Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : 5ème journée : Neuilly/Marne vs Montpellier
4-2
(2-1 2-1 0-0)
Le 20/10/2018
Neuilly sur Marne
Neuilly/Marne ] Montpellier  ]
Neuilly enchaîne
 
Avec 4 victoires en 4 matches, les Bisons réalisent un excellent début de saison, ce qui n’est pas dans leurs habitudes. Ils entendent poursuivre leur belle série face au promu Montpellier. Une équipe qui se présente diminuée pas les absences de Danilics, Montagut et de Pek qui a quitté le club.
 
Neuilly sur Marne, Hockey Hebdo Hugues Bolloch le 23/10/2018 à 22:16
FICHE TECHNIQUE

377 spectateurs
Arbitres : M. Drif assisté de MM. Moncozet et Debuche
Buts :
Neuilly/Marne : 05.56 Dominik Gabaj (ass Samir Saliji et Joé Dubé) ; 10.47 Reed Sekel (ass Derek Thorogood et Jan Safar) ; 31.06 Pierre-Charles Hordelalay (ass Jan Safar et Dominik Gabaj) ; 39.24 Ryan Gouveia (ass Reed Sekel et Radek Mika)
Montpellier : ; 17.57 Milan Varga (ass Jaromir Florian et Arthur Montenoise) ; 38.43 Aleksandrs Galkins (ass Elie Raibon)
Pénalités
28 minutes dont 10 à Sekel contre Neuilly/Marne
12 minutes contre Montpellier
Montpellier est pénalisé sur le 1er face off, un avant-goût de ce que sera le match ou l’arbitre ne laissera rien passer. Mais le power play nocéen se montre très peu inspiré. Le 1er lancer est pour les Vipers par l’intermédiaire de Vosjovic mais le palet file à gauche du but de Sopko (3’) La réponse de Ropert (4’10) fuit elle aussi le cadre.

Photo hockey Division 1 - Division 1 : 5ème journée : Neuilly/Marne vs Montpellier  - Neuilly enchaîne
Guillaume François

Neuilly se montre plus inspiré sur sa 2ème supériorité. Thorogood à la suite d’un beau mouvement porte le danger sur la cage de Raibon, puis c’est Gabaj qui est bien placé pour reprendre un rebond laissé par le gardien montpelliérain (1-0 à 5’56 ; Gaba jass. Saliji et Dubé à 5vs4)

Les pénalités s’enchainent et le match peine à trouver son rythme. Le power play des Vipers manque d’inspiration et les nocéens vont rapidement trouver la faille sur une double supériorité. Le palet circule bien à la bleue, Safar trouve Thorogood qui voit Sekel en retrait et l’américain ne rate pas l’occasion d’inscrire son 1er but sous le maillot nocéen (2-0 à 10’47 ; Sekel ass. Thorogood et Safar à 5vs3). Une indiscipline qui se paie cher et fait rager le coach des promus « On prend trop de pénalité au 1er tiers, on prend les buts en infériorité. Ça lance Neuilly dans le match, mais on a rien laché, on est resté au contact. »

Neuilly a fait le break, mais n’a pas encore posé sa main sur le match. Pénalisés à leur tour, les nocéens vont finir par céder, le lancer de Varga trompe un Sopko masqué (2-1 à 17’57 ; Varga ass. Florian et Montenoise à 5vs4.) Une situation qui n’est pas du goût de Frank Spinozzi « On n’a pas su tuer le match, on les a laissés en vie alors qu’on aurait dû plier le match plus rapidement. On manque des buts ouverts, et on laisse de l’espoir à Montpellier. »

A l’issue d’un tiers temps sans beaucoup de rythme, Neuilly regagne les vestiaires avec un avantage minimum.
 

La 2ème période se déroule sur un rythme plus élevé. Les Vipers vont presser les Bisons dans leur zone, mais ils s’exposent à l’arme numéro un des nocéens, la vitesse.  Frank Spinozzi : « On est rapide, ça paie notamment sur les contres attaques. On peut faire mal le jour où on sera plus réaliste. Mais notre grosse zone d’amélioration c’est le jeu défensif, on pratique beaucoup en zone défensive. Des buts on sait qu’on en marquera
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 5ème journée : Neuilly/Marne vs Montpellier  - Neuilly enchaîne
Guillaume Francois

Le match gagne en intensité, les gardiens doivent s’employer à l’image de Sopko face à Janecka. Pénalisés, les Bisons s’exposent à quelques situations chaudes sur leur cage, mais le power play montpelliérain manque clairement d’inspiration. Neuilly se montre dangereux par sa 4ème ligne, Valier lance juste au-dessus de la cage de Raibon. Une 4ème ligne très en vue, ce qui vaudra les compliments de son coach « On a de la profondeur. Notre 4ème ligne (Valier-Auvitu-Dordet) est une belle surprise, on leur fait confiance, on a joué à 4 lignes jusqu’à la fin du match. Peu d’équipes jouent à 4 blocs. »

Entre 2 pénalités, les nocéens essaient de mettre en place leur jeu et à la mi-match, un lancer de Safar trouve Hordelalay pour une déviation qui ne laisse aucune chance à Raibon (3-1 à 31’16 ; Hordelalay ass. Safar et Gabaj). Neuilly maintient la pression et Gabaj tente un tour de cage mais ne trouve pas le cadre après avoir couché Raibon (34’).

