trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 5ème journée : Dijon vs Morzine-Avoriaz
3-5
(0-1 1-2 2-2)
Le 25/09/2012
Patinoire Trimolet
Dijon  ] Morzine-Avoriaz ]
CDL - Morzine-Avoriaz confirme
 
Pour la précédente journée de la Coupe de la Ligue, la rencontre entre les clubs de Dijon et Morzine-Avoriaz était très attendue. Les équipes avaient toutes les deux à coeur de faire bonne figure.
 
Patinoire Trimolet, Hockey Hebdo Guillaume MEURISSE le 27/09/2012 à 07:30
FICHE TECHNIQUE

345 spectateurs
Arbitres : Mr Gremion assisté de Mme Boniface et de Mr Caillot
Buts :
Dijon : ; 26:07 Janos Vas (ass Nicolas Ritz) ; 43:18 Alexandre Mulle (ass Peter Valier) ; 52:33 Vincent Kara (ass Nicolas Ritz)
Morzine-Avoriaz : 06:44 Evan Cheverie (ass Peter Szabo et Numa Besson) ; 36:11 Toni Kluuskeri (ass Robin Weihager et Mickaël Brodin) ; 36:52 Peter Szabo (ass Cyril Papa et Johan Ohlsson) ; 42:18 Toni Kluuskeri (ass Konrad Reeder et Johan Ohlsson) ; 47:06 Guillaume Doucet (ass Shane Lust)
Pénalités
8 minutes contre Dijon
8 minutes contre Morzine-Avoriaz


Le club de Morzine-Avoriaz fête son cinquantenaire (fondé en 1963) et s'affichait hier soir avec un maillot collector pour l'occasion. En Coupe de la Ligue, les Pingouins ont un bilan actuel mitigé avec une demi-réussite lors des deux derbies les opposant à Chamonix (victoire 8-2 à Chamonix et défaite 7-4 à la Skoda Arena lors du match retour). C'est donc largement motivés, avec un réel besoin de confirmer leurs bonnes prestations que les hommes du nouvel entraîneur du HCMA, Tommie Hartogs, ont fait le déplacement chez les Ducs.

Les Bourguignons viennent d'essuyer une défaite d'une courte longueur contre les Brûleurs de Loups de Grenoble en championnat.
Jarmo Tolvanen, l'entraîneur finlandais, plutôt déçu comme l'ensemble de sa formation, souhaitait profiter de ce match, devant son public, pour se racheter bien qu'il ne pense pas la situation comme inquiétante pour le reste de la compétition.

C'est donc sur-motivées que les deux équipes se sont donné le change avant-hier soir à Trimolet. L'occasion pour les supporters dijonnais d'assister à un spectacle prometteur.

 
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 5ème journée  : Dijon  vs Morzine-Avoriaz - CDL - Morzine-Avoriaz confirme
Guillaume MEURISSE
Le Forecheck du HCMA
Dès l'entame du match, les locaux proposent un jeu de passes suffisant pour accéder, à seulement treize secondes de jeu, à un premier tir sans réel danger sur le portier alpin.
Comme lors d'un échange de balles sur un court de tennis, les Morzinois récupèrent le palet à la bleue, suite à une préparation de sortie de zone ratée des Ducs, et prennent un tir facilement arrêté par Tillanen. Les Dijonnais peinent à relancer leurs assauts et, par la réalisation d'un forecheck voulu assez haut, les visiteurs prennent le dessus et lancent fréquemment à la cage de Tillanen. Les Ducs sont alors malmenés, mais la tendance finit par s'inverser, Dijon s'installe en zone offensive et, par l'intermédiaire de Kévorkian, profite d'un masque sur Buysse pour décrocher un slap rapide en direction de la lucarne, l'épaule du gardien s'interpose de justesse, le palet tombe au sol et Brodin est obligé de faire le ménage assez sèchement devant la cage pour protéger son portier avant le coup de sifflet de M. Gremion.
Raphaël Papa rentre dans la zone dijonnaise par la gauche, glisse en possession du palet jusqu'à la mi-zone et transmet en retrait au centre pour Weihager qui aligne un poteau rentrant et ouvre le score (0-1, 6'44). Le but sera attribué à Cheverie.

