Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
JO Féminin : Etats-Unis - Chine
 
Tournoi Olympique, Tour Préliminaire féminin. Groupe B, Etats-Unis - Chine
 
Hockey Hebdo, Hockey Hebdo Christophe Haest le 15/02/2010 à 11:18
  Etats-Unis - Chine 
12 - 1 
(5-0, 3-0, 4-1)


Photo hockey Jeux olympiques - Jeux olympiques - JO Féminin : Etats-Unis - Chine
Photo : La Presse Canadienne
USA Canada même combat ?
Après l’atomisage des Slovaques par les Canadiennes, le même type de match pourrait bien avoir lieu entre les Américaines et les Chinoises. Le sérieux canadien trouvera t’il de l’écho chez les joueuses de l’oncle Sam. Les chinoises ont-elles quelques armes pour rivaliser ??

D’entrée on voit que le match va être du même acabit, à égalité numérique les américaines jouent comme en supériorité, les chinoises courent, euh pardon, patinent après le palet, sans même le toucher.
A 2’50’’, RUGGIERO Angela #4, perce la défense rouge et marque après un raid solitaire. Elle conduit son palet du revers, sur l’aile gauche, puis repique au centre, passe devant SHI Yao #30, gardienne chinoise, et lui glisse le palet entre les jambes. 01 – 00 pour les USA.

Les américaines sont sérieuses et appliquées, les chinoises sont, à la rue…

A 04’12’’ Mlle QI #55 prend deux minutes pour retenir, le premier Powerplay américain est stérile. Malgré tout, la gardienne chinoise se met déjà en évidence sur deux ou trois phases.
On entend des USA USA venant des tribunes.

Le banc chinois est succulent, le coach gueule déjà, il hurle ses consignes mais personne n’écoute. Ensuite, une chinoise, toute menue, lunettes – tailleur gris, reprend le tableau et traduit et là tout le monde écoute.
Seul hic, la tirade du coach faisait bien 20 – 30 secondes, celle de la petite dame fait à tout casser 4 secondes. Il doit en manquer un peu.
Ah, grande nouvelle, la Chine entre en zone américaine, enfin, le palet va au fond, tout ça après cinq bonnes minutes de pression US !!

A 09’56’’ Sur un changement de ligne américain, les chinoises ont tout le temps, elles trouvent le moyen de refiler le palet à l’américaine Julie CHU #13 qui déborde sur l’aile droite, fixe et centre sur STACK Kelly #16, postée en haut du slot, STACK reprend et marque. 02 – 00.

Vers la 11ème minute, sur un tir dévié, Yao SHI fait l’arrêt mais donne un rebond, deux trois sérieuses tentatives américaines mais SHI est encore là. Bravo.
Joueuses américaines et arbitres sourient de la performance de la gardienne asiatique, les chinoises moins.

A 11’5’’, timide pressing d’une chinoise en zone américaine.
A 12’05’’ Prison pour les USA, 2 minutes à Mlle LAMOUREUX Monique pour slashing.
Nous allons pouvoir regarder le powerplay chinois pour la première fois. Elles parviennent à s’installer, prennent deux shoots pas véritablement dangereux. Au bout d’une minute, les américaines semblent avoir jaugé le powerplay asiatique et repoussent ce beau monde dans leur zone.

Aux alentours de la 14’, SHI Yao, gardienne chinoise va intercepter un palet derrière son but, mal lui en prend, le palet dévie sur sa crosse et file devant le but ou arrive l’américaine Julie CHU #13 qui reprend de volée dans le but vide. Mais, comme dirait un Léon ZITRONE de la belle époque, revenue du Diable Vauvert, SHI plonge et emprisonne le palet dans sa mitaine. Il n’y a que son bras devant le but, le reste du corps est encore derrière le but, ou presque. Julie CHU n’en croit pas ses yeux !

A 14’22’’, Monique LAMOUREUX #7 centre pour Jenny POTTER #12 qui feinte SHI sur sa droite et envoie le palet sur sa gauche, et 3 – 0 pour la américaines.

