Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Angers (Les Ducs)
Entretien avec Florian HARDY
 
Hockey sur Glace : Interview avec Florian Hardy, portier des Ducs d'Angers.
 
Angers le 14/08/2017, Hockey Hebdo Jérémy Gorget le 16/08/2017 à 09:03
  • Carte d’identité :
HARDY Florian, 32 ans
Né à Nantes
  
Film préféré : BLOW                                     
Activité préféré : La Pêche

Hockey team préféré : Ducs d’Angers          
Moment préféré de la semaine :      Jour de match
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : Angers  (Les Ducs) - Entretien avec Florian HARDY
Photographe : Jérémy Gorget

Hockey Hebdo : Peux-tu retracer brièvement ton parcours de hockeyeur pour les internautes de Hockey Hebdo ?
 
Florian HARDY : J’ai commencé à l’âge de 4 ans à Nantes, j’ai fait tout mon junior là-bas. Je suis venu à Angers à l’âge de 19 ans en Magnus, j’y ai passé 3 ans. Après on m’a donné ma chance en 1er gardien à Morzine, je suis passé par Dijon et Chamonix avant de revenir ici à Angers. Ensuite je suis parti à Munich et puis 2 ans en Autriche à Dornbirner et là de retour à Angers.
 
HH : Les DUCS annoncent ton arrivée dans l’effectif angevin 2017/18 dès la mi-mars. Depuis combien de temps étais-tu en contact avec le club pour ce retour ?
 
FH : Bah moi j’ai toujours été en contact avec Angers. Pas forcément pour négocier des contrats mais j’ai toujours été proche de ce club. Mickaël (Juret) et Simon (Lacroix) sont des gens que je connais et avec qui on échangeait pour savoir comment ça allait. Ils ont su que moi je n’avais pas forcément envie de rester dans mon club en Autriche. J’avais encore 1 an de contrat là-bas, mais je n’avais pas vraiment envie de faire une saison de plus. On a commencé à discuter un peu au début de l’année mais c’était juste des échanges et puis, petit à petit ça c’est quand même concrétisé. Moi j’ai pris la décision assez tôt de me diriger vers Angers, je n’ai même pas été discuter avec d’autres clubs, pour moi mon retour il se faisait à Angers. C’était une évidence que, si je rentrai en France, c’était à Angers.
 
HH : Pourquoi ce choix de revenir au Haras ?
 
FH : Et bah ça ne se passait plus très bien entre l’entraineur et l’équipe en Autriche. À la fin de la saison, le manager a décidé de re-signer l’entraineur, moi je n’ai pas voulu refaire une saison dans ces conditions. Il a fallu que je casse mon contrat et j’avais une clause qui m’interdisait de jouer dans une équipe concurrente donc je ne pouvais pas rester en Autriche. Il fallait que je rechange de pays, on en a beaucoup discuté avec ma femme et puis j’ai été tenté par un retour dans le championnat de France. Avec la nouvelle formule de championnat, avec les équipes qui s’améliorent, le niveau qui monte, c’était quelque chose qui me tentait de revenir et surtout moi, je n’ai pas encore gagné la coupe Magnus et sa reste dans un coin de ma tête de le faire et si je le fais, c’est avec Angers !
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : Angers  (Les Ducs) - Entretien avec Florian HARDY
Photographe : Jérémy Gorget
 
HH : Et comment as-tu vécu les jours suivants l’annonce de ton recrutement ? (message de joueurs ? Supporters ? Familles ?)
 
FH : J’ai senti quand même que les gens étaient content que je revienne, ça m’a fait très plaisir ! Ça veut dire que j’avais laissé un bon souvenir ici et que les gens étaient près à m’accepter et accepter mon retour à Angers. C’est quelque chose qui fait toujours plaisir !
 
HH : Avant les vacances estivales, tu avais un rdv et pas des moindres, les mondiaux à Paris ! En plus d’avoir été en grande forme à titre personnel, la France a démontré qu’elle devenait une nation de Hockey. Comment s’est passé ce mondial pour toi ?
 
FH : Moi personnellement j’aime être clair dans ma tête sur ma destination de club assez tôt. Ça m’a permis de me consacrer entièrement à la préparation pour ce mondial et de ne pas être obligé d’appeler ton agent tous les jours, là c’était fait ! On avait quand même une grosse pression avec ce mondial, il fallait que l’on fasse un résultat dans une poule élevée. On a réussi à montrer des belles choses, on a échoué à la porte des quarts de finale et je pense que ça, c’est quand même un regret pour toute l’équipe. Mais le but 1er, au-delà de se qualifier pour les 1/4, était quand même d’offrir du plaisir aux gens, de montrer qu’on était capable de jouer dans ce groupe là, d’offrir un beau spectacle et pour ça je pense que le contrat a été rempli. C’est quand même un mondial positif pour nous et pour moi personnellement.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : Angers  (Les Ducs) - Entretien avec Florian HARDY
Photographe : Jérémy Gorget

HH : On l’a dit, tu as été en très grande forme lors de ce mondial, certains ont pu avoir peur que cette belle visibilité t’offre des opportunités autre que les Ducs d’Angers. As-tu été approché par d’autres clubs à la suite de ces mondiaux ? 
 

