Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 2 : 9ème journée : Clermont-Ferrand vs Valence
9-4
(0-1 4-1 5-2)
À Clermont-Ferrand (Patinoire Clermont Auvergne Métropole) le 25/11/2017
Arbitres : Jean-Michel Hamont assisté de Alexia Cheyroux & de Matthias Aman
403 spectateurs
Pénalités : 12 minutes (2-4-6) contre Clermont-Ferrand
                     6 minutes (4-2-0) contre Valence
Clermont-Ferrand ] Valence ]

Clermont se réveille et s'impose...
 
Après un réveil tardif, les Sangliers Arvernes remportent sur le score de 9 à 4 la 9ème journée de championat de France de Hockey sur glace de Division 2 saison 2017-2018, se réconfortant dans la place de leader de la poule.
 
Clermont-Ferrand (Patinoire Clermont Auvergne Métropole), Hockey Hebdo Patrick Poitrineau le 29/11/2017 à 19:00
Le match des extrêmes.
 
Présentation : Ce soir les premiers, les Sangliers Arvernes, reçoivent les derniers, les Lynx de Valence. Nos Drômois ont connu une terrible mésaventure qui a contribué grandement à plomber leur saison dès le départ avec l’incendie cet été de leur patinoire. Par la même fermée pour cause de travaux de réparation, les voilà contraint  à la portion congrue au niveau entraînement et condamnés à ne jouer qu’à l’extérieur. Aujourd’hui cela appartient au passé, ils viennent enfin de récupérer leur cher glaçon et nul doute, ne serait ce que moralement, cela change quelque peu la donne. Cela doit contribuer à redonner  un coup de fouet à cette équipe qui avait fait un fort beau parcourt la saison dernière. Bien sûr du côté des sangliers on ne veut surtout pas laisser passer l’occasion d’engranger des points afin de consolider leur première place ; d’autant que se profile une série de 3 matchs à l’extérieur qui ne les amènera pas avant 2018 pour la prochaine rencontre à domicile. Attention à l’excès de confiance.
Absences notables du côté visiteur, il manque Germain Guirado et, côté clermontois,  le capitaine habituel Antoine Vigier. C’est Jordan Manzo qui reprend cette responsabilité qu’il avait assumé la saison dernière.
Photo hockey Division 2 - Division 2 : 9ème journée : Clermont-Ferrand vs Valence - Clermont se réveille et s
Crédit Photo Yannick Martin

