Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
JO : Suède - Bélarus
 
Tournoi olympique, Tour préliminaire masculin. Groupe C
 
Vancouver, Hockey Hebdo Hugues BOLLOCH le 20/02/2010 à 00:42
    Suède - Bélarus  
4 - 2
(2-0, 1-1, 1-1)
 

La Suède accrochée

Match à priori déséquilibré entre des suédois vainqueurs de l’Allemagne pour leur premier match du tournoi et des biélorusses battus par la Finlande. Mais les suédois n’ont pas pleinement convaincus face à une accrocheuse équipe allemande et ont encore en mémoire leur défaite face à ces mêmes biélorusses en quart de finale des JO 2002 à Salt Lake City.

Gardiens de but :

Suède : Jonas Gustavsson
Belarus : Andrei Mezin

1er tiers temps – Une glace jaune et bleue
Le premier tiers temps allait être allait être coloré de jaune et de bleu. En effet les suédois allaient dominer largement une courageuse équipe de Biélorussie. Les tenants du titre avec leur armada de joueurs estampillés NHL faisaient parler leur technique et leur vitesse pour mettre sous pression les rouges et verts. Après avoir traversés sans dommages une période d’infériorité, les hommes du coach Gustaffsson allaient ouvrir le score. Une belle combinaison entre les frères Sedin, Henrik derrière la cage trouve Daniel idéalement placé face à Mezin, son premier tir est repoussé par le portier mais il récupère le rebond et trouve la lucarne (0-1 à 6’40 ; D. Sedin ass. M. Sedin et Weinhandl.) Les suédois montrent qu’ils savent allier physique et technique comme en témoigne la belle charge de Niklas Kronwall sur Mikhalev. Quand les Biélorusses peuvent porter le danger sur la cage adverses, ils se heurtent à un bon Gustavsson qui relaie Lundquist devant les filets et se montre solide face à Kostitsyn. Les suédois vont doubler la mise en supériorité suite à un superbe jeu de passes qui voit le palet circuler entre Alfredsson, Backstrom, Johansson et de nouveau Alfredsson qui n’avait plus qu’à pousser le palet au fond de la cage, (0-2 à 9’04 ; Alfredsson ass. Johansson et Backstrom à 5 vs 4.) Les suédois se verront offrir deux nouvelles situations de supériorité numérique sans pouvoir tromper le gardien du Dynamo Minsk.

La domination suédoise est nette, et comme contre l’Allemagne, seule l’efficacité laisse à désirer. Les biélorusses se battent avec leurs armes mais c’est bien insuffisant pour inquiéter les coéquipiers du capitaine Lidstrom
.
Shoots : Suède 17 – Biélorussie 6
Face-offs : Suède 6 – Biélorussie 6

2ème tiers temps – La Biélorussie au courage

Le 2nd tiers allait se dérouler sur un tempo très rapide. Peu de temps mort, peu d’arrêts de jeu. Le palet passait rapidement d’un but à l’autre mais les actions suédoises se montraient les plus dangereuses. Mezin devait s’employer pour maintenir son équipe à portée de crosse de la Suède. Il se montrait impérial bloquant, repoussant et se jetant sur tous les palets qui entraient dans sa zone. Hornqvist idéalement servi par Zetterberg voyait ainsi sa tentative repoussée par la jambière du cerbère biélorusse. A force de pousser, les Suédois allaient finir par trouver la faille. Pahlsson travaillait bien derrière la cage et ressortait le palet pour Franzen qui prenait sa chance malgré un angle fermé. Son lancer passait au ras de la jambière de Mezin (0-3 à 29’35 Franzen ass Pahlsson et Modin). Paradoxalement ce but semblait réveiller les Biélorusses qui pointaient leurs patins dans la zone offensive. Après une belle interception, la passe de l’attaquant biélorusse ne pouvait être coupée par son partenaire face à Gustavsson. Les hommes du coach Zakharov bénéficiaient d’un power play et installaient bien leur jeu. Après un premier lancer de la bleue repoussé par Gustavsson, le portier de Toronto se couchait sur le dos mais ne pouvait recouvrir le palet. Ses défenseurs ne parvenaient pas à écarter le danger et c’est Kulakov qui était le plus premier à localiser la rondelle. Son lancer heurtait le poteau puis le casque de Gustavsson avant de franchir la ligne (1-3 à 34’40 ; Kulakov ass Meleshko et Stas à 5 vs 4). La joie du banc biélorusse était intense sur ce premier but encaissé par les suédois lors du tournoi. El les Biélorusses insistaient, un tir de Antonenko était bien bloqué par Gustavsson.

