Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
JO : Le Canada enfin(ale)
 
Seconde demi-finale olympique de Sotchi. Le Canada, après une première partie de tournoi extrêmement poussive, retrouvait, dans le dernier carré, son rival américain qui était, lui, très impressionnant. A l'issue de ce duel, une place en finale olympique
 
Sotchi, Palais des Glaces Bolchoï, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 21/02/2014 à 20:39
    Etats-Unis - Canada   
0 - 1
(0-0, 0-1, 0-0)



Enfin voilà le grand Canada :

Les Américains partent vite à l'assaut, ils jouent rapidement et offrent un bon jeu de passes. Le Canada parvient à bloquer l'offensive US et part à son tour vers l'avant.
Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO : Le Canada enfin(ale)
Photo by Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images
Les Canadiens, tout sauf convaincants lors des premiers matchs, montrent enfin un beau visage. Ils jouent vite et bien, ils commencent à se trouver et font mal à la défense américaine. Jonathan Quick veille au grain devant ses filets et quelques bonnes parades lui permettent de se mettre en place. 
Les USA lancent des rapides contre-offensives, la défense canadienne prend l'eau mais Price s'offre un impeccable arrêt mitaine pour rassurer ses compagnons. Le jeu déployé est évidemment très "NHL" et le dumping est Roi sur la glace de Sotchi.
Les USA sont les pénalisés les premiers, ils reculent sous la pression canadienne, les bons lancers de la bleue sont nombreux. Quick s'offre un double arrêt de grande classe. Le Canada force mais l'arrière-garde de l'oncle Sam ne cède pas. Les Etats-Unis, de retour à cinq, retrouvent un jeu efficace et agréable avec des passes précises et beaucoup de vitesse, les Canadiens, très rugueux à l'arrière, parviennent à s'en sortir sans trop de mal. L'érable est pénalisé mais le powerplay américain est déplorable, il n'arrive pas à s'installer ni même à lancer à la cage.
La fin de tiers est disputée, les Canadiens s'offrent de belles occasions mais Quick veille et parvient à maintenir la team US dans le coup jusqu'à la première sirène.

Tirs cadrés : 16 / 11 pour le Canada
Pénalités : 2 / 2
 



La porte s'entrouvre :

Le Canada reprend bien le deuxième tiers alors que son adversaire semble être resté aux vestiaires. D'ailleurs, le score va logiquement se débloquer rapidement. Bouwmeester lance depuis la bleue, Jamie Benn, encerclé par les Américains, parvient à dévier dans l'angle opposé pour faire trembler le filet grand ouvert (0-1 à 21'41).
Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO : Le Canada enfin(ale)
Photo by Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Le Canada maintient la pression mais est alors pénalisé, les Etats-Unis se relancent alors et installent leur jeu. Ils sont maladroits et poussifs et ne lancent que de loin, sans grand danger pour Carey Price. L'ofensive américaine manque d'imagination et de percutant. Elle se contente d'un jeu simplissime qui ne vient pas mettre à défaut l'ultime carré canadien.
Les joueurs à l'érable lancent des contres pour tenter de repasser devant mais sans succès, Quick fait bonne garde devant les filets. Les Etats-Unis manquent de créativité pour ressortir et proposent encore et toujours le même jeu, basique et stéréotypé. Ils balbutient leur hockey, eux qui ont pourtant été si impressionnants lors de leurs premiers matchs. Ils s'empêtrent dans l'hermétique défense canadienne qui repousse invariablement leurs tentatives.
Le Canada est pénalisé une seconde fois mais, comme lors du premier avantage, les USA peinent à en profiter, les tirs sont mal cadrés et le jeu est brouillon. Paciorety, seul devant Price, bute sur ses bottes et relance au même endroit sur le gardien au lieu de se décaler ou de chercher l'angle opposé avec un tir croisé.
Le rythme descend dans cette fin de second tiers. Le dumping se multiplie à l'infini et avec lui ses fidèles amis : "dégagements interdits" et "coups d'épaules contre la bande". A ce petit jeu-là, les deux équipes se neutralisent jusqu'à la seconde sirène.

