Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - D1 : 19ème journée : Bordeaux vs Courbevoie
6-2
(1-1 2-1 3-0)
Le 05/02/2011
Bordeaux, Mériadeck
Bordeaux ] Courbevoie  ]
Home Sweet Home
 
Mériadeck voit le retour des ses boxers. Après un périple de plus d'un mois et des déplacements successifs à Deuil-Garges, Montpellier puis Valence, le public bordelais accueille ses protégés dans son antre. Quelle riposte Cédric Boucamus a t'il prévu pour son équipe de Courbevoie ?
 
Bordeaux, Mériadeck, Hockey Hebdo Patrice Villey le 06/02/2011 à 11:50
FICHE TECHNIQUE

1816 spectateurs
Arbitres : Mr Juret assisté de Mrs Barthe et Fournon
Buts :
Bordeaux : 02:58 Alexandre Gagne (ass Fredrik Dratzen et Raphaël Larrieu) ; 24:41 Alexandre Gagne (ass Jan Majercak et Jean-François Savage) ; 39:41 Dmitri Lavrov (ass Nicolas Mariage et Nicolas Courally) ; 45:28 Alexandre Gagne (ass Raphaël Larrieu et Fredrik Dratzen) ; 47:59 Cyril Lambert (ass Romain Horrut et François Paquin) ; 52:51 Raphaël Larrieu (ass Jan Majercak et Dmitri Lavrov)
Courbevoie : ; 18:00 Daniel Sevcik (ass Nicolas Boucher) ; 23:52 Benoît Paillet (ass Alexandre Motte et Matus Hanes)
Pénalités
14' contre Bordeaux
22' contre Courbevoie
Gardiens de but en jeu :

#29 M. Gasnier pour Bordeaux
#1 N Fourcade pour Courbevoie


De retour à Mériadeck après leur dernière rencontre face à Avignon et leur victoire 5-2, les boxers font montre d'une belle envie. Les offensives bordelaises sont rapides et mettent Fourcade très vite dans le match. Courbevoie n'est pas en reste et Gasnier de son côté doit déjà s'interposer sur les lancer de Trabach et Paillet.

Ceci dit, Bordeaux prend le contrôle de la zone neutre assez vite et c'est de Dratzen que naît le danger. Après une récupération au centre de la glace, il transmet sur Larrieu à la bleue qui effleure le palet et décale Gagné. Le canadien s'infiltre sur la droite, pivote pour se mettre sur son bras et lance du rond d'engagement à gauche de Fourcade pour envoyer la rondelle au dessus de l'épaule du gardien, 1-0 à 02:58.
Photo hockey Division 1 - D1 : 19ème journée : Bordeaux vs Courbevoie  - Home Sweet Home
Photographe : Murielle Gaston (Archives)

Les joueurs de Boucamus tentent une réaction. Les tentatives solo ne passant pas ou trouvant Gasnier en dernier rempart, on essaie d'occuper le fond de zone adverse. Si le trio Slupski / Trabach / Paillet s'en sort plutôt bien, Guyot et Sevcik eux éprouvent plus de mal face à une défense bordelaise bien organisée. Les lancers partent, qu'ils arrivent excentrés ou plein axe de la bleue Jasko et Place ne ménagent pas leur peine. Un défaut de cadrage et un Gasnier solide sur sa ligne ne permettront pas à Courbevoie de recoller au score sur ces phases.

Bordeaux marquant un peu le pas, les courbevoisiens sont plus présents dans l'entre jeu. Ils ont récupéré un peu d'air dans la zone neutre et les incursions en terre girondine sont plus incisives. Seul un manque dans le dernier geste fait défaut. Si Trabach et Sevcik peuvent déborder régulièrement et centrer, Paillet et Slupski peinent à mettre le petit coup de rein pour pousser le palet au fond sur les centres au cordeau de leurs coéquipiers.

Gasnier n'y est pas pour rien non plus. S'il voit passer le lancer de Jasko bien au-dessus de sa transversale, son placement sur la combinaison amorcée de nouveau par Jasko, relayée par Boucher trouvant Duranceau au final est décisif car rapide et mettant l'attaquant dans l'impossibilité de délivrer un lancer alors que seul face au gardien au slot.

Bordeaux a effacé une double infériorité. La solidarité défensive sur la glace est un modèle. Les blocs glissent et laissent peu d'initiatives pour Courbevoie.

C'est dans les derniers instants que Courbevoie est récompensé. Un palet plus ou moins jeté au fond par les bordelais pour changer de ligne que Boucher anticipe bien en se replaçant dans sa défensive. Sans attendre il relance sur Sevcik démarqué à la bleue qui feinte la frappe sur Gasnier, le crochète à gauche et pousse du revers le palet au fond des filets, 1-1 à 18:00.

Tirs : 15-10 pour Courbevoie
Mises en jeu : 19-8 pour Bordeaux


Courbevoie semblent vouloir garder un rythme haut et presse bordeaux dans sa zone. Les bordelais cumulent un temps les dégagements interdits ou pire pour eux se mettent à la faute et concèdent deux minutes de supériorité.

Gasnier retardera l'échéance de son mieux avec une belle intervention de la crosse devant Paillet mais ne pourra rien sur une remontée initiée par Hanes trouvant Motte en pivot à la neutre qui à l'image de Larrieu en première période côté bordelais envoie Paillet en plein dans l'axe de l'offensive pour aller tromper Gasnier entre les bottines, 1-2 à 23:52.

Courbevoie entame donc sa seconde période de la meilleure des manières. Mais la poursuit moins bien puisque Slupski se fait sanctionner dans la foulée. Le duo Savage / Gagné travaillent au fond de la zone de Fourcade, Majerçak vient en soutien pour appuyer Gagné qui initie le une / deux au bout duquel son lancer depuis la rambarde droite prend Fourcade de vitesse, 2-2 à 24:41.

Après ce départ de tiers en fanfare, les choses se tassent. Bordeaux semble reprendre du poil de la bête et s'installe plus durablement qu'en première période chez les courbevoisiens. Ces derniers ont tendance de nouveau à reculer, leur jeu est moins aéré et les fautes commencent à s'accumuler.
L'occasion pour les boxers de faire le break ? Que nenni, car si Gasnier a fait une bonne part du travail quand bordeaux essuyait une double infériorité, Fourcade de son côté apporte la même contribution pour son équipe.

Ses interventions sur les lancers de Dratzen ou Majerçak maintiennent son équipe dans le match. S'il ne sort pas les palets lui même, il peut compter sur son poteau droit qui lui sauve la mise quand Lavrov dévie à mi hauteur un lancer de Paquin de la bleue ou encore l'incapacité de ses adversaires à attraper le cadre.

On s'approche tout doucement de la fin du tiers avec donc cette succession de fautes pour Courbevoie. Sans se distinguer particulièrement ni dans le bon ni dans le mauvais, le trio arbitral tient cahin-caha le déroulement du match et s'apprête à emmener les joueurs aux vestiaires.

Mais l'ultime action bordelaise de ce tiers va faire pencher le compteur en leur faveur. Courally a emmené le palet derrière le but de Fourcade et passe à Mariage. Celui-ci remonte la zone à droite du but, se retourne et lance sur le gardien qui voulant protéger sa lucarne, concède un rebond que Lavrov récupère au deuxième poteau pour marquer, 3-2 à 39:41.

Tirs : 10-5 pour Bordeaux
Mises en jeu : 14-13 pour Courbevoie



Courbevoie n'a plus que vingt minutes pour revenir au score dans ce match et pousse d'entrée. Sevcik est au lancer, Gasnier concède le rebond mais ni Guyot ni Paillet n'arriveront à temps pour s'emparer du palet et égaliser. La défense de Bordeaux est présente au soutien de son gardien.

Malgré une nouvelle supériorité numérique, Courbevoie ne recolle pas au score. Gasnier étant encore présent sur le lancer de Boucher. Boissière revient de prison après ses 10 minutes de méconduite, apporte sa touche à la poussée de ses coéquipiers mais ne fait pas plier l'édifice girondin.

Les joueurs de Tartari ont laissé passer l'orage des cinq premières minutes et se portent de nouveau en offensive. Larrieu force le jeu au fond, il extirpe la rondelle pour Gagné sur son côté droit qui d'un crochet élimine Guyot pour se recentrer, d'un second crochet efface Paillet avant de délivrer une somptueuse frappe croisée dans la lucarne de Fourcade, 4-2 à 45:28.

Le break est fait. Bordeaux se retrouve devant de deux longueurs et va accroitre son avantage dans la foulée. Paquin sort de sa défense, il trouve Horrut au cœur de la défense courbevoisienne qui sert Lambert filant en direction du but où l'attaquant bordelais arrivé au près envoie la rondelle dans le plafond du gardien pris de vitesse sur cette action, 5-2 à 47:59.

Courbevoie n'abdique pourtant pas, le collectif de Boucamus semble plus craquer sur un maillon que dans son ensemble mais quand ce maillon est le dernier rempart cela complique les choses. Les jeux placés en zone offensive permettent des prises de lancers que Guyot et Duranceau distille à grand coup de slaps. Motte ne donne pas sa part aux chiens et arrose dès que possible les buts bordelais. Mais Gasnier est ce soir très difficilement prenable sur ce type de frappes et met en échec toutes les tentatives que ce soit du gant, du bouclier ou encore du plastron.

A mi-période Tartari prendra son temps mort. Bordeaux garde la main sur le match. Sans être complètement irrésistibles les boxers ont petit à petit fait le trou et gère maintenant leur avantage. Guyot se fendra d'une nouvelle pénalité qui amènera un autre temps fort bordelais et qu'il concrétiseront.

La première rotation en attaque n'ayant rien donnée, c'est Lavrov qui s'empare du palet à gauche. Il renverse sur Majerçak qui lance au but. Le palet est bloqué par un défenseur qui voit Larrieu le lui reprendre sous le nez pour lancer sous la mitaine de Fourcade battu pour la sixième fois, 6-2 à 52:51.

Cette fois-ci Fourcade se voit rappeler sur le banc pour laisser Figved prendre le filet de Courbevoie.

Il est mis de suite dans le bain. Avec uniquement Place devant lui il doit déjà s'employer pour résister à une situation de deux contre un que Horrut et Poigt mènent. Le gardien est rentré dans son match.

Ce sera pour ainsi dire sa seule grosse occasion de se mettre en évidence. L'essentiel du temps de jeu restant étant employé par ses coéquipiers à essayer de réduire la marque. Mais on retrouve toujours ce défaut du dernier geste, de la dernière passe chez les courbevoisiens. Même en supériorité ils ne trouvent plus la faille. Là ou Jasko et Duranceau s'illustraient par leur capacité à décocher les frappes au but, on se surprend à les voir mitrailler le plexiglas de l'arrière des cages bordelaises.

L'infatigable Paillet alimente ses coéquipiers, Sevcik tente les infiltrations par tous les côtés et Place se heurte toujours à Gasnier quelque soit son angle de tir.

Un dernier assaut combiné de Boucher / Hanes et Motte ne changera plus la donne, Bordeaux après plus d'un mois d'absence à Mériadeck ne pouvait pas laisser son public venu en masse sur une demi mesure et s'impose 6-2.

Tirs : 16-12 pour Courbevoie
Mises en jeu : 19-7 pour Bordeaux



Le Jury bordelais a désigné les étoiles suivantes :

Courbevoie : #3 D. Sevcik

Bordeaux : 1°/ #57 A. Gagne
                     2°/ #29 M .Gasnier
                     3°/ #14 C. Lambert
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Pat Bordeaux a écritle 07/02/2011 à 06:14  
Merci à vous pour votre fidélité et vos lectures.
dré65 a écritle 06/02/2011 à 20:09  
Chapeau Mr Villey pour ce compte rendu. On vit vraiment cette rencontre.
Bravo aux Coqs d'avoir essayé et le succès vriendra la prochaine fois !
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...