Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : 23ème journée : Clermont-Ferrand vs Brest
1-5
(0-3 0-1 1-1)
À Clermont-Ferrand (Patinoire Clermont Communauté) le 11/02/2017
Arbitres : M. Le Berre assisté de MM. Colin et Tocqueville
417 spectateurs
Pénalités : 22 minutes dont 10 à Nalliod-Izacard contre Clermont-Ferrand
                     22 minutes dont 10 à Schwarz contre Brest
Clermont-Ferrand ] Brest  ]

D1 : Clermont amoindri s'incline face à Brest
 
Après un départ catastrophique avec un effectif amoindri, les Sangliers Arvernes se sont ressaisis en seconde et troisième périodes face à l’armada d’Albatros venue en terre auvergnate avec un doute, celui de s’offrir une victoire et sans casse…
 
Clermont-Ferrand (Patinoire Clermont Communauté), Hockey Hebdo Patrick Poitrineau le 16/02/2017 à 22:00
Clermont-Fd, trop handicapé, reçoit Brest : Et ils n’avaient pas besoin de cela, ces Sangliers  bons derniers qui accueillent un des cadors de la division.
 
Même si mathématiquement cela n’est pas encore scellé, il ne fait plus aucun doute que les clermontois sont condamnés à la dernière place. De plus c’est avec un effectif amoindri par nombres d’absences qu’ils reçoivent des brestois plein d’ambition. En effet au départ du canadien Soumakis lors de la trêve de fin d’année, se rajoute désormais celui du finlandais Maätta parti dans son pays pour une opportunité de reconversion (et donc ramenant le contingent d’étrangers « clermontois » à cinq).  Manque également Souchon parti encadrer les jeunes U13 au tournoi international Pee Wee au Canada, le jeune Téo Sarliève pris par l’équipe de France U18 et enfin le coach Eric Sarliève apprenait une heure avant le début de la rencontre que Chiappino, malade, déclarait forfait.

Alors que les Albatros viennent avec la volonté bien affichée de remonter à la 4ème place au dépend de Tours (confronté à un gros challenge chez le leader), les Sangliers tenteront de faire bonne figure en essayant de contenir le plus longtemps possible leurs adversaires. Voilà qui sera l’occasion pour le coach auvergnat d’ouvrir encore plus le banc à ses joueurs français qui ont le moins de temps de jeu. Ainsi cela devrait leur permettre  d’acquérir de l’expérience en vue d’une saison prochaine à priori à l’échelon inférieure.
Côté brestois, si avec 9 étrangers l’équipe est plutôt bien pourvu (mais pas la plus fournie par rapport à bon nombre d’autres équipes de la D1) c’est au niveau des JFL que le bas blesse un peu puisque le club s’est vu contraint d’aligner sur la feuille de match la joueuse Isabelle Mer pour le poste, tout symbolique en la circonstance, de 11ème JFL. Mais en tout état de cause pas de quoi perturber un effectif assuré d’aligner 3 lignes contrairement à leurs adversaires.
 
