trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 2
D2 : Retour sur the last week-end
 
Retour sur un week-end qui risque fort bien de laisser quelques plaies et cicatrices dans l'histoire du hockey français.
 
Média Sports Loisirs / La rédaction, Hockey Hebdo Patrick Poitrineau le 20/04/2023 à 11:30
Championnat de France de Division 2
Retour de week-end

Matchs 1 et 2 Finale
&
Dernière journée Poule de maintien


 
 
 
PHASE DE PLAY-OFFS POUR LE TITRE
 
 
Nous avions placé pour ces 2 premières manches en Isère les Grizzlys favoris, de peu, mais favoris quand même. Et finalement nous n’avons guère été démenti. Le seul bémol pour nous est que nous pensions une 2ème rencontre plus serrée que la 1ère  mais ce fut le contraire si on se fit aux scores. Nantis de ces 2 victoires, les vaujaniens se voient donc ouvrir 3 chances de remporter le titre alors que les franciliens sont contraints à travailler ferme et vaincre lors des 3 prochaine manches pour conquérir ce titre. Ce serait un exploit mais après tout Rouen vient de prouver en Magnus que cela était possible.
 
 
Entre parenthèse ( ) rappel des cotes
 


 
Samedi 15 avril
 
Vaujany/Grenoble 3 - 2 Meudon (52-48)
C’est en commençant de la plus belle des manières que les jeunes Grizzlys vont assurer leur victoire. En effet ils créeront le break dès la 1ère période avec 2 réalisations dans la 2ème moitié de ce tiers par Tom Guidoux et Sacha de Schmitt. Dans la période suivante le meudonnais Alex Pisarik profitera d’une supériorité numérique pour réduire le score mais Vaujany-Grenoble reprendra ses 2 buts d’avance à l’approche de la 8ème minute du 3ème tiers par Paul Siraudin. Jamais les Comètes ne pourront rejoindre leurs adversaires ; tout juste réussiront-ils à réduire l’écart à un point en marquant le dernier but de la partie à moins d’1 mn de la fin. La tenue du match pouvait laisser présager une partie à nouveau serrée ce lendemain, d’autant que les visiteurs auront eu droit à une nuit réparatrice sans les affres du déplacement.
 

 
Dimanche 16 avril
 
Vaujany/Grenoble 5 - 3 Meudon (51-49)
Nous pensions qu’épargnés de la fatigue du voyage et les leçons tirées de leur 1ère confrontation, les Comètes seraient plus à même de poser des problèmes aux Grizzlys que la veille. Il n’en fut rien, Si les locaux ne prirent qu’un but d’avance par Dov Reboh lors du 1er tiers, ils en rajoutèrent 2 autres avant la mi match par Jules Renault et Hugo Letellier avant qu’enfin les visiteurs inscrivent leur 1er but par Kevin Guimbard. Mais réduction du score de courte durée puisque moins d’une demi minute plus tard Arille Dupont redonne 3 unités d’avance aux isérois. Suite à des échauffourées en fin de période qui renvoya au vestiaire le local Matias Bachelet, les franciliens réduisent à nouveau le score par leur suédois Albin Torstensson. C’est la seule fois où les meudonnais sauront profiter de leur supériorité car pour le reste ce fut plutôt catastrophique ; non seulement le but d’Hugo Letellier au 2ème tiers fut inscrit sur un contre lors d’une infériorité de son équipe mais ce même joueur récidivera en début du 3ème tiers alors qu’encore une fois Vaujany était dans la même situation. Ce fut là le dernier but des Grizzlys mais les Comètes ne pourront que réduire le score avec une dernière réalisation à moins de 4 minutes de la fin par leur américain Phil Bushbacher. Les Vaujany-grenoblois auront donc réussi à être doublement maitre chez eux et par là même nanti d’un certain avantage comptable et psychologique avant de se rendre en banlieue parisienne puisque voilà les meudonnais contraints à vaincre de solides grizzlys par 3 fois dont la dernière à nouveau en terre iséroise s’ils veulent se voir couronner.
 
 
 




 
 