Tirs cadrés : 12 / 11 pour le Canada
Pénalités : 4 / 0 pour le Canada



Non rien de rien, il ne se passe rien :

Le Canada revient bien sur la glace mais ne tente pas vraiment de doubler son capital but. En face, les Etats-Unis qui pourtant tirent de l'arrière n'en font pas plus. On assiste à un très désagréable faux rythme fait de dégagements et de pertes de palets. Le public du Bolchoï s'ennuye ferme mais les deux équipes restent dans leurs approximations.
Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO : Le Canada enfin(ale)
Photo by Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

On ne reconnaît pas les Américains éblouissants dans les rencontres du premier tour, ni le Canada des deux premiers tiers. Ce dernier gère tranquillement son avance et cadenasse le match. Le palet valdingue dans tous les coins de la patinoire dans un rythme proche du sommeil du public russe, qui chante quand même "Chaïbu, Chaïbu".
La partie s'éternise et finalement ce sont les Canadiens qui tirent leur épingle du jeu, ils lancent quelques offensives, la pression monte mais Quick, décidément le seul bon Américain ce soir, multiplie les parades. Complètement abandonné par sa défense, le danger est présent, mais les rebonds sont tellement mal exploités par le Canada que le portier des LA Kings ne craint pas grand-chose.
Les Etats-Unis sont sur une autre planète, ils sont menés au score mais ne tentent quasiment rien, leurs dégagements en fond de glace, leurs hors-jeu et leurs passes ratées n'inquiètent guère la défense canadienne. Les rares tirs sont plein axe sur le corps de Price qui s'interpose facilement.
La partie traîne en longueur, les minutes défilent mais personne n'accélère dans une fin de match ultra-défensive, les USA se cherchent en vain. Les Américains sortent leur gardien mais n'arrivent même pas à entrer dans la zone offensive, leur jeu, d'une rare pauvreté, se heurte à la solide défense canadienne.
Marleau, seul dans le coin de la cage vide, tire même à côté... décidément, rien ne va dans ce tiers. Les USA, complètement anesthésiés, ne se réveilleront pas avant la sirène finale.

Tirs cadrés : 9 / 9
Pénalités : 2 / 0 pour les Etats-Unis

Etoiles Hockey Hebdo :

***: Jonathan Quick
** : Carey Price
* : Jamie Benn



Le Canada remporte un match laborieux notamment dans le dernier tiers. Lot de consolation pour les fans du palet en caoutchouc à la Bolchoï, l'unique but marqué était de belle facture, et les bonnes parades de Quick auront mis quelque chose à se mettre sous la dent. Les deux premiers tiers ont été solides avant un relâchement général, sans incidence au niveau du score.
Les Canadiens ont été extrêmement défensifs et ont réussi à complètement annihiler l'offensive américaine qui a brillé par ses erreurs et son absence, des stars comme Oshie, Kane, Kessel ont été transparents. Les USA n'ont quasiment pas existé pendant ce match et on se demande bien encore ce qu'il leur est arrivé. Ils se défendront demain pour le bronze, mais ils devront proposer un tout autre jeu s'ils veulent revenir avec une médaille de Sotchi. Le champion olympique en titre a fait ce qu'il fallait pour venir à bout de son rival dans une partie ou le minimum syndical a été vu au niveau du score. Le Canada défendra son titre olympique dimanche face à une équipe de Suède qui risque de jouer son système de la trappe et s'appuyer sur leur excellent gardien. Une finale bien verrouillée nous attend dimanche sur la glace du Palais des Glaces Bolchoï de Sotchi qui devrait une fois encore être complet.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Hurricane a écritle 22/02/2014 à 18:08  
C'est ce qui s'appelle en prendre toute une ! ;)
Les Finlandais sont admirables, ils ont toutes les qualités que l'on attribuait aux Soviétiques de la grande époque : vitesse, créativité, précision, sobriété...de l'art.
Henri DeToi. a écritle 22/02/2014 à 17:59  
4-0, un autre but de Teemu!
Henri DeToi. a écritle 22/02/2014 à 17:59  
A moins d’un miracle, il va l’avoir sa médaille, le bon Teemu; 3-0 Finlande.
Henri DeToi. a écritle 22/02/2014 à 17:50  
Ça me fait plaisir Hurricane. La Finlande avec une population de moins de cinq million et demie, proportion gardée, produit les meilleurs joueurs de hockey au monde... et je suis canadine. Je lui souhaite une médaille, ce bon vieux Teemuu.
Hurricane a écritle 22/02/2014 à 17:39  
Hélas le lien est inaccessible depuis la France, mais merci tout de même. J'ai réussi à trouver un lien vers un flux d'une chaîne allemande...

