trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Floorball
Interview du Capitaine des Trolls d'Annecy Manaure Russo-Mendoza
 
Faible bilan cette heure pour les ex-Champions de France de Division lite. L'occasion pour le capitaine des Trolls d'Annecy de se livrer sur les ambitions et rsultats de son quipe, mais aussi sur son parcours personnel en club et quipe de France.
 
France, Hockey Hebdo Romain Brassart le 28/01/2015 17:00
Photo hockey Floorball  - Floorball  - Interview du Capitaine des Trolls d
Sport 'n Fun Photographie
Les Trolls au complet
Pourriez-vous nous en dire plus sur votre parcours ? Comment, en tant que joueur accompli et personnalité du Floorball Français, avez-vous fait vos débuts ?


J'ai découvert le floorball durant mon adolescence au sein du club de hockey sur glace du Genève Servette où il nous arrivait de pratiquer le "unihockey" en stage de pré-saison. Je l'ai également entraperçu en junior élite à Grenoble où notre entraîneur finlandais nous faisait régulièrement pratiquer le "salibandy".

Mais c'est à Marseille en 2003, à la sortie de la faculté, que j'ai découvert un jeune club de floorball qui faisait ces premiers entraînements pour une section compétition à deux pas de mon école. Mon premier match amical avec Marseille, je l'ai effectué face à l'équipe de France, dirigée à l'époque par Mario Antonelli, et qui s'est soldé par une courte défaite 4-3. A l'issue de la rencontre, le sélectionneur m'a félicité pour mes trois buts et m'a dit que la prochaine fois, ce match, je l'effectuerais dans les rangs de l'Equipe de France.

Six mois plus tard, je participais à mes premiers championnats du monde en Espagne.

J'ai ensuite connu beaucoup d'émotions au cours de ces onze années de floorball, entre les deux premiers titres avec Marseille, les différentes phases de qualifications aux championnats du monde (cinq au total), deux phases de qualifications pour l'Eurocup et les deux récents titres avec les Trolls d'Annecy (D1 et D2) pour ne citer que les plus marquantes.


Quelle est votre vision du Floorball d'aujourd'hui par rapport à celle d'hier ?

Le floorball aujourd'hui, comparé à celui de dix ans en arrière, est totalement différent.

Le matériel a en apparence peu évolué mais il est devenu quand même beaucoup plus léger et précis. Le sport a, lui, en revanche, évolué en technique et en stratégie de façon fulgurante. Le fait que des championnats semi-professionnels existent dans les meilleures nations n'y est pas étranger. La reconnaissance du floorball par le Comité International Olympique (ainsi qu'un gros travail de lobbying des instances internationales pour tenter de faire partie des épreuves au programmes de futurs JO) a permis de booster l'intérêt du floorball pour de nouvelles nations.

Paradoxalement, cela ne nous permet toujours pas d'être reconnu par nos instances dirigeantes nationales (gouvernement ou CNOSF).

A l'échelon national, le bilan est contrasté. Les deux dernières saisons ont marqué un regain dans la progression des différents acteurs (tactiquement et dans l'engagement) et le nombre de clubs ne cesse d'augmenter, alors qu'au plus fort de la domination de l'IFK, les autres clubs semblaient stagner voir régresser.

On a quand même une formule de championnat assez incompréhensible pour les observateurs extérieurs et un niveau d'arbitrage général qui a dix ans de retard sur pas mal de nations européennes. Cela reste une problématique qui ne semble pas beaucoup avancer.

Photo hockey Floorball  - Floorball  - Interview du Capitaine des Trolls d
Sport 'n Fun Photographie
Un gardien cl



Après diverses sélections en EDF, le titre de D2 et de D1 en poche, que vous reste-t-il à accomplir ?

Déjà, retrouver la pleine mesure de mon potentiel serait un premier accomplissement. Je traîne, depuis le début de saison, les séquelles d'une opération au ménisque qui me perturbent énormément sur le terrain et aux entraînements.

Ensuite, je ne me lasse pas de jouer des matchs à haut niveau avec mes coéquipiers en sélection et le plaisir est toujours le même lorsque notre équipe des Trolls affronte et tient tête à d'autres cadors de notre championnat.


S'agissant de l'EDF, quelle est votre vision de l'intérieur ? A l'heure où les Féminines embarquent pour les qualifications, quel est l'objectif de la formation nationale masculine ?

Le staff de l'équipe de France s'est étoffé avec l'arrivée de Raymond Webber, il va pouvoir apporter sa culture tactique et épauler au mieux le sélectionneur Roberto Mezquita.

Par rapport à l'équipe en elle-même, l'après qualification est toujours source de renouvellement de l'effectif. Des cadres sont partis, d'autres joueurs ont peut-être vu leurs limites au niveau international mais, plus inquiétant, des joueurs jeunes et au très fort potentiel ont aussi arrêté la sélection. Cela nous oblige à nous poser de nombreuses questions sur l'investissement financier et personnel nécessaire à rester en sélection. Avec la perte de tous ces éléments, difficile de ne pas penser à une nouvelle reconstruction de l'équipe avec l'ajout de pas mal de nouveaux joueurs.

