Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 2 - Poule de maintien, 4ème journée : Toulouse-Blagnac vs Asnières
3-0
(1-0 2-0 0-0)
À Blagnac (Patinoire Jacques Raynaud) le 18/03/2017
Arbitres : M. Haumont assisté de MM. Tocqueville et Donat Magnin
373 spectateurs
Pénalités : 20 minutes dont 10 à Martin Whalen contre Toulouse-Blagnac
                     8 minutes contre Asnières
Toulouse-Blagnac ] Asnières ]
D2 : Les Belougas écrasent les Castors
 
Les Bélougas ayant loupé de peu les Play offs font mine de leader dans la poule de rélégation avec 3 victoires pour 3 rencontres dont celle contre les Castors d'Asnières.
 
Blagnac (Patinoire Jacques Raynaud), Hockey Hebdo Jules Maurel-Barros le 21/03/2017 à 18:04
Photo hockey Division 2 - Division 2 - Poule de maintien, 4ème journée : Toulouse-Blagnac vs Asnières - D2 : Les Belougas écrasent les Castors
4ème journée de poule de maintien ce soir à Jacques Raynaud, et premier match à domicile pour les Bélougas depuis la défaite en prolongation face à Limoges (qui a privé les Bélougas de playoffs). La semaine passée, Toulouse s’était imposé, en fin de match sur le score de 3 buts à 0. Les locaux cherchent donc à conforter leur place de leader de poule de maintien, et se maintenir au plus vite, alors que Asnières cherche désespérément une première victoire.

Premières occasions et domination Toulousaine (1-0):
Le premier tiers commence avec une nette domination Toulousaine qui arrive à bien développer son jeu, en empêchant Asnières de faire quoi que ce soit. La première occasion de ce match est pour Micke Niemela qui tire de la bleue après 3 minutes de jeu, mais personne est au rebond…
Par la suite Asnières se procure quelques occasions mais rapidement bloquées par le portier Toulousain. Les locaux repartent à l’attaque par deux fois, une première avec Marvin Kurkoff, et une seconde fois avec Cellan Le Bourdonnec, mais les deux tirs arrivent dans la mitaine de Tamas Kiss.
A la mi-tiers, un but est non validé pour Toulouse (sûrement pour crosse haute ?). Cela permet au match de s’équilibrer peu à peu malgré un jeu assez brouillon de Asnières.
Puis à 7 minutes de la fin, les Bélougas bénéficient de leur premier jeu de puissance (2 minutes à Quentin Vial pour cinglage). Cette supériorité numérique est bien organisée, mais il n’y a pas assez de tirs (ou non cadrés). Le score reste vierge après ces 2 minutes. Il faut attendre les deux dernières minutes pour que Asnières obtienne son premier jeu de puissance. Les joueurs commencent à s’agiter autour de Filip Kubis, mais ce dernier tient bon. Niemela récupère un palet, l’envoie au milieu de la glace à Pier-Luc Champagne, qui décale le palet pour son capitaine qui ouvre le score en infériorité (1-0 19:40). Les joueurs rentrent sur ce petit avantage dans les vestiaires.

La Baleine détruit le barrage des Castors (2-0):
Le début de ce second acte démarre comme le 1er tiers: une large domination Toulousaine, mais il manque toujours la finition. Les bélougas bénéficient de nouveau d’un jeu de puissance qui n’est toujours pas concrétisé, face à un gardien qui sauve une défense un peu à la rue.
Le jeu imposée par les locaux oblige les visiteurs à jouer en contre, mais cela s’avère inefficace pour les deux équipes. Asnières obtient un power-play, qui n’est pas très bien géré, à tel point qu'un joueur du TBHC par en contre, puis bat le gardien sur son revers, mais son tir touche la barre transversale.
Le tiers continue avec un jeu beaucoup plus équilibré que au début, mais aucune occasion, le match devient ennuyant. A 7 minutes avant de rentrer dans les vestiaires, un des arbitres se prend une violent charge et reste au sol quelques secondes avant de se relever. Une minute après cet événement, Eddy Martin Whalen part en prison 10 minutes pour une attitude anti-sportive, les deux entraîneurs commencent à s'échauffer, et finalement Benjamin Peltier se rend en prison (uniquement 2 minutes).
Les Toulousains gagnent le face-off grâce à Maxime Faup, Micke Niemela récupère le palet, le lance à Johan Saint-André qui marque en one-timer ! (2-0 14:33).
Aucune réaction de la part des castors, cependant les locaux enchaînent les pénalités, et se mettent dans une situation périlleuse de 5 contre 3, mais Asnières ne trouve toujours pas le chemin des filets. Pour finir ce tiers, au terme d’une action collective, les frères Saint-André mettent le troisième but tant attendu (3-0 18:34)

Un dernier tiers soporifique (0-0):
Au retour des vestiaires, Asnières semble bien mieux en place et installe progressivement son jeu. Les bélougas écopent d’une pénalité, et pour la première fois du match ont du mal à stopper les attaques des castors. Veijola arrive quand même à partir en contre, et rate un 1 vs 1 face à Kiss. Le palet ne cesse de faire des allers-retours, sans actions bien construites…
A la mi-tiers, les Bélougas ont une grosse phase de jeu, mais toujours le manque de finition, on est proche du 4 à 0. Le jeu devient vraiment physique, avec beaucoup de travail dans les coins. Kubis sort un dernier arrêt, avant de laisser à son adversaire la tâche de bloquer les ultimes tentatives des locaux.
 

3ème victoire pour les Bélougas qui sont quasiment sûr de se maintenir, ce qui n’est absolument pas le cas de Asnières qui est à sa quatrième défaite consécutive. Pour revenir sur le match de ce soir, c’était un match des plus ennuyant de la saison… Le spectacle n’était pas trop au rendez-vous. Malgré une énorme domination Toulousaine, Asnières s’en sort avec un score pas trop sévère. Le prochain match à Jacques Raynaud est samedi prochain avec la réception de Strasbourg 2.
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
statistik a écritle 22/03/2017 à 17:24  
Restons modeste,écrasé n'est peux être pas le bon mot.....
Remettons les pendules à l'heure. On attendait certainement pas Toulouse en play-down avec la venue de quelques joueurs d'expériences. Le jeu proposé est bien en dessous du Toulouse que j'ai connu il y a quelques années. Asnières au contraire, on le sait, a connu une intersaison compliquée avec une recomposition totale de l'effectif et d'entraineur. Malgré des débuts difficiles, elle a réussi a sortir quelques bons matchs (FV/EVRY)
La fin de saison avec un dernier match couperet mal négocié et un match reporté le même week.end à l'extérieur ont finis d'anéantir les espoirs de Castors courageux.
Pour les 2 derniers matchs à domicile -sans calculs nécessaires- on espère qu'ils joueront pour gagner et faire plaisir à leurs partisans.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...