Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 - Quart de Finale match 2 : Neuilly/Marne vs Caen
1-0
(0-0 1-0 0-0)
Le 10/03/2019
Neuilly sur Marne
Neuilly/Marne ] Caen  ]
Neuilly contrôle
 
Vainqueurs du premier match, les Bisons entendent faire le break dans cette série et conserver l’avantage de la glace. Les caennais sont ressortis avec des regrets de leur défaite et vont chercher à revenir à hauteur dans cette série. On s’attend à un nouveau match serré entre deux équipes assez proches et au jeu défensif bien rôdé.
 
Neuilly sur Marne, Hockey Hebdo Hugues Bolloch le 12/03/2019 à 09:00
FICHE TECHNIQUE

453 spectateurs
Arbitres : M. Gremion assisté de Mme Torribio et de M. Collin
Buts :
Neuilly/Marne : 24.08 Gianni Mangone (ass Samir Saliji)
Caen :
Pénalités
22 minutes dont 10 à Dana contre Neuilly/Marne
28 minutes dont 10 à Reynaud contre Caen
Neuilly s’installe en zone offensive et met d’entrée la pression sur la cage de Papillon, mais Caen laisse passer l’orage et se montre dangereux avec 2 lancers de la bleue qui frôlent les poteaux d’un Sopko masqué (4’). Le jeu est rapide et intense, les Drakkars vont presser les nocéens dans leur zone, un pressing souvent effectué à 2 et qui perturbe les sorties de zone des Bisons. Une évolution par rapport au 1er match qu’avait demandé Luc Chauvel « J’ai trouvé que nos jeunes étaient trop timides hier. C’était mieux ce soir, je veux qu’ils apportent de la fraicheur et de l’intensité, ils tentent des choses, créent des décalages. »
Photo hockey Division 1 - Division 1 - Quart de Finale match 2 : Neuilly/Marne vs Caen  - Neuilly contrôle
Hugues Bolloch

Sur un premier power play, les nocéens peinent à se montrer dangereux, une situation qui se répètera pendant toute la partie, les unités spéciales nocéennes étant créditées au final d’un 0 sur 8.

Jacquier est bien placé mais ne parvient pas à se retourner pour lancer (11’). Le numéro 91 nocéen se met encore en évidence avec un service pour Dubé, mais le capitaine nocéen ne peut lui non plus lancer (15’)

Le pressing des visiteurs commence à payer et Msumbu gratte un palet derrière la cage de Sopko pour servir Miquelot plein axe mais le gardien nocéen fait bonne garde (16’20.).

En supériorité à leur tour, les caennais ne se montrent pas dangereux et le tiers temps se termine sur le score de 0-0.



 

Après un nouveau power play caennais infructueux, Gabaj, bien lancé par Jacquier ne trouve pas le cadre. Caen réplique par Bushbacher, mais Sopko ferme bien la porte (23’14.)
Le match va basculer sur un palet perdu en zone offensive par les Drakkars. Mangone par en contre côté droit et choisit de lancer alors que l’appel de Saliji plein axe a embarqué 2 défenseurs. Le lancer ras de glace du défenseur des Bisons trouve l’ouverture entre les jambières de Papillon (1-0 à 24’08 ; Mangone ass. Saliji.) Une action qui laissera des regrets au coach normand "On prend le but sur un palet perdu, ça se joue sur des détails." 
 
Photo hockey Division 1 - Division 1 - Quart de Finale match 2 : Neuilly/Marne vs Caen  - Neuilly contrôle
Hugues Bolloch

Très en vue, Mangone sur une nouvelle supériorité s’offre un joli slalom, mais Papillon sort un bel arrêt de la jambière. Neuilly enchaine les situations à 5vs4, mais n’inquiète que rarement Papillon. Frank Spinozzi « Caen est une équipe bien en place défensivement. Le score reflète le match. »

Guère plus en réussite dans l’exercice, les visiteurs viennent frapper à la porte de Sopko avec un beau lancer de Colotti au milieu du trafic, mais le gardien des Bisons est vigilant. Une stérilité que regrettera Luc Chauvel « Sur les  power plays, on doit être plus dangereux et on crée de la frustration. C’est vrai que Neuilly nous a bien pressé lors de nos supériorités. Mais il faut qu’on soit plus incisif, notamment sur les power plays. On n’arrive pas à créer de momentum.» A l’opposé, le coach nocéen se félicitait du travail de ses unités d’infériorité « On n’a accordé très peu de lancers, notre jeu d’infériorité a été excellent. »

Les caennais essaient de mettre plus de présence devant la cage de Sopko, mais la défense nocéenne protège son dernier rempart, ce qui crée quelques situations tendues autour du but. Des situations normales pour Frank Spinozzi « C’est difficile de compter des buts, d’où les situations chaudes autour des cages avec beaucoup de trafic. Les 2 équipes n’ont pas rendu la vie facile aux gardiens. Contre Caen, il faut vraiment se battre pour s’offrir des chances de scorer. C’est une équipe qui ne donne rien. » 
De nouveau en supériorité, Gabaj d’un beau lancer en angle fait tinter le poteau de Papillon (37’57.) Puis c’est Dubé qui s’offre une double occasion, mais le gardien des drakkars sort 2 beaux arrêts (38’30.)
 

