Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : 1ère journée : Neuilly/Marne vs Anglet
1-3
(1-1 0-1 0-1)
Le 05/09/2015
Neuilly sur Marne
Neuilly/Marne ] Anglet ]
Le réalisme basque
 
C’était l’heure de rentrée ce weekend en D1. L’heure pour des effectifs alléchants sur le papier de se confronter aux réalités de la glace. L’heure pour les Bisons d’étrenner leurs nouveaux maillots devant leur public. L’heure enfin pour le club nocéen de rendre hommage à Loïc Sadoun, jeune retraité désormais entraîneur du mineur aux Français Volants, invité à donner le coup d’envoi de ce match.
 
Neuilly sur Marne, Hockey Hebdo Hugues Bolloch et Philippe Rouinssard le 07/09/2015 à 09:00
FICHE TECHNIQUE

248 spectateurs
Arbitres : Monsieur Rousselin assisté de Messieurs Yssembourg et Kahli
Buts :
Neuilly/Marne : 03:14 Arthur Cuzin (ass Julius Sinkovic et Radek Mika)
Anglet : ; 11:32 Benjamin Lagarde (ass Liro Vehmanen et Thomas Baubriau) ; 26:54 Alexander Olsson (ass Liro Vehmanen et Thomas Baubriau) ; 41:00 Mathieu André (ass Dave Grenier)
Pénalités
14 minutes contre Neuilly/Marne
26 minutes dont 10 à Thos contre Anglet


A l’heure, le trio arbitral l’était lui aussi puisqu’il ne fallait pas plus de 30’’ pour voir une première pénalité appelée contre les locaux. On connaît l’importance des power-plays dans une configuration avec les lignes bleues reculées qui ouvrent plus d’espace en zone offensive. Les Basques font d’ailleurs parler leur jeu collectif et passent plus d’1 minute en zone offensive, finissant par trouver le décalage pour Zeliska, mais Sopko sort un premier arrêt venu d’ailleurs pour voler un but à l’ancien Bordelais (1’30.)
Neuilly se sort sans dommages de cette première infériorité et va rapidement trouver l’ouverture par Cuzin, bien servi par Sinkovic pour tromper la vigilance de Raibon (1-0 ; Cuzin ass. Sinkovic et Mika à 3’14.)
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 1ère journée : Neuilly/Marne vs Anglet - Le réalisme basque
Photographe : Philippe Rouinssard

Mais Neuilly éprouve des difficultés en ce début de match face à la vivacité des attaquants de l’Hormadi et se met une nouvelle fois à la faute.  Mais le jeu de puissance angloy n’est pas dans un grand soir. De retour à 5 contre 5, les Nocéens vont entamer une longue domination qui va durer jusqu’à la fin du 2ème tiers.  Le jeu se concentre dans la zone défensive des Basques mais, malgré les tentatives de Cuzin, excellent samedi soir, Grand-Maison ou Pelletier, Raibon et sa défense ferment la porte. « On a joué 2 tiers dans notre zone défensive, il faut noter la grande performance de notre gardien, la solidarité et  l’abnégation de toute l’équipe.» reconnaissait Olivier Dimet.
Anglet procède en contre et, sur l’un d’eux, Dubuc juge mal une passe de Vehmanen, Lagarde profite de l’aubaine et contrôle le palet avant d’éliminer son défenseur, de repiquer vers le but de Sopko et de glisser le palet de prêt au fond du but nocéen (1-1 ; Lagarde ass. Vehmanen et Baubriau.)

Neuilly reprend sa domination, Colotti multiplie les remontées de palet pour servir ses attaquants et, sous la pression, les Basques commettent des fautes «On n’a pas été discipliné, on a pris trop de pénalité » regrettera Olivier Dimet. Mais sous la pression de l’unité spéciale d’Anglet, Neuilly ne tire pas profit de ses supériorités, peinant même à se montrer dangereux. Un bel échange entre Grand-Maison et Pelletier offre bien un décalage mais le Nocéen ne peut reprendre la passe de son coéquipier devant le but.



Le 2ème tiers sera une copie conforme du premier avec une grosse domination nocéenne et des Basques contraints de procéder en contre et habiles pour profiter de la moindre erreur adverse. Comme sur ce palet perdu qui offre un 2 contre 1 aux visiteurs en tout début de tiers, mais Sopko s’interpose avec brio face à Olson.
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 1ère journée : Neuilly/Marne vs Anglet - Le réalisme basque
Photographe : Philippe Rouinssard

Avec 2 supériorités, Neuilly met la pression sur Raibon et après une belle occasion de Sinkovic, c’est Mac Intosch qui est trouvé sur un beau décalage mais son lancer trouve le poteau de Raibon pour une fois battu. Un Raibon qui multiplie les arrêts  comme devant Roy, bien servi par Rioux (26’32), alors qu’on joue à 4 contre 4. Dans la foulée, Pelletier perd un palet et offre un 3 contre 1 aux Angloys qui concluent magnifiquement devant un Sopko pour une fois impuissant (1-2 ; Olson ass. Vehmanen et Baubriau à 26’54.)
« On prend les buts sur des erreurs individuelles » regrettera, après le match, Frank Spinozzi. Son homologue basque reconnaissait la domination de son adversaire « On savait que ce serait compliqué, Neuilly nous a mis beaucoup de pression sur les 2 premiers tiers. On n’arrivait pas à ressortir proprement les palets. Ils ont eu le double voire le triple d’occasions que nous. Mais on a été réaliste et on a su tuer le match à un moment où ça leur a fait mal. »