1ère période : Clermont gagne l’engagement mais, vite contré, c’est Valence qui frappe le premier tir... à côté. Les locaux proposeront très vite le deuxième... contré par une jambière. Très vite cependant les Sangliers posent leurs quatre pattes sur le déroulement de la partie et les Lynx ont toutes les peines du monde à sortir proprement de leur zone, même dans les face-offs Valence a du mal à faire jeu égal.
Est-ce par maladresse ou trop de confiance ? Toujours est-il que les puydômois n’arrivent guère à se donner des occasions franches face à une équipe qui, si elle ne propose pas beaucoup d’initiatives, reste groupée et solidaire en défense. C’est cette solidarité qui leur permet de bien négocier leur première pénalité à 4’15’’ avec de plus un gardien plutôt propre dans ses interventions, ne laissant que très peu de retours exploitables. Bien que revenu à égalité de joueurs sur la glace, c’est toujours les arvernes qui imposent le rythme avec quelques sueurs froides devant la cage du drômois Constantin même si elles ne sont pas si nombreuses au vu de la domination. Et puis le jeu clermontois commence imperceptiblement à se dérégler avec des passes mal assurées, des phases de jeu mal négociées. Alors Valence s’enhardit, essayant de presser plus haut. Ils ont raison car ils grappillent des palets dangereux sur de grosses erreurs de relance clermontoise. Ainsi autour de la 12ème minute ce sont les valentinois qui s’offrent l’occasion la plus franche, contrée par un spectaculaire plongeon du gardien Hurajt.
Le gain des face-offs est maintenant bien plus équilibré. Intervient alors à 13’02’’ la première pénalité pour les Puydômois. Ces derniers font bonne figure devant un adversaire qui peine à prendre le jeu à son compte sur cet avantage numérique. Il semble même que les clermontois pourraient faire jeu égal s’ils ne commettaient pas tant d’approximation dans leurs initiatives : ils jouent quelque peu avec le feu. Néanmoins la pénalité est tuée et les Sangliers tentent de remettre une forte pression sur des Lynx contraints de concéder une nouvelle pénalité à 15’23’’.
Plus que jamais les arvernes se portent à l’attaque, s’approchant de plus en plus près de la cage et ses filets qu’ils veulent voir trembler. Trop peut être car intervient le contre fulgurant du drômois Francis Poulin. De sa zone il prend de vitesse presque toute l’arrière garde arverne, dribble en zone d’attaque le dernier défenseur et s’en va remporter son face à face avec le gardien clermontois à la 16ème minute. Contre le court du jeu c’est bien Valence qui mène la danse. Il reste plus d’une minute de supériorité à Clermont qui installe très vite à nouveau son power play et tire dans tous les angles, en vain. Le retour de prison du valentinois n’entame pas la domination des clermontois en cette fin de période mais, toujours aussi solides dans sa zone, les lynx n’offrent guère d’occasions franches. La maladresse des Sangliers faisant le reste, ce premier tiers sera sifflé sur ce score inespéré de 1 - 0 pour les visiteurs.
Photo hockey Division 2 - Division 2 : 9ème journée : Clermont-Ferrand vs Valence - Clermont se réveille et s
Crédit Photo Yannick Martin

2ème période : Les arvernes veulent débuter tambour battant ce tiers et sous la pression les drômois vont vite concéder la faute (20’13’’). Ces 2 mn sont certes dominés par les locaux mais cela reste trop brouillon, désordonné pour vraiment déstabiliser une solide défense visiteuse. Revenu à égalité de joueurs, les clermontois continuent à jouer comme s’ils étaient en jeu de puissance mais ils se font à nouveau contrer. Sous l’impulsion d’Alexis  Pelisse qui remonte toute la patinoire, la rondelle arrive à Clément Stevenin.  Ce dernier assure le dernier geste en envoyant le précieux à 22’54’’derrière le portier Hurajt qui n’a pu que ralentir sa course.
On se frotte les yeux chez les partisans arvernes : minimum de tirs, maximum de réalisme et voilà Valence menant à Clermont 2-0. Un peu assommé dans un premier temps, les Puydômois tentent vite de se ressaisir face à des visiteurs qui, s’enhardissant, vont  un peu se découvrir.
Dans ces moments là on peut compter sur le vieux grognard Martin Kulha pour sonner le réveil. Sur une passe de son compère Krivohlavek, il sut donner le coup de rein pour dribbler un défenseur et battre le gardien Constantin à 24’48’’. Les supporters se réveillent  devant un jeu plus équilibré, voir un peu fou fou. Pour autant c’est Clermont qui tente le plus d’imposer sa patte mais qui reste encore bien maladroite. Les intentions sont néanmoins bien là et encore une fois le tandem slave fait cracher la poudre : Martin Kulha marque son 2ème but d’un tir instantané sur passe de Krivohlavek à 28’40’’ (assist. également pour Nalliod-Izacard).
Les Sangliers, revenus sur leurs adversaires, ont encore à prouver leur statut de favoris. D'autant que non abattus les Lynx continuent la résistance avec encore vers la mi-match une grosse opportunité devant la cage arverne. La réplique ne tarde pas avec aussi une superbe occasion du clermontois Krivohlavek seul devant le portier Constantin qui réussi à s'interposer.
Les réactions locales restent encore assez individuelles, entraînant d'ailleurs quelques hors jeux. Les puydomois se voient sanctionné à 32'35"" pour cinglage et les drômois ne tardent pas à installer leur jeu de puissance. Las pour les visiteurs, cela ne donnera rien, les locaux arrivant à dégager et s'offrant même une situation de contre non transformé.
Enfin de compte la plus belle opportunité des Lynx fut peu de temps après le retour en jeu du clermontois pénalisé avec un valentinois seul dans le slot face au gardien Hurajt qui fit brillamment le job. La partie à ce moment de la rencontre est plutôt équilibrée.
C'est pourtant durant cette période que le trio infernal Martin Kulha, Leonard Nalliod-Izacard et cette fois Jan Krivohlavek à la conclusion vont inscrire à 35'58 un but qui fait pour la première fois passer Clermont devant leur adversaire.  Valence tente de réagir avec un tir dangereux sur le gardien local et on assiste à beaucoup de va et vient entre les deux camps et ça travaille fort à gratter le palet le long des balustrades. Mais si la domination clermontoise est moins perceptible qu'en première période, elle est par contre plus réaliste.
Ainsi à l'approche de la dernière minute de ce 2ème tiers, sur à nouveau une belle action du trio magique de la soirée à l'exception de Kulha suppléé par Brejka - Jan Krivohlavek marque son 2ème but et permet aux Sangliers de faire le break (38'58'' assist. Brejka et Nalliod-Izacard).
Les Lynx accusent le coup et manquent de peu de concéder un autre but sur un tir de Sarliève, seul devant le slot et qui eut même une seconde chance sur le retour. Il n'y en aura pas trois, le portier drômois bloquant définitivement le puck. On en reste là pour cette 2ème période grâce en grande partie à la vigilance du cerbère visiteur. Seul fausse note pour les clermontois dominateurs, la pénalité dont ils seront affligés à une seconde de la fin.
Photo hockey Division 2 - Division 2 : 9ème journée : Clermont-Ferrand vs Valence - Clermont se réveille et s
Crédit Photo Yannick Martin

