Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
JO Fém. Le bilan du tour préliminaire
 
 
Hockey Hebdo, Hockey Hebdo Christophe Haest le 20/02/2010 à 23:44
Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO Fém. Le bilan du tour préliminaire

A la fin de ce tour préliminaire, c’est l’heure de faire un premier bilan de ce tournoi olympique de hockey sur glace féminin.

Si je vous annonce que les Nord – Américaines trustent toutes les premières places, ça vous surprend ? Non, alors j’arrête là mon article.

Trois victoires chacun, Canada et Etats Unis ont tout balayé lors de ce tour préliminaire.

Un tour préliminaire qui s’apparente pour certaines équipes à appliquer à la lettre le précepte cher au Baron Pierre de COUBERTIN « L’important c’est de participer ».

On peut clairement se demander si la Chine, la Russie, la Slovaquie ou encore la Suisse ont bien leur place dans un tournoi de niveau mondial. Maintenant, me direz-vous, si ces filles ne jouent pas contre plus fortes qu’elles comment progresseront elles ? Oui, je suis tout à fait d’accord, mais avouez tout de même que des scores de 18 – 00, 12 – 01, 10 – 01 et autres 13 – 01 ne sont pas les meilleurs ambassadeurs pour la féminisation de ce sport. Disons-le tout net, ça ne fait pas très sérieux. Maintenant si le développement de notre sport au sein de la gente féminine est à ce prix, pourquoi pas… Attention, je ne juge absolument pas le niveau des plus faibles, pas plus que je me moque. Je serais d’ailleurs curieux de voir ce que donneraient nos tricolores dans un tel tournoi. Je me pose seulement la question de la viabilité du hockey féminin international tant que cette fosse abyssale entre les nord-américaines et les reste du monde ne sera pas quelque peu comblée.

Quelques bonnes surprises ressortent cependant de ces quatre petites équipes, au demeurant fort vaillantes.
  • Trois gardiennes d’abord, la russe Irina GASHENNIKOVA (120’) et Yao SHI la chinoise, (180’) et Florence SCHELLING, la suissesse (172’) qui sont respectivement à 89,29%, 88,81% et 87,70% d’arrêts.
  • Enfin, Mlles Stefanie MARTY, suisse et Janka CULIKOVA, slovaque, deuxième et troisième non nord – américaine (derrière une suédoise) au classement des meilleurs compteurs. Notons qu’elles sont tout de même 20ème et 28ème avec 4 et 3 points.

La Suisse a de bonnes chances, si les joueuses sont encore motivées, de finir à la cinquième place, pour les trois dernières places, ça va être serré, d’autant que sur un match tout reste possible.
On a donc parlé des quatre équipes qui vont se bagarrer pour les places 5 à 8.

Et le carré magique alors ?
Si j’osais je dirais le meilleur pour la fin.
J’y viens, mais soyons réalistes, ce carré magique, ressemble plus à une figure bizarre à deux côtés seulement, tellement Canada et Etats unis semblent au-dessus de leur adversaire respectif, Finlande et Suède.
Sans même regarder en direction des tournois mondiaux et olympiques précédents, un rapide coup d’œil aux statistiques de cette olympiade est révélateur.


Le Canada :
• 03 victoires pour trois matches, 9 points, 1er du groupe A
• 41 buts marqués, 02 buts encaissés en trois matches, différentiel de plus 39, 01er rang.
• 181 tirs pour 41 buts soit 22,65% d’efficacité, 01er rang.

• 06 buts marqués en powerplay, soit 40% d’efficacité, 2nd rang.
• 01 but encaissé en infériorité, soit 92,31% de penalty killing, 2nd rang.
• 03 buts marqués en infériorité, 01er rang
• 94,12% d’arrêts, pour l’ensemble des gardiens, 0,67 but encaissé par match, 2nd rang.
• 28 minutes de pénalités, 2nd total le plus bas.
• 15 joueuses dans les 30 meilleurs compteurs du tournoi, 1er rang (dont 1ère, 3, 4, 5, 7, 8 & 9ème place)
• #33, Kim SAINT PIERRE, goalie, 100 minutes jouées, 100% d’arrêts, 2ème rang.
• Pour le fun, stat américaine, 9130 spectateurs de moyenne, 1er rang.

