trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 2
D2 : Présentation poule A
 
A quelques jours du lancement du championnat de France de hockey sur glace de Division 2, nous vous proposons une revue des clubs de la poule A qui vont s'y affronter.
 
Media Sports Loisirs - Hockey Hebdo, Hockey Hebdo Patrick Poitrineau le 19/09/2019 à 18:30
PRESENTATION DIVISION 2
POULE A
Saison 2019/2020
 
Avant propos : Il est parfois bien difficile d’établir la liste exacte des effectifs des équipes de la D2. Tous les clubs ne tiennent pas à jour leur site ou tardent à communiquer, ce qui est déjà en soi dommage pour leurs partisans. De plus il est probable que l’on assiste à quelques ajustements en cours de saison. Les cas les plus typiques sont pour les équipes « réserves » comme Rouen, Strasbourg et Vaujany le ‘’club  ferme’’ de Grenoble. Elles sont un peu moins prioritaires que leur équipe 1 en termes de communication. Il s’agit en grandes majorité de juniors et on assiste alors à pas mal de turn over. Ce sont pourtant des noms parfois à retenir car il s’y trouve pléthore d’internationaux U20 et U18 et donc de grands espoirs de la discipline. Cela donne d’ailleurs à cette division tout son intérêt pour le développement du hockey. C’est aussi l’échelon où les clubs qui se veulent ambitieux, travaillent à se structurer, se préparer pour des championnats demandant plus de professionnalisme.
Il y aura des surprises, des déceptions comme chaque année ; nous souhaitons néanmoins bonne saison à toutes ces équipes.
 
AMNEVILLE
En D2 depuis 2013 pour ne pas dire 1989 entre coupé de quelques années en D1, il est bien difficile pour ce club de pouvoir envisager l'étage supérieur avec son budget. Néanmoins les Dogs ont toujours plus qu'assuré leur rang en étant souvent parmi les tous meilleurs représentants de leur poule en play off. 2ème poule A, éliminé en quart de finale des play-offs.
 
Coach Thomas Eischen
Gardiens Jan Pechek  (Tchèque) et Ulysse Held
Défenseurs Guillaume Mameri, Lucas Catelli, Franck Stopollo, Baptiste Goux, Axel Mischler, Mehdi Mouchrif, Benjamin Barbary-Robert ?
Attaquants Thomas Eischen (entraîneur-joueur), Sacha Maccioni, Matthieu Joerger, Vladislav Vrtek (Tchèque), Thomas Antoine, Alexandre Capet, Florian Dars, Sylvain Lorenzini, Romain Mercier,, Maxime Griet (franco-can.), Sébastien Geoffroy ?
Composition de l'équipe par nation : 2 tchèques, 1 franco-canadien (JFL?) et 15-16 français *

Pour l'instant une des équipes, hormis les équipes réserves, à compter le moins d'étrangers, les Red Dogs vont avoir du mal à continuer à jouer les troubles fête de la division et Thomas Eischen en provenance de D1 aura la lourde charge d'entraîner et de montrer l'exemple sur la glace. Mais le recrutement n'est peut être pas fini et l’effectif définitif.
* l'effectif peut être incomplet, voir entaché de quelques erreurs car il n'apparaît pas partout identique et, au jour de l'écriture de l'article, toujours pas annoncé sur le site du club.
 

CHALONS EN CHAMPAGNE
Seulement en D2 depuis 2017, Châlons-en-Champagne a fait d'abord des débuts fracassant (1er de son groupe) pour rentrer dans le rang la saison suivante. 5ème poule A, éliminé 1er tour des playoffs.
 
Coach Tristan Lohou assisté d'Arnaud Briand
Gardiens Dylan Celestin (franco-can. JFL), Alexis Bachetti, Victor Monoy 
Défenseurs  Tristan Lohou (entraîneur-joueur), Domenico Argento (Canada), Filip Vychodil (Tchèque), Nelson et Hugo Goncalves, Sylvain Berthon, Nathan Dutat, Tony Allouchery,
Attaquants  Austin Ricci ( Canada), Thybaud Rouillard, Alexis Pimpernelle, Loïs Paroissien, Florent Domaine, Théo Vignot, Ryo Miyazaki  ( Américano-Japonais), Giordano Saputo (Canada), Marek Hanes (Slovaque), Vladimír Mikula (Slovaque),
Composition de l'équipe par nations : 3 canadiens, 2 slovaques, 1 tchèque, 1 américano-japonais, 1 franco-canadien JFL pour 13 français.
 