3ème période: L’ultime période commence donc avec 1mn59'' de supériorité en faveur des valentinois qui ne tardent pas à installer leur jeu de puissance. Ils le font bien et s’offrent de près une situation chaude devant le but local imposant une séance de ménage des défenseurs devant la ligne d’avantage. Alerte sans frais. Le palet sort de la zone pour vite revenir. Un drômois se trouve sèchement bousculé par une charge dans le dos du jeune Andraud ce qui ne plaît guère au corps arbitral. Par conséquence à 41’36’’ il laisse ses partenaires pour 23’’ à 3 contre 5. L’occasion est trop belle pour les visiteurs qui ne mettent que 9’’ pour réduire l’écart grâce à l’action conjuguée des frères Pelisse et de Clement Stevenin au final pour tromper le gardien clermontois à 31’45’’. Et il reste encore 1’ 51’’ d’infériorité à 4 contre 5 aux auvergnats.
Si la défense des Sangliers plie, elle ne rompt pas jusqu’au retour du dernier banni.  Clermont reprend alors une certaine domination.  Hélas elle est à l’image de celle de la première période : stérile car entachée de trop d’approximations. Il y a même nombre de palets rendus à l’adversaire sur des passes ratées.
Heureusement pour eux, Valence n’est guère plus adroit. Pour tout dire on a du mal des deux cotés à bien contrôler le palet qui ne reste jamais longtemps dans les zones respectives des deux équipes.
A 48’21’’ Martin Kulha, jusqu’ici irréprochable, commet une faute en voulant relancer de sa zone. A nouveau en supériorités les Lynx sortent leurs griffes et sentent l’égalisation possible. Effectivement à 49’33’’ Antoine Pelisse remet impeccablement le puck à son Frère Alexis décalé à la gauche du slot qui d’un tir de volée trompe imparablement le portier arverne (assit. Antoine Pelisse et Damien Cabare). 
Il ne reste guère plus de 10mn dans cette partie et l’exploit de Valence chez le premier de poule est encore possible. Mais pourtant la réplique ne va guère tarder sur un but assez similaire des clermontois.
A 50’12’’Jan Krivohlavek reçoit à son tour un palet quasiment dans le slot pour un tir de volé tout aussi imparable (assist. Cvetek et Nalliod-Izacard) permettant à son équipe de reprendre les devants.  
A nouveau les visiteurs vont ils réagir ? On peut le craindre du côté des partisans arvernes surtout lorsqu’une autre pénalité est sifflée à l’encontre de leur couleurs à 51’13’’. Si Valence installe plutôt bien son power play en faisant tourner la rondelle, Clermont, solide sur sa défensive, n’offre quasiment pas de positions de tirs faciles ou d’occasions de titiller le gardien de près.
Revenu à 5, Clermont repart à l’offensive mais peut être en étant plus patient. Ceci explique cela ? Toujours est-il qu’en moins de 2mn le tsunami s’abat sur les Lynx, le temps qu’il faut pour que les Sangliers marquent par quatre fois. C’est Lucas Chautant qui ouvre le bal en détournant dans les buts un palet « vrillé » envoyé par Gervais à 54’29’’.
Le palet remis en jeu, les drômois doivent tenter de réagir et par la même prendre le risque de se découvrir. Sans forcément être plus dominant sur l’occupation de la glace, des ouvertures vont se présenter pour les arvernes. Et puis surtout ces derniers vont se montrer plus réalistes dans la zone de vérité. Ainsi à 55’40’’ Andrej Brejka profite du trafic devant la cage pour tromper un gardien qui n’aura rien vu venir (assist. Nalliod-Izacard et  Jan Krivohlavek).
A peine le temps d’engager les Sangliers reviennent en zone offensive et c’est Igor Cvetek sur passe de Gervais et Sarliève qui transperce la cage à 55’54’’. Les Lynx résisteront guère plus de 30’’ avant de reprendre un autre but par l’intermédiaire de Téo Sarliève (à 56’25’’ assit. de Gervais et Auger).
Les clermontois dominent vraiment en jouant parfois au chat et à la souris avec des adversaires bien décontenancés. Se laissant aller un peu trop à la facilité les locaux offrent une dernière occasion à Valence de clore le score à l’approche de la dernière minute sur un relâchement défensif. C’est Romain Fine qui en profitera à 58’56’’ (assist. Demangel et Poulin) sans pour autant espérer changer l’issue d’un match qui s’est joué en 2mn fatidique.
Un peu vexés les Puydômois essayent de conclure sur un dernier but ; ils n’y arrivent pas face à de fiers valentinois.
Photo hockey Division 2 - Division 2 : 9ème journée : Clermont-Ferrand vs Valence - Clermont se réveille et s
Crédit Photo Yannick Martin
 