FH : Les contacts que j’ai eu n’étaient pas intéressant. Disons que moi je n’ai pas cherché à repartir. Les contacts n’étaient pas satisfaisants pour moi et je m’étais engagé avec Angers et je tiens beaucoup à ma parole. Si j’avais eu une offre en Suisse par exemple, je serais venu en discuter avec Angers, je pense qu’on aurait trouvé un accord parce que ça ne t’arrive pas 50 fois dans une vie d’avoir un contact en Suisse ou dans un championnat comme ça mais les offres que j’ai eu n’étaient pas assez intéressantes pour venir en discuter avec Angers. Les championnats européens sont quand même assez saturés de joueurs donc c’est difficile de trouver des ligues agréables et à 32 ans tu ne réfléchis pas pareil qu’à 24 ans.
 
HH : Pas besoin de sortir ton CV pour connaître tes qualités et ton expérience. Sais-tu quel rôle tu devras avoir dans le vestiaire ? Et quel rôle souhaites-tu avoir également au sein des Ducs d’Angers ?
 
FH : Bah écoute, il y a déjà de très bons leaders qui étaient en place, des gars d’expériences plus d’autres qui sont arrivés encore cette année, je pense à Pat Coulombe, Danick Bouchard, qui sont des joueurs qui ont beaucoup baroudé, ils ont un état d’esprit de leader. Moi je vais plutôt me concentrer sur mon rôle de gardien de but, l’équipe c’est comme ça qu’elle va avoir besoin de moi. Je vais aider par mon attitude, par mon travail, je ne suis pas quelqu’un qui a toujours la bouche ouverte dans le vestiaire. Je n’attends aucun rôle spécifique, je viens ici pour aider l’équipe à prendre le moins de but possible et puis dans le vestiaire, être de bonne humeur, avoir le sourire et être un mec heureux d’être là.
 
HH : Comment s’est passé ce retour dans les vestiaires du Haras ? Finalement, y a-t-il vraiment des joueurs que tu ne connaissais pas ?

 
FH : Bah écoute, un vrai bonheur de revoir mes copains ! Un vrai bonheur de refaire parti de cette équipe, j’ai des grands souvenirs ici ! Ça m’a manqué à l’étranger pour être honnête, c’est quand même quelque chose de complètement différent. C’est beaucoup plus business hockey et du chacun pour sa gueule. Moi je n’ai pas été élevé comme ça et ça m’a coûté personnellement donc ça a pesé aussi dans le choix de mon retour. Refaire parti de cette équipe avec des joueurs que je porte dans mon coeur donc là je suis heureux d’être là et j’avais hâte de recommencer, je suis vraiment très heureux !
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : Angers  (Les Ducs) - Entretien avec Florian HARDY
Photographe : Jérémy Gorget

HH : Le camp des Ducs vient tout juste de débuter (3ème jour lors de l’interview), comment te sens-tu ? Quelles sont tes impressions sur l’équipe en place et le nouveau coach, Brennan Sonne ?
 
FH : Très bien ! Personnellement j’ai pu beaucoup m’entraîner cet été donc je me sens bien, je me sens prêt ! Je pense que le coach est à la hauteur des attentes qu’on avait de lui. C’est à dire qu’il est très professionnel et en même temps ça à l’air d’être quelqu’un de bien, je pense qu’il va apporter beaucoup à cette équipe. Il y a eu un bon recrutement fait par Angers je pense, même si ça ne fait que 3 jours qu’on a repris, tu vois vite si les gars s’intègrent bien. Je suis assez content du recrutement qui a été fait, content de cette équipe, le coach apporte beaucoup d’intensité sur la glace, ça veut dire que les entraînements sont bons, que la préparation avance assez vite. Ça laisse présager de bonnes choses pour la suite.
 
HH : Pour conclure, as-tu un message à faire passer aux Raptors (club de supporters) et à tous les fans des Ducs d’Angers ?
 
FH : Leur dire que je suis très heureux de revenir avec eux, dans leur équipe. Je sais le boulot qu’ils font, on va essayer d’être à la hauteur de ce qu’ils nous donnent et j’ai hâte qu’on commence et on va tout faire pour leur faire plaisir, leur montrer des belles choses cette année.
 
Merci Florian pour le temps que tu as accordé aux internautes de Hockey Hebdo.

 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...