Un des clubs avec un entraîneur-joueur. Ce dernier sera néanmoins secondé par le vétéran Arnaud Briand (à ne pas confondre avec son célèbre homologue ancien international) qui prend du recul sur le banc de touche. Après une très bonne 1ère saison puisque leader de sa poule, les Gaulois sont rentrés l'an passé dans le ventre mou du championnat de saison régulière et ne réussissant pas à passer le 1er tour des play offs. Avec un contingent de renforts étrangers plutôt élevé en D2, ils vont tout faire pour être dans le top 4 au moins du championnat régulier et passer au moins un tour des play offs. Mais il se pourrait bien que l'opposition soit plus forte d'autant que la poule nord accueillera les 2 promus ayant un passé récent à un plus haut niveau et qui vont grandement contribuer à augmenter le niveau de cette poule jusque là un peu en retrait par rapport à la poule du sud.
 
 
COURBEVOIE
Descendu brutalement de D1 en D3 en 2016, il aura fallu 3 saisons pour remonter en D2. Participant au carré final de D3  lui ouvrant l'accès à la division supérieure avec l'aide de circonstances extérieures -voir plus bas-.
 
Coach Nicolas Domalain ?
Gardiens Matthieu Sizaire. Vito Nikolić (croate)
Défenseurs Mathieu Deruelle, Lewis Vidal, William Place, Roméo Samyn,  Luc Gesquière, Nicolas Domalain, Aki Uola (Finlande)  
Attaquants William Prudent, Alexandre Hamdan, Hugo Héron, Sacha Lanquar, Franck Segura, Cyril Wolff, Maxence Berthaud, Thomas Gesquière, Niko Uola (Finlande).
Composition par nations : 2 finlandais, 1 croate pour 15 français.

Les coqs ne seront restés que 3 ans en D3 après avoir quitté la D1 pour raison extra sportive. Ils ont donc un vécu de niveau supérieur pas si vieux que cela. Pourtant il est peu probable qu'il soit dans leurs ambitions de retrouver rapidement leur place dans l’anti chambre de l’élite car il ne faut pas oublier que leur montée est aussi due à un concours de circonstances (dépôt de bilan de La Roche sur Yon et Limoges déclinant la proposition de repêchage). Raisonnablement c'est d'abord le maintien qui est visé d'autant que le banc du côté de l'attaque pourrait s'avérer un peu court (d'autres arrivées en vue?). Mais, suivant les résultats, il ne sera pas interdit de rêver à mieux.
 
 
EPINAL
Pensionnaires de la Magnus depuis 2003, les spinaliens pour des raisons extra-sportives sont débarqués en D3 par la FFHG en 2018. Tout de suite champions de cette division qu'ils auront dominé de la tête et des épaules les voilà prestement remontés en D2.
 
Coach Nicolas Martin
Gardiens Sergei Khoroshun (russe), Nicolas Ravel
Défenseurs Tomas Janci (slovaque), Maxime Martin, Martin Charpentier, Audric Donnet, Romain Mauffrey, Martin Charpentier
Attaquants   Dominik Fujerik (slovaque),Thomas Mathieu, Anthony Pernot, Nicolas Gaspar (slovaque), Jan Pich (slovaque), Kevin Pernot, Nathan Ganz, Kevin Benchabane, Guillaume Chassard (42 ans!)
Composition par nations : 4 slovaques et 1 russe pour 12 français + quelques juniors.