Rassuré par un très bon Mezin, les biélorusses restent dans le match et ont montré des choses intéressantes en fin de période. Sera-ce suffisant pour inquiéter des suédois qui peuvent regretter de ne pas avoir converti leurs nombreuses occasions ?

Shoots : Suède 14 – Biélorussie 6
Face-offs : Suède 17 – Biélorussie 10


3ème tiers temps – La Suède sous pression

Le rythme ne faiblissait pas à l’entame du dernier tiers. Les deux équipes pratiquaient un jeu bien construit. On connaissait la qualité collective des Suédois, on découvrait la qualité individuelle des biélorusses. Dans cette opposition de style, les 2 équipes se rendaient coup pour coup. Kalyuzhni interceptait le palet et sollicitait Gustvasson qui écartait le danger de la jambière. Un lancer de la bleue de Ohlund était dévié sur le poteau de Mezin, pour une fois impuissant, mais impérial pour écarter de la jambière le rebond pris à bout portant par Henrik Sedin (45’30). C’était ensuite au tour de Hornqvist de se présenter face à Mezin qui remportait encore le duel. L’intensité physique montait d’un cran et Kronwall mettait encore une belle charge à Koltsov. Les biélorusses ne lâchaient rien et allaient être récompensés de leur débauche d’énergie. Kulakov récupèrait le palet en zone offensive suite à une belle mise en échec, son tir était repoussé par Gustavsson mais Meleshlo prennait le rebond et scorait avec l’aide du poteau (2-3 à 51’33 ; Meleshko ass. Kulakov.) Complètement relancés, les biélorusses jouaient crânement leur chance face à des suédois soudain moins sereins. Zakharov d’un violent lancer à mi-distance était tout prêt d’égaliser mais le palet heurtait la barre d’un Gustavsson peu inspiré (54’10.) Les biélorusses maintenaient le palet en zone offensive mais sans parvenir à se montrer réellement dangereux. Au contraire, ils se faisaient prendre en contre à 10’’ de la fin du match sur une superbe passe de Daniel Sedin pour son frère Henrik posté derrière la cage qui d’une superbe passe du revers trouvait Alfredsson qui s’offrait le doublé en trouvant un trou de souris entre les jambière de Mezin (2-4 à 59’50 ; Alfredsson ass. H. Sedin et M. Sedin)

Shoots : Suède 7 – Biélorussie 7
Face-offs : Suède 6– Biélorussie 2


La Suède l’emporte mais n’a pas pleinement rassurée avant son match décisif face à la Finlande, revanche de la finale de Turin, pour terminer en tête du groupe. Les qualités de cette équipe sont indéniables mais il faudra vite se montrer plus efficace pour prétendre jouer le podium. Nul doute que les joueurs de Gustafsson en ont les moyens.
Belle prestation des biélorusses qui ont inquiété les Suédois jusqu’au bout grâce à un grand Mezin qui les a maintenu dans le match. Leur rencontre face à l’Allemagne promet d’être serrée.

Statistiques sur le match :

Shoots : Suède 38 – Biélorussie 19
Face-offs : Suède 23– Biélorussie 12
 
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...