Entre le match de ce soir, et celui des canadiennes hier, une tactique a l’air de se révéler, le tir volontairement à côté du but, histoire de faire ricocher le palet derrière le but pour qu’il revienne de l’autre côté. Les américaines semblent aimer ça, et SHI ne paraît pas très à l’aise sur cette phase.

A 16’50’’ les américaines touchent le poteau, la gardienne chinoise n’avait rien vu, pas esquissé le moindre geste.
Dans la foulée, les joueuses de l’oncle Sam ont une belle occasion, SHI fait la job et les frustre encore une fois.
Sur le banc chinois, le coach semble se demander ce qu’il est venu faire là !

A 17’16’’ MA Riu #16 chinoise accroche une américaine et est envoyée au cachot.
A 17’40’’, les ricaines envoient à nouveau un tir à coté du but, STACK, #16 prend le retour de bande au poteau gauche, SHI fait l’arrêt, encore un essai, encore un arrêt !! STACK recule, lève le palet, quelques rebonds plus tard, le puck échoue dans la palette de DUGGAN #10 qui dans la mêlée le pousse au fond, et de quatre – zéro.

Et là, ça vire au cauchemard, à 18’01’’, une américaine prend un shoot, SHI fait l’arrêt mais lâche un rebond plein axe, Jenny POTTER #12 est là au milieu de trois chinoises, d’un coup de baguette magique elle envoie le palet dans le filet, pour un 5 – 0 !

A 19’32’’, Mlle QI #55 est envoyée au cachot pour retenir, les trente secondes de powerplay américain ne donneront rien.

La gardienne chinoise SHI Yao fait plutôt un bon match, souvent abandonnée par sa défense, mais elle a tendance à ne pas geler assez vite le palet, ce qui permettrait à son équipe de tourner plus souvent, et par voie de conséquence, de souffler.

Ce premier vingt se termine sur un score de 05 – 00, déjà sévère mais bien limité par SHI qui à ce rythme-là va avoir du mal à finir le match.
Les américaines ont déjà 24 tirs, les chinoises, 1 seul !

Le chinoises reviennent en infériorité numérique et vont le payer très vite.
A 21’18’’, POTTER Jenny #12 masque SHI ENGSTROM Molly #9 shoot de la bleue, POTTER dévie et marque. 6 – 0 et hat trick pour la magicienne.

A plus de 4 minutes, les chinoises font leur première incursion du tiers en zone adverse.

A 23’46’’ 11 CHESSON Lisa #11 bien décalée par le jeu orchestrée par MARVIN #19 & CHU #13 lève le palet au-dessus du bouclier de SHI, un poil tardive sur ce coup-là. Et de 7 – 0.

Là, c’est le drame, le coach chinois manie le tableau avec tellement de véhémence qu’on a peur qu’il assomme une de ses joueuses.

Aux alentours de la cinquième minute, SHI gèle le palet et peine à se relever. Il faut dire qu’elle vient de faire face à une rafale américaine, de 5 à 6 frappes en une dizaine de secondes. Les américaines semblent agacées par la gardienne chinoise et viennent maintenant lui mettre la pression sur chacun de ses arrêts.

Maintenant qu’elles en sont à 7 – 0, les joueuses U.S. semblent une peut trop faciles, un peu déconcentrées, elles commencent à rater des passes, chacun voudrait marquer son petit but que ça ne m’étonnerait pas… A suivre.

A 6’10’’, en écho à mon précédent paragraphe, les chinoises interceptent, et QI #55 au terme d’une belle phase place un tir qui oblige Molly SCHAUSS #1 à sortir de sa sieste pour faire l’arrêt. Les américaines sont, pour la première fois du match pressées chez elles.

Les joueuses flanquées de la bannière étoilée perdent leur jeu, les passes sont mal assurées, quelques hors jeu, de la place pour un but chinois ? Qui sait… Moins percutante en attaque, elles se heurtent en outre à SHI qui est intraitable sur sa ligne, même si elle semble ne pas avoir encore compris le coup du tir sur la bande derrière le but.