Certainement un des clubs les plus ambitieux et par là même le mieux structuré de la division, le promu vosgiens ne fait pas mystère de son objectif : une montée la plus rapide possible lui qui était, 2 saisons auparavant, encore sociétaire de la Magnus. Cela ne sera pourtant pas si facile de retrouver la D1 en fin de saison car il y aura une sévère concurrence. Néanmoins force est de reconnaître qu'Epinal est à classer dans les favoris. A noter que composé de joueurs d'expérience ils compteront sur 2 anciens ayant dépassé allègrement la quarantaine Chassard et Plich qui devraient probablement être les vétérans de cette division. Le banc peut sembler un peu court mais le club devrait pouvoir compter aussi avec ses meilleurs espoirs U20.
 
 
EVRY / VIRY
Grosse déception que cette saison 2018/19. Après avoir dominé sa poule le club francilien, en D2 depuis 2008, est passé complètement à côté de ses play offs. 1er poule A, éliminé au premier tour des play offs en 3 manches.
 
Coach : Francis Larivée (Canada)
Gardiens Gaëtan Melin, Pavol Smik ( Slovaq.),
Défenseurs : Micke Niemelä (finl.), Toomas Veijola (finl.), Guillaume Jeannette, Edwin Gamiette, Clement Radolanirina, Juraj Sadlon (Slovaq.)
Attaquant : Cody   Williams ( USA), Antoine Demers (Canada), Jérémy Pigeot, Geoffrey Berardet, Thomas Gautront, Alexis Gautront, Kevin Ledoux, Benjamin Tellier, Samuel Kosiot (Slovaq.), Ugo Mono Retif, William Sentyes, Nori Moktari, Valentin  IkIkhlef , Mickael Marouillat
Composition par nation : 3 slovaques, 2 finlandais, 1 canadien et 1 américain pour 15 français.
 
Conséquence de la déception de la dernière saison ? Toujours est-il que l’entente Evry-Viry a décidé de changer de coach et de donner une touche un peu plus nord américaine à son équipe, à commencer par le coach Francis Larivée, bien connu en Ile-de-France. Ont-ils l'ambition de viser mieux qu'une première place de leur poule ? Certainement, à choisir il est probable qu'ils préféraient abandonner cette place de leader au favori vosgien et atteindre le dernier carré des finales.
 
 

MEUDON
En D2 depuis 2004, 7ème de la poule A, éliminé au premier tour des play offs en 2 manches.
 
Coach : Sylvain Codère
Gardiens Devin McDonald (Canada), François Hervé, Allan Chorlet
Défenseurs Antoine Fournier-Gosselin (Canada), Nicholas Palumbo (Canada), Cédric Chouinard (Canada), Christophe Bourgès, Maxim Boltushkin (russe U20), Mathieu Buttin (U20 licence bleu de Cergy), Charly Morel, Tom Ferré
Attaquants Arthur Gordon (Canada), Antony Mony, Dimitri Juan, Louis Rabelle, Eric Blossier, Lucas Debenedet (USA), Anthony Marra (Canada), Alexandre Jeanjean, Tristan Brooks, Benjamin Voyer, Kevin Ottino,
Composition de l'équipe par nation : 14 français, 6 canadiens, 1 américain et un jeune U20 russe.
 
Une nouvelle ère pour Meudon puisque Francis Larivée, l'emblématique entraîneur des comètes quitte ce club pour Evry-Viry et c'est le très expérimenté Syvain Codère, canadien lui aussi, qui prend la tête de l'équipe.  On assiste aussi à un renforcement de l'effectif, notamment avec l'arrivée de joueurs d'Amérique du nord (6). A l’approche d'une nouvelle structure, le club se veut plus ambitieux puisque l'on songe à la D1 même si ce n'est probablement pas vraiment planifié pour cette saison. Condamné jusque là au ventre mou de la D2 et souffrant de la comparaison lors des phases finales avec les clubs du sud, il semble donc que l'on est décidé de changer un peu de braquet.
 
 
PARIS (FV)
Paris (Français Volants) : Ce club qui a plus de 85 ans d’existence, a écrit à une époque les pages parmi les plus glorieuses du hockey français. Entre autre 3 fois champion de France dont la dernière fois en 1989, il a définitivement quitté l’élite en 1991. Après des hauts et des bas entre la D1 et la D3, le club semble s’être stabilisé en D2 depuis 2009. 8ème de la poule A la saison dernière et donc qualifié de justesse pour les play offs, ils en seront sortis au premier tour.