POULE DE MAINTIEN



Au final, pour les scores comme pour les vainqueurs, la réalité de la glace aura bien été au plus proche de nos tendances. Si ce n’est peut être une plus belle résistance des Lions que prévu avant de finir de craquer dans le dernier tiers comme lors de leurs matchs précédents. Ce que l’on retiendra aussi c’est que ce sont les centres de formations de Grenoble et de l’entente Colmar-Mulhouse-Strasbourg qui sortent grands vainqueurs de cette poule de maintien au dépend de 2 clubs qui ont du avant tout ne compter que sur leur propres forces vives de la saison. Il est à espérer qu’ils seront remplacés par également 2 autres structures n’émanant pas de clubs de l’élite car il pourrait être dangereux à la longue pour l’intérêt de cette division que celle-ci devienne la chasse gardée des grands centres de formation. En cela le résultat final de cette poule de maintien combiné à la présence en final de Vaujany-Grenoble est à la fois un signe plutôt de l’amélioration de la formation mais aussi le risque de voir tourner les différents championnats en vase clos avec de plus en plus de difficulté à voir un peu d’apport de ‘’sang neuf’’ dans les divisions. Ainsi encore une fois la composition de la Magnus ne devrait pas changer et on ne sait trop pour la D1 si Vaujany-Grenoble venait à gagner le titre. A priori, si on se fit au règlement du championnat de D2 ce devrait être le finaliste. Pour ce qui est des 2 équipes succédant à Wasquehal et Clermont-Fd, elles ne seront connues qu’au terme du tournoi final de la D3. Pour les 2 relégués il est bien sûr toujours dommage de voir partir 2 clubs représentants 2 grandes métropoles, Lilles et Clermont-Fd, surtout pour ses derniers qui tenaient un des meilleurs publics et plus grandes affluences de cette division avec une moyenne avoisinant les 900-1000 personnes.
 
 

 
Dernière journée samedi 15 avril
 
Wasquehal 3 - 6 Amiens II (44-56)
Les Lions auront été des plus vaillants et dans cette rencontre que nous craignions un peu trop en sens unique, ils auront su faire douter une réserve amiénoise sur-vitaminée par la présence de quelques joueurs qui auront eu bien des occasions de fouler la glace de la Magnus. Pourtant c’est bien les jeunes Gothiques qui prendront la mesure de ce 1er tiers en s’imposant par 2 fois grâce aux réalisations de Adam Rusnak, Enzo Benoit et Robin Thomas. La 2ème période semblait s’engager sur le même chemin avec le 4ème but amiénois de Adrien Godbert lorsque l’on assista à une vigoureuse réaction des nordistes. Pas plus de 20 secondes plus tard Yaïno Adamczak rouvre le compteur des Lions. Guère plus de 3mn plus tard Germain Guirado rajoute un but et à nouveau Yaîno Adamczak clôture ce tiers, ramenant son équipe qu’à une unité des picards. Terminant cette saison avec un effectif réduit à même pas 3 lignes, on sait les fins de match délicat du côté des wasquehaliens. Hélas à nouveau ces derniers ne pourront tout à fait suivre le rythme de cette ultime période. Ils contiendront longtemps leurs adversaires mais ces derniers finiront dans les 2 dernières minutes à trouver la faille par Adam Rusnak et l’expérimenté malgré son jeune âge Ilies Djemel (38 matchs en Magnus). Après une saison difficile Wasquehal tire sa révérence à la D2, non sans avoir livré un dernier match des plus valeureux et spectaculaire à ses supporters. Le centre de formation des Gothiques a donc su faire le nécessaire pour préserver cet outil indispensable pour aguerrir ses futurs cadres de l’équipe 1ère qu’est cette D2 pour la réserve.
 
 
Clermont 2 - 3 Colmar (49-51)
Si les Sangliers n’ont pu s’éviter le cruel enterrement de la D2 au moins l’auront-ils fait en grande pompe devant plus de 1500 spectateurs, ce qui entraine en fin de compte plus de regret que de consolation. Les clermontois l’avaient emporté à l’aller mais ils savaient que l’équipe qu’ils accueillaient ce soir n’était plus vraiment la même depuis quelques semaines. Plutôt dominant en ce début de rencontre les Titans seront récompensés en ouvrant le score par Quentin Borg. Mais cela aura le don de réveiller les locaux qui dès lors montent en pression. Et c’est Eliott Moreau à la faveur d’une supériorité qui remettra les 2 équipes à égalité. La 2ème période continue sur un certain équilibre entre les 2 formations. Pourtant à l’approche de la mi-match Samuli Yiliniva permet à Clermont-Ferrand de prendre les devants. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que cela sera de courte durée car 9 secondes plus tard Enzo Labat remet les équipes à parité. C’est donc sur ce score de 2 à 2 que la rencontre démarre sa dernière période. Et elle démarre très bien pour les visiteurs puisque Enzo Poirot permet aux alsaciens de reprendre les devants. Il reste 19mn pour garder espoir côté arverne mais las, on ne trouvera pas le défaut à la cuirasse défensive des Titans et son gardien Fontaine qui n’est pas pour rien le backup de l’équipe de Mulhouse cette saison. (Il sera d’ailleurs élu le joueur du match côté visiteur). Les clermontois perdent ainsi leurs dernières illusions et s’en vont pour la 2ème année de suite connaitre les affres de la relégation. Un immense chantier les attend pour les années futures. Colmar cette fois assure sportivement son maintien et pourra continuer à former les meilleurs espoirs et futurs cadres des équipes alsaciennes. 


Photo hockey Division 2 - Division 2 - D2 :  Retour sur the last week-end
 
 
© 2023 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...