trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey en France
Grenoble s'impose logiquement
 
Fort de leur succs de la semaine face aux suisses de La Chaux de Fonds, Grenoble retrouvait sa srie de rencontres amicales avec un nouveau dfenseur dans leffectif en la personne de Kramar qui retrouvait ce soir Lyon, club o il a volu une saison avant de rejoindre Bordeaux la saison dernire. Des lyonnais qui restaient sur un 10-1 face Chambry dont on aura la faiblesse de penser quils ntaient pas tout fait au mme niveau que les brleurs, ce que la soire allait malheureusement pour eux confirmer.
 
Grenoble Ple-Sud, Hockey Hebdo Laurent Labrot + Damien Magnat le 24/08/2018 00:00
Avec plus de public qu'en début de semaine, et la présence de quelques lyonnais toujours bruyants et donc en pleine complémentarité avec les kops grenoblois et surtout la sono qui ont clairement saturé Pôle Sud ce soir,  le quatrième match de préparation des grenoblois pouvait commencer sans délai. A noter le retour côté grenoblois de Da Costa, auteur d'une bonne rentrée.
 

.
Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Grenoble s
photo: Jean-Christophe Salom
Des visiteurs un peu apathiques


 
Le début de rencontre voit les grenoblois prendre les affaires en main face à des rhodaniens très peu productifs offensivement. Les joueurs de coach Terglav impriment une belle vitesse collective déjà entrevue lors de la rencontre précédente, et vont régulièrement frapper à la porte du gardien lyonnais Stojanovic format géant (197 cm) qui sera pour le coup solide comme son prénom: Rok.
 
Un jeu de puissance lyonnais à 3’24 ne rassure pas leurs supporters, avec aucun tir cadré, et  tandis que Bonvalot passe une soirée tranquille, on se dit que l’affaire pourrait bien se compliquer pour eux en cas d’infériorité numérique tant les rhodaniens sont transparents offensivement et guère plus visibles défensivement.
 
Une pénalité pratiquement en même temps pour chaque équipe propose une configuration inédite à 4’48, avant qu’une seconde faute grenobloise permette à Lyon de s’offrir une longue supériorité numérique. Pourtant ici encore, seuls quelques tirs appuyés sur Bonvalot viennent ponctuer l’expérience qui nous paraît avant tout retarder les offensives grenobloises à venir.
Les minutes passent, Grenoble déroule, mais ne trouve pas de gros décalage pour passer l'imposante silhouette du cerbère lyonnais.
 
Alors qu’on commence à se demander si Grenoble va parvenir à enfoncer le clou dans les vingt premières minutes malgré leur domination pleine et entière, les brûleurs vont ouvrir le score par Magovac dont le lancer assez anodin mais sans doute masqué termine au fond du but visiteur à 14’03. (1-0)
 
Malgré quelques réactions assez timides, Lyon va se faire piéger avec ceux fautes sifflées en même temps sur Fleury et un 5x3 pour deux minutes qui sent bon le second but.
 
A 19’30, Kearney enfile la lucarne parfaite alors que Stojanovic mettait son gabarit pour boucher l’angle, le palet trouvant on ne sait comment l'espace pourtant pratiquement bouché . (2-0)

 
A la pause, la question était de savoir si Lyon pouvait se réveiller car il semble difficile de faire pire offensivement dans une rencontre de niveau Magnus.

Tirs 10/6 Grenoble
 
Engagements : 16/10 Grenoble
 

 
Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Grenoble s
photo: Jean-Christophe Salom
Des visiteurs qui reviennent dans la rencontre


 
Les affaires reprennent assez lentement avec un seul tir cadré au cours des huit premières minutes.
 
Tandis que les deux équipes semblent de plus en plus proches, Valentin Michel se retourne très rapidement alors qu’il se trouve assez excentré côté gauche à 29’40, et surprend Bonvalot comme tous les grenoblois et même le public pour une frappe éclair qui réduit l’avantage des brûleurs et relance quelque peu la rencontre. (2-1)
 
Si le collectif grenoblois reste mobilisé à l’image d’un Da Costa  qui n’a pas perdu un seul engagement depuis le début de la soirée, Lyon s’est réveillé avec les joueurs attendus comme Correia qui bouge beaucoup plus et propose des solutions offensives.
 
Plusieurs jeux de puissances ne donnent rien, chaque équipe s’offrant son duel face au gardien en infériorité avec Rohat qui manque une superbe occasion à 32’2, avant qu'Essery n’en fasse de même quelques minutes plus tard.
 
Deux pénalités conjointes éclaircissent temporairement les affaires mais le 4x4 ne donne rien et ce sont deux équipes assez proches qui rentrent au vestiaire pour la seconde pause après une période beaucoup plus équilibrée que la première et synonyme du réveil lyonnais que l'on attendait.
 