 
1ère période : Il ne fallait pas arriver en retard ce soir pour assister au début de la rencontre. Peut être galvanisés par l’énorme challenge proposé à des Sangliers amoindris. Ceux-ci entament la rencontre bille en tête en remportant l’engagement, portant la première attaque et le premier tir. Sur l’engagement qui suit et gagné par les Albatros, ces derniers partent aussitôt à l’offensive. Rappelés à la dure réalité la défense puydomoise se fait un peu déborder. C’est surtout le gardien clermontois, pas sans reproche sur ce coup, qui se fait surprendre à froid par un tir tendu de Benjamin Lagarde venant de sa droite à la 21ème seconde – probablement un des buts les plus rapide du championnat (assist. Power et Gyesbreghs). Emportés par leurs fougues voilà les arvernes durement châtiés. Néanmoins, ne baissant pas les bras,  ils continuent de vouloir porter le fer. Brest domine certes mais pas de la tête et des épaules.  Cependant à un engagement en zone clermontoise, le gardien Sedlacek concède un retour sur un premier tir. Ses défenseurs mal placés pour dégager le palet qui fait le bonheur du brestois Bastin Lardière qui le renvoie prestement dans les filets à 1’ 29’’ (assist. Richter et Kolodziejczyk).  Assommés,  lignes désorganisées par les absences, les Sangliers tentent de repartir avec un engagement gagné mais une attaque avortée sur passe ratée. S’en suivra un tir manquant de puissance comme de conviction.  Néanmoins ils essayent de presser haut leurs adversaires et on ne peut pas dire que les Albatros dominent outrageusement. En essayant d’être plus agressifs les clermontois, en la personne de Naliot-Izacard, commettent la première faute à 2’29’’. Au vu de ce début de rencontre on nourrit pour eux les pires inquiétudes face à l’offensive bretonne diablement efficace.
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 23ème journée : Clermont-Ferrand vs Brest  - D1 : Clermont amoindri s
Photographe Yannick Martin
De fait les brestois installent tout de suite leur jeu de puissance et ne tardent pas à se donner une première occasion de tir, qui donne lieu à un rebond que leur centre ne peut saisir devant une cage grande ouverte.  Les visiteurs ferment bien la zone et les rares pucks récupérés par les auvergnats n’arrivent pas à être dégagés. Les occasions se succèdent notamment vers la 4ème minute où les arbitres finissent par mettre fin devant la cage à ce qu’on appellerait un ruck en rugby. Sur l’engagement qui suit Clermont récupère la rondelle et la dégage. Une respiration le temps de retrouver leur 5ème joueur de champ. Mais cette respiration sera de courte durée car les Albatros réinvestissent rapidement la zone des clermontois. Ces derniers quelque peu brouillons n’arrivent pas à briser l’enchaînement de passes; particulièrement entre Gyesbreghs, Avenel et pour finir Erwan Pain qui conclue d’un magnifique tir qui transperce pour la 3ème fois le gardien  Sedlacek à 4’55’’.
Comme trop souvent cette saison Eric Sarliève doit griller son temps mort dès le 1er tiers car apparemment le chamboulement imposé des lignes entraîne les joueurs sur un ‘’sauve qui peut’’ individuel qui devient catastrophique. Il faut croire que le coach a su trouver les mots  puisqu’en effet les auvergnats réussissent à faire un séjour enfin un peu prolongé dans la zone de leurs hôtes. Oh, malgré un tir proposé, ils ne se montrent guère dangereux. On assiste à un peu plus d’aller-retour entre les deux camps même si les Brestois dominent toujours. Ce qui va changer surtout c’est Sedlacek qui va véritablement cette fois rentrer dans son match avec déjà un tir dangereux bien bloqué. Et si les puydômois ont bien du mal (cela persistera tout le match) à gagner les batailles des balustrades, ils semblent un peu mieux réussir les sorties de zone comme celle vers la 7ème minute de jeu avec un mano à mano intéressant entre  Kulha et Manzo que ce dernier ponctue par un lancé. Le gardien Dube-Rochon sait le bloquer mais opportunément Kulha pressant tente de profiter d’un éventuel rebond. C’est là assurément la première occasion dangereuse des locaux. Un deuxième tir des Clermontois, même s’il n’est pas d’un grand danger, confirme cette impression. Il y a encore bien du déchet dans le système de défense clermontois dans la mesure où on en vient encore trop souvent à dégager maladroitement de sa zone faute de solution. Il est vrai que les visiteurs ont le patinage pour presser efficacement les sangliers dans leur tanière. Cependant force est de constater que les visiteurs campent moins longtemps chez leurs adversaires et le jeu se passe un peu plus en zone neutre.
La pénalité appelée à 8’07’’contre le clermontois Portier dans ce moment de ‘’convalescence’’ n’est pas des mieux venus. Cependant ses coéquipiers non sans mal parviennent à faire front et tout particulièrement leur gardien. Il continue à être solide au retour de prison de Portier car la domination persistante des Albatros se concrétise par de nombreux lancés. Les clermontois perturbent plus efficacement la belle ordonnance brestoise. Les relances restent timides et maladroites. Surs de leur force les  brestois prennent le temps de poser leur jeu offensif sans par ailleurs grande efficacité. Lorsqu’ils parviennent à passer certes avec moins de facilité le rideau clermontois ils se heurtent à un Sedlacek redevenu intraitable comme dans ce duel  autour de la 13ème minute quasiment à 2 contre 1 que remporte brillamment le cerbère clermontois.
S’en suit une réaction arverne avec un contre qui ne fut pas sans danger pour la défense et le gardien breton. Autour de la 15ème minute de jeu, un arrière clermontois lance un tir assez puissant qui ne trouve pas la déviation recherchée d’un coéquipier et au contraire cela permet aux brestois d’enchaîner sur un contre encore une fois brillamment repoussé par le portier. Si on assiste à quelques éclairs trop rares côté clermontois, bien souvent les bretons provoquent des sueurs froides dans les rangs des partisans arvernes. A 2’ 45’’ de la fin de la période l’intérêt est relancé avec Brest qui écope de sa première pénalité. Hélas les clermontois ont toutes les peines du monde à proposer un semblant de jeu de puissance. Trop d’à peu près, trop de maladresses, trop de mauvais placements, le tout fait les affaires des Albatros qui ne semblent même pas forcer leur talent pour faire déjouer les Sangliers. Ces derniers n’auront réussi qu’à proposer qu’un seul tir sur la cage brestoise. Les visiteurs retrouvent leur joueur sans dommage et la fin de période s’achève sur ce score logique de 3-0.
 