Depuis qu'elle a pris de l'avance, l'équipe de Morzine-Avoriaz ne relâche pas la pression et propose un jeu construit mettant les Ducs à plusieurs reprises dans des situations délicates et les passes des visiteurs manquent de précision pour pouvoir être exploitées et contribuer à accentuer l'avantage.
C'est à la moitié du tiers que les supporters dijonnais assisteront à un réveil de leur équipe, quelques déchets dans la progression offensive ainsi que quelques frayeurs sur le plan défensif restent pourtant le système de jeu leur permet d'arriver plus souvent à prendre des lancers intéressants sur Buysse.
Quessandier est envoyé en prison, pour avoir fait trébucher son adversaire, stoppant net, pour deux minutes durant, les possibles opportunités de revenir au score. Le système de défense, ou carré défensif, de la formation de Tolvanen porte bien ses fruits avec une pression constante sur le porteur du palet et son coéquipier le plus proche, un bon placement permettant d'interdire les passes directes et, malgré le jeu instinctif porté par les frères Papa, les Ducs tuent, non sans difficulté, la première pénalité ducale.
Les Dijonnais continuent leurs assauts et prennent de nombreux tirs sur un portier adverse solide, le jeu se durcit, et quelques échauffements entre les joueurs éclatent, sans incidence sur l'occupation du banc des pénalités selon le jugement de l'arbitre.

Les deux équipes rentrent aux vestiaires sans avoir apporté de changement au tableau, toutefois Dijon va pouvoir bénéficier d'une reprise en supériorité numérique suite à une obstruction de Weihager.


Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 5ème journée  : Dijon  vs Morzine-Avoriaz - CDL - Morzine-Avoriaz confirme
Guillaume MEURISSE
Jarmo TOLVANEN
La seconde période commence sur les chapeaux de roues du côté des Bourguignons mais les imprécisions de transmission du puck freinent sévèrement l'efficacité de ceux-ci. Les Haut-Savoyards parviennent à tuer la pénalité sans réels efforts et semblent rester dans l'attente de la direction du jeu de leurs adversaires.Les Morzinois récupèrent un palet lancé en fond de glace pour sécuriser un changement volant, Vas reste présent dans la zone centrale et intercepte une passe faite en plein axe, synonyme d'une grosse prise de risque d'un point de vue défensif, il est seul et peut prendre le temps d'ajuster Buysse. Le palet n'est pas cadré et passe au-dessus de la cage, heurte le plexi et c'est finalement Ritz qui parvient à le récupérer, le transmet à hauteur de cheville à Vas de nouveau qui, après une reprise de volée, permet à son équipe de revenir à la marque en battant de vitesse le gardien morzinois (1-1, 26'07).

Jarmo Tolvanen semble vouloir indiquer à son troisième bloc d'effectuer des shifts plus courts pour permettre un roulement plus fréquent des deux premiers. Le hockey sur glace est un sport assez complet avec des séries de sprint d'environ 45 secondes par ligne et qui nécessitent, sur la durée et quel que soit le niveau, une condition physique très endurante. Les Dijonnais s'épuisent d'avoir à construire le jeu et celui-ci finit par devenir, sur cette fin de seconde période, un peu plus mou, maladroit.
Les erreurs s'accumulent et, lors de la pénalité de Besson, sur une perte de palet des bleus en zone offensive, Szabo reçoit une rondelle freinée par Short qui tentait de l'intercepter et dispose d'une ouverture sur un break. Szabo ajuste la lucarne côté mitaine de Tillanen, le gardien part en roulade sur la glace, tend son bras, le palet claque le cuir et Dijon s'en sort bien sur cette action grâce à un arrêt spectaculaire.
Weihager monte le palet, prend sa chance sur le gardien des Ducs qui laisse un rebond, Kluuskeri a suivi l'action et réitère ce qui fait de plus en plus partie des dangers auxquels sont exposés les gardiens en ligue Magnus, une reprise en l'air du palet façon baseball, qui termine dans les filets des locaux. (1-2, 36'11)

Le triplé morzinois n'attendra pas longtemps. Les Haut-Savoyards font circuler le palet de manière transversale devant la cage de Tillanen. Ce dernier n'aura pas le temps de souffler, sa défense ne l'assiste pas assez à cet instant alors qu'il aurait besoin de se remettre dans le match et les Pingouins le prennent de vitesse. Szabo trouve un espace pour inscrire le quatrième but de la rencontre. (1-3, 36'52)


Les Dijonnais ayant diminué leur intensité de jeu, la sanction est rapide mais vers la fin du second tiers, la formation bourguignonne, blessée, a comme un sursaut d'orgueil et Buysse est mitraillé. Le portier tient la baraque et la période de jeu prend fin sans changement aux scores, avec toutefois une pénalité à l'encontre de Hardy, le capitaine n'ayant pas eu le choix alors que son équipe évolue en infériorité et qu'un de ses ailiers du carré défensif avait brisé sa crosse.
Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 5ème journée  : Dijon  vs Morzine-Avoriaz - CDL - Morzine-Avoriaz confirme
Guillaume MEURISSE
Henri-Correntin BUISSE, gardien solide.
Les visiteurs ont la possibilité d'accentuer la marque pendant une minute et demi, mais les Dijonnais ne l'entendent pas de cet avis, ils se battent sur chaque palet et ne permettent pas à leurs adversaires de s'installer confortablement en zone offensive. Alors qu'on aurait pu croire à un regain de dynamisme des locaux, les Morzinois s'envolent en prenant sur un "une-deux" le portier dijonnais à contre-pied, une action émergente de Reeder et dont la finition est réalisée par Kluuskeri (1-4, 42'18).

