Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : 18ème journée : Neuilly/Marne vs Val Vanoise
2-4
(1-1 0-2 1-1)
Neuilly/Marne ] Val Vanoise ]
D1 : Les Bisons et leurs démons
 
En plein doute après une série de 5 défaites consécutives, les Bisons se présentent au complet pour essayer d’écarter un adversaire dans la course aux play-offs. Les Bouquetins, qui n’ont pas joué depuis 3 semaines connaissent la situation de leur adversaire mais s’attendent à un match compliqué.
 
Neuilly sur Marne, Hockey Hebdo Hugues Bolloch le 09/01/2017 à 11:01
Emmenés par 3 anciens de la maison nocéenne, les frères Pek et Leyland Plaire, bien au fait du sens de l’hospitalité local, les Bouquetins ne s’attendent pas à une partie de plaisir. « Neuilly a un style adapté à sa petite glace ça reste compliqué de venir ici même si l’équipe est un peu dans le dur » reconnait d’ailleurs Pierre Rossat-Mignod le coach savoyard. Pour chasser le doute, les Bisons s’emploient à mettre d’entrée leur adversaire sous pression. Et l’entame de match des locaux est plutôt prometteuse. En témoigne ce gros temps fort de Neuilly à la 8ème avec plusieurs occasions nettes. Mais Pek et sa défense font bonne garde malgré plusieurs rebonds que ne peuvent convertir les attaquants nocéens.
Les Bisons vont être logiquement récompensés de cette belle entame sur un lancer flottant de Safar depuis la ligne bleue sur lequel Pek, masqué par Guimbard, ne peut réagir (1-0 ; Safar ass. Guimbard à 9’19.) Mais les choses vont vite se compliquer pour les locaux.
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 18ème journée : Neuilly/Marne vs Val Vanoise - D1 : Les Bisons et leurs démons
Nathalie Clavert

Val Vanoise semble enfin entrer dans son match et commence à s’installer en zone offensive. On sent une équipe de Neuilly prompte à bafouiller son hockey au moindre grain de sable. Et sur un palet récupéré le long de la bande, Orset se présente devant le but, couche Sopko qui semble dans un premier temps bloquer la rondelle, avent qu’elle ne finisse tout doucement sa course au fond des filets (1-1 ; Orset ass. Kalinovic et Matajicek à 13’22.)

Un but qui confirme le virage que va prendre la rencontre. Pierre Rossat-Mignod « Ils nous ont mis sous pression en commençant très fort. Mais au fur et à mesure du match, ils ont baissé d’intensité. Quand on a pris l’ascendant, on a vu que c’est une équipe qui manque de confiance. » Une analyse partagée par Frank Spinozzi « On a super bien joué les 12 premières minutes. Ensuite on est un peu moins bien et on prend un but. Après, on plonge parce qu’on doute et qu’au moindre accroc, tout se dérègle. »
Pek profite de la situation pour slalomer entre les défenseurs avant de perdre son duel avec Sopko (15’), une illustration des difficultés de la défense nocéenne qui ne gagnera presque aucun duel ce soir.

Après un bon début, Neuilly s’est fait reprendre. Si le score est flatteur pour les savoyards, on sent que l’égalisation a réveillé les doutes des nocéens.
 

Le passage au vestiaire semble un temps remobiliser les Bisons. Neuilly presse et c’est Guimbard qui lance de près, mais Pek repousse (22’). Si Frank Spinozzi compte sur cette remobilisation « On s’est dit beaucoup de choses positives après le 1er tiers » admet-il, il va vite déchanter.
Après un premier tir de Matejicek, repoussé par Sopko, les visiteurs récupèrent encore le palet et Blum, oublié dans l’enclave, est servi en retrait par Kemi et ne manque pas l’occasion de donner l’avantage aux siens (1-2 ; Blum ass. Kemi et Kalinovic à 24’38)

Un but qui illustre les maux nocéens : des batailles perdues dans les coins et des oublis coupables en défense. Pour Pierre Rossat-Mignod, la pause a permis de procéder à quelques ajustements « Neuilly presse beaucoup, c’est leur force. On ne gérait pas notre ligne bleue en début de match et ils remontaient trop facilement le palet, c’est comme ça que leur 1er but est arrivé. On a essayé de changer ça après le 1er tiers, j’ai demandé à mes ailiers de jouer un peu plus haut, ça donne beaucoup plus de travail aux 2 défenseurs et au centre en bas de la zone, mais on devait en passer par là pour les gêner. Ça a payé au 2nd et surtout au 3ème tiers. On a coupé la transmission à la bleue et ils n’ont plus réussi à faire la différence en attaque. »
Et ses joueurs ne vont pas lâcher leur proie. Si la passe de Matejicek, encore lui, devant la cage ne trouve pas preneur, on sent les nocéens proche de la rupture (26’30.) Les Bisons ont l’occasion de revenir sur un power-play, mais malgré une belle déviation de Kuhn suite à un lancer de la bleue, c’est bien Sopko qui doit sortir le grand jeu en face à face après un palet oublié par ses défenseurs.
De retour à égalité, les nocéens éprouvent toujours autant de difficulté à sortir de leur zone défensive. Sopko tient pour l’instant la baraque, mais on sent les Bisons en difficulté sur chaque offensive des visiteurs. Frank Spinozzi reconnait le rôle important joué par son gardien depuis le début de la saison « Ramon nous a gagné des matches en début de saison et ça a peut-être masqué nos faiblesses. Mais même lui commence à douter. Il n’y a pas d’aide devant lui. »
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 18ème journée : Neuilly/Marne vs Val Vanoise - D1 : Les Bisons et leurs démons
Nathalie Clavert