 
2ème période : Cette fois-ci, pas de départ sur les chapeaux de roue pour les clermontois mais plutôt pour les visiteurs qui rapidement ajuste un premier tir sur une cage bien vérouillée. S’en suit une période un peu brouillonne avec des traversées de long en large de la patinoire bien que la domination territoriale est plutôt à l’actif des bretons. Si on doit résumer, on dirait que Brest se contente de gérer et Clermont de gêner.
Tout ne pouvant être parfait, un arrière brestois commet une bévue en voulant prendre son temps pour relancer. Il fait preuve d’imprudence en se faisant contrer juste devant son but. Toutefois Il sut faire montre suffisamment d’agilité technique pour rattraper son erreur et empêcher son adversaire clermontois d’en profiter.
Le jeu suivant son cours, Igor Cvetek se voit sanctionné à 24’21’’ et revoilà ses coéquipiers Sangliers condamnés à vite revêtir le bleu de chauffe. Les Albatros installent tout de suite leur jeu de puissance et ne tardent pas à proposer un premier tir, contré. Les auvergnats luttent bien et repoussent plusieurs fois les adversaires hors de leur zone de défense quand ce n’est pas le gardien qui assure sur sa ligne.
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 23ème journée : Clermont-Ferrand vs Brest  - D1 : Clermont amoindri s
Photographe Yannick Martin
 Au retour à cinq les Sangliers s’offrent même une occasion sur un centre d’un ailier complètement embarqué dans l’arrondi de la patinoire. Le palet a bien failli être détourné en cage par le patin d’un coéquipier. Si on est dans une phase relativement équilibrée au niveau de l’occupation du terrain, la tactique brestoise est plus posée et réfléchie alors qu’elle est plus dans l’urgence côté clermontois ou dès que possible on tire, cherchant la déviation d’un coéquipier qui n’a pas toujours eu le temps de se placer. Parfois on se contente d’envoyer au fond pour vite changer les troupes en bout de shift. Incontestablement Clermont manque d’imagination et de variétés dans son jeu permettant à leurs adversaires d’anticiper souvent leurs actions. 
Brest cherche à peaufiner, à faire tourner en cherchant la belle action collective ; ce que reprochera d’ailleurs à ses troupes le coach  Sylvain Codère lors de la vidéo-interview. Aussi il n’est pas surprenant que le nombre de tirs est relativement équilibré entre les deux équipes mais plus incisifs côté brestois. 
C’est souvent le clermontois Kulha qui porte au plus près la rondelle vers le but adverse mais il ne trouve pas toujours le soutien efficace pour concrétiser le travail comme à l’approche de la 30ème minute où son coéquipier ne peut contrôler la passe devant l’enclave.
Alors que l’on vient de passer la mi match, Brest concède bêtement une pénalité pour surnombre (30’42’’). Les albatros font montre de toute leur expérience pour faire déjouer les clermontois et si les Sangliers arrivent  à se créer une vraie occasion d’attaque dangereuse, ils n’auront jamais réussi à installer leur jeu de puissance. Le pénalisé, Alex Dulude, réussit même à récupérer le palet en sortant pour aller lancer sur le gardien sans parvenir à le tromper. S’en suit une période de franche domination des finistériens aidés en cela par beaucoup d’approximations des puydomois. Dès que ces derniers mettent la crosse sur le puck, ils ont la fâcheuse manie de le rendre aussitôt, conséquence d’une passe ou un dégagement mal assuré.  Ce bon passage brestois est justement récompensé par un 4ème but à 34’17’’ après un long moment de présence en zone clermontoise. C’est Vadim Gyesbreghs qui, sur assistance de Greverend et Power, conclue cette belle passe à trois. 
La physionomie du jeu ne semble pas vouloir changer, d’autant que Clermont se voit pénaliser à 34’41’’. Et si la pression sur la cage des arvernes est conséquente, ceux-ci se battent avec énergie pour la sauvegarder. Comble d’ironie, ils réussissent même à 4 ce qu’ils n’arrivaient plus à faire à 5, c'est-à-dire une contre attaque suffisamment aboutie pour obliger le gardien Dube-Rochon à neutraliser la rondelle. Les Sangliers tuent la pénalité et ce fait d’arme les remet en confiance. On assiste à un jeu plus équilibré et à quelques banderilles clermontoises sur la cage adverse même si les brestois ne sont pas en reste non plus. Si la période se termine sans plus de changement dans le score, les partisans ont apprécié en cette fin de tiers une réaction, certes non récompensée mais salutaire de leurs couleurs.
 