Coach : Jérome Pourtanel
Gardiens Iliya Apasaov (Russo-Finlandais), Trystan Tricoche (U20)
Défenseurs Maxim Belov (Franco-Russe), Arthur Cuzin Jérémy Fritsch, William Guillon, Gaëtan Portier, Gianni Vigezzi , Thomas Bouchard ( U20), Samy Benhamed (U17), Mattéo Mahieu (U17)
Attaquants Jean-Simon Bélanger (Canadien), Nicolas Chauveau, Léo Cuzin, Thomas Faudot-Bel, Noé Gersanois, Sébastien Guillon, Kévin Guimbard, Oleg Kuzmin (Russe), Mans Papaux, Marc Slupski, Yannick Offret, Axel Benet (U20), Hugo Dumont (U20)
Composition de l'équipe par nation : 1 canadien, 1 russe, 1 russo-finlandais, 1 franco-russe pour 19 français.
 
Il est regrettable que Paris ne soit plus dans la grande vitrine du hockey français ne serait ce que pour médiatiser un peu plus le hockey sur glace en France. Verra-t-on pointer un début d'ambition ? Toujours est-il qu'avec la venue des frères Cuzin, accompagnés des frères Guillon et de Gersanois, tous de Cergy, le club va prendre une petite couleur D1. Se rajoutent quelques jeunes espoirs (venus aussi de Cergy) et 2 nouveaux renforts étrangers : un canadien et un russo-finlandais rejoignant ses 2 compatriotes déjà présents, ce qui reste donc assez peu d'étrangers par rapport à la concurrence. Même si le niveau de la poule A s'annonce un peu plus rude, nos parisiens semblent pouvoir être en mesure d'assurer plus facilement leur qualification pour les play offs.
 

ROUEN II
En D2 depuis 2008, 4ème de la poule A, éliminé au 1er tour des play offs.
 
Coach :  Ari Salo
Gardiens : Valentin Duquenne (junior), ???
Défenseurs : Yohann Alzon, Noah Athuil, Julien Chaumont, Charles Crevon, Maxime Durand, Nicolas Plaquevent, Yoan Salve, Lucas Villain (tous juniors)
Attaquants Joseph Broutin, Yannis Cherkaoui, Germond Antonin, Théo Gueurif, Jonas Lemetais, Robin Rabl, Lévy Raux, Quentin Tomasino, Arthur Zavani (tous juniors)
Composition de l'équipe par nation : Ne cherchez pas, il n’y a que des jeunes espoirs bien français
 
C’est encore à l’expérimenté Ari Salo qu’il a été confié l’avenir des espoirs de Rouen, pour dire comme cela est important pour les dirigeants normands. De plus on renforce à priori le partenariat avec le voisin caennais qui évolue en D1. Vous rajoutez l’engagement des juniors en élite (U20 et U17) et on comprend vite que certains vont avoir une saison bien remplie. Habituellement, malgré ces plannings chargés, nos jeunes dragons ne connaissent pas trop de problème pour assurer leur qualification dans la 2ème phase. Cela devrait être encore à leur portée même si la concurrence risque d’être plus musclée cette saison. Par contre adieu le derby des réserves puisque les jeunes strasbourgeois sont versés dans l’autre groupe.
 

VALENCIENNES
Le club va entamer sa 3ème saison en D2 où il n'a pu faire mieux que d'assurer son maintien en poule de relégation lors des 2 éditions précédentes. 10ème poule A et 2ème poule de relégation.
 
Coach : Romain Sadoine
Gardiens : Robin Carrier, Axel Brassart
Défenseurs : Romain Sadoine (entraîneur-joueur), Marek Novak (tchèque), Marselis Subban (Canada ), Constant Nison, Roderick Saez, Louis camurat, Lukas Janos (slovaque),
Attaquants : Jacob Lapierre (Canada), Antoine Moreau, Marcolino Paredes, David Fritz Dreyssé, Milan Cutt (slovaque ), Marek Matej ( slovaque), Hugo Sigüenza, Théo Berdou, Petr ZIB (tchèque), Allan et Mael Harmegnies (belges mais JFL), Gregoire Giguere,
Composition par nations : 12 français (dont les 2 gardiens), 2 belges (mais classés JFL), 3 slovaques, 2 tchèques et 2 canadiens.
 
