirs  /  17 Engagements
 

 
 
Conclusion :
 
Trois phases de jeux différentes. Le premier tiers, à force égale, permet aux Ducs d'inscrire un but en supériorité numérique
Le second tiers voit les Boxers éteints et quelques fautes non sifflées ou imaginées… comme partout, pourrait-on dire ! Les Ducs s'envolent dans les points et maîtrisent les power play.
Dans le dernier tiers, Bordeaux se réveille. Certes, un peu trop tard, mais l'honneur est sauf.
La progression des Boxers est nette, niveau technique et jeu d'équipe, même s'ils sont encore un peu timides en tirs.
Par contre, la constatation est la même pour chaque match des Boxers, les infériorités numériques leur sont fatales face à des équipes qui gèrent bien les power play. Moins de pénalités serait un plus.
Les Ducs asseoient leur défense avec Jean-Sébastien Aubin, gardien de leur fort quasi-imprenable.
 
 
Angers : Meilleur joueur : 18 – Julien Albert
Bordeaux : 1ère étoile : 79 – Karl Fournier
 
Affluence à Mériadeck : 1278
 
L'impression des partisans :

Pour les Boxers : Laura supporte les Boxers depuis 2 ans assidûment.
"Ce soir, ça a beaucoup bougé. Il y a eu beaucoup de belles actions, des meilleurs placements que l'année dernière.
Niveau défense, ils ont assez assuré, il y a 2 bons gardiens et une bonne défense, ça se met en place doucement mais sûrement et ça va être de mieux en mieux.
Pour le côté offensif, il y a une bonne attaque mais encore des failles mais ça va. Il manque des finisseurs, des tireurs."
 
 
Pour les Ducs : Olivier, grand supporter d'Angers depuis 17 ans et depuis 2004, membre des Raptors, le club de supporters des Ducs, il fait souvent des déplacements. En vacances dans la région, il est venu soutenir son club et découvrir la patinoire Mériadeck qu'il juge très belle comme l'équipe de Bordeaux qui "mérite de monter cette année".
"C'était un match au début très serré. Il fallait être vigilant, ce que les Ducs ont été, et aussi en fin de match quand on a pris le but, ça commençait à bien jouer et à bien jouer vite. On est resté vigilant jusqu'au bout et le résultat est là.
On a une très bonne défense à Angers. Question infériorité et supériorité aussi, mais infériorité on est très fort et Jean-Sébastien Aubin est très, très bon. Il a une bonne vision de jeu, ce qui facilite un peu la tâche des défenseurs.
Côté offensif, avec Tifu et les nouvelles recrues qu'on a eues, c'est très bon, ça frappe de loin, c’est ce qu'on attendait cette année. On l'avait un peu moins eu l'année dernière parce qu'ils faisaient un peu trop de passes latérales. Là, ça frappe au but et il y a toujours quelqu’un devant donc ça fait mouche.".
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...