Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Floorball
Finale du Tournoi du Casque d'Ambiani
 
Pour le compte du Tournoi du Casque d'Ambiani, les Phoenix de Wasquehal et l'IFK Paris s'opposent en finale. Wasquehal ne compte qu'un but encaissé en trois matchs, tandis que les filets de l'IFK Paris sont restés inviolés du week-end. Chaque équipe détient environ une vingtaine de buts au compteur de ce week-end. Une rencontre explosive en perspective pour ces colosses du Floorball Français!
 
Amiens, Halle des Quatre Chênes, Hockey Hebdo Romain BRASSART le 01/10/2013 à 16:42
Wasquehal 6 – IFK Paris 2
(4-1) (2-1)
 
Photo hockey Floorball  - Floorball  - Finale du Tournoi du Casque d
Nicolas Leleu
Coup d'envoi de la rencontre
 
1ère mi-temps
 
Les deux équipes ne se font pas prier et le match commence dans une ambiance survoltée. Les deux parties sont pleines de volonté et les spectateurs, venus nombreux, ne seront pas déçus du voyage. En effet, il ne faudra que 25 secondes à Wasquehal pour ouvrir le score grâce à une belle action collective. Sur une erreur de la défense parisienne, Rozenthal #9 recentre la balle qui arrive droit sur Bondue #16. Le one-timer surprend tout le monde, le gardien de l'IFK Paris le premier (1-0 à 0.25) ! Il faudra que tous les joueurs aillent chercher la victoire loin en eux-mêmes et la tension monte. La première pénalité tombe, Debraux, #24 de Paris, est envoyé sur le banc pour «jeu au sol». L'occasion est  trop belle. Alors qu'il se trouvait derrière les cages, Moyon #10 sert sur un plateau une belle balle devant les buts à Rozenthal #9. Le gardien de Paris ne couvrait pas totalement l'angle, le trou de souris suffira aux Phoenix qui mènent déjà de deux buts en quelques minutes (2-0 PP à 3.30). Le jeu reprend son cours normal à 5 vs 5. L'IFK Paris s'affirme de par ses trois meilleurs attaquants, mais c'est sans compter sur l'arrêt salvateur du gardien des Nordistes, Seigneur #99, alors que la balle n'avait été tirée qu'à 3 mètres des cages ! C'est un duel de goalies qui s'annonce. Quand le cerbère parisien effectue un magnifique arrêt de sa main au poteau gauche, le gardien de Wasquehal l'imite aussitôt. En contre, le capitaine de l'IFK va prendre les devants. Davidsson #76 file vers les filets adverses, contourne la cage, mais loupe l'inratable en perdant la balle au moment de l'envoyer au pied du poteau droit. Quatre minutes plus tard, un attaquant de l'équipe des Phoenix rate une occasion en or, un but en cage vide après que son ailier ait décalé le gardien. Puis la balle est recentrée mais, à nouveau, le gardien de l'IFK veille en effectuant un arrêt malgré un second one timer vers la lucarne gauche. Ce sont décidément les gardiens qui s'affirment comme les éléments décisifs de cette rencontre puisque, là encore, les Parisiens ratent leur tour de cage. Mais cette fois, la cause n'est pas le contrôle de la balle, mais bien la rapidité de Seigneur #99. Les actions se ressemblent et il ne reste que cinq minutes avant la mi-temps, pourtant sur un banal tir lointain, Wasquehal trouve les buts et Sis #4 laisse libre cours à sa joie (3-0 à 15.55). Il est temps de reprendre ce match en main, l'IFK fait appel à son temps mort. Les consignes seront appliquées à la lettre puisque Paris marque son premier but peu après, grâce à une superbe redirection de la balle devant les filets par son Capitaine Davidsson #76. Cette fois, le gardien nordiste n'y pourra rien (3-1 à 17.10). Que de suspense, que d'intensité et le public est comblé ! Les Phoenix, eux, n'en sont pas affectés. Après une reprise de la balle, pourtant à mi-hauteur, leur attaquant ne trouvera rien d'autre qu'un gardien qui, et ce n'est pas peu de le dire, aura beaucoup donné de sa personne. Cependant... Semblable à son sport voisin le Hockey sur Glace, le Floorball offre les mêmes perspectives de but, tel un rebond puis une reprise entre les jambes du goalie. C'est de cette manière que les Phoenix marquent leur quatrième but à 10 secondes de la fin, but de Rozenthal #9 sur une assistance de Moyon #10 (4-1 à 19.50)...
Le score ne reflète certainement pas le niveau, à priori égal, de ces deux équipes qui évoluent en division Elite. La seconde mi-temps devrait vraisemblablement changer la donne.

