Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Finale Magnus: Réactions
 
Réactions de Jacques Reboh, Fabrice Lhenry et Luc Tardif
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Sylvain Lefebvre / Alexandre Canivet le 13/04/2019 à 21:50
Jacques REBOH Président du club des Bruleurs de Loups de Grenoble
 
Hockey Hebdo : Une année on pleure, une année on rit cette année c’est la joie.

Jacques Reboh : Oui c’est un super moment, je n’ai pas trop de mots. L’année dernière j’ai eu tellement mal, j’ai tellement souffert de voir les joueurs dans cet état de mal être avec cette défaite si lourde, cette année c’est passé juste avec cette courte victoire 2 à 1sur une fin de match où l’on s’est fait dominer sans craquer. Voilà c’est la dure loi du sport cette année elle était pour nous, cela semblait être écrit. C’est magique, c’est un énorme moment. J’ai envie de partagé cela avec mes joueurs, avec ma famille, avec tous ceux que j’aime. Bref c’est tellement beau.


H. H. : Pour un beau vainqueur, il faut une belle finale et un beau vaincu, cette année on a été gâté.

J. R. : Oui tout à fait, mais Rouen est une équipe énorme, avec une culture de la gagne, qui a marqué son histoire et qui la marque et qui la marquera encore et on est d’autant plus fier d’avoir gagné ce match que je pense que l’on a joué la meilleure équipe de France. Ça a voulu sourire pour nous ce soir mais je pense que Rouen la méritait autant que nous, ça s’est joué à un but, à une petite faute et ça fait tourner le match et on se retrouve à être champion. Je ne peux dire que merci à tout cela et merci au sport en général.
 


Luc TARDIF Président de la Fédération Française de Hockey sur Glace
 
 
Hockey Hebdo : Ce soir encore une superbe rencontre dans une magnifique et indécise série finale.

Luc Tardif : Oui, je pense que de mémoire d’homme, car souvent on est allé a des finales en sept matchs, mais les équipes aussi prêt l’une de l’autre, avec des matchs spectaculaires, des rebondissements, des retournements de situation, non je pense que je n’en n’ai pas vu. Vraiment félicitations à tous les acteurs des deux équipes. Cette série s’est joué a peu de chose et je pense que dans cette série finale tout le monde s’est régalé du spectacle.


H. H. : C’est vraiment une superbe publicité pour le hockey Français.

L. T. : Oui complètement et en plus cela nous conforte dans les modifications qui ont été faites, ou l’on joue plus de matchs, On est en train d’atteindre du gros niveau. Ce que l’on a vu ce soir, en autre, c’est du niveau de la CHL. Avant on avait une équipe ou deux qui arrivait à rivaliser et là on a vu que le niveau montait. Ce soir on a assisté à un choc de titan et que ce soit Rouen ou Grenoble maintenant que ça soit l’une ou l’autre on va affronter ces matchs avec un plein de confiance.


H. H. : On ne va pas remuer le couteau dans la plaie, mais vu les prestations c’était l’année ou il fallait retransmettre à la télé.

L. T. : Oui c’est certain mais vous savez, il n’y a que « y a qu’a, faut qu’on » à part le foot et un peu le hand, on n’existe pas, il faut continuer à travailler. Le seul regret que j’ai, c’est qu’à l’époque on a signé un engagement avec le comité olympique et l’équipe. L’équipe a rempli ses engagements durant 2 ans et puis sont arrivés les mecs de foot, les Linette machin et consort, et là ils ont commencé à jouer l’audience à fond et nous bah on était prisonnier. Donc là on est en train de discuter avec le comité olympique pour que l’on soit capable d’agir sur la programmation et décidé de la programmation et je suis très content de quitter l’équipe et je dirai même plus que quand je vois ces prestations de cette finale, l’équipe ne méritait pas de les retransmettre.


H. H. : En parlant de CHL et en voyant le niveau des rencontres disputées lors de cette finale, il n’est pas possible de gratter une place de plus en CHL pour le hockey Français.

L. T. : On aimerait bien mais cela va être extrêmement difficile car l’IIHF étant en pleine discussion avec eux, la tendance serait plus sur les grosses nations de leur rajouter des équipes que de nous rajouter à nous une autre formation. Sur la Coupe Continentale il y a plus moyen de le faire mais pour la CHL on se bat pour sauvegarder notre seule et unique place. Mais on se bat tout le temps et pour rajouter les bons résultats de Rouen cette année en CHL à un effet positif pour notre ticket et maintenant ils nous connaissent.
 


Fabrice LHENRY coach des Dragons de Rouen
 
Hockey Hebdo : Les prestations de cette série finale et de ce match de ce soir donne une bonne image du hockey Français.

Fabrice Lhenry : Oui absolument, je pense qu’à regarder, à supporter ou à regarder à la télé…. Ah non c’est vrai il n’y en avait pas (rires), c’était de belles prestations et c’est bien pour le hockey Français. Voir deux équipes comme ça très proche, qui s’affrontent et que cela reste indécis jusqu’à la fin ou tous les matchs ont été tres disputé avec un bon état d’esprit certes très engagé. Ce n’est que bon pour le hockey Français qu’il y ai une rivalité. Nous nous avons beaucoup de victoires cette année mais nous n’avons pas eu de matchs faciles. L’élite progresse

H. H. : Est-ce que Rouen – Grenoble est amené à de venir la grande rivalité du championnat.

F. L. : Non, moi j’espère que Rouen restera tout le temps au top, Grenoble y est, Amiens progresse, Bordeaux arrive et d’autres aussi, j’espère juste que le hockey Français en général va se structurer pour que ça soit une ligue indécise du début jusqu’à la fin et qu’on ne dise que untel ou untel et personne d’autre ne soit champion à la fin.

H. H. : Cette année paradoxalement, on fait une de nos meilleures saisons depuis des années et on est bredouille de titres.

F. L. : Oui et c’est ce qui est regrettable pour les joueurs, pour le club, pour nos supporters, on a été très régulier et c’est une qualité importante dans le sport mais en retour on n’a pas été récompensé de nos efforts dans nos diverses compétitions.


H. H. : Un des regrets c’est qu’il y aura qu’un seul représentant en CHL alors qu’au regard des rencontres les deux méritaient.

F. L. : Oui c’est sûr, mais on le savait dès le début qu’il n’y aurait qu’un seul. On n’aura pas cette belle récompense de disputer la CHL. Cette année on l’avait bien préparé car l’objectif était de sortir des poules. Cette compétition nous a énormément aidé pour la suite.


H. H. : Malgré tout est ce que cette saison est néanmoins uns saison réussite.

F. L. : Bah une saison est réussie lorsque l’on ramène un trophée. Donc oui on peut dire qu’elle a été belle mais décevante. Avant le match on a fait une rétro de l’année avec toutes les belles images mais je leur disais qu’il en manquait une mais bon malheureusement elle n’y sera pas.


H. H. : Te verra-t-on sur le banc des dragons la saison prochaine.

F. L. : Franchement je n’en sais rien, on va avoir une réunion avec nos dirigeants et puis ici à Rouen la direction ne parle à personne tant que le dernier match n’est pas fini. Donc voilà. On va déjà faire un bilan de tout ce qu’il s’est passé après on avisera.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...