Il reste 8 minutes à jouer les américaines sont à 35 tirs pour 3 aux chinoises, mais le jeu est bien moins enlevé.
Sur le banc américain, seule la #2 LAWLER Erika ne sourit pas, le docteur est à ses côtés, elle rentrera quelques minutes plus tard aux vestiaires.

A 32’15’ JIN #15 est envoyée en prison pour deux minutes, mais SHI tue la pénalité. Cependant, ses jambières semblent peser de plus en plus lourd. Pour compenser elle lève les bras très haut.

A trois minutes de la fin du tiers, une chinoise prend un tir dangereux que SCHAUSS arrête.

A 39’39’’, Mlle LAMOUREUX #17 bien lancée par THATCHER #5, sert un café crème à son défenseur, déborde, repique au centre et glisse le palet entre les jambières de SHI pour mener le score à 08 – 00. Dur dur pour les chinoises, d’autant que SHI semble bien usée.

Le tiers se termine là-dessus, POTTER la magicienne discute avec l’arbitre, tout en sourire.
Encore une fois, passé le septième but, les américaines ont paru bien moins sérieuses, moins appliquées, tant en attaque qu’en défense.
Quant aux chinoises, elles ne prennent qu’un 3 – 0 dans ce tiers grâce à Mlle SHI Yao qui a fait face à 44 tirs, alors qu’à l’autre bout de la patoche, SCHAUSS n’a eu à se réveiller que quatre fois, et encore, deux actions dangereuses en tout et pour tout.
Les joueuses US ont emporté 37 face off, les chinoises 15 !

De retour de la pause, SHI semble décider à geler le palet bien plus tôt, parfois même très tôt. Des consignes du coach, ou un manque de confiance dans son arrière garde…

A 41’30’’ Mlle TAN #26 est envoyée au cachot. Et les chinoises regardent SHI Yao se débrouiller face aux américaines, la gardienne lâche des rebonds, subit des vagues de 3, 4, 5 tirs adverses sans que sa défense ne semble capable de bouger…

La rage pour SHI Yao, sur un tir de MARVIN #19, elle fait quasiment l’arrêt, le palet est derrière elle. Personne ne lui parle, personne ne bouge, sauf l’américaine DUGGAN #10 qui signe son doublé. 09 – 00 à 43’59’’.

Les stats annoncent 50 tirs américains, et toujours 4 chinois.

Le public reconnait le calvaire chinois et chante à tue-tête CHINA – USA, CHINA – USA ! C’est ça l’esprit olympique.

Le jeu est brouillon, les américaines ne se sont pas reconcentrées à la pause, et les chinoises font ce qu’elles peuvent.
Peu avant la mi tiers, une grosse mêlée se tient dans le slot chinois, 2 à 3 fois le palet a failli rentrer. SHI est dépassée, une défenseuse est entre SHI et la ligne, une fois de la crosse, une fois du patin et une fois à la main, elle repousse trois fois le palet. L’arbitre siffle enfin.
Les américaines font ce qu’elles veulent, on dirait qu’elles jouent à mettre SHI en papillon, la chinoise entre dans le jeu, mais fait les arrêts.

A 50’43’’ et de 10 ! Molly ENGSTROM #10 bien servie par POTTER lance, le palet est dévié et finit au fond. SHI n’a pas bougé. Si elle lâche l’affaire, le score va enfler sévèrement.

A 52’00, prison américaine qui n’amène rien.
En même temps, SCHAUSS a le droit d’aller se réchauffer sur le banc, elle est remplacée devant le filet US par Brianne McLAUGHLIN #29.

De son côté, SHI ne prend plus de risque, et gèle de plus en plus vite.
Fou rire chez les américaines, même la gardienne est hilare, que peuvent-elles bien se dire… Le coach US ne goute pas la plaisanterie, et affiche une moue boudeuse.