Photo hockey Floorball  - Floorball  - Finale du Tournoi du Casque d
Nicolas Leleu
Seigneur #99, Gardien des Phoenix

 
Tirs cadrés : Phoenix de Wasquehal 10 – IFK Paris 6
 
2ème mi-temps
 
Après deux journées de compétition intense, l’énergie devrait faire défaut à tous les joueurs de champ. En effet, le jeu est un peu brouillon. A l'image de cette action de Wasquehal où un attaquant effectue un superbe travail individuel en décalant le gardien adverse, puis passe mais... voit son coéquipier envoyer un boulet à côté du cadre, pourtant à quelques mètres de la ligne de but... La précipitation des Nordistes va profiter à Paris. Sur une contre-attaque, Davidsson #76 prend les devants et trouve la lucarne du but opposé, Seigneur #99 étant probablement masqué par sa défense (4-2 à 23.00). A la vue du score, à 17 minutes de la fin du match, tout semble encore possible et le public sent un regain d'énergie chez les Parisiens. Ces derniers reprennent confiance et mènent le jeu avec sérénité quand les Phoenix tendent, à l'inverse, à s'énerver. Les petites fautes s'accumulent, mais le fair-play est de mise dans cette discipline ! Le public pousse l'IFK à agir mais c'est Wasquehal qui va faire ses preuves. Une passe au centre, devant les buts des Nordistes, ne trouvera ni son destinataire, ni personne d'autre. Mais celle-ci sera reprise par Bondue #16 qui, après avoir été servi par Moyon #10, force la contre-attaque et trouve le poteau droit. La balle rentre, il faut croire que le côté droit de la cage fait échec aux talents du cerbère parisien, Saaranen #1 (5-2 à 36.31)... La frustration semble gagner les joueurs de l'IFK, et prend forme en une pénalité pour «comportement anti-sportif». Mais Saaranen veille au grain et ne laisse rien passer. Pas même un slap shot vers la lucarne, pourtant tiré à 5 mètres du but ! Néanmoins, Paris est à la déroute. Que ce soit en power play ou à 5 vs 5. Le Capitaine Davidsson #76 tentera bien d'emmener ses hommes au front, mais les tirs butent contre Seigneur# 99. Les arrêts du casque ou de la main sont multipliés, de quoi en dégoûter plus d'un. Après le duel des goalies, ce sont les capitaines qui se démarquent et sont la cible de petites fautes, à l'image de Van Nedervelde #7 envoyé au tapis. Ce qui ne fera pas défaut au fair-play ambiant de cette rencontre. A cinq minutes de la clôture de ce match, un attaquant nordiste va sortir son épingle du jeu en dribblant le gardien sur une contre-attaque, puis le décaler sans toutefois réussir à tirer. Puis ce même joueur va faire un tour de cage, centrer la balle à ses coéquipiers mais... Rien n'y fait ! Même chose une minute plus tard, avec un dribble de la défense de l'IFK en 3 vs 2. Mais les Phoenix manquent de réussite en loupant un but en cage vide ou presque, le gardien ayant dû plonger quelques secondes auparavant. Cette fois, le jeu semble fait, et le score n'évoluera plus pendant quelque temps. L'IFK se fatigue à vouloir remonter au score mais comment croire en une remontée fantastique désormais ? Le sort s'acharne même sur les Parisiens, puisqu'une passe anodine de Wasquehal va rebondir contre le pieds d'un défenseur adverse qui semble la chercher trop longtemps. Il n'en faut pas moins à Bondue #16 pour effectuer une belle reprise en hauteur et envoyer la balle au fond des filets de Saaranen #1, blasé par le déroulement de cette rencontre (6-2 à 18.00). Le Capitaine de Wasquehal, Van Nedervelde #7, n'accorde aucun répit à l'IFK et tire un boulet vers leur goalie, la balle ne trouvera pas les filets mais le plastron de ce dernier. Finalement le coup de sifflet sera salvateur, Paris était à genou.
 
