Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : 8ème journée : Montpellier vs Cergy-Pontoise
4-2
(2-0 1-2 1-0)
Le 03/11/2018
Patinoire Végapolis, Montpellier
Montpellier  ] Cergy-Pontoise ]
Montpellier/Cergy
 
Pour cette 8ème journée du championnat de France de D1, les Vipers recevaient les Jokers, un match capital pour les hommes de Stéphane Gros, qui devaient poursuivre sur leur progrès montré quelques jours plus tôt à Megève contre Mont-Blanc.
 
Patinoire Végapolis, Montpellier, Hockey Hebdo Gaëtan Paulus le 09/11/2018 à 15:00
FICHE TECHNIQUE

1034 spectateurs
Arbitres : M. Popa assisté de Mme Fontaine et de M. Donat
Buts :
Montpellier : 02.32 Petr Janecka (ass Elie Raibon) ; 05.50 Michael Buonincontri (ass Vladimir Kubus et Bohdan Visnak) ; 28.40 Vladimir Kubus (ass Michael Buonincontri) ; 56.23 Elie Raibon (ass Michael Buonincontri et Jaromir Florian)
Cergy-Pontoise : ; 22.25 Alexandre Lubin (ass Sébastien Guillon et Ben Greiner) ; 23.57 Dylan Hood (ass Kevin Irwin et Tommy Olczyk)
Pénalités
44 minutes dont 10 à Kubus et Vojsovic contre Montpellier
40 minutes dont 10 à Robertson et Pears contre Cergy-Pontoise


Le match commence sur les chapeaux de roue, très rapidement les visiteurs prennent la possession du palet, et s'installe dans la zone montpelliéraine, Cergy combine très bien et la menace rode devant le but de Sébastien Raibon, avec notamment un tir dangereux de Hood qui passe au ras du montant. Mais à 2'32 les Vipers récupère le palet, Elie Raibon transperce la défense et offre une passe lumineuse à Petr Janecka qui tire et marque, (1 à 0 pour les Vipers) premier tir et premier but pour les locaux, ce qui a de quoi écœurer les franciliens.
Les Vipers alors mis en confiance , commencent à prendre légèrement le jeu en main, à 4'10 Florian prend une grosse charge le long de la bande à la limite de la régularité mais l'arbitre ne voit rien, et le jeu se poursuit et c'est une minute après à 5'50 que Kubus prend le shoot, bien suivi par Buonincontri qui prend le rebond et marque ( 2 à 0 pour les Vipers ).
Les visiteurs sont abasourdis, et Chimienti doit s'incliner une deuxième fois dans ce match.
On pense alors que la soirée va être longue pour les Jokers, car rapidement Montpellier poursuit sur sa lancée avec notamment un tir de Florian, suivi d'un autre d’ Elie Raibon très en vue dans ce match.
C'est seulement à peu avant la moitié du tiers, que les jokers reprennent des couleurs, avec deux bons arrêts de Sébastien Raibon sur des tirs de Irwin et Greiner.
Le match s'emballe un peu et à 9'35 Irwin est sanctionné et écope de 2min de pénalité pour Accrocher. Montpellier plus mauvaise équipe en powerplay du championnat, va encore nous prouver son inefficacité sur cet exercice.
Mais ce n'est que partie remise, car 11'59 de jeu Florian se joue de Robertson, mais ce dernier lui mets une charge énorme et incorrecte, les esprits s'échauffent, ça commence à brasser, Montenoise vient régler des comptes, au final l'arbitre décide de mettre Montenoise en prison 2min côté Montpellierain pour Dureté, et Robertson écope de 2+2+10 pour Dureté et Charge contre la bande.
Cette nouvelle supériorité ne donnera rien pour les Vipers, si ce n'est la seule certitude qu'il faut changer les lignes de powerplay, car à 14'54 Guillon écope de 2min pour cinglage, mais encore une fois rien n'y fait, les Vipers restent stérile.
La fin de tiers s'emballe et les Jokers reprennent des couleurs, successivement à 16'50 et 17'15 Florian et Janecka se retrouvent sur le banc de la prison, pour surnombre et cinglage, Montpellier se retrouve donc à 3 contre 5 pendant 1min45. Les jokers tentent de réduire la marque et revenir dans la partie, mais Raibon est en grande forme ce soir, et repousse les tirs de Cuzin, Hood et Greiner. C'est la fin du premier tiers, et les locaux peuvent être satisfaits d'être sortie indemne de ce premier très contrasté.
 
