Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - KHL - Kontinental Hockey League
KHL : Premier bilan
 
Après deux bons mois de compétition, la première trêve internationale vient faire une coupure pour la KHL. L'occasion de dresser un premier bilan
 
Média Sports Loisirs, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 07/11/2019 à 10:00
Conférence occidentale : A l'Ouest rien de nouveau ?
 
La conférence ouest semble se suivre et se ressembler année après année. Les deux mêmes équipes trustent toujours la tête du classement grâce à des budgets extensibles et à l'absence de plafond salarial fixe en KHL. Toutefois derrière quelques nouveautés sont à signaler, mais en bas les mêmes sont également toujours là, enterrés et presque déjà définitivement distancés.

Le CSKA Moscou, enfin champion l'année dernière, reste largement en tête de l'Occident avec 4 points d'avance sur son dauphin. Un début de saison en fanfare pour l'armée rouge qui totalise déjà 19 victoires pour seulement six revers. Tiré vers le haut par son incroyable trio offensif : Kaprizov (24 points dont 13 buts), Grigorenko et Vey (22 points chacun). Meilleure offensive occidentale et de la ligue a égalité avec Kazan, le CSKA impressionne devant mais derrière il reste hermétique. Sorokin est le 3e gardien de la ligue pour le % d'arrêts (94%) mais le premier si ont prend les gardiens avec plus de 13 matchs disputés (la majorité depuis le début du championnat). Le back-up Johansson est également en grande forme. Ce qui explique que le CSKA soit la meilleure défense de la ligue avec 36 buts encaissés.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Premier bilan
cska-hockey.ru
Le CSKA et le SKA toujours les deux premiers à l'Ouest

Derrière vient l'inévitable SKA, lui aussi toujours présent, mais toutefois nettement moins dominant que ces dernières années. Sans la première place de la division Bobrov il ne serait que troisième. Saint-Pétersbourg affiche en effet un bilan tout juste positif (14 victoires, 13 défaites). Le club de la capitale des Tsars n'avait plus habitué ses partisans a un début de saison aussi "modeste". Une série de défaites en fin d'exercice a également montré la plus grande vulnérabilité du club pétersbourgeois, un bien pour l'intérêt sportif du championnat. Au classement général de la ligue il n'est que sixième. Son meilleur pointeur, Tkachyov est classé au sixième rang (22 points). Malgré tout Saint-Pétersbourg occupe le 2e rang de remplissage de son arena (en moyenne 98,4%).
Grosse surprise à la troisième place, le Vityaz Podolsk qui malgré un gros renforcement à l'intersaison étonne quand même son monde d'être aussi bien classé. 15 victoires et 10 défaites malgré tout de même un ralentissement près de la trêve. Aleksandr Syomin semble connaître une deuxième jeunesse et tire son équipe avec 21 points, Aaltonen s'illustre lui aussi avec 18. Son gardien vedette, Samonov a été récupéré par Saint-Pétersbourg, mais qu'à cela ne tienne le Chevalier tient la corde.
Le Dynamo Moscou après quelques cahotements en début de saison semble avoir trouvé son rythme et campe à la quatrième place. Son incroyable première ligne offensive fait feu de tout bois, grâce notamment à son incroyable meneur de jeu et meilleur pointeur de la ligue, Shipatchyov auteur de 30 points dont 22 assistances. Jaskin aligne 21 points et Tarasov complète le  trio. Le Dynamo peut également aligner le meilleur buteur et meilleur pointeur défenseur, Hietanen et son slap dévastateur compte 8 buts et 18 points. Bocharov et Eryomenko assurent toujours un bel échange devant le but policier.
Le Spartak mené par Znarok occupe fièrement le cinquième rang avec un très bon début d'année et une belle série de 7 victoires consécutives en octobre. L'équipe est très homogène et le danger peut venir de partout, Karsums, Khokhlachyov, Fyodorov ou même le défenseur Rylov sont les plus dangereux.
Le Torpedo Nijni Novgorod a bien lancé sa saison et s'est installé dans le top 6 depuis un bon moment. Damir Jafyarov donne la pleine mesure de son talent avec 21 points. Schroeder et Varnakov le talonnent également. Efficace et régulier le Cerf est sur le bon rythme. La patinoire remplie à plus de 98% en moyenne, déborde, et la nouvelle arena est attendue avec impatience.
Les Jokerit Helsinki après un départ catastrophique ont réussit a bien redresser le tir pour revenir dans le bon wagon. L'énorme déception vient du gardien NHLer, Niemi très décevant avec une seule victoire sur les 8 matchs disputés. 88,3% d'arrêts et 3,63 buts encaissés par match. Du coup, Kalnins a retrouvé son rôle de titulaire avec un certain succès. Le défenseur Lehtonen s'offre une très bonne saison avec 16 points. Le rythme de croisière semble être trouvé et les Jokers devraient rester du bon côté de la barre s'ils maintiennent le cap.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Premier bilan
hclokomotiv.ru
Da Costa et le Lokomotiv dans le bon groupe