Un minute plus tard exactement, les Ducs s'engagent, le bloc offensif de Kevorkian est sur tous les rebonds, ils doivent impérativement réduire la marque et c'est payant puisque, sur un tir direct de Valier, Buysse laisse échapper le palet qui sera poussé par Kévorkian au fond des filets des Pingouins.
(2-4, 43'18)

Malgré les embuscades tendues par les Bourguignons, les joueurs de Hartogs restent calmes et concentrés sur leur objectif. Hardy revient sur un contre grâce à un gros effort de patinage alors que Doucet partait en break away mais ce dernier parviendra tout de même quelques secondes plus tard à inscrire le cinquième but des Morzinois (2-5, 47'06)

Kara réduit la distance prise par les visiteurs sur une passe de Ritz (3-5, 52'33) et, malgré la sortie du portier dijonnais, revenu puis ressorti suite à un arrêt de jeu en zone défensive, un coup à l'encontre de Buysse qui, énervé, a frappé de sa crosse le poteau de sa cage et provoqué une pause assez longue en fin de partie, les Ducs ne parviendront pas revenir au score.
 


Globalement, l'équipe de Morzine-Avoriaz a très bien réussi à tenir le match, anéantissant les offensives, parfois plus ou moins maladroites des Dijonnais. Les Ducs vont devoir travailler la précision des passes, la fluidité des différentes phases de jeu et arriver à conjurer le mauvais diable qui les a frappés durant les deux dernières rencontres pour réussir à prendre des points lors de leur prochaine rencontre à Trimolet, face aux Dauphins d'Epinal, dans le cadre du championnat de ligue Magnus.

Etoiles Hockey Hebdo :

*** Henry-Corentin Buysse
** Robin Weihager
* Kyle Shearer Hardy
 
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
gregmag74 a écritle 29/09/2012 à 14:45  
toute mes excuse je n'avais lu que le premier nom shearer je n'avais pas vu hardy mille excuse mais sur le commentaire je voyais hardy et je ne connais vraiment qu'un seul hardy que tout le monde connais mieux qui es le gardien floian hardy donc je me posais la question sis c'etait une erreur mais non je m'en excuse mais faite attention quand meme dans vos commentaire de match car cela peut porter a confusion merci.
Guillaume a écritle 28/09/2012 à 15:27  
@Gregmag, naturellement nous regardons également les feuilles de match qui nous sont, dans la majorité des cas, transmises à la fin des rencontres mais nous gardons avant tout un œil sur ce qu'il se passe sur le glaçon parce que parfois, le hockey étant le sport collectif le plus rapide au monde, il se peut que quelques erreurs se glisse sur les numéros des joueurs principalement (pour le reste l'arbitre dirige le match à son entière discrétion, néanmoins nous nous réservons aussi la possibilité d'en émettre une critique si nous le souhaitons)
Guillaume a écritle 28/09/2012 à 15:21  
Bonjour,

merci de nous lire et également de vos retours.

Effectivement, Kyle Shearer Hardy est le capitaine de l'équipe de Dijon où il est plus usuel de l'appeler simplement Hardy. C'est également le cas dans plusieurs patinoires par soucis de simplicité il semblerait.

Quoiqu'il en soit, si vous avez des questions sur les articles ou autres n'hésitez pas à les poser, nous suivons les commentaires et tentons de vous apporter le plus possible de renseignements.
a écritle 28/09/2012 à 09:13  
Si je puis me permettre, regarde également les feuilles de match, il est noté "Kyle SHEARER HARDY", plus communément appelé "Kyle Hardy", # 7, défenseur dijonnais ! Donc pas d'erreur ;-) ! Bonne journée !
gregmag74 a écritle 28/09/2012 à 08:32  
tes beau resume mais un j'ai une question pourquoi avoir nomme hardy car il y a aucun hardy dans les deux equipe peut etre une erreure mais regarde les feuille de match avant ca peut te servir merci d'avance.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...