 
3ème période : Cette ultime période plutôt décousue  va petit à petit monter en tension. Si les arvernes savent la victoire quasi impossible, ils sont bien déterminés à jeter leur dernier feu pour sauver l’honneur en évitant le blanchissage. Néanmoins en ce début de tiers Clermont peine à se sortir de sa zone et les Albatros semblent avoir pour consigne d’étouffer, en pressant haut, toute velléité offensive. Aussi ce sont bien les brestois qui proposent le plus de lancés alors que les locaux ont toujours autant de mal à profiter des palets qu’ils grapillent.
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 23ème journée : Clermont-Ferrand vs Brest  - D1 : Clermont amoindri s
Photographe Yannick Martin
Pourtant à l’approche de la 44ème minute l’arrière Cvetek arrive à faire une longue passe à la limite du hors jeu à l’attention de Guillaume Bourgain qui, prenant au dépourvu la défense adverse, s’en saisit et s’en va glisser la rondelle sous les bottes de Dubé-Rochon (à 43’56’’). Les Albatros n’entendent pas en rester là sans réagir. A l’engagement ils reviennent vite dans le camp puydômois. Mais les Sangliers ragaillardis repartent à l’attaque avec un tir qui cherche la déviation et qui ne l’a pas trouvé. Au contraire cela se transforme en contre finistérien qui lui finit au fond des filets de Clermont, glissé sous le gardien par Benjamin Power assisté de Lagarde et Bernard (à 45’30’’).
Les bretons n’ont pas tardé à rappeler vivement aux auvergnats qu’ils étaient toujours maîtres de la situation. Et il s’en est fallu de peu d’avoir un autre contre mais le porteur du palet fut bloqué assez sèchement mais dans les règles par un arrière clermontois. Il reste étendu  quelques minutes sur la glace mais s’en remettra. Il y a toujours des velléités offensives arvernes mais cela n’entrave guère la domination brestoise qui plus est confortée encore et toujours par trop d’approximation dans le jeu des locaux. Comme depuis le début de la rencontre, les bretons sont plus particulièrement efficaces dans la bataille de possession de palet le long des balustrades. Malgré les palets qui ne cessent de leur échapper, les Sangliers tentent d’exploiter toutes les occasions possibles de contre...  Les brestois continuent à s’ouvrir le chemin des buts par des mouvements plus aboutis et il faut vraiment tout le talent du portier clermontois ou la chance pour ne pas voir le score évoluer. Encore une fois un clermontois réussit à se lancer vers la cage et à quelques mètres de celle-ci arme son tir pour enfin de compte rater le puck. C’est malheureusement une des nombreuses maladresses qui pénalisent tant les intentions auvergnates. 
Il reste moins de six minutes et les jambes se faisant lourdes, particulièrement côté auvergnat, le jeu va se durcir. Un choc violent a lieu entre 2 joueurs ; en l’occurrence Cvetek qui est l’auteur d’un bel ‘’arrêt-buffet’’ sur Erwan Pain. Ce dernier ne s’en remet pas et est évacué vers le CHU de Clermont-Fd*. Cvetek y a-t-il était un peu trop fort ? Toujours est-il que les arbitres ont trouvé que ce n’était certainement pas à Graham Avenel à faire la police. Il accompagnera Cvetek pour 2+2mn de pénitence (à 54’38’’). L’ambiance va devenir plus tendue entre une équipe qui voit toujours partir à contre cœur un de ses équipiers et un autre frustré de ne pouvoir porter plus la contestation dans le jeu. Le match reprend mais il ne faudra pas attendre le retour des bannis pour qu’ils soient rejoints par Canizzo (2mn) et Naliod-Izacard (10mn)  à 56’20’’. Ces 10 mn, et non 2+10, donne assez curieusement mais dans les régles l’avantage à Clermont de jouer à 5 contre 4. Puis bientôt à 5 contre 3 avec cette pénalité appelée contre Power à 56’31’’.
Alors certes les sangliers vont dominer, mais encore une fois trop maladroits. De plus un gardien en face loin d’être manchot et des patineurs en face des plus sur motivés, font le reste pour qu’en fin de rencontre plus rien ne change au score. 
 