http://www.sportlemon.tv/20140222/vv5308b16a7ffdd8.56793235-754422.html

Très heureux de voir Selanne briller de mille feux à 43 ans, quel champion.
Henri DeToi. a écritle 22/02/2014 à 17:28  
Hurricane, Si vous avez accès au site de Radio Canada Olympiques en France; peut-être que ce match est diffusé sur internet.

http://olympiques.radio-canada.ca/videos/endirect/video/men-hockey-bronze-medal-game-webcast-36523.html
Hurricane a écritle 22/02/2014 à 17:00  
Encore une fois, pas une seule image de la finale pour le bronze entre les USA et la Finlande, pour info, ça fait 0-0 fin de 1ere...

Je pense qu'à ce niveau de non-diffusion, la FFHG a un droit de regard, c'est un vrai préjudice infligé par les chaînes publiques à notre sport. M. Tardif, saisissez le CNOSF, France Télévisions a des comptes à rendre !
J'espère en tout cas qu'Hockey Hebdo saura se saisir de ce dossier épineux dans ses colonnes.

On a dépassé le stade de la confidentialité pour arriver à celui de l'absence totale. Le hockey a disparu corps et biens de nos écrans. Merci Bilalian et sa clique.
ulysse49 a écritle 22/02/2014 à 16:05  
En tout cas MERCI à France Télévision pour la couverture du hockey à sotchi. Vraiment fabuleux. Si vous n avais pas vu USA-Russie tant pis pour vous pas de replay et si vous voulez voir le replay de la demi Canada-USA vous serez heureux de trouver à la place Allemagne - Suède en curling!?

France Télévision, la chaîne de tous les sports...
Henri DeToi. a écritle 22/02/2014 à 15:28  
Je suis entièrement d’accord avec vous Hurricane. Vous connaissez bien votre hockey.
Hurricane a écritle 22/02/2014 à 12:55  
Pour une fois, je ne suis pas vraiment de l'avis du chroniqueur. C'était un match certes défensif et dans le plus pur style nord-américain, mais je l'ai trouvé de qualité.

Enorme performance défensive du Canada dont les stars offensives, à la différence de celles des Russes, ont su mettre les mains dans la graisse pour aller chercher le résultat plutôt que les fiches personnelles.

Carey Price impeccable bien aidé par sa défensive qui a contenu les américains sur les ailes, leur empêchant l'accès à la zone de vérité en fin de match.

Le vrai scandale est plutôt la couverture indigente de cet évènement sur France Télévisions. Après avoir purement et simplement ignoré la finale féminine, on a à peine vu la moitié de ce Canada-USA en direct. Vive les sites de streaming !
Henri DeToi. a écritle 22/02/2014 à 11:40  
La raison que rien ne fonctionnait pour les USA, c'est parce que le Canada a joué un match impeccable défensivement. Tous les joueurs ont suivi le plan de match à la perfection, y inclus les avants qui ont joué des deux sens de la patinoire. Quiconque s’y connait au hockey aura su reconnaître un excellent match de hockey, un match classique. .
Henri DeToi. a écritle 21/02/2014 à 21:50  
Je n’avais pas lu cet article avant que je diffuse mon premier commentaire. Je ne veux rien enlever aux lettons, la Suisse et à la Slovénie, mais leur jeu de trappe est ennuyant à mort. Je ne les blâme pas; il s’agit de leur seule chance de pouvoir rivaliser avec une équipe comme le Canada sans se faire écraser. Ce sont des matchs comme ça qui ruinent le spectacle. Celui-ci, c'était un vrai match de hockey!
Henri DeToi. a écritle 21/02/2014 à 21:29  
Il faut savoir compter lorsque ça compte. Il ne sert à rien de compter à profusion lorsque le match est hors de portée. Il n’est pas facile de percer une défensive hermétique telle que le Canada. Tel que je l’ai indiqué à la fin d’un autre article ; on bâtit une équipe à partir du gardien et une bonne défensive. Le Canada s’est fait compter trois buts en cinq matchs ; difficile à battre pareille équipe.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...