Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - KHL - Kontinental Hockey League
KHL : L'armée rouge dans le cosmos
 
Après trois victoires nettes dans la série, le CSKA s'est adjugé la 1ère Coupe Gagarin de son histoire en seulement quatre petits matchs et balaye un bien triste Avangard
 
Balachikha, LD Arena, Evgeny Lyapkin, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 19/04/2019 à 23:00
   Avangard Omsk - CSKA Moscou  
2 - 3 ap
(2-0,0-1, 0-1, 0-1) 

L'Epervier sort (enfin) du nid :

Après 120 minutes sans marquer le moindre but, les Eperviers doivent à tout prix briser cette stérilité offensive. D'entrée ils se ruent à l'assaut et viennent mettre la pression sur la cage moscovite. Pourtant les actions les plus dangereuses sont à mettre au crédit des visiteurs. Telegin dans le slot et Kaprizov, y vont de leur tentative, Bobkov est impeccable sur sa ligne pour sauver son équipe d'un nouveau départ catastrophique.
Le jeu devient de plus en plus physique et les deux équipes distribuent de vilains gestes. Le CSKA est pénalisé et Omsk retrouve son brillant powerplay. Shirokov bataille dans le slot face aux quatre joueurs de l'armée rouge, il parvient à faire sortir la rondelle sur le côté droit du but, Shumakov bien placé vient loger la rondelle au fond malgré le plongeon de Sorokin et fait gronder la foule de bonheur (1-0 à 12'51).
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : L
KHL

Comme à chaque fois, les arbitres consultent la vidéo à la recherche d'une hyothétique obstruction sur le gardien, malgré tous leurs efforts ils ne peuvent en trouver et accordent le but. Le CSKA lance des contres pour revenir, sur l'un d'entre eux, Slepyshev et Emelin volent dans la bande. Le joueur du CSKA met des coups de patins dans les côtes de son vis à vis, il écope d'un 5+20 pour ce geste peu commun. L'Avangard ne profite guère de sa supériorité puisqu'il est sanctionné à son tour. Un nouvel épisode à quatre contre quatre est sifflé peu après. Sur celui-ci, Omsk se faufile et Beck envoie un énorme coup de fusil, le puck heurte la bande repart dans l'autre sens jusqu'à Franson qui n'a plus qu'à ajuster l'angle ouvert dans une immense clameur (2-0 à 17'11).

Tirs cadrés : 16 / 5 pour Omsk

 

Le CSKA sauve les meubles :

Omsk attaque vite mais sans succès face à Sorokin, toujours solide. Le CSKA renverse un peu la tendance. Un engagement gagné en zone offensive par Telegin permet à Kaprizov de se décaler et de nettoyer la lucarne sibérienne d'un lancer parfait (2-1 à 23'47).
L'Avangard repart à l'offensive, Shirokov contourne la cage emporte le gardien mais ne peut remettre dans le slot à un coéquipier.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : L
KHL
Les locaux pressent mais se font contrer dangereusement par les Moscovites qui butent sur Bobkov, énergique et pas malchanceux devant son but. La partie s'équilibre mais reste très serrée. Les deux équipes se rendent coup pour coup, finalement Omsk est pénalisé. La pression monte sur le but local, mais le score n'évolue pas.
En fin de période, les Eperviers reprennent le contrôle du jeu et haussent le ton. Emelin, Beck ou Shumakov sont à la manoeuvre mais ils ne peuvent redonner le large à leur équipe avant la deuxième sirène.

Tirs cadrés : 13 / 8 pour Omsk

 

Logique et attendu :

Le CSKA revient vite et bien au dernier tiers pour refaire son retard. Un vilan geste met Shirokov au tapis, sans qu'une faute ne soit signalée. Heureusement le sniper sibérien peut refaire son retour sur la glace peu après.
Le CSKA continue de lancer ses offensives mais se heurte à Bobkov qui fait le boulot devant son but. Omsk tient le choc tant bien que mal et joue le contre, comme Shumakov, mais le score reste inchangé.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : L
KHL