 
Epilogue : Cette saison aura été sans pitié pour des courageux Sangliers qui auront été chassés par des équipages bien mieux armés qu’eux. Leurs adversaires possédant une meute d’étrangers les clermontois n’ont pas trop de soucis par rapport aux critères JFL imposés par la fédération mais il faudra retenir bien des choses de cette saison de D1 pour espérer revenir plus fort. Maintenant c’est, sinon officiel tout au moins mathématique, la D2 leur est promise pour l’automne prochain mais la saison n’est pas finie... Et une victoire serait la bienvenue…

Pour les Albatros le mano à mano continue avec Tours. S’ils sont à nouveau passé devant pour cette 4ème place, leur fin de première phase sera délicate puisqu’ils doivent rencontrer les deux leaders Briançon et Mulhouse (dont un en extérieur). Ce qui ne sera pas le cas des tourangeaux.  Aussi le faux pas à Clermont était inenvisageable pour conserver une chance d’avoir l’avantage du terrain lors du début des play offs pour des probables retrouvailles entre Remparts et Albatros.

 
   Damien Bourguignon       Leonard Nalliod-Izacard            Sylvain Codère                     Isabelle Mer
  Attaquant Sangliers Arvernes      Défenseur Sangliers Arvernes        Coach Albatros de Brest             Défenseur Albatros de Brest
   
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...