Le Lokomotiv pointe à la huitième place, dernière qualificative pour les playoffs d'ici mars 2020. Un bien mauvais début de saison peine à être complètement comblé et Iaroslavl reste encore convalescent (12 victoires, 13 défaites) même si cela va beaucoup mieux. Stéphane Da Costa est le meilleur pointeur de l'équipe  avec 16 points (8 buts, 8 assistances).
Sotchi après un passage à vide terrible de 10 défaites de rang s'est bien relancé sous la houlette de son nouveau coach, le biélorusse Aleksandr Andrievsky. Le club du Sud n'est qu'à un point de la huitième place et est loin d'être décroché. Les Suédois, Strömwall et Rosen mènent l'offensive du Leopard avec un certain talent. Après quatre victoire de suite avant la trêve il faut espérer que le souffle du Leopard ne retombe pas après celle-ci.
Le Severstal pointe à trois points du huitième fauteil et peut se vanter d'une efficacité à domicile et d'une combativité rare (9 matchs disputés en temps supplémentaire). Tcherepovets, mené par Vovchenko de plus en plus efficace (15 points) peut largement revenir du bon côté.
Minsk, après un début de saison plus que correct s'est effondré au mois d'automne. Mathématiquement pas coulés, les Biélorusses semblent toutefois en difficultés importantes. La dernière sortie à Oufa (1-9) l'a brutalement fait rappeler. Shore (17 points) et Pulkkinen (15 points) ne ménagent pas leur peine mais la défense complètement coulée, ne parvient pas à ne pas encaisser de nombreux buts. Pourtant, le public de Minsk reste incroyablement fidèle et le club présente une affluence moyenne de 12 822 spectateurs.
De nouveau dernier, Riga semble vraiment bien loin de ce qu'on peut attendre pour disputer les playoffs. Après un début de saison catastrophique, le Dinamo est parvenu à faire mieux et à réduire le gouffre qui le séparait de ses adversaires. L'arrivée du nouveau tandem de gardien Salak-Makarov semble faire du bien aux Lettons mais la défense est trop poreuse. De même, Darzins (19 points) et McMillan (17 points) guident le jeu mais il manque un vrai buteur.


 

Conférence orientale : serrés comme jamais !

La conférence orientale est plutôt différente de son vis à vis de l'Ouest, elle est extrêmement serrée, et même si le leader a fait le break, derrière la course à l'échalotte est lancée. Les équipes s'échangent les places à chaque journée et la moindre victoire ou défaite des uns et des autres change toute la physionomie du groupe. Trois points séparent en effet le troisième du huitième.

Kazan qui mène la danse est bien seul. 39 points, 19 victoires et six défaites, exactement le même bilan que le CSKA, leader adverse. L'Ak Bars a même marqué le même nombre de but que son vis à vis, assez incroyable. L'offensive est variée et très efficace, Cormier est le meilleur pointeur avec 18 points, mais Zaripov l'inoxydable en totalise tout de même 16. La défense est serrée et les deux gardiens, Raiderborn et Bilyalov sont des rocs. Armés comme ça les Tatars peuvent aller loin, vers une quatrième coupe ? Il est un peu tôt pour le dire.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Premier bilan
Ilnar Tukhbatov pour ak-bars.ru
L'Ak Bars et le Sibir, 1ers et 3ème à l'Est