Les attaquants savoyards gagnent tous les duels dans les bandes et prennent régulièrement la défense nocéenne de vitesse, comme sur cette échappée bien bloquée par Sopko (32’30). SI Neuilly résiste en infériorité, il va céder en fin de tiers. Gomane, dos au but, lance du revers et le palet heurte le poteau avant de tromper Sopko (1-3 ; Gomane ass. Stoklasa et Pek à 37’58.)
Un but qui assome un peu plus des Bisons déjà mal en point et dont on voit mal comment ils pourraient inverser le cours de la partie. Un avis partagé par leur coach, Frank Spinozzi « Il y a trop d’écart entre nos défenseurs et nos attaquants. On a une mauvaise structure d’équipe. On est fragile. Les saisons précédentes, quand on prenait un but, on se révoltait et on en marquait 2. Cette saison, on plonge au 1er accroc. On se complique la vie au lieu de jouer simple et on est dans un engrenage qu’on arrive pas à briser. On fait beaucoup d’erreurs individuelles. On manque de leadership pour nous sortir de cette mauvaise passe. On est « flat », sans réaction alors qu’il faudrait redoubler d’effort. »
 
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 18ème journée : Neuilly/Marne vs Val Vanoise - D1 : Les Bisons et leurs démons
Nathalie Clavert

Avec un avantage de 2 buts, les Bouquetins vont pouvoir attendre les nocéens et développer des contres attaques qui sont une de leurs armes offensives comme le reconnait leur coach « On sait qu’on peut s’appuyer sur notre jeu défensif, on est une équipe qui se fait dominer et joue plutôt en contre même si on sait aussi faire autre chose comme on l’a vu ce soir.»    Slupski déploie son énergie habituelle pour tenter de rallumer la flamme des Bisons, mais il en faudrait beaucoup plus pour ramener son équipe dans le match. En supériorité, Val Vanoise à l’occasion de tuer le match, mais Sopko tient bon avec parfois un brin de réussite.
C’est finalement sur un Power Play que les Bisons vont entretenir l’espoir et redonner un peu de suspens à la fin de match. Sur belle entrée de zone, Neuilly réalise un lancer puissant depuis la droite de Pek, le portier Savoyard repousse de l’épaule et Rioux est là pour pousser in extrémis le palet au fond. La décision du corps arbitral ne semble pas partagée par les Bouquetins qui estiment que la cage avait bougé (2-3 ; Rioux à 53’42 à 5vs4)
Mais alors qu’on sent un retour possible, une nouvelle erreur individuelle va tuer les derniers espoirs des locaux. Elle prendra cette fois la forme d’une pénalité stupide concédée en zone offensive. Et sur le power-play, les Bouquetins vont réaliser un mouvement d’école en mettant hors de position le box play nocéen avant de conclure par Wagret seul devant Sopko et bien servi en retrait par Pek (2-4 ; Wagret ass. Pek et Stoklasa à 54’48 à 5vs4)
Le match se termine sur une nouvelle défaite, la 6ème de rang, et une prestation bien terne pour les Bisons. Les frêres Pek et Plaire doivent se dire que l’accueil réservé aux visiteurs sur les bords de Marne a bien changé cette saison.
 

Frank Spinozzi était abattu mais lucide sur la situation de son équipe « Confiance, travail, engagement, respect des systèmes, on manque un peu de tout ça sur les 2 derniers tiers. N’importe quel système fonctionne contre nous en ce moment. Ils ont travaillé, on n’a pas travaillé. C’est aussi simple que ça. On marque 1 à 2 buts par match, c’est impossible de gagner si on ne marque pas plus. Les leaders doivent s’élever et assumer leur rôle. On est toujours en retard sur la rondelle. C’est une première pour moi d’avoir une équipe qui se comporte comme ça, qui a tendance à abandonner. Je ne suis pas habitué à gérer ce type de situation. Mais le thème des 2 semaines à venir, ce sera retour à la base pour essayer de reconstruire notre confiance. » C’est effectivement indispensable si Neuilly veut s’inviter aux play-offs, mais la tâche est immense tant les Bisons semblent perdus sur la glace.

Pierre Rossat-Mignod était bien évidemment satisfait de la prestation de son équipe et du résultat qui la replace dans la course au top 8, mais il était loin de tomber dans l’euphorie « C’est un match sérieux de notre part, on était bien en place. Pourtant on n’avait pas joué depuis 3 semaines. Ce match nous faisait peur mais il pouvait nous permettre de revenir dans la course aux play-offs. On a fait du bon boulot. On joue à 4 lignes et c’est notre force. Nos 2 premiers trios se fatiguent moins, on arrive à garder de la fraicheur pour la fin de match. On a un an d’expérience en D1, le groupe n’a pas beaucoup changé mais on a gagné en régularité ce qui était un gros défaut la saison dernière. On prend peu de buts, c’est notre force. Par contre jusqu’à maintenant on a un peu plus de mal offensivement, mais quand on marque 3 ou 4 fois, on sait qu’avec notre défense on peut prendre la victoire. On a abordé le match en se disant que pour continuer à espérer accrocher la 8ème place, il fallait gagner dans le temps réglementaire. On est à 1 point des play-offs, c’est notre objectif aujourd’hui, mais ça ne va pas être simple. »
 

Lancers :
Neuilly : 29 (12 ; 11 ; 6)
Val Vanoise : 29 (8 ; 9 ; 12)
 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...