Tirs cadrés : Phoenix de Wasquehal 9 – IFK Paris 4
 
Un match des Titans du Nord de la France s'est déroulé devant le public amiénois. Après son échec l'an dernier contre Paris, le Capitaine des Phoenix a su trouver les mots justes pour emmener son équipe vers la victoire. Une rencontre qui était loin d'être acquise. Mais c'est une équipe qui s'impose à fortiori logiquement de par son physique, sa stratégie et son envie de vaincre.
Photo hockey Floorball  - Floorball  - Finale du Tournoi du Casque d
Nicolas Leleu
Le Casque d'Ambiani
 
 
Etoiles Hockey Hebdo:
* Bondue #16 (Phoenix de Wasquehal)
** Davidsson #76 (IFK Paris)
*** Saaranen #1 (IFK Paris)
 
 
 
Interview de Linus Davidsson (#76), Capitaine de l'IFK Paris:
 
  • Dès l'entame du match, et jusqu'au coup de sifflet final, la tension était palpable. L'histoire se répète : vous voilà en finale contre Wasquehal ! Mais l'issue du tournoi est toute autre cette année...
  • «Oui, nous perdons cette rencontre sur le score de 6 à 2 alors que nous jouions notre jeu habituel. Je pense que nos deux équipes se valent, mais Wasquehal a l'avantage d'être en forme physique, jeune, avec des effectifs au complet. A l'inverse, la moyenne d'âge de nos joueurs, notre fatigue, et nos effectifs très réduits ne nous ont pas permis de l'emporter aujourd'hui. Le Casque d'Ambiani change donc de main, mais nous n'avons pas démérité» !
  • Avez-vous l'esprit revanchard ? La saison à venir va vous offrir l'opportunité de vous reprendre !
  • «En effet nous jouerons Wasquehal en décembre. Nous bénéficions donc de quelques mois pour nous préparer et présenter une équipe fraîche et nouvelle» !
 
Interview de Thibault Van Nedervelde (#7), Capitaine des Phoenix des Wasquehal :
 
  • Après avoir décroché la 1ère place la saison dernière en division Elite (D1), et maintenant la victoire de ce tournoi amical, que penser de votre équipe à l'aube de la nouvelle saison 2013-2014 ?
  • «Je suis fier du chemin parcouru depuis trois ans. En 2011, je fondais une toute jeune équipe, avec des joueurs inexpérimentés, mais nous avons su progresser très rapidement. Cette victoire et la Coupe de l'année dernière sont le fruit d'un travail collectif de longue haleine».
  • J'imagine que cette année, l'objectif reste le même ?! La 1ère place de D1 ? Mais sur votre route se dresseront des adversaires plus techniques que les équipes de ce tournoi, laquelle redoutez-vous le plus ?
  • «Pas du tout ! Comme toujours, nous viserons les play-offs avant toute chose. Mon expérience m'a appris que tout était possible et donc aucune équipe n'a le droit à l'erreur lors de cette phase du championnat. Une contre-performance lors des play-offs peut nous coûter cher et je ne m'avancerai pas plus loin. Mais pour répondre à la question, je redoute le plus l'équipe des Trolls d'Annecy ! Leur recrutement a été efficace et cette équipe nous est inconnue. La rencontre entre les Phoenix et les Trolls sera le premier match de championnat de l'année, la surprise pourrait être de taille» !
  • Un match à ne louper sous aucun prétexte !
 
 
Classement final du Casque d'Ambiani, édition 2013 :
1er : Phoenix de Wasquehal
2ème : IFK Paris I
3ème : Caen Floorball
4ème : Amiens B
5ème : Amiens A
6ème : IFK Paris II
7ème : Nordiques FC Tourcoing
8ème : Rouen Floorball
 
 
Palmarès du Tournoi du Casque d'Ambiani :
 
2013
Finale : Phoenix de Wasquehal 6-2 IFK Paris I
 
2012
Finale : IFK Paris 4-3 Phoenix de Wasquehal (prolongation)
 
2011
Finale : Phoenix de Wasquehal 4-3 Caen Floorball (prolongation)
 
 
 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...