Le gardien des Vipers va se montrer décisif en bloquant un palet dévié par Sekel et surtout en sortant un double arrêt monstrueux face à Thorogood. Stéphane Gros : « Notre gardien a fait le job ce soir, mais c’est ce qu’on demande à un gardien. Il nous a tenu en vie dans les moments importants, sans lui le match aurait pu être plié, notamment au 3ème tiers où il sort quelques gros arrêts. »

Sur une nouvelle supériorité, les Vipers mettent une grosse pression sur la cage de Sopko et après une longue séance, un lancer de Galkins qui partait à côté du but est dévié par un patin nocéen pour la réduction du score (3-2 à 38’43 ; Galkins ass. Raibon)

Mais Neuilly va reprendre ses distances, au pressing Sekel récupère le palet et sert Gouveia en retrait qui s’y reprend à 2 fois pour tromper Raibon (4-2 à 39’24 ; Gouveia ass. Sekel et Mika). Un but qui fait mal aux Vipers comme le reconnaitra leur coach « Le 4ème but nous fait mal, on revient à 1 but et on fait un turn over qui nous coute le but. Les choses auraient pu être différentes si on était rentré avec seulement 1 but de retard à la fin du 2ème tiers »
 
 

On se demande comment les Vipers vont aborder ce dernier tiers. Avec des rotations limitées, certains joueurs ont un temps de jeu élevé et on craint que cela ne se paie sur la fin de match. Stéphane Gros est conscient de cette limite « Avec les absences, mon 4ème bloc habituel était mon 3ème bloc ce soir. J’ai essayé d’équilibrer les lignes, mais ça e l’a pas fait»
Photo hockey Division 1 - Division 1 : 5ème journée : Neuilly/Marne vs Montpellier  - Neuilly enchaîne
Guillaume François


Mais la physionomie de ce tiers va surprendre les spectateurs. Encore trop pénalisés ce qui ne manque pas d’étonner leur coach «On prend beaucoup de punitions ce soir, alors qu’on est plutôt une équipe disciplinée », les Bisons laissent l’initiative du jeu aux Vipers, qui vont clairement dominer ce dernier acte.


Une domination malheureusement stérile, la faute peut être à un manque de fraicheur selon leur coach « On fait un très bon 3ème tiers, on pèse sur l’équipe de Neuilly en mettant beaucoup d’intensité. Il me manque des joueurs, du coup mes rotations sont réduites et je tire un peu trop sur les mêmes. Ensuite on manque d’énergie à la finition. Je pense qu’avec un but on aurait pu les faire douter »



Les plus grosses occasions seront pour Neuilly avec Saliji qui bute sur la jambière de Raibon, ou Dubé qui part en break mais se heurte lui aussi à la jambière du gardien (14’30). Valier tente lui aussi sa chance en break, mais Raibon ferme la porte (16’45). Après un dernier arrêt face à Saliji, Raibon est rappelé sur le banc, mais même avec un joueur supplémentaire, les Vipers ne parviennent à revenir dans le match.
 
Neuilly enchaine donc une 5ème victoire à l’issue d’un match maîtrisé a défaut d’avoir été flamboyant. Dans un match haché par les pénalités, les Vipers ont plié sans rompre avant d’essayer de revenir dans le match. Mais la marche est encore trop haute pour un promu aux rotations limitées ce soir.
 

Frank Spinozzi : « Je vois 3 raisons à notre bon début de saison. En premier lieu, la présence de François Dusseau à mes côtés. C’est un homme d’expérience, qui connait la ligue, connait les joueurs et prend des décisions sur le banc. C’est un énorme plus. Je suis tout seul depuis des années, mais ce n’est pas un métier qui se fait seul. Ensuite on a changé de style de joueurs. On voulait de la vitesse et des joueurs avec une bonne discipline de vie. Enfin on a eu une préparation différente. On s’est préparé chez nous et on a fait beaucoup de matches amicaux (ndlr, 8).
Montpellier va être difficile à manœuvrer. Plus la saison va avancer et mieux ils seront. Stéphane est un excellent coach et il va façonner l’équipe. Il va aller chercher des joueurs qui lui correspondent. Ce soir ils ont travaillé, ils n’ont rien lâché.
Le niveau est très homogène encore cette année. Il faut être lucide, on pourrait être à 0 victoire ce soir. Ça tient à peu de choses, tous les matches ont été disputés.
Avant de penser à Cergy, on va penser à la Coupe de France (Mardi soir contre les Français Volants.) C’est vraiment important de rester focus sur le match à venir. On va avoir 4 matches en 11 jours, c’est là qu’on va tester la profondeur de notre banc et pouvoir continuer à se jauger face à de grosses équipes.
 »
 
Stéphane Gros : « On avait calendrier compliqué alors qu’on est en phase d’apprentissage. On a joué Les 3 grosses écuries de la D1 (Briançon, Bret et Neuilly) à l’extérieur. On doit travailler et le mois qui arrive va être très important.
Ce n’est plus la D1 que Montpellier a connu il y a quatre ans. Les équipes, les staffs, les clubs sont structurés. Ça me fait penser à la Magnus d’il y a 5-6 ans. L’objectif c’est de se maintenir, et le meilleur moyen d’y arriver c’est de faire les play-offs. Ça reste notre objectif. Nous n’avons joué que 5 matches, il en reste 21. On peut tirer notre épingle du jeu.
 La D1 est une bonne surprise. Au niveau du jeu, mais aussi au niveau de l’arbitrage, dont on ne m’avait pas dit que du bien. On rencontre Neuilly qui a 2 coaches, tous les clubs travaillent bien, sont structurés. Il va falloir qu’on continue à travailler. Le niveau est très homogène et c’est dur pour les promus, il faut gravir une marche, que les joueurs s’adaptent au niveau.
On a des joueurs d’expérience, mais ceux qui en ont moins doivent se mettre au niveau. La 4ème ligne de Neuilly a fait un gros boulot ce soir, il faut que ce soit la même chose de notre côté. Je n’ai pas encore l’effectif qui me permette de jouer à 4 blocs, mais j’ai clairement la volonté d’y arriver.
 »
 
 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...