Troisième saison en D2 et cette fois les Diables Rouges aimeraient éviter de se donner des sueurs froides en poule de relégation. Il faudra pour cela éviter les gros trous d'air en saison régulière gâchant de belles performances par ailleurs. Pour cela place à un nouveau coach, Romain Sadoine, qui fit monter Chambéry en D1 en 2018 et qui assumera une double casquette d'entraîneur-joueur. Le club compte sur lui pour amener plus de constance. Et il le faudra car le niveau du groupe nord risque fort d'être plus élevé. Quelques nouveaux étrangers pour remplacer les partants dont le vétéran écossais Jamie McIlroy qui tire sa révérence pour une retraite sportive après de nombreuses années valenciennoises.
 

WASQUEHAL- LILLE
Présent en D2 depuis 2008, classé 3ème de la poule A, éliminé au 2ème tour (1/4) des play offs en 2 manches.
Coach : Fabien Chardon?
Gardiens Maurad Laamel, Sacha Binanzer
Défenseurs Ernest Delbecque, Germain Guirado, Matteo Toneatto, Thibault Verschaeve (Belge), Marc-Antoine Herbet, François Piquet,
Attaquants Benjamin Lejeune, Arthur Delbecque, Aurélien Zajac, Martin Domian (slovaque), Martin Lagrise, Benjamin N'Guyen, Arnaud Pean, Thomas Trambouze , François Grenier, Antoine Gsegner,  Simon Tagliapietra, Alban Teytaud
Composition par nations : 1 slovaque, 1 belge probablement JFL pour 18 français
 
Remarque : site à priori pas à jour et renseignements probablement incomplets sur les réseaux, nous nous sommes basés sur la fiche Wasquehal sur « Elite prospect hockey » . Sur le site de la FFHG apparaît une liste bien plus longue dans laquelle on peut penser qu’il y a beaucoup de licences bleues amiénoises. On doit donc s’attendre à un certain turn-over de ce côté là.
On prête l’intention à la métropole lilloise de se doter d’une nouvelle patinoire plus en rapport avec une des plus grandes agglomérations de France. Si c’est le cas probablement les Lions voudront sortir du rôle secondaire qu’ils tiennent dans cette division. Ils pourront entre autre compter sur le voisin amiénois pour les y aider. Mais pour l’instant, en l’état des informations récoltées – 1 seul étranger !- il ne semble pas que le club des Hauts de France puisse viser autre que les play offs.
 


 
Depuis plusieurs saisons les 2 groupes, A et B, composant la D2 avaient un caractère très géographique si bien qu'on les appelait communément poule nord (A) et poule sud (B). Incontestablement ces dernières années le classement final à l'issu de la saison confirmait une certaine supériorité des « sudistes » et ou généralement on y trouvait les deux promus ; Si 2 « sudistes » redescendaient et que les promus de D3 pouvaient se répartir, pas de souci. Mais cette saison les 2 nouveaux -Epinal et Courbevoie- sont « nordistes » ainsi que les repêchés de l'intersaison (réserve de Strasbourg). Si on ajoute que le relégué alpin de D1 se retrouve lui aussi repêché pour reste à l'échelon supérieur, il a alors fallu rompre cette belle harmonie. Ainsi ce sont les clubs alsaciens - Strasbourg II et Colmar -  qui s'en vont rejoindre leurs camarades de la poule B et goûter aux charmes de la montagne et du cassoulet. De plus la montée des vosgiens et des banlieusards*, 2 clubs ayant connu dans un passé très proche le niveau au dessus, permet de penser que nous aurons cette saison 2 groupes plus homogènes.
 
*Cette saison ils seront 4 clubs franciliens à se disputer la suprématie en Ile-de-France Paris, Meudon, Evry/Viry et donc Courbevoie encore en D1 en 2016.


Photo hockey Division 2 - Division 2 - D2 : Présentation poule A


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...