Epilogue : Est-ce trop d’assurance du côté clermontois ou une équipe de Valence ragaillardie par sa patinoire enfin ré ouverte ?  Certainement un peu des deux. En tout cas après un début de saison des plus pénibles les Lynx ont trouvé ce soir quelques raisons d’espérer.
Certes ils occupent toujours la dernière place mais ils n’ont disputés que des rencontres à l’extérieur et de plus ont 2 à 3 matchs de retard sur la plus part des équipes. Mais on sait la tâche difficile pour un club dont les problèmes de patinoire ont eu aussi des conséquences sur de possibles recrutements pour renforcer l’effectif à l’exemple de Francis Poulin qui reste le seul et unique joueur étranger.
Pour les Sangliers voici un avertissement sans frais. Les voilà bien en tête de leur poule avec 4 points d’avance. Mais qu’ils n’oublient pas que rien n’est acquis dans ce championnat et que leur belle avance, aussi méritée qu’elle soit, est tout de même de circonstance.
Ses principaux adversaires ont un, voir deux matchs de retard (comme Chambéry). Si les points pris ne sont plus à prendre, il faut se garder de pavoiser ; le plus dur reste à faire avec 3 déplacements à suivre et pas des plus faciles. A eux de ne pas gâcher leur chance par l’indiscipline et un manque d’efficacité dans leurs temps forts. Ils ne retrouveront leur glace fétiche qu’en janvier 2018.
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...