Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
JO Féminin : Suède - Suisse
 
Tournoi Olympique, Tour Préliminaire féminin. Groupe A, Suède – Suisse
 
Hockey Hebdo, Hockey Hebdo Christophe Haest le 14/02/2010 à 09:19
  Suède - Suisse 
3 - 0
(1-0 1-0 1-0)


Nota : Un petit soucis technique de notre rédacteur ne nous permet pas de résumé le premier tiers.

01 – 00 à la fin de la première période, si j’en crois le résumé, les alpines ont été dominées par des suédoises qui ont croisé quelques poteaux sur leur route.
Le but est un classique qui énerve les gardiens de tout niveau avec un palet qui entre tout doucettement en état passé entre les jambières. Passe en retrait de derrière le but, et RUNDQVIST #28 (assistances #13 UDEN JOHANSSON et #25 SVEDIN THUNSTROM) prend le one-timer et score.

Plusieurs choses de troublantes se cumulent sur ce match :
• Déjà il n’y a pas de commentaires, juste les micros d’ambiance. On entende très bien le public, et le speaker. On ne va pas se plaindre, on a droit à du hockey, mais l’absence de commentaires, même parfois aléatoires se fait sentir. Comme quoi on n’est jamais content.
• La gardienne suisse porte un masque atypique, genre casque de joueur, avec une énorme grille qui dépasse des deux côtés, laissant penser qu’elle perd son masque en permanence.
• Bon, on est dans un match féminin, mais on parle de la gardienne, ça passe, mais je peux pas dire la portière, ou la cerbère, donc j’emploierais le masculin en priorité pour le gardien.
• Autre point qui détonne : Les sourires entiers… Une fois les protèges dents enlevés, toutes les dents sont là !!
• Bien que le Canada ne joue pas ce soir, la patinoire est bien garnie, et elle vit. L’accueil est très chaleureux pour les deux équipes !
• Autre difficulté, le décompte du temps, qui, à la canadienne, affiche le temps à jouer, donc en plus faut faire des calculs !!

La seconde période débute par une grosse domination suisse, les suédoises mettront plus de deux minutes à sortir de leur zone !! On les croirait en supériorité !
A 23’43’’, la suisse prend un joli shoot de la bleue, suivie d’une déviation vicieuse, la gardienne suédoise #30 Kim MARTIN, d’abord partie sur sa droite revient et chope le palet dans la mitaine.
A 24’20’’ seulement, premier tir suédois sans grand danger toutefois

La Suède semble plus physique, plus spontanée, plus rapide alors que la Suisse parait plus organisée, mais plus lente, plus stéréotypée.
Il est clair que la Suède gère déjà et attend les contres.
Pas de charge en hockey féminin mon œil !! Y’a du contact qui ferait peur à certains messieurs…

Mi match toujours 01 – 00 pour la Suède.

Quelques natti – natti partent des tribunes
On enregistre quelques naïvetés suisses, telles que mauvaises relances, mauvaises tenues de la zone offensives…
Les suissesses semblent baisser de rythme, les suédoises en profitent et s’installent.
A 31’35’’’’ à faire dans ce tiers médian, la suisse paye sa baisse de rythme cash par un but de la Suède par Tina ENSTORM, #9 (#11 OSTBERG & #19 MYREN)
Beau travail derrière le but, le palet revient à la douce Tina, posté juste devant le slot, et envoie la rondelle au-dessus du bouclier de SCHELLING Florence #41

Sur l’engagement c’est une grosse occase suédoise qui se joue, les visages suisses sont marqués, les suédoises sourient

Reste 5’45’’ : belle phase suédoise, joli arrêt de suisse
Sans mixage du son pour les commentaires, le bruit du palet sur les bottes du gardien est impressionnant.
La Suisse semble désorganisée, des joueuses tournent en rond au milieu de la glace sans trop savoir où elles habitent
17’39’’, #29 HAFLIGER va à la faute, pour charge incorrecte, une faute de fatigue, elle n’a pas fait l’effort pour arrêter le geste
PowerPlay suédois, qui peine à se mettre en place. Il est stérile, les suissesses sont valeureuses, on les sent fatiguées, mais elles se battent.

Avec 2’55’’ à faire, l’arbitre siffle vite, trop vite sans doute, les suédoises marquent après le coup de sifflet, jamais le palet n’a été sous contrôle de la gardienne suisse, dommage pour les jaunes, tant mieux pour les rouges
Cette fin de tiers est physique, les deux camps durcissent le match. Ces deux dernières minutes permettent à la gardienne suisse de se mettre en valeur.

Avec 01’05’’ à faire, les suédoises sont prises par la patrouille, SCHELLING #25 pour une rudesse chère aux Têtes à claques. La célèbre neutralité suisse en prend un coup avec un bombardement en règle du but suédois. De beaux sacrifices, de jolis arrêts rendront tous les efforts suisses vains.

A la reprise, toujours le powerplay suisse, mais moins fringant, revenues à force égale, les suédoises gèrent leur avance.
Les suissesses prennent de gros risques en défense, devant des suédoises qui les prennent haut. Il ne va pas falloir jouer avec le feu bien longtemps.

Après deux minutes, les suédoises en ont assez de jouer au chat et à la souris. Elles accélèrent et assiègent le but suisse, après cinq ou six arrêts, la gardienne suisse, SCHELLING, abandonnée par sa défense, encaisse un troisième but par #13 UDEN JOHANSSON (assistance du #3 NEVALAINEN).
Le score est déjà lourd, mais les suissesses restent vaillantes, le public les salue en frappant tout qu’il peut dans ses mains.
Les suédoises ont la main sur le match, les suisses tentent des contres.
Après 5’ de jeu, mêlée devant le but suisse, suite à un arrêt de la gardienne helvétique, les suédoises décident de faire entrer le cerbère dans le but, ce qui ne plait évidemment pas à ses coéquipières.
Les suédoises pressent mais sont un poil perso.

A 45’56’’, un contre suisse, mais le tir est trop haut.
A 46’09’’’’, #15 TIMGLASS est envoyé en prison pour la Suède, suite à un faire trébucher.
Fatiguées, les suisses ont du mal à s’installer.
A 48’53’’ raid solitaire de la 9 suisse, bel arrêt de la gardienne suédoise.
A la mi tiers les suissesses fatiguent, et baissent le pied. S’en suit une série de gestes limite, frustration suisse, énervement suédois, toujours est-il qu’on se retrouve à 5 suisses contre 4 suédoises, puis 5 contre 4. Le powerplay suisses est stérile. Encore une fois, l’arbitre siffle trop vite, le palet n’est pas sous contrôle, le but suisse tant attendu est refusé.
Fin du match sur un 03 – 00 pour la Suède.

Bilan :
La Suède l’emporte 03 – 00, à l’issue d’un match à la logique implacable.
La Suède est plus physique, plus vive, plus spontanée. Avec 34 tirs pour la Suède contre 16 pour la Suisse, et 41 face-off contre 21, la Suède a clairement dominé la Suisse. Pour autant les helvètes n’ont jamais baissé les bras, même si la fatigue leur a joué un vilain tour dès la mi match.
La suisse plus lente et manque de spontanéité, et est un peu naïve, sur les relances, sur des passes aveugles trop nombreuses.

Ce groupe A composé des équipes de Suède, Suisse, de Slovaquie, et du Canada voit la Suède prendre la tête.



 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...