 
  
Ce début de 2ème tiers, est similaire au premier, Cergy est de suite à son avantage, et à 37' secondes de jeu Bureau Blaise prend de vitesse Bodan Visniak qui accroche le francilien dans le poteau de Raibon, il mettra quelques secondes à se relever après ce choc violent.
Cergy profite alors de cette supériorité et à 2'25 Greiner passe à Guillon qui transmet à Lubin, Sébastien Raibon ne peut rien faire et s'incline pour la première fois dans ce match.
Les Jokers reprennent des couleurs, et continuent sur leur lancée, puisque une minute trente après, Hood bien servi par Irwin prend une nouvelle fois à défaut Sébastien Raibon, le match est relancé, les équipes sont à égalité.
Tout est à refaire pour les Vipers, qui ne sont pas abattus, à 5'14 Guillon écope de 2min de prison pour obstruction, les Vipers ne profiteront pas de ce powerplay, puisque Kubus fera une obstruction inutile, ira rejoindre également la prison, offrant ainsi une supériorité d'environ une minute trente aux Jokers.
Cergy s'installe dans le camp montpelliérain, et fait circuler le palet, et arrive le tournant du match, le défenseur francilien reçoit le palet à la ligne bleue, il slape et casse sa crosse, le palet est alors récupéré par Buonincontri, à ce même moment, le hasard faisant bien les choses, Kubus sort de prison , reçoit la passe de Buonincontri et part en break tromper Chimienti, les Vipers reprennent l'avantage à contre sens dans ce match puisque la sanction aurait pu être plus lourde pour eux sans ce fait chanceux.
Les Jokers sont dépités et quelques secondes après, Robertson accroche Florian qui le prend de vitesse, ce qui offre un nouveau jeu de supériorité à Montpellier. Mais comme à l'accoutumé ce jeu de puissance ne donnera rien. Le jeu se poursuit et les Jokers semble avoir digérer ce troisième but montpelliérain, à 13'23 et à 18'44 Buonincontri commet deux fautes successives qui l'enverront en prison, et vont offrir deux powerplays aux Franciliens. Mais Sébastien Raibon tient le navire à flot en ce jour particulier pour lui et son frère, puisqu'il s'agit de leur anniversaire.
C'est la fin du 2ème tiers, et les Vipers mènent 3 à 2 contre le cour du jeu.
 
 
 
Le 3ème commence comme le second s'est terminé, autrement dit les Jokers remontent sur la glace dans cette partie ou les cartes ne cessent d'être redistribuées.
Ils dominent des Vipers qui attendent tel un serpent prêt à bondir sur leur proie, pour porter le coup de grâce à leur adversaire.
On sent également un peu de fatigue dans les deux camps, ceci étant lié au calendrier chargé avec 3 matches en une semaine, le jeu est alors plus brouillon et des fautes sont commises.
A 1'01 de jeu Lubin prend le tir, mais trouve le poteau de Sébastien Raibon, qui va être également vigilant sur le tir de Kluuskeri à 3'08. Les locaux sont dominés et logiquement commettent des fautes, à 3'43 et 7'21 Hromas et Cirgues vont offrir deux supériorités numériques aux Jokers, heureusement Sébastien Raibon est dans son match ce soir, et stop toutes les offensives adverses.
A 9'56 Kubus charge légèrement l'attaquant francilien qui en rajoute un peu, offrant un nouveau powerplay aux jokers, et Kubus écope de 10min pour méconduite.
Le match commence alors à s'emballer, les joueurs se brassent, Cergy continue de pousser , ça chauffe devant le But de Sébastien Raibon, qui repousse les tentatives adverses, et à 10'38 Raibon stope le palet dans sa mitaine, Pears donne un coup de crosse dessus, l'arbitre lève la main, mais Vojsovic réagit au quart de tour pour protéger son gardien, ça s'échauffe les poings partent, les deux joueurs sont à terre, 2+2+10 pour les deux acteurs de cette bagarre, qui montrent que le match risque d'être très tendu jusqu'à la fin du match.
Quelques minutes plus tard, à 12'12 Florian déborde le long de la bande, et Bureau-Blais  charge en retard, et va retrouver son acolyte Pears sur le banc de la prison.
Les Vipers se retrouvent en supériorité, mais ce powerplay ne donnera rien, si ce n'est qu'à faire baisser leur taux de réussite sur les supériorités numériques.
A 16'23 Florian déborde, prend de vitesse son défenseur, passe à Buonincontri, qui glisse à Elie Raibon, qui propulse le palet d'un shoot magnifique en pleine lucarne, 4 à 2 pour les Vipers.
Parades demande un temps mort, le match se poursuit, les Jokers tentent de s'installer dans le camp adverses pour pouvoir faire sortir leur gardien, ce dernier rejoint le banc à 1'20 de la fin du match, Florian récupère le palet, arrive face à Greiner avec la cage vide,  mais Greiner commet une faute inutile, réduisant à néant les espoirs pour les Jokers de revenir dans la partie, et Florian rate le cadre.
Il reste quelques secondes à jouer, les dés sont jetés, les cartes sont battues, et la meilleure main ce soir était du côté des Vipers et non des Jokers.
 
Ce match fut contradictoire, puisque c'est bien les Jokers qui se sont montrés régulièrement les plus dangereux dans cette rencontre en ayant une dizaine de tirs en plus que les locaux sur le match. Stéphane Gros repart donc avec les 3 points de la victoire, qui n'a tenu qu'a un fil et un fait de jeu, qui a fait basculer la rencontre pour les Vipers au détriment des Jokers, comme quoi parfois il ne suffit pas d'avoir les meilleures cartes pour pouvoir remporter la partie.


Les étoiles du match :
 
3 étoiles : Élie Raibon
2 étoiles : Sébastien Raibon
1 étoile : Jaromir Florian et BodanVisniak
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...