Neuilly se montre dangereux d’entrée avec un lancer de Safar dévié par Hordelalay et bien repoussé par Papillon.
Pour espérer revenir à hauteur de leurs adversaires, les visiteurs vont devoir trouver le moyen de se créer des chances de marquer. Face à une défense nocéenne bien en place et sure d’elle, la tâche s’annonce compliquée. A l’issue du match, Frank Spinozzi était satisfait du comportement de son équipe « On sait qu’on n’accorde pas beaucoup de chances. Notre défense a été sereine, on n’a pas reculé pour ne pas laisser trop de chances offensives. » 
Photo hockey Division 1 - Division 1 - Quart de Finale match 2 : Neuilly/Marne vs Caen  - Neuilly contrôle
Hugues Bolloch



Le match se poursuit sur un bon tempo et Neuilly ferme toujours la porte. Quand la défense est prise à défaut, comme sur cet échange Berard-Devin, c’est Sopko qui se charge de geler le palet alors que les caennais avaient déjà les bras levés (44’53).


Dubé et Mangone manquent le cadre alors que les nocéens s’offrent quelques attaques de belle facture (52’). Si les caennais, notamment par Msumbu et Reynaud, continuent à essayer de mettre de l’intensité dans la rencontre, ils se montrent incapable de faire peser une véritable menace sur la cage nocéenne.



Safar, en supériorité, teste Papillon qui répond présent et confirme son excellente saison sous le maillot normand. Il s’illustre encore en déviant de l’épaule un beau lancer de Galoha (15’22.)


Pris à défaut sur contre nocéen, Papillon se rend coupable d’un retard de jeu (58’26) et on pense le match terminé, mais Saliji est sévèrement sanctionné et Luc Chauvel rappelle son gardien pour la dernière minute. Mais malgré une situation chaude devant le but nocéen, la défense nocéenne contrôlera les dernières secondes et préservera le blanchissement de Sopko.
 

Lancers :
Neuilly : 28 (13 ; 10 ; 5)
Caen : 15 (5 ; 5 ; 5)

Face-offs :
Neuilly : 32 (13 ; 10 ; 9)
Caen : 22 (7 ; 7 ; 8)
 

Luc Chauvel : « Neuilly a bien travaillé. On a un peu plus de regrets sur le match d’hier où ils ont marqué trop facilement leurs 3 premiers buts. Ce soir, on n’a peu d’occasions et celles qu’on a, on ne les met pas. Neuilly a été discipliné. C’est frustrant, mais la série n’est pas finie. A nous de gagner 2 fois à domicile pour revenir ici le weekend prochain. Sur cette petite glace, c’est compliqué, il faut réduire les espaces. Hier on a été trop passif. Ce soir l’objectif était de mettre plus de rythme. On a 4 blocs, on a de la jeunesse, il fallait emballer le match. Malheureusement on n’a pas sur assez bien le faire. On a été trop timide, on n’a pas assez attaqué le filet. On a quelques 2vs1 qui se terminent dans les coins alors qu’on doit shooter. Sur les prochains matches, il faut éviter de finir avec des regrets. On en a eu après le 1er match, ce soir c’est plus de la frustration. On n’a pas réussi à créer d’offensive.
On a un projet porté sur la formation. On veut que nos jeunes joueurs jouent en équipe 1ère. Atteindre les play-offs n’était pas facile sur le papier. Le championnat a été fou, avec 39 points on a dû aller chercher une victoire à l’extérieur lors de la dernière journée pour se qualifier. Mais on ne doit pas se satisfaire de ça.  Sur ces 2 matches, on sent qu’il nous manque un petit quelque chose. Il faut que mercredi on joue un vrai gros match, sans pression, qu’on donne tout. »

 
Frank Spinozzi : « C’est match de play-off, serré.  Les 2 équipes ont fait les sacrifices défensifs qu’il fallait. Les matches peuvent aller d’un côté comme de l’autre. On a moins de période de domination qu’hier.
On avait 2 des très bons gardiens de la D1 sur la glace. Un blanchissage n’est jamais une chose facile. On a modifié les lignes en fin de match pour fermer le jeu. On a toujours été une équipe très tactique, quand on respecte les plans de jeu, ça se passe bien. Pour la suite de la série, on va prendre match après match et faire les ajustements nécessaires pour s’adapter à une glace plus grande. »
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...