Les Etats Unis :
• 03 victoires pour trois matches, 9 points, 1er du groupe B
• 31 buts marqués, 01 but encaissé en trois matches, différentiel de plus 30, 2nd rang.
• 137 tirs pour 31 buts, soit 22,63% d’efficacité, 2nd rang.
• 10 buts marqués en powerplay, soit 58,82% d’efficacité, 1er rang.
• 01 but encaissé en infériorité, soit 92,86% de penalty killing, 1er rang.
• 02 buts marqués en infériorité, 2nd rang.
• 97,30% d’arrêts, pour l’ensemble des gardiens, 0,33 but encaissé par match, 1er rang.
• 30 minutes de pénalités, 3ème total le plus bas ex-aequo (Finlande).
• 12 joueuses dans les 30 meilleurs compteurs du tournoi, 2ème rang, (dont 2nde, 6 & 10ème place)
• #31, Jessie VETTER, goalie, 120 minutes jouées, 100% d’arrêts, 1er rang.
• Pour le fun, stat américaine, 5347 spectateurs de moyenne, 3ème rang.

La Finlande :
• 02 victoires, une défaite, 6 points, 2nd groupe B
• 07 buts marqués, 08 buts encaissés, différentiel de moins 1, 3ème rang.
• 100 tirs pour 07 buts marqués, soit 7% d’efficacité, 6ème rang.
• 03 buts marqués en powerplay, soit 15,79% d’efficacité, 5ème rang.
• 02 buts encaissés en infériorité, soit 81,82% de penalty killing, 4ème rang.
• Aucun but marqué en infériorité, 4ème ex-aequo (Suède, Russie et Slovaquie)
• 86,89% d’arrêts pour l’ensemble des gardiens, 2,67 buts encaissés par match, 5ème rang.
• 30 minutes de pénalités, 3ème total le plus bas ex-aequo (USA).
• #31, Noora RATY, goalie, 180 minutes jouées, 86,89% d’arrêts, 2,67 buts par match, 6ème rang.
• Pour le fun, stat américaine, 5330 spectateurs de moyenne, 6ème rang.

La Suède :
• 02 victoires, une défaite, 6 points, 2nd groupe B
• 10 buts marqués, 15 buts encaissés, différentiel de moins 5, 4ème rang.
• 95 tirs pour 10 buts marqués, soit 10,53% d’efficacité, 3ème rang.
• 04 buts marqués en powerplay, soit 28,57% d’efficacité, 3ème rang.
• 03 buts encaissés en infériorité, soit 81,25% de penalty killing, 5ème rang.
• Aucun but marqué en infériorité, 4ème ex-aequo (Finlande, Russie et Slovaquie)
• 82,14% d’arrêts pour l’ensemble des gardiens, 05 buts encaissés par match, 6ème rang.
• 40 minutes de pénalités, 6ème total le plus bas ex-aequo (USA).
• 01 joueuse dans les 30 meilleurs compteurs, 23ème.
• #1, Sara GRAHN, goalie, 91 minutes jouées, 85,71% d’arrêts, 3,29 buts par match, 7ème rang.
• #30, Kim MARTIN, goalie, 89 minutes jouées, 79,59% d’arrêts, 6,76 buts par match 9ème rang.
• Pour le fun, stat américaine, 5342 spectateurs de moyenne, 5ème rang.


A l’étude de ces statistiques basiques, on sent bien que face à deux équipes ultra complètes, la Finlande et la Suède ont quelques points faibles.
• Les gardiennes suédoises, sont les moins performantes du carré magique. Et le coach doit se poser bien des questions quand on voit qu’il a fait jouer ses deux gardiennes la moitié du temps chacun. La Suède fait aussi partie des trois équipes les plus pénalisées (40 minutes avec la Slovaquie et la Russie), avec plus de 13 minutes par match. Face à des « pro » du powerplay que sont les états-uniennes ça promet bien des difficultés.
• La Finlande quant à elle a le moins bon powerplay du carré final, et affrontera le second meilleur penalty killing. De plus la gardienne attitrée, Noora RATY affiche seulement le sixième taux d’efficacité. Et elle a joué tous les matches, ce qui ne laisse pas entrevoir de solution miracle avec son substitut.

Vous l’aurez compris, dire que le drapeau à la feuille d’érable et la bannière étoilée ont de grandes chances de monter au plus haut du Canada Hockey Place n’est pas usurpé.
Cependant, et on l’a vu ces jours derniers chez les hommes, les favoris peuvent être bousculés, voire battus, et c’est bien là la glorieuse incertitude du sport. Ajoutons à cela que les joueuses seront over-boostées par l’esprit olympique, plus une petite dose d’excès de confiance en face et ça peut passer.
Maintenant, les canadiennes ont vu leur « hommes » se faire accrocher par la Suisse, et, avec les américaines, elles demeurent bien les ogres de ce tournoi…
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...