Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : 1ère journée : Montpellier vs Caen
1-2
(0-2 0-0 1-0)
Le 14/09/2019
Patinoire Végapolis, Montpellier
Montpellier  ] Caen  ]
J1: Montpellier - Caen
 
Soir de reprise à Vegapolis, entre deux équipes qui ont vécu deux intersaisons complètement différentes : Les Vipers de Montpellier ont connu une vague de départs et d’arrivées qui ont profondément bouleversé toutes les lignes. Tandis que de leur côté, les Drakkars de Caen ont su garder une ossature tout en se renforçant, avec notamment la signature du gardien international français Ronan Quemener.
 
Patinoire Végapolis, Montpellier, Hockey Hebdo Guilhem Combe le 20/09/2019 à 12:00
FICHE TECHNIQUE

838 spectateurs
Arbitres : Mme Picavet assistée de MM. Ugolini et Cheyroux
Buts :
Montpellier : ; 48.18 Maxime Deplanque (ass Joona Springare et Henri Fomin)
Caen : 04.56 Joni Lavonen (ass Joshua Davenel et Pierre-Antoine Devin) ; 19.23 Yoann Robert (ass Théophile Miquelot)
Pénalités
20 minutes dont 10 à Martinec contre Montpellier
8 minutes contre Caen
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 1ère journée : Montpellier  vs Caen  - J1: Montpellier - Caen

Les Vipers sont les premiers à l'attaque grâce notamment à un bel engagement de Filip Martinek, une des nombreuses recrues héraultaises. Pour autant, c’est l’équipe caennaise qui semble rapidement prendre la mesure de son adversaire obligeant Tadeas Dvorak à réaliser 2 arrêts coup sur coup dans un premier temps.
Mais sur la remise en jeu suivante, les Drakkars ouvrent le score sur un lancer de la bleue d’abord repoussé par le portier héraultais mais bien suivi par Joni Lavonen qui se saisit du rebord pour débloquer le compteur (0 - 1 à 4’56, assists de Joshua Davenel et Pierre Antoine Devin).
A 8’54, la première pénalité du match est sifflée contre Caen. Les locaux tardent à mettre leur jeu en place, mais finissent par se créer une belle occasion sur leur premier véritable mouvement collectif en toute fin de supériorité, obligeant le portier tricolore Ronan Quemener à sortir le grand jeu.
Montpellier est trop souvent brouillon en ce début de match, tant sur le plan technique que collectif, ce qui laisse beaucoup d'opportunités aux visiteurs en contre-attaque. Heureusement pour les locaux, le gardien tchèque arrivé en provenance du Piráti Chomutov parvient à maintenir son équipe à flot.
Les Vipers vont pousser dans la seconde moitié de période, sans toutefois trouver la faille malgré des situations dangereuses.
Au contraire c'est Caen qui réussit le break suite à une nouvelle remise en jeu gagnée en zone offensive : Yoann Robert réceptionne la passe de Benoit Loup et envoi un missile qui de la bleue qui surprend totalement Dvorak (0 - 2 à 19’23).

Fin du 1er tiers : Montpellier 0 - 2 Caen

Dès le début de la seconde période, Caen semble vouloir tuer le match en passant la vitesse supérieure. Asphyxié, les Vipers peinent à sortir correctement de leur zone durant les cinq premières minutes. Au moment où la partie semble s'équilibrer, les Vipers commettent leur première faute du match à 28’16, donnant une occasion aux Drakkars d’évoluer en supériorité numérique. Cet avantage ne sera pas mis à profit par les visiteurs qui vont à leur tour se mettre à la faute. Finalement, les deux équipes vont évoluer à 4 contre 4, sans parvenir à faire la différence.
Ce second tiers est marquée essentiellement par la belle prestation des deux gardiens, qui compensent les manques d'automatismes qu'on peut logiquement observer, notamment côté montpelliérain. Avantage toutefois au nombre de tirs cadrés pour les Caennais, avec un sévère 16 tirs à 3 sur cette période.

Fin du 2ème tiers : Montpellier 0 - 2 Caen

A l’entame du dernier tiers, c’est une équipe de Montpellier avec la rage au ventre qui rentre sur le glaçon. A 45’, les Vipers vont avoir une première grosse opportunité de revenir au score sur un 2 contre 1, mais Ronan Quemener nous gratifie de très beaux arrêts pour conserver les deux buts d’écart.
A 7’18, une nouvelle pénalité de 2 fois 2 minutes est appelée contre Caen suite à une grosse charge sur Travnicek, qui reçoit au passage un coup de crosse au visage.
Cette fois-ci les locaux se trouvent bien, et sur lancer de la bleue de Joona Springare, le palet est dévié par Maxime Delplanque (1 - 2 à 38’18, assists de Joona Springare et Henri Formin).
Porté par son public regonflé à bloc par ce but, Montpellier est tout près d'égaliser par deux fois en fin de supériorité, mais Ronan Quemener démontre toute sa classe en réalisant deux arrêts coup sur coup.
En fin de match, une double pénalité est appelée contre Montpellier, qui se voit contraint d’évoluer à 3 contre 5.
Les Drakkars croient en profiter pour refaire le break en scorant juste avant la fin de la pénalité, mais le but sera finalement non validé car marqué du patin par l’attaquant caennais. Montpellier parvient donc à tuer la pénalité et prend son temps mort à 1'48 de la sirène.
Les Vipers sortent leur gardien et vont mettre la pression sur le but normand. Cependant, à 28 secondes du terme, Filip Martinek se fait sanctionner pour un accrocher, suivi d’une méconduite. Cela viendra mettre un terme aux espoirs héraultais. 

Fin du match : Montpellier 1 - 2 Caen

Les Drakkars de Caen repartent donc assez logiquement de Montpellier avec les 3 points de la victoire, bien que les Vipers ne soient pas passés loin du hold-up en fin de rencontre. Pour les hommes de Dusan Brincko, il va falloir vite se remettre au travail afin d’être prêt pour un déplacement compliqué chez le voisin marseillais lors de la prochaine journée.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...