Tirs 11/7 Lyon
 
Engagements 10/7 Grenoble
 

Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Grenoble s
photo: Jean-Christophe Salom
Des visiteurs qui cèdent en fin de rencontre

 
La dernière période va voir Lyon tenter plus de choses offensivement, et tenir la dragée haute à des grenoblois qui sauront toutefois se montrer plus réalistes.

Malgré une excellente occasion de Kara qui manque son duel avec le gardien, c'est Lyon qui va proposer plus de jeu offensif mais l'ensemble un peu désordonné ne produit pas de réduction du score.

Après un jeu de puissance dangereux à 46'25, Bonvalot dit non et repousse plusieurs lancers assez violents, dans une rencontre qui avouons le manque singulièrement de slaps de part et d'autre.

Alors que les visiteurs poussent, enfin diront certains, Lyon va se faire piéger en contre. Golicic s'enfonce dans une défense un peu lente sur ce coup, et lance sur le gardien qui repousse sur Kara qui reprend en cage vide à 49'58 pour un but important. 3-1)

Les minutes suivantes voient Lyon se procurer plusieurs grosses occasions avec un Correia à la passe, et on se demande comment les joueurs de coach Sivic n'en pas mis au moins une dedans.

A 54'57, Da Costa s'explique avec Andrès nous a t'il semblé et les deux joueurs prennent deux mineures. Leclerc qui termine la rencontre en boulet de canon se crée deux occasions franches mais échoue au dernier moment.

A 58', Lyon fait sortir son gardien, demande un temps mort, et se fait finalement piéger par le même Leclerc qui trouve la juste récompense de ses efforts à 59'44 en cage vide. (4-1)

Tirs 14/8 Lyon
Engagements: 12/5 Grenoble
 

Photo hockey Hockey en France - Hockey en France - Grenoble s
photo: Jean-Christophe Salom
Entre le Rhône et l'Alpe

 
Lyon ne nous a pas fait forte impression ce soir, avec une première période vraiment somnolente offensivement et une défensive un peu lente. Difficile de faire pire et avouons que si grenoble avait accéléré davantage, l'addition pouvait être plus corsée. Stojanovic est un gardien intéressant, et c'est le seul renseignement positif que l'on peut retirer des vingt premières minutes. par la suite, quand la machine lyonnaise s'est enfin mise en route à l'image d'un Correia toujours dangereux, les visiteurs ont pu faire jeu égal avec Grenoble durant la seconde période et la moitié de la troisième, avant d'encaisser un but un peu contre le cours du jeu et d'en laisser un dernier à cage vide. S'il n'y a sans doute pas 4 buts de différence fondamentalement entre les deux équipes, il y avait bien un écart ce soir. défensivement, Lyon n'est pas une mauvaise équipe, mais offensivement sur cette rencontre, on peine à trouver du danger hors Correia et Michel en terme de création de jeu. Très en dedans, les visiteurs ont montré toutefois qu'ils pouvaient imprimer un certain rythme et dynamique, particulièrement en attaque défense, mais cela s'est produit trop rarement pour pouvoir vraiment faire la différence. Difficile de juger Lyon sur cette rencontre amicale mais avouons qu'on a au final de la peine à citer plus de deux trois noms offensivement.

Grenoble adominé très fortement la première période. Toujours rapides, l'équipe s'est montrée moins performante en seconde période, avant de trouver la faille et enfoncer finalement le clou dans la troisième. A la bonne intégration de Kramar et d'une défensive qui nous a semblée plus à l'aise que face à la Chaux De Fond, sensiblement meilleure offensivement il est vrai, l'offensive s'est montrée conquérante en première période avant de perdre sensiblement de la constance et de procéder davantage par phases. Au bon retour de Da Costa, Monsieur mises en jeu ce soir, on peut ajouter la confirmation d'une majorité de cadres comme Leclerc, Legault et autres Fleury. Dans une rencontre sans mises en échec ni slaps violents, ce qui semble caractériser les rencontres amicales françaises à la différence d'autres ces derniers jours, difficile de tirer des enseignements sinon l'impression que Grenoble est davantage au dessus de Lyon que la saison dernière. Avouons aussi qu'au delà de cette impression, il nous tarde désormais de retrouver les Brûleurs en compétition officielle, et tout ce qui va avec comme l'engagement maximal comme celui des joueurs qui se jettent pour bloquer des slaps ou encore l'écoute intéressée des résultats des autres équipes, bref ces éléments qui donnent de l'intensité à chaque soirée et qui rythment la saison des amateurs de hockey.
 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Ractions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte whlen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...