SHI fatigue, les rebonds qu’elle lâche sont de plus en plus dangereux, au début de match, elle les envoyait sur les côtés, là, ils repartent plein centre…

A 54’43’’ DARWITZ Natalie #20 shoot du point d’engagement droit, SHI semble masquée par deux défenseuses chinoises, le palet rentre. SHI paraît faible sur ce coup là. 11 – 00

A trois minutes trente de la fin, c’est l’heure de la révolte chinoise, elles sèment la panique devant le filet US, Brianne McLAUGHLIN a bien du mal à geler. A 56’51’’ ENGSTROM Molly #9 ne mollit pas et charge une chinoise, elle se retrouve en prison pour 2 minutes, dans une phase (rare) où les chinoises semblent avoir le dessus.
Deux grosses occasions sur le but américain, McLAUGHLIN a eu plus de boulot en deux minutes que SCHAUSS sur les 52 premières minutes.
A 57’39’’ JIN F #12 servie par MA #16 et SUN #14 sauve l’honneur des chinoises. C’est génial, toute la patinoire est debout et applaudit à tout rompre le but asiatique.

Les américaines semblent vexées, et repartent à l’assaut.
A 59’21’’ Julie CHU #12 et DARWITZ Natalie #20 se font un tic-tac-toe, DARWITZ sur le tac, fixe SHI, puis renvoie à CHU qui score dans le but béant. 12 - 01

Le match se termine là-dessus, les américaines ont perdu le blanchissage et semblent moins joyeuses que pendant le match.

Les chinoises quittent la patinoire sous les applaudissements fournis du public, quel bel esprit olympique.

Le bilan est simple, 12 – 01, 61 tirs à 7, 56 face-off contre 22 !!
Si les américaines n’avaient pas relâché après le 7ème but, leur prestation aurait été parfaite.
Alors pourquoi ce relâchement ?
Volonté de ne pas humilier un adversaire limité, alors pourquoi rire ouvertement après certaines actions, c’est surement plus humiliant qu’un score sévère …
Réaction de jeunesse face à un adversaire nettement plus faible.
Volonté de se préserver pour la suite.
Quoi qu’il en soit, l’histoire se répète, les Canadiennes écrasent tout, et les Américaines commencent plus doucement. Les reverra t’on en finale ??

Que dire des chinoises, sans une SHI héroïque, l’addition aurait été bien plus lourde. Au délà du manque de technique, de vitesse, ce qui frappe le plus c’est la désorganisation chronique qui semble régner dans cette équipe, parfois trois joueuses sur une américaine, ou sur le palet, et bien sûr plus personne ailleurs, parfois personne du tout !! Le malheureux coach doit se dire qu’il a bien du travail.



Composition des équipes
ETATS UNIS
Gardiens de but
#1 SCHAUS Molly
#29 McLAUGHLIN Brianne
#31 VETTER Jessie (EG)

Lignes
4 D RUGGIERO Angela
8 D CAHOW Caitlin
7 F LAMOUREUX Monique
12 F POTTER Jenny +A
21 F KNIGHT Hilary
**********
9 D ENGSTROM Molly
11 D CHESSON Lisa
10 F DUGGAN Meghan
19 F MARVIN Gigi
20 F DARWITZ Natalie +C
**********
22 D BELLAMY Kacey
23 D WEILAND Kerry
13 F CHU Julie +A
16 F STACK Kelli
27 F ZAUGG-SIERGIEJ Jinelle
**********
2 F LAWLER Erika
5 F THATCHER Karen
17 F LAMOUREUX Jocelyne

Coach: JOHNSON Mark


CHINE
Gardiens de but
30 SHI Yao
88 JIA Dandan
1 HAN Danni (EG)

Lignes
55 D QI Xueting
66 D ZHANG Shuang
12 F JIN Fengling +A
14 F SUN Rui +A
16 F MA Rui
**********
2 D YU Baiwei
21 D JIANG Na
10 F ZHANG Ben
19 F WANG Linuo +C
24 F TANG Liang
**********
6 D LIU Zhixin
26 D TAN Anqi
11 F HUANG Haijing
17 F CUI Shanshan
29 F GAO Fujin
**********
5 D LOU Yue
7 F ZHANG Mengying
22 F HUO Cui

Coach: SAINTULA Hannu Juhani



 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...