Le siège du but de Raibon reprend et les occasions se multiplient à l’image des lancers de Slupski, Jacquier, tous les 2 très en vue,  Fritsch ou Sinkovic en fin de tiers. Mais le gardien angloy est très solide et sa défense, pourtant diminuée, s’impose face aux attaquants des Bisons pour dégager les rebonds.
« Il nous manquait Maso et Wanacki, il a fallu s’adapter, ça a été un travail d’équipe » se félicitait le coach angloy avant d’ajouter «on a eu une grosse défensive, j’ai un groupe qui ne veut rien lâcher, qui se bat, est à prêt à se sacrifier sur les lancers. On a fini à 4 défenseurs après la blessure de Nicolas Thos (doigt cassé) et il faut tirer un grand coup de chapeau à notre défense
Et quand l’occasion se présente, les Basques font parler leur vitesse et leur qualité de passe, à l’image de ce contre magistralement orchestré par Olson qui finit à côté du but de Sopko (32’46.) Frank Spinozzi : « à 1-2, mes défenseurs ont voulu donner un coup de mains à l’attaque et du coup on a ouvert notre défense et les contres d’Anglet sont dangereux. »




A l’entame du dernier tiers, le coach des Bisons redistribue ses lignes « J’ai changé mes lignes en début de 3ème pour essayer de résoudre notre problème d’efficacité. » Mais rien ne change, l’équipe nocéenne est même plus brouillonne et peine à se montrer dangereuse. L’effet de la jeunesse pour Frank Spinozzi « On était les premiers sur la rondelle dans les 2 premiers tiers, mais en 3ème le fait de ne pas marquer nous a usés. J’ai une équipe jeune, tout le monde veut aider à marquer, mais du coup on sort des systèmes, on oublie son rôle. »
Neuilly tente malgré tout de revenir comme sur ce lancer de Mika mais là encore, les attaquants nocéens sont mal positionnés pour prendre le rebond (43’20) alors qu’ils sont en supériorité. Des jeux de puissance qui auront été inefficaces ce soir, d’un côté comme de l’autre, peinant notamment à s’adapter à la pression mise par les unités spéciales d’infériorité. Frank Spinozzi « En infériorité, on veut empêcher que l’autre équipe entre trop vite en zone offensive et passer le moins de temps possible dans notre zone, donc on va presser et on le verra de plus en plus avec les nouvelles lignes bleues. » Un constat partagé par Olivier Dimet « Avec les nouvelles zones, on doit presser plus haut mais il faut faire attention à ne pas trop se livrer. C’était la 1ère fois qu’on jouait sur une petite glace, le jeu change beaucoup. On a moins de temps pour réagir, quand tu presses ton adversaire il est vite acculé. Neuilly nous a aussi pressés et mon power play, qui avait été une satisfaction en présaison, n’a pas produit ce soir
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 1ère journée : Neuilly/Marne vs Anglet - Le réalisme basque
Photographe : Philippe Rouinssard


Mais cela n’explique pas tout pour le coach nocéen « En power-play, mes joueurs ne prennent pas assez de lancers de la bleue, les défenseurs se font bloquer, ils ne lèvent pas assez la tête pour prendre la bonne décision au bon moment. Mes jeunes joueurs essaient d’y aller de leurs feintes au lieu de choisir la sécurité et l’efficacité. On a aussi manqué de présence devant le but. » La prestation des gardiens n’est pas non plus étrangère à cette stérilité, à l’image des 2 arrêts énormes de Sopko face à Rubes (46’37) ou  André (49’22.)
Mais André n’abdique pas et, d’un puissant lancer croisé pleine lucarne, trouve l’ouverture et permet à Anglet de prendre le large (1-3 ; André ass. Grenier à 51’.)





Neuilly ne se remettra pas de ce dernier but « Dominer n’est pas gagné, c’est un peu l’histoire du match. On a 14 chances réelles de marquer. En moyenne, quand tu en as 6 par match, tu es content. On perd le match dans les 2 premiers tiers avec toutes ces occasions non conclues» déplorera Frank Spinozzi. Mais le coach nocéen trouve quelques motifs de satisfaction à sortir de ce match « Je suis déçu. Mais je sais qu’il faut donner du temps à mon équipe. Ça laisse entrevoir nos atouts pour la saison. On a beaucoup de vitesse. Ce n’est pas un mauvais match à ce stade de la saison avec autant de nouveaux joueurs. On a vu qu’il nous manquait de la cohésion, mais avec le temps et l’effort, ça va se régler. Je crois beaucoup en mon groupe. Dominer Anglet ce n’est pas donné à tout le monde et on l’a fait pendant 2 périodes. Il y a eu beaucoup d’intensité, on a travaillé, maintenant il faut qu’on apprenne à mieux travailler. »

Olivier Dimet se satisfait, lui, de la victoire de son équipe, malgré les absences (Wanacki, Dutruel, Maso et Brenton) « Le point positif ce soir c’est la victoire. En termes de jeu, on n’a pas fait un beau match. Il faudra qu’on apprenne à mieux maîtriser nos moments forts et nos moments faibles. C’est le début de saison et je ne suis pas inquiet. On rentre dans la compétition et c’est différent des matches amicaux. Le mot d’ordre c’était la rigueur et la discipline. On est satisfait de repartir d’ici avec la victoire et c’est important de bien lancer la saison. En termes de spectacle, on attendra encore un peu » avant de conclure à propos de son adversaire du jour « Je crois qu’on entendra parler de Neuilly cette saison. Je ne pense pas que beaucoup d’équipes viendront gagner ici cette saison. »

Lancers :
Neuilly : 31 (10-14-7)
Anglet : 21 (6-6-9)

 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
polo64 a écritle 07/09/2015 à 10:47  
Merci, excellent résumé. Très complet, avec les déclarations d'Olivier Dimet et Frank Spinozzi.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...