Progressiment les locaux commencent à couler sur la glace, relances hasardeuses, pertes de palet, mauvaises passes se multiplient. Le danger est partout, Bobkov reste vigilant mais on ne peut pas en dire autant de sa défense fantômatique. Le temps file et joue en faveur d'Omsk, mais il ne passe pas assez vite tant les Sibériens se compliquent la vie. Okulov se balade dans la défense et décroise un tir parfait pour égaliser à moins de trois minutes du terme (2-2 à 57'12).
Bobkov est blasé, les supporters eteints, mais cette égalisation est plus que logique voire même attendue aux vues des efforts déployés par Moscou et de la faiblesse des locaux dans les derniers instants du match. Il s'en faut même de peu pour que Shalunov ne vienne donner la victoire avant le coup de sirène finale, mais Bobkov sort un impérial double arrêt de la jambière pour sauver les siens. Pour la première fois de la série, il faut disputer une prolongation pour connaître le nom du vainqueur de la rencontre, voire plus...

Tirs cadrés : 13 / 4 pour Moscou

 

Et à la fin, le ciel :

Le CSKA démarre la prolongation la rage au ventre, de l'autre côté il semble qu'on y croit plus vraiment, si tant est qu'on y ait cru un peu depuis le début de cette finale. La pression moscovite est forte mais Bobkov tient le fort avec brio. Une faute avangardiste vient tout compliquer, les tirs s'enchaînent, le portier sibérien est contraint au miracle pour éviter le balayage.
Omsk repart un peu de l'avant et bénéficie a son tour d'une supériorité, le powerplay local ne se motre guère incisif et Sorokin repousse bien les tentatives adverses. Le CSKA repart de l'avant au retour à cinq, Dahlbeck slape de la bleue, Mamin dos à la cage dévie au fond et délivre les fans de l'armée rouge qui attendaient ça depuis pratiquement 30 ans (2-3 à 77'44) !
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : L
KHL

Après l'énième vérification de rigueur à la vidéo, l'arbitre min fin au suspense de polichinelle et donne une victoire plus que logique au CSKA Moscou alors que la pâle équipe locale reste au sol.

Tirs cadrés : 12 / 5 pour Moscou

Etoiles Hockey Hebdo :

*** : Ilya Sorokin
** : Igor Bobkov
* : Kirill Kaprizov

 

Une fois encore le CSKA Moscou a su jouer parfaitement sa partie, malmené et rapidement dominé au score durant le premier tiers il a pu sauver les meubles au second malgré une nette domination dans le jeu de son adversaire. Puis il a logiquement égalisé dans la dernière période en surdominant les débats. La prolongation a été également aux mains des visiteurs avant la délivrance finale. Après tant d'années d'attente, le dernier titre du CSKA remonte à 1991, surtout ces dernières années avec tant de moyens financiers, de joueurs vedettes et d'échecs consécutifs on ne pourra plus rire de l'armée rouge, elle a enfin décroché le graal, la Coupe Gagarin. Après d'excellents playoffs et une finale survolée complètement avec un balayage, le premier en 11 ans, l'armée rouge a eu tout bon. Sorokin gagne logiquement le titre de MVP des playoffs. Et vu le temps que met la ligue a implanter un plafond salarial fixe, le CSKA continuera encore de truster les toutes premières places, les années qui viennent.
L'Avangard Omsk a complètement saboté son match décisif alors qu'il le tenait dans ses mains après 40 minutes. L'équipe sibérienne, expatriée dans la banlieue moscovite, a lentement disparu sur la glace et a fini par s'incliner une quatrième fois de suite. Un match assez symptomatique de la finale, complètement ratée de l'Epervier, malgré une très bonne saison et d'excellents playoffs. Muets à l'offensive, transparents en défensive, les Avangardistes ont gardé jusqu'au bout leur tactique qui ne marchait pas. Ce trou d'air est difficilement compréhensible, mais nul doute que les dirigeants d'Omsk vont secouer un peu le cocotier, eux qui voient leur équipe s'incliner une deuxième fois en finale KHL et cette fois, vraiment sans la manière, avec aucun succès. Un triste record que personne n'avait encore réalisé depuis onze saisons.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
vincentahc a écritle 19/04/2019 à 23:16  
Après s'être envolé pour la finale, les Eperviers d'Omsk se prennent un vent glaciale de Sibérie. Une équipe qui avait le potentiel mais un système de jeu qui s'est limité à l'attaque sans adaptation voyant que cette stratégie ne fonctionnait pas. Une erreur de coaching incompréhensible à ce niveau. Une finale avec une série 4-0 n'est pas acceptable pour un club comme Omsk. Ca va briser la glace en réunion de defriefing !
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...