L'Avangard Omsk, vice-champion en titre, est à cinq longueurs derrière. Toujours isolés en banlieue moscovite, les Sibériens reste dangereux et efficaces. Semyonov est à vingt points, Beck à 19. Si l'offensive tourne bien et se montre très régulière, la défense et les gardiens sont moins sûrs et parfois perdent pied. Omsk reste toutefois sur un excellent rythme et a finit avant la trêve en fanfare.
Surprenant troisième, le Sibir Novossibirsk, après deux années sans palyoffs, s'invite à la fête. Tenu par un toujours incroyable Säteri dans le but, le Sibir résiste à presque tout. Le festival finlandais continue en Sibérie, puisque Puustinen, Jokipakka, Ruohomaa et Peltola mènent la danse des compteurs. Une belle fraicheur poussée par un excellent public (93,6% de remplissage de la patinoire), cela fait plaisir à voir.
Oufa occupe la quatrième place avec les mêmes recettes qui ont fait leurs preuves. Soshnikov, meilleur buteur de la ligue, 14 buts (20 points), porte son équipe vers les sommets. Mais il est loin d'être seul, Omark, troisième meilleur compteur (24 points), ou l'excellent Larsen font également parler la poudre. Metsola toujours au top devant le but bachkir contient les assauts. Le Salavat Yulaev en forme devrait compter cette saison.
A la cinquième place, on a la surprise de retrouver le Neftekhimik. Bien partis, les Loups se sont effondrés et ont plongé au dernier rang. Puis Nijnekamsk a su rebondir et termine sur une incroyable série de neuf victoires de suite, un record dans l'histoire du club ! Matt White (18 points) est le meilleur pointeur du club et excellent aux tirs au but sait également délivrer les siens au moment opportun. Bien que le Nefte ait séchemment battu les leaders de chaque conférence avant la trêve, on douter que les Tatars puissent maintenir ce rythme infernal très longtemps.
Le Barys Nur-Sultan est sixième mais peut compter sur un faible nombre de matchs joués par rapport à ses concurrents. Pasquale est solide sur sa ligne, Dietz toujours en tour de contrôle depuis la défense. Devant, Starchenko vit une de ses meilleures saisons. Le club kazakh est sur un bon rythme et devrait resté calé en haut du tableau.
L'Admiral Vladivostok, est l'une des bonnes surprises orientales, et occupe la septième place de la conférence. Régulier et efficace, les marins alignent les bonnes victoires et souvent à l'extérieur (l'un des talons d'Achille récurents de l'équipe, les précédentes éditions). Vikharev est le 3e meilleur buteur de la ligue (11 buts, 17 points), Bakos aligne aussi 17 points. Devant le but, Olkinuora multiplie les sauvetages et comble les voies d'eau dans la coque. Si l'Admiral parvient à se maintenir dans son bon rythme, il devrait logiquement accrocher les playoffs.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Premier bilan
hcadmiral.ru
L'Admiral et le Neftekhimik au coude-à-coude

Magnitogorsk est huitième à la trêve. Complètement malmené au début du championnat, le Metallurg a finit enfin par se ressaisir et remonte très vite la pente. Rasmussen et Mozyakin sont déjà à 15 points, Parshin à 8 buts. Le haricot géant, Kochetchkin est toujours excellent devant les filets. Les Ouraliens restent sur sept victoires lors de leurs huit derniers matchs, les autres sont prévenus, le marteau est bel et bien de retour. 
Pékin plus en jambes que l'an passé et qui dispute enfin des matchs dans la capitale chinoise, est neuvième. Assez proche encore du bon wagon, le dragon et son maître artilleur Miller (17 points) espèrent raccrocher.
L'Avtomobilist, dixième, à trois points de la huitième place a connu un début de saison en grand écart. Premier en Orient en septembre, il était dernier en octobre. Une chute brutale, mais Ekaterinbourg semble se relancer juste avant la trêve et devrait avoir les moyens de revenir. Macek (19 points) et Dawes (17 points) sonnent la charge ouralienne, Kovar garde toujours la porte avec efficacité. Les rouges ont de quoi être bien mieux classés et ils auront à coeur de le prouver à leur formidable public (une moyenne de 99,3% de remplissage des gradins, la meilleure de la ligue).
Le Traktor Tchelyabinsk qui avait bien démarré s'est embourbé et n'arrive plus à s'en sortir.  Il vent de changer de coach et Vladimir Yurzinov devra relancer la machine après la trêve. Devant le but, Demchenko ne semble pas forcément avoir la carrure du titulaire. Hynka est le meilleur pointeur, mais il ne totalise que 11 points. Les autres étrangers, Calof et Sedlak déçoivent. Les Russes peinent également à convaincre. L'arrivée de Shtcherbak, qui n'a marqué que 6 points à Omsk, sera-t-elle suffisante pour relancer Tchelyabinsk ? Pas sûr.
L'Amur Khabarovsk ferme la marche mais a égalité de point avec le Traktor, il n'a donc que 7 points de retard sur les huit. Après un départ catastrophique les tigres ont sortit les dents pour remonter un peu et éviter de sombrer trop loin. Si les gardiens, Langhamer et Alikin sont efficaces, la défense est plus en retrait. Devant, les frères Zohorna et les jumeaux Ushenin font leur maximum mais cela reste difficile.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...