Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
JO : Finlande - Bélarus
 
Tournoi Olympique, Tour Préliminaire masculin. Groupe C
 
Grenoble, Hockey Hebdo LL avec ses pantouffles devant sa TV. le 17/02/2010 à 20:58
   Finlande - Bélarus  
5 - 1
( 2-0, 1-1, 2-0 )

Privés de plusieurs joueurs clefs comme Grabovski, le Bélarusse retrouvait la Finlande pour une première rencontre qui risquait d'être difficile.

On ne peut pas dire que l'on voyait le Bélarusse s'en sortir avant cette rencontre, d'abord parce qu'il était privé de quelques joueurs clefs comme Andrei Kostitsyn et Maxime Grabovski, ensuite parce que l'équipe n'a jamais fait d'étincelles dans ce type de compétition, et enfin tout simplement parce que la Finlande affichait complet avec un groupe vraiment séduisant et comportant de nombreuses stars de NHL à l'image d'un Teemu Selanne et autres Saku Koivu.

Composition officielle des équipes

Le piège finlandais.


Les premières minutes confirmaient l'impression initiale, à savoir que les finlandais plus tranchants et physiques paraissaient jouer un ton au dessus, et dans leur genre offraient d'entrée un récital très convainquant. A 2"41 de jeu, un premier jeu de puissance allait être fatal aux joueurs de coach Zakharov.

A 2"24, Saku Koivu fait une passe rapide depuis son côté gauche et le palet passe devant la cage de Koval pour arriver sur Jokinen qui reprend ettrompe le gardien bélarusse assez facilement. une passe assez osée car passant juste devant la cage sous le défenseur.  (1-0).

Les minutes suivantes voient la finlande accroitre sa pression et occuper le plus souvent le camps adverse. Plusieurs frappes trouvent Koval qui semble parti pour passer une sale soirée même s'il n'est pas responsable sur le premier but.

On comprend alors que la classe des joueurs finlandais passe vraiment par un jeu rapide, physique, mais aussi assez collectif et inspiré, avec un Selanne à son niveau, bien aidé par les paires Ruutu et Koivu qui dans le genre précis et techniques sont quand même pas mal.

A 15"55, une nouvelle pénalité contre le Belarusse va permettre à la Finlande de se donner de l'air. A 17"50, Hagman est servi dans le traffic devant Koval qu'il bat d'un petit tir du revers. (2-0).

Tirs 17/2 Finlande.

Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO : Finlande - Bélarus
Photo : Stéphanie Ouvry


Des défenses et gardiens plus inspirés.


La seconde période va reprendre à la surprise du public par un but bélarusse. Après seulement 21 secondes de jeu, Kostitsyn est servi de derrière la cage par Demagin et glisse le palet au fond pour un retour à la marque intéressant pour la rencontre. (2-1).

Les défenses et les gardiens vont alors montrer une certaine efficacité, le Bélarusse ayant manifestement reçu des instructions à la pause pour serrer les rangs et tenter de bloquer les centres et les ballades finlandaises dans les bandes. Sans que l'on puisse dire que les conseils suffisent, les finlandais vont un peu moins appuyer les minutes suivantes dans une rencontre en baisse de rythme.

De nombreuses frappes finlandaises comme celle de Selanne à 25"05 sont repoussées, tandis que les joueurs de Jalonen proposent plusieurs attaque défense de qualité. Selanne vraiment intenable échoue alors sur le gardien après une rupture intéressante à 29"20, et une pénalité contre le Finlande à 29"40 va repousser l'échéance sans permettre aux Bélarusse de s'offrir des frappes et donc des occasions. un surnombre bélarusse et une nouvelle pénalité contre les finlandais ne vont rien changer.

En fin de période, Hagman va inscrire son doublé en trompant le gardien au terme d'un joli plongeon du revers à 36"52, lequel redonne de l'air à des finlandais dont on ne voit pas comment ils pourraient lâcher l'affaire (3-1). Une rencontre qui semble jouée avant même la troisième période tant la différence est claire entre les deux équipes.

Tirs 11/2 Finlande.

Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO : Finlande - Bélarus
Photo Scott Audette Reuter agency
Victoire finlandaise

La Finlande déroule


La troisième période reprend comme la seconde par un but extrêmement rapide, mais cette fois, c'est Miko Koivu qui va trouver Filippula qui met au fond une nouvelle fois très près du gardien à 40"23. (4-1)

La messe est dite depuis longtemps à l'image des buteurs finlandais qui semblent aussi heureux d'avoir inscrit des buts que d'être à l'enterrement de leur meilleur ami.

Plusieurs pénalités bélarusses ne donnent rien malgré un bombardement en règle des cages de Koval, les finlaidais jouant tranquillement, mais ce qui suffit déjà à les faire apparaître comme particulièrement dangereux car disposant d'un jeu collectif intéressant et d'individualités capables de faire la différence à tout moment.

Vingt cinq occasions plus tard, les finlandais vont inscrire un nouveau but et en terminer à . Sur une frappe de Kukkonen à la bleue, c'est Jarko Ruutu qui dévie au fond à 52"59. (5-1)

La fin de rencontre verra Kiprussof repousser plusieurs tentatives même si l'on sent que la hiérarchie de la rencontre courre dans la tête des joueurs pratiquement depuis le départ.

Tirs 17/8 Finlande
Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO : Finlande - Bélarus
Photo IIHF
une hiérarchie très claire


Petit mais costaud


Attention à cette équipe de Finlande qui dispose de tous les arguments pour poser des problèmes à n'importe qui dans ce tournois olympique. Plutôt collectifs et proposant un jeu assez inspiré, tout en ayant une technique individuelle et un physique qui leur permet de rivaliser avec n'importe quel effectif actuel, l'équipe a proposé ce soir un hockey de qualité. N'ayant pas la même pression que les grosses écuries, et un effectif stable qui se connaît très bien, les joueurs de Jalonen ne seraont pas champions olympiques mais ont tout pour ennuyer les prétendants au podium et en particulier la troisième place. Il faudra confirmer, en particulier défensivement face à du plus gros, mais on s'est fait plaisir ce soir en suivant Selanne et autres Ruutu.

Pour la Bélarussie, l'impression est la même que celle que l'on avait pu avoir à Grenoble avant les dernier mondiaux, à savoir une formation meilleure incontestablement que les candidats à la relégation du groupe A, comme actuellement la Norvège, Lituanie et france pour ne pas la citer, mais qui n'a pas les moyens de s'attaquer à du plus lourd à effectif complet. C'est par contre plus fort que les norvégiens et autres lettons ce qui situe la performance finlandaise.

Feuille de match complète


 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
_33_ a écritle 18/02/2010 à 12:38  
effectivement, quand on voit les russes et les canadiens, on se demande quelle équipe peut leur barrer le chemin.
On ne sait jamais, sur un malentendu ou un fait de match tout est possible.
Est-ce qu'il y a un tableau du tournoi quelque part? Est ce qu on peut dire si la finlande risque de croiser un des 2 prétendants avant les 1/2 finales ?
Alors, oui on soutien la Finlande car jamais titrée aux jeux mais avec les pieds sur terre c'est plus pareil. Les Canadiens à domicile risque d'etre intouchables
HH/LL a écritle 18/02/2010 à 00:59  
Pour Stéphanie qui semble apprécier les finlandais tout comme moi du reste et qui se demande comment on peut écrire qu'ils ne seront pas champions olympiques à ce stade.
Pourquoi ne seront-ils pas champions?
Un miracle est toujours possible et serait dans ce cas positif, sauf que l'auteur de l'article ne le voit pas pour plusieurs raisons.
Il y a du plus costaud avec au moins la Russie et le Canada, sans compter la Suède, USA et République Tchèque qui vont avoir leurs mots à dire. Note que quand les finlandais ont étés sur le podium comme à Turin, les deux gros n'étaient pas présents, avec à Calgary le canada hors du coup. Ici les deux gros sont vraiment très gros, on attend une Russie légendaire et des canadiens qui ont des allures de dream team.
Personne au sein de la presse spécialisée ne les voit gagner, bon ce n'est pas une vérité absolue mais on doit bien le dire.
Enfin, cette équipe est actuellement globalement au complet mais n'a pas les réserves qualitatives que peuvent avoir les russes et canadiens, en cas de blessure, l'affaire sera assez délicate.
Ajoutons que la Finlande n'a jamais été championne olympique....
Si c'était le cas, je t'offre un maillot de l'équipe!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...