On va néanmoins beaucoup travailler pour viser la qualification pour les phases finales et gagner en expérience à chaque nouveau match.


Bien des joueurs, premiers appelés dans l'histoire du Floorball Français, ne portent plus le T-shirt bleu et blanc. Comment l'expliquer ?

Encore une fois, je ne peux pas me mettre à leur place et j'ai eu moi-même, par le passé, une période où j'avais décidé d'arrêter la sélection avant l'arrivée de l'actuel sélectionneur. Il y a tellement de facteurs qui rendent difficile de rester longtemps en sélection. Mais le plus gros sacrifice reste financier et sans aide extérieure, il est difficile pour tout le monde de pouvoir réaliser cet effort.


Est-il difficile d'évoluer avec quelques-uns de nos plus rudes adversaires en Championnat ?

Non ! Nous essayons d'apporter une dimension physique supplémentaire aux autres équipes car nous disposons de joueurs qui ont l'expérience du niveau international et qui connaissent la différence.

Le plus dur reste à savoir s'adapter au niveau disparate de notre arbitrage qui nivelle vers le bas les rencontres où un slashing est moins sanctionné qu'un contact à l'épaule. Nous sommes la deuxième équipe la plus sanctionnée mais aussi celle qui obtient le moins de supériorités numériques, nous essayons de nous y adapter quel que soit l'adversaire. 


Photo hockey Floorball  - Floorball  - Interview du Capitaine des Trolls d
Sport 'n Fun Photographie
Une entreprise familiale ?
Construire une équipe n'est d'ailleurs pas chose aisée. La Famille Russo-Mendoza est très impliquée dans le club des Trolls d'Annecy. La clé du succès ? Peut-on parler d'une entreprise familiale ?


Le succès s'est dessiné avec un groupe qui avait la qualité pour l'obtenir.

Nous avions un nombre important de joueurs d'expérience et l'état d'esprit a été le bon pendant ces deux premières saisons du club. Construire l'équipe s'est fait plus facilement que ce que nous avions envisagé au départ, et très naturellement. La reconstruction est plus délicate, pour le moment.

On peut dire, en quelque sorte, que cela a commencé comme une entreprise familiale car le club a été créé par mon père et mon frère mais nous avons trouvé des gens pour faire vivre ce projet en y mettant beaucoup d'énergie et leur motivation. Sans eux, tout cela ne serait pas possible !


Les Trolls sont actuellement neuvièmes du Championnat de Première Division et quelques joueurs clés manquent à l'appel. Pour exemple le gardien international français Stéphane Balandras. Un débriefing pour Hockey Hebdo ?

Difficile de reconstruire quand on perd une douzaine de joueurs à l'intersaison et pas des moindres. Entre des joueurs clés de notre défense qui ont été blessés (Rivoire, Nolleau) ou ont arrêté depuis le début de saison (Martin, Bry), les Marseillais (Kadmiri, Kernacker) repartis remonter avec succès le club de Marseille en 2ème division ou le départ en Autriche du néo-international Guédon, l'objectif de début de saison ne peut que difficilement être le même.

Quant à Stéphane Balandras, il a été un des éléments clés de nos succès et il a choisi de repartir se faire plaisir en tant que joueur de champ avec Saint-Etienne. Pour le remplacer, nous avons deux jeunes gardiens néophytes mais pleins d'envie.

A cela s'ajoute une cascade de blessures assez inédite pour nous depuis le début de saison (Wyss, Frezier, Zicha, Donsez). On a quand même enregistré l'arrivée du joueur international Martin Bocquet et des joueurs présents l'année dernière devraient bientôt nous rejoindre.

Actuellement, on prend plus de buts que la saison dernière, il faut qu'on arrive à en marquer plus et continuer à travailler défensivement. Nous effectuons en moyenne dix tirs de plus que nos adversaires, même face à l'IFK. Cela montre que nous avons des progrès à faire dans l'efficacité. Après, être 9ème avec notre mode de championnat ne signifie pas grand-chose (il n'y a que deux points d'écart entre le 3ème et le 9ème). Par contre, nous réalisons trois matchs nuls qui auraient dû être des victoires (Amiens, Lyon, IFK) avec plus de réalisme. Notre seule contre-performance depuis le début de la saison a été face au PUC. Nous allons tout faire pour accrocher le wagon des play-offs, le weekend prochain nous dira si c'est un objectif sensé.

En tout cas, si nous nous qualifions, cela devrait correspondre au retour de pas mal de cadres blessés et les play-offs sont une autre histoire. Ne nous enterrez pas trop vite, les Trolls ne lâcheront rien !


Le mot de la fin pour conclure cette interview ?

Je tiens à souhaiter bonne chance à toutes les joueuses de la sélection féminine pour leur tournoi de qualifications en Lettonie. J'espère qu'elles représenteront au mieux nos couleurs et surtout qu'elles prendront beaucoup de plaisir dans ce premier grand rendez-vous pour le floorball féminin français. L'expérience d'un tel évènement est irremplaçable. Bon courage à elles !
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Ractions sur l'article
 
Alejandro a critle 08/02/2015 15:15  
Bonjour,
une petite correction,on n'es pas les ex-champions, on est les champions de France en titre